Action en Allemagne

Déclaration de Direct Action Berlin
7 octobre 2012
http://www.facebook.com/DirectActionBerlin

Le 4 Octobre 2012, un événement de collecte de fonds en faveur du FNJ (KKL) a eu lieu à Berlin. Le FNJ est l’un des instruments les plus anciens et les plus efficaces de l’apartheid et de l’oppression sioniste en Palestine. Grâce à la création et au financement de colonies illégales, la suppression et le déplacement de la population non-juive, en achetant ou en enlevant la terre de ses habitants, le FNJ met en œuvre les idéaux sionistes de discrimination et de ségrégation « sur le terrain ». Le FNJ n’est pas « juste » une organisation officielle israélienne, il est l’un des principaux exécuteurs de la politique raciste d’Israël contre les non-juifs vivant sur son territoire.

Nous ne nous tiendrons pas tranquillement pendant que ces organisations sont financées. Nous ne voudrions pas voir de tels événements se produire sans offrir de résistance, une résistance qui est entraînée par notre solidarité avec la lutte palestinienne pour la liberté, avec la lutte du peuple des villages bédouins en cours de démolition chaque mois par le FNJ, et avec tous les militants qui risquent leur liberté et leur vie à se battre pour une existence libre et juste pour eux-mêmes et pour les autres, qui ne peuvent pas lutter contre ces combats seuls.

Considérant cela, nous avons entrepris avec d’autres militants d’interrompre et de résister à un événement que nous considérons comme prenant une part active dans les crimes de guerre et l’apartheid illégal. Notre acte de résistance était symbolique et non-violent. À notre tour, nous avons été brutalement agressés par les spectateurs, une réaction violente qui était déplacée. La réponse exagérée de la foule et de la police de Berlin, qui a répondu en poursuivant nos militants par des policiers en civil, en les arrêtant et les traitant comme des criminels, a montré une fois encore que l’Etat d’Israël et son partenaire allemand en crime ne sont pas capables de traiter la résistance pacifique. Encore une fois, les cris à l’antisémitisme ont été entendus. Résister à l’apartheid n’est pas de l’antisémitisme. Résister à des crimes de guerre n’est pas de l’antisémitisme. Critiquer Israël n’est pas de l’antisémitisme.

Nous envoyons cette action comme une salutation de solidarité avec nos frères et sœurs qui luttent pour un meilleur Moyen-Orient, et comme un signe d’encouragement pour les autres militants à travers le monde pour aller avec leur lutte juste et courageuse. Nous continuerons de résister à l’apartheid israélien, où qu’il se trouve. La Palestine sera libre.

Action directe Berlin

La vidéo de l’action: