Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT INSTITUTIONNEL»Les élus antiracistes et pour une paix juste ne peuvent que s’opposer à la condamnation de BDS

Les élus antiracistes et pour une paix juste ne peuvent que s’opposer à la condamnation de BDS

21
Shares
Pinterest Google+

Lors de la prochaine séance du Conseil de Paris, les 15, 16 et 17 février, un vœu sera présenté par l’exécutif municipal pour condamner la Campagne BDS.

Cette campagne, rappelons-le, est une campagne internationale de Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël jusqu’à ce que cet Etat se conforme au droit international. Elle s’inspire du boycott qui avait contribué à mettre fin au régime d’apartheid en Afrique du Sud.

Elle vise l’impunité d’Israël, condamnée par de nombreuses résolutions internationales restées sans suite, et dénonce la politique coloniale et d’apartheid, les persécutions et la répression constantes  que subit le peuple palestinien.

Le vœu prétend que la recherche d’une paix juste entre Israéliens et Palestiniens suppose de bonnes relations et un dialogue constant avec les autorités israéliennes à tous niveaux.

Force est de constater que cette politique ​ de normalisation avec un régime raciste et colonial,​ conduite depuis près de 20 ans par les gouvernements français et l’UE,​ a échoué :​ ni négociations ni trêve de la colonisation ni fin de l’occupation : résultat = Zéro.​ Il est clair​ au contraire​ qu’Israël s’appuie sur ​cette politique de normalisation ​ pour ​poursuivre ​ son objectif qui est de ​faire disparaître ​ la Palestine  et d’écraser toute révolte du peuple palestinien.

Nous appelons tous les élus antiracistes du Conseil de Paris, qu’ils soient acteurs ou sympathisants du mouvement BDS, ou qu​’ils soient  simplement​ pour​ la liberté  d’expression de ce mouvement, à voter contre le vœu condamnant BDS. La Campagne BDS n’est criminalisée qu’en France et en Israël​. Nous  rappelons que cette Campagne est un mouvement  antiraciste et non violent, et nous appelons les élus antiracistes​ à refuser l’ignoble chantage à l’antisémitisme utilisé pour la discréditer. Comme eux et avec eux  nous continuerons  à lutter contre le racisme  sous toutes ses formes et partout où il se trouve.

Il est certain que face aux succès grandissants de BDS (dont le retrait total de Véolia d’Israël et la rupture de l’accord entre Orange et la société de téléphonie israélienne Partner Communications) les soutiens d’Israël s’inquiètent et ne reculeront devant rien pour entraver ce mouvement guidé par les valeurs universelles de liberté, justice et égalité. Des millions ont été attribués  par le gouvernement israélien pour attaquer le  mouvement BDS dans le monde.

Récemment deux pétitions lancées en France pour la libre expression et la continuation de BDS ont recueilli  à ce jour plus de 23 000 signatures dont celles de nombreuses personnalités et près de 14 000 sur la pétition de BDS France : « Nous appelons au boycott des produits israéliens ! », http://boycottproduitsisraeliens.wesign.it/fr

La Campagne BDS France, confiante dans son enracinement citoyen, antiraciste et non-violent et dans son attachement au droit international, continuera à se développer en France malgré les instrumentalisations politiques et juridiques dont elle fait l’objet !

La Campagne BDS France

www.bdsfrance.org

campagnebdsfrance@yahoo.fr

Previous post

Des citoyens israéliens condamnent l’appui du gouvernement français aux colonies et à l'occupation israéliennes

Next post

Les Palestiniens demandent aux nominés aux Oscars de refuser un voyage de propagande en Israël