Strasbourg: mobilisation BDS le 16 février

«Nous vous invitons à faire pression sur les radiotélévisions et les artistes européens, en particulier FR2 et les chanteurs et interprètes français, afin qu’ils retirent leur participation au concours de l’Eurovision 2019 qui doit se tenir en Israël»

(Tract #BoycottEurovision diffusé place Kléber le 16 février 2019)

Mobilisation BDS aujourd’hui 16 février à Strasbourg. Voir le reportage avec beaucoup de photos montrant bien notre action. Nous étions une dizaine du comité BDS67 et avons beaucoup discuté avec les passants, distribué des tracts contre l’Eurovision 2019 en Israël, des infos sur BDS France (le 4 pages de présentation), sur nos campagnes (Eurovision et AXA) et nos principes (Charte des principes de BDS).

Excellent  accueil du public !




#BoycottEurovision – au fil du festival court-métrage Clermont-Fd

Une quinzaine de militants AFPS 63-BDSF 63 ont participé à deux actions Eurovision durant la fin de la semaine du festival international du court métrage de Clermont-Ferrand : le 6 février à l’entrée de la séance ciné-conférence-débat « histoire du cinéma palestinien » ( avec 200 personnes), et le 8 février à l’entrée de la séance « Israël-Nadav Lapid» (une vingtaine de spectateurs) puis devant l’entrée principale du festival.

  

Plus de 750 tracts contre l’Eurovision 2019 en Israël ont été distribués aux nombreux festivaliers, dont la plupart acceptaient le tract et certains nous remerciaient chaleureusement. Une trentaine de personnes ont accepté de se faire prendre en photo devant notre décor contre l’Eurovision et l’apartheid, dont un conseiller municipal.

Ainsi, au cours de 12 actions Eurovision depuis novembre 2018, nous avons distribué  4.000 tracts (1.500 au festival), et photographié environ 250 personnes pour notre album facebook, dont 6 élu-e-s de 4 villes.




Tours: Action contre l’Eurovision en Israël

Nous avons réalisé une nouvelle action « Eurovision » samedi dernier 9 février sur la place du marché des Halles. Cette action trouve son originalité dans le fait qu’elle a été précédée d’un communiqué de presse, signé par plusieurs organisations, dont : les 2 associations Palestine du 37, PC, PG, PCOF, FI, NPA, Solidaires. Nous nous sommes réjouis de ce soutien publique à BDS, c’est une première à Tours, soutien obtenu il est vrai après quelques échanges argumentés et insistants, et après un bon travail de notre équipe BDS.
Si certaines de ces organisations n’ont pas envoyé de représentants à ce rassemblement, une quinzaine de militants étaient au Rv, ce qui nous a permis de distribuer près de 500 tracts, bien accueillis dans l’ensemble.
Nous avions prévu de rencontrer France 3 dont les bureaux se trouvaient à proximité, mais malgré une demande de RV 4 jours avant, les portes étaient closes. La couverture médiatique a été assez réduite : Les média auxquels nous avions envoyé le communiqué de presse ont fait peu état de ce rassemblement, avant comme après, ce qui n’est pas véritablement étonnant de la part de la Nouvelle République qui préfère rester silencieuse sur BDS, même si une journaliste est venue nous rencontrer.
Coordination BDS 37



Lyon contre l’Eurovision 2019 en Israël

Samedi 9 février, c’était notre 2ème action contre l’eurovision 2019 en Israël, après celle de début janvier. Il s’agissait bien sûr d’appeler à signer la pétition en ligne, à l’aide du tract de BDS France, repris avec une typographie accrocheuse.
On était une dizaine, portant les pancartes de la campagne. Il faut bien reconnaître que, dans la foule qui se pressait devant le centre commercial de la Part-Dieu, assez peu de gens étaient réceptifs. Il a tout de même été possible d’informer la population, d’engager des conversations et de convaincre plusieurs personnes de signer la pétition. Plus de 500 tracts ont été distribués.
Et le groupe BDS-Lyon s’est encore élargi !
Bien sûr, la campagne continue !



#BoycottEurovision – Ouverture festival court-métrage Clermont-Fd

Douze militants AFPS 63-BDSF 63 étaient présents vendredi 1er février devant l’entrée de la maison de la culture de Clermont-Ferrand pour l’ouverture du festival international du court métrage. Environ 800 tracts ont été distribués avec entre autres slogans « Non à l’Eurovision en Israël, État d’Apartheid » ou « Israël, derrière la culture les massacres » et c’est en passant devant une haie de militants que le maire et quelques conseillers municipaux de la ville ont reçu notre tract dénonçant l’apartheid. Le public a été dans son ensemble réceptif. Une dizaine de personnes ont accepté de se faire prendre en photo devant notre décor contre l’Eurovision et l’apartheid, dont une élue municipale, pour notre album Facebook (dans lequel nous avons maintenant un maire et 4 conseillers, de 3 villes du 63).

Même s’il est difficile de mesurer l’impact réel de cette 10ème action Eurovision 63, elle était importante car on sait que la soirée d’ouverture du festival accueille élus, journalistes, réalisateurs, personnes venues d’ailleurs …. Donc un public que l’on ne touche pas directement en temps normal.




Communiqué de Pinkwatching Israel : Boycott de L’Eurovision en Israël et de la Tel Aviv Pride!

Le 28 janvier 2019

Au petit matin du 28 juin 1969, des personnes transgenres et queers ont envahi les rues de la ville de New York pour combattre la violence et le harcèlement policier dans leurs communautés. Les émeutes de Stonewall symbolisent la résistance des LGBTQIA contre le harcèlement quotidien, les agressions, la mort et la violence. Assez c’était assez!

Le 30 mars 2018, des dizaines de milliers de Palestiniens vivant à Gaza ont lancé la Grande Marche du Retour. La Marche symbolise la résistance palestinienne contre le harcèlement, les agressions, la mort et la violence quotidiens perpétrés par Israël. Trop c’est trop!

Depuis le début de la Grande Marche du Retour, les tireurs d’élite israéliens ont tué plus de 200 manifestants palestiniens non armés, faisant plus de 18 000 blessés et laissant de nombreuses personnes avec des incapacités à vie.

Le 14 mai 2018, deux jours seulement après la victoire de la représentante Israélienne à l’Eurovision, Netta Barzilai, Israël a massacré 62 Palestiniens à Gaza, dont six enfants, qui participaient à la Grande Marche du Retour. Le soir même, Netta Barzilai a présenté à Tel Aviv un concert de célébration organisé par le gouvernement déclarant: « Nous avons une raison d’être heureux. » Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a qualifié la lauréate de l’Eurovision, Netta Barzilai, de « meilleur ambassadrice d’Israël ».

Constatant les résonnances entres les violences policière et militaire contre les Palestiniens et les personnes LGBTQIA à travers le monde et contre la Grande Marche du Retour et les émeutes de Stonewall, nous, soussignées les organisations militant pour la liberté des queers et trans , appelons les communautés LGBTQIA à boycotter le Concours de la chanson Eurovision 2019 organisé par Israël.

Le régime d’occupation militaire israélien, de colonialisme de peuplement et d’apartheid utilise sans vergogne le concours de l’Eurovision dans le cadre de sa stratégie officielle de gestion de l’image d’Israël, qui tente de montrer un «meilleur visage» et de détourner l’attention de ses crimes de guerre contre les Palestiniens.

L’Eurovision suscite l’intérêt, la passion et le soutien de la communauté LGBTQIA depuis des décennies et Israël y voit une excellente occasion de faire avancer son programme de pinkwashing, l’utilisation cynique des droits des homosexuels détourne et normalise l’occupation israélienne, le colonialisme et l’apartheid.

La Tel-Aviv Pride soutenue par le gouvernement israélien, fait la promotion de l’Eurovision aux côtés de la Tel-Aviv Pride afin de tirer le maximum de bénéfices pour Israël pendant un mois entier de pinkwashing.

Les queers palestiniens ont appelé au boycott de la Tel-Aviv Pride pour montrer que les communautés LGBTQIA n’ont aucun intérêt à devenir des « ambassadeurs d’Israël » comme Barzilai.

Après sa victoire, Barzilai a joué à la Tel-Aviv Pride, le couronnement des efforts annuels déployés par Israël pour promouvoir Tel Aviv en tant que paradis libéral, tout en imposant simultanément un système de lois racistes, une occupation militaire brutale et une politique d’apartheid au peuple palestinien.

L’Eurovision elle-même devrait attirer des dizaines de milliers de visiteurs qui deviendront involontairement complices du spectacle de propagande culturelle d’Israël, tout en soutenant financièrement le régime violent d’Israël. De la même manière, la Tel Aviv Pride vise à accueillir des visiteurs internationaux, renforçant ainsi l’impunité d’Israël et sa stratégie habituelle visant à améliorer son image, tout en détournant l’attention du sort des palestiniens et de leur condition.

L’Eurovision et la Tel Aviv Pride en Israël doivent être boycottés pour résister au pinkwashing, éviter d’être complices avec ce régime et dénoncer les violations des droits de l’homme perpétrées par Israël.

Nous rejoignons les appels de plus en plus nombreux du monde entier et exhortons:

– Les membres de la communauté LGBTQIA à boycotter l’Eurovision 2019 tant qu’Israël l’héberge.

– Les mouvements populaires, les organisations LGBTQIA, les artistes et les ONG des pays participants pour protester contre l’accueil par Israël de l’Eurovision 2019 et pour des actions de boycott pacifiques.

– Nos collègues, artistes et journalistes, soutiennent publiquement et diffusent cet appel

Comme dans le cadre de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, ce n’est que par une pression internationale efficace et soutenue que Israël sera obligé de respecter ses obligations en vertu du droit international et de respecter les droits des Palestiniens.

Texte signé par les organisations suivantes :

AlQaws for Sexual and Gender Diversity in Palestinian Society, Palestine
Pinkwatching Israel, Palestine
Aswat- Palestinian Feminist Center for Sexual and Gender Freedoms, Palestine

Community Action Against Homophobia, Australia
Ermin Mujanovic, Australia
Le Space, Belgium
Queers Support The Migrants BXL, Belgium
Enhedslistens Queerudvalg, Denmark
Queer Exchange CPH, Denmark
QueerCut, Denmark
UngtUnivers, Denmark
Bedayaa organisation for LGBTQI+ in the Nile Valley Area, Egypt & Sudan
Pink & Black Helsinki, Finland
Queers without borders, Finland
Act Up Sud Ouest, France
Collectif Irrécupérables, France
LGBT pour la Palestine (Queers for Palestine France), France
Berlin Against Pinkwashing, Germany
Queer Antizionists Giessen, Germany
Queer Faction of the Jewish Antifa Berlin, Germany
Movimiento de Diversidad en Resistencia (MDR), Honduras
Queer Action Ireland , Ireland
Unison Northern Ireland LGBT, Ireland
AhSqueerTo, Italy
Arcigay Napoli, Italy
ARCIRAGAZZI PORTICI, Italy
Assemblea transterritoriale TerraCorpiTerritori di Non Una di Meno, Italy
Associazione Giosef Unito – GIOvani SEnza Frontiere, Italy
Associazione Lista Lesbica Italiana, Italy
Circolo Pink GLBTE di Verona, Italy
Fuori dai Binari, Italy
Laboratorio Smaschieramenti, Italy
Maurice GLBTQ, Italy
Pride Off, Italy
Shannara Cooperativa Sociale, Italy
Valèrie Taccarelli, Italy
Liberatzione, Italy (Sardinia)
Feminism and Lesbian Art working group, Japan
Foyle Pride Festival Committee, Northern Ireland
Queers4Palestine, Norway
Fabryka Równości, Poland
Academia Cidadã | Citizenship Academy, Portugal
Não te prives – Grupo de defesa dos direitos sexuais, Portugal
Panteras Rosa – Frente de Combate à LesBiGayTransfobia, Portugal
PATH – Plataforma Anti Transfobia e Homofobia de Coimbra, Portugal
UMAR – União de Mulheres Alternativa e Resposta, Portugal
Umar Coimbra, Portugal
Drustvo Legebitra, Slovenia
Društvo ŠKUC, Slovenia
TransAkcija Institute, Slovenia
Asamblea de Marikas Libertarias Transfeministas de Barcelona, Spanish State
Asamblea Transmaricabollo de Sol (15M), Spanish State
Bloque Andaluz de a Revolución Sexual, Spanish State
Consell de la Joventut de Barcelona, Spanish state
Degenerades, Spanish State
Movimiento Marika de Madrid, Spanish State
N.O.M.A.D.A.S oficina de migración y atención a la diversidad afectivo sexual, Spanish State
Orgullo Crítico Madrid, Spanish State
Orgullo Vallekano, Spanish State
Queers por Palestina, Spanish State
Red Marikones del Sur, Spanish State
RpM – Colectivo Transfeminista, Spanish State
Euskal Herriko Bilgune Feminista, Spanish State (Basque Country)
MDMA taldea, Spanish State (Basque Country)
Sare Lesbianista, Spanish State (Basque Country)
TransGaliza, Spanish State (Galiza)
Crida LGBTI, Spanish state (Països Catalans)
Revolutionär Pride Stockholm/Revolutionary Pride Stockholm, Sweden
Damj, the Tunisian association for justice and equality, Tunisia
Black Queer and Trans Resistance, The Netherlands
Maruf , The Netherlands
Sehaq Queer Refugees Group, The Netherlands
TIYE International, The Netherlands
Mawjoudin We Exist, Tunisia
ACT UP London, United Kingdom
Friends of the Joiners Arms, United Kingdom
No to Pinkwashing, United Kingdom
Queer Strike, United Kingdom
Queer Tours of London – A Mince Through Time, United Kingdom
Queerspace East London, United Kingdom
UNISON National LGBT committee, United Kingdom
Gay Liberation Network, United States
Irish Queers, United States
Jewish Voice for Peace New York City Queer Caucus, United States
Methodist Federation for Social Action , United States
Queers Against Israeli Apartheid (QAIA-NYC), United States
Queers Undermining Israeli Terrorism (QUIT!), United States
The Queer Palestinian Empowerment Network, United States




Nouvelle action Eurovision à Clermont-Fd

Le 26 janvier 2019, onze militant-e-s AFPS 63 et BDSF 63 ont effectué une 9ème action Eurovision, depuis le 30 novembre 2018.
Ils ont distribué dans le froid environ 500 tracts aux passants devant le centre commercial Jaude 2 à Clermont-Fd. Plusieurs discussions intéressantes, une promesse d’adhésion, et 12 citoyen(ne)s -dont un conseiller municipal- ont offert leur photographie pour notre album facebook !



Non au pinkwashing de l’Eurovision ! Près de 90 groupes LGBTQ+ appellent au boycott du concours de chant en Israël.

29 Janvier 2019
Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel (PACBI)

Des organisations de libération queers et trans de près de 20 pays d’Europe et d’ailleurs appellent les communautés LGBTQIA du monde à prendre position pour les droits humains des Palestiniens et à boycotter le concours de l’Eurovision 2019 en Israël.

Près de 90 organisations de libération queers et trans de près de 20 pays d’Europe et d’ailleurs appellent les communautés LGBTQIA du monde entier à boycotter le concours de l’Eurovision 2019 en Israël.

Les signataires condamnent l’utilisation “honteuse” de l’Eurovision par Israël, qui a de nombreux partisans au sein des communautés LGBTQIA, afin de “détourner l’attention de ses crimes de guerre contre les Palestiniens” et “poursuit sa stratégie de pinkwashing, l’utilisation cynique des droits des homosexuels afin de détourner et de normaliser l’occupation, la colonisation et l’apartheid israélien.”

Le communiqué, initié par des groupes queers palestiniens, rappelle les émeutes de Stonewall en 1969, qui symbolisent la résistance LGBTQIA contre la violence et les agressions quotidiennes, et met en parallèles les dizaines de milliers de Palestiniens à Gaza qui manifestent, avec la Grande Marche du Retour, contre des décennies de violente oppression et de déni de leurs droits fondamentaux par Israël.

Depuis Mars dernier, les snipers de l’armée israélienne ont abattu plus de 200 Palestiniens sans arme qui participaient aux manifestations à Gaza, blessant 18 000 personnes et causant, pour certaines d’entre elles, des handicapes qui changeront à jamais leurs vies. Amnesty International a qualifié ces actes de “tentatives délibéres” de tuer et de mutiler.

Israël a célébré la victoire de l’Eurovision 2018 par Netta Barzilai le soir même de la manifestation la plus meurtrière à Gaza, lors de laquelle les forces israéliennes ont massacré 62 Palestiniens sans armes. Netanyahou a qualifié Barzilai de “meilleure ambassadrice d’Israël.”

Les signataires appellent également au boycott de la Pride de Tel Aviv, sponsorisée par le gouvernement israélien qui, expliquent-ils, “fait la promotion de l’Eurovision tout au long de la Pride afin de récolter le maximum de bénéfices pour Israël pendant tout un mois de pinkwashing.”

Parmi les signataires figurent les collectifs palestiniens al-Qaws pour la diversité sexuelle et de genre dans la société palestinienne, Pinkwatching Israel et Aswat – Centre Féministe Palestinien pour les libertés sexuelles et de genre, le Comité National LGBT d’UNISON, l’un des plus grands syndicats du Royaume Uni,  ACT UP Sud-ouest en France et ACT UP London au Royaume Uni, les Panteras Rosa au Portugal, plus de 20 groupes queers et trans en Espagne et en Italie, le Gay Liberation Network, la Fédération Méthodiste pour l’Action Sociale et Jewish Voice for Peace New York City Queer Caucus aux États-Unis.

Ce communiqué des groupes LGBTQIA fait suite à un déluge de soutiens à l’appel palestinien au #BoycottEurovision2019 en Israël. Parmi lesquels des artistes, des participants, des présentateurs et des vainqueurs de l’Eurovision, des politiciens et des syndicats. Des dizaines de milliers de personnes ont signé une pétition appelant au boycott de l’Eurovision. En outre, le groupe britannique The Tuts a refusé l’invitation de participer à l’Eurovision au Royaume Uni.

Haneen Maikey, directrice d’alQaws pour la diversité sexuelle et de genre dans la société palestinienne, a commenté :

Nous, queers palestiniens, sommes rassurés de voir que de plus en plus de communautés LGBTQIA prennent position contre la stratégie de pinkwashing d’Israël, et cela dans une démonstration de réelle solidarité.

Les communautés LGBTQIA refusent que le mouvement de libération queer et trans soit utilisé par le régime d’oppression israélien comme écran de fumée progressiste pour dissimuler l’oppression brutale des Palestiniens. Elles déclarent : ‘Nos droits sont indissociables des droits de toutes les communautés opprimées.’

Rejoindre et promouvoir l’appel au boycott de l’Eurovision 2019 en Israël et de la Pride de Tel Aviv aide à dévoiler la récupération par le gouvernement israélien des droits queers comme outil de propagande pour cacher ses crimes contre les Palestiniens. Cela porte un coup à sa stratégie honteuse de pinkwashing afin de maintenir son régime d’apartheid et ses décennies de colonisation et d’occupation de la Palestine.

Pour voir la liste complète des signataires, rendez-vous sur le site internet de Pinkwatching Israel.

Pour ajouter la signature d’une organisation LGBTQIA, merci de remplir ce formulaire.

La Campagne Palestinienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël  (PACBI) a été lancée en 2004 pour contribuer à la lutte pour la liberté, la justice et l’égalité palestiniennes. PACBI plaide pour le boycott des institutions académiques et culturelles israéliennes, étant donné leur




Tours: mobilisation contre l’Eurovision en Israël

Compte-rendu de nos interventions de ces dernières semaines à propos de l’Eurovision.
– Lycées : nous avons distribué 700 tracts dans 4 lycées, à la sortie du midi ou du soir. C’est la 1ère fois que nous nous adressions à ce public. L’accueil a été assez diversifié, entre indifférence, curiosité, et quelquefois un réel intérêt. Les 4 cartes toujours un outil essentiel.

– Marché de St Paul à Tours et marché de St Pierre des corps. 700 tracts distribués sur les 2 marchés, un accueil intéressant, en dehors de quelques sionistes virulents.

Nous ne sommes pas encore intervenus devant France 3, dont les bureaux ne sont guère accessibles de la rue.
Il nous est apparu qu’une visite à FR3 (+ le marché situé à côté) pouvait être l’occasion de mobiliser des organisations locales, choisies dans la liste des organisations nationales qui ont signé l’appel du CNPJDPI.

Onze organisations locales ont été contactées : PCF-MJCF-PG-EELV-NPA-PCOF-SNES/FSU-SOLIDAIRES-ATTAC, ainsi que l’AFPS locale et l’UJFP.



Eurovision : BDS France Montpellier reçu à France 3 Occitanie-Montpellier

Samedi 26 janvier, devant les locaux de France 3 Occitanie-Montpellier pendant qu’une délégation de 4 personnes est reçue par le rédacteur en chef.

PENDANT L’APARTHEID LES AFFAIRES CONTINUENT !

Mobilisée et présente par des stands place de la comédie depuis décembre 2018, la Campagne BDS France Montpellier avait choisi le jour de la finale France de l’Eurovision  2019 pour intervenir auprès de France Télévision.

Si la campagne BDS France Montpellier peut effectivement regretter l’insuffisance de réponse de France3 à ses sollicitations, globalement elle n’a pas à se plaindre de la façon dont les journalistes de France3 Montpellier rendent compte de ses actions et initiatives et ce, depuis la grande Bataille BDS (victorieuse) contre l’entreprise israélienne Agrexco-Carmel. Au moment où les médias mainstream et les « journalistes » spécialistes des plateaux sont à juste titre, décriés par le mouvement populaire des Gilets Jaunes cette précision méritait d’être énoncée.

Dans la suite des initiatives BDS France dans de nombreuses villes du pays, il s’agissait de porter une parole qui dénonce – une fois encore et après la saison France-Israël -l’instrumentalisation par Israël d’un événement culturel en vue de blanchir les crimes de l’apartheid.

Une parole qui dénonce également la complicité de la direction de France Télévisions et de tous les organismes spécialisés qui participent au blanchiment de l’apartheid israélien : « Business as usual » comme disent les anglos-saxons.

A cette fin, un dossier  a été remis au rédacteur en chef de France 3 Occitanie – Montpellier.

UN ACCUEIL SPONTANÉ ET OUVERT

Nommé depuis avril 2018, sans trop nous connaitre et face à l’entrée déterminée de la vingtaine de militant.e.s, le rédacteur en chef de l’agence n’a pas hésité à répondre favorablement à la demande d’entrevue d’une délégation. Le fait que celle-ci ait précisé qu’il ne pouvait être tenu responsable d’une décision de la direction nationale a sans doute contribué au climat détendu de la rencontre.

Très vite elle a été orientée sur la question de la liberté d’expression de BDS France face à la municipalité et son maire. Nous espérons que les explications  apportées trouveront place dans les informations de France3 Montpellier.

 

 

Une représentante des 36 artistes et professionnel.e.s de la culture montpelliérain.e.s composait la délégation :




Manifestation devant « Destination Eurovision » – la Finale

Le 26 janvier 2019, à l’appel du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens, de la Campagne BDS France-Paris,et d’autres organisations nous étions une vingtaine de militantEs et avons déployé deux banderoles devant le studio 210 de France Télévisions pour demander à la chaîne de télévision publique ainsi qu’au gagnant de la finale que l’Eurovision ne se passe pas à Tel-Aviv.

Dans le tract distribué au public de la file d’attente nous affirmons :

Pas en Israël !

Nous demandons à France-Télévisions de tout faire pour que l’Eurovision se passe dans un autre pays ! Il est encore temps de choisir une autre destination !

Et si l’Eurovision devait malgré tout se passer en Israël, il faut que France-Télévisions renonce à y envoyer un candidat français, comme les fédérations sportives françaises refusèrent d’aller jouer sur les terrains sud-africain pendant l’apartheid.

Source

Signez la pétition




Lettre ouverte de militants queer et LGBTI en soutien au peuple palestinien et pour le boycott d’Israël

« Cher et adoré Bilal,
Avant toute chose, MERCI D’EXISTER !

Depuis que tu as fait ton entrée fulgurante sur la scène culturelle française, nous ne cessons de contempler le bien que tu fais à la jeunesse de nos communautés Queer et LGBTI.
Tu représentes un réel symbole de possibilité d’existence positive au sein d’une société qui n’a de cesse de vouloir nous réduire au silence.
Ta voix qui s’élève, est de celle qui ne veut plus se taire. Celle qui ne veut plus s’excuser. Celle qui arrache le droit de pouvoir être appréciée et aimée pour la perfection de ses perruques et la finesse de son sourcil, enragés et flamboyants.

C’est pour cela que, depuis tes débuts, nous nous tenons à tes côtés face aux multiples attaques homophobes, transphobes et racistes dont tu es la cible. Nous nous opposons à toutes formes d’agressivité et d’agression sur ta personne, en cela que nous considérons que tu es actuellement l’un des représentants de toute une jeunesse qui s’émancipe de ses vieux carcans hétérosexuels oppressifs qui continuent encore trop à ravager nos vies.

Cette année, tu as l’intention avec ta chanson Roi de participer au prochain concours européen qu’est l’Eurovision, dont l’édition 2019 est annoncée à Tel Aviv en Israël.
Nous, militant.E.s queer et LGBTI en soutien au peuple palestinien et pour le boycott d’Israël, souhaitons par ce courrier mieux t’informer sur le pays dans lequel tu rêves de chanter en participant à la finale de l’Eurovision, et nous espérons te convaincre de renoncer à te produire au service de l’apartheid israélien.
Cet État occupe depuis 1948 un autre pays, la Palestine, après en avoir chassé une grande partie de ses habitants qui sont depuis 70 ans des réfugiés ailleurs dans le monde.
Cet Etat poursuit encore et toujours sa colonisation de la Cisjordanie.
Cet État pratique une politique d’apartheid à l’encontre des citoyens palestiniens, qu’ils soient d’Israël ou de Cisjordanie, notamment avec la dernière loi votée récemment au parlement Israélien nommée « Loi de l’état nation du peuple juif ».
Cet Etat impose un blocus inhumain à la population de Gaza depuis 2007.
Cet État développe le pinkwashing, c’est à dire une politique prétendument en soutien à nos communautés pour se donner une fausse image « progressiste » et blanchir ses crimes.

Même si nous avons bien conscience que pour toi la participation à l’Eurovision est le fruit d’un important travail et d’un rêve que tu nourris depuis tout petit, penses-tu que tu pourrais accepter de participer à cette opération de « blanchiment » d’un État, Israël, qui avec l’accueil de ce concours, souhaite faire une opération de propagande au service de Netanyahu et son gouvernement d’extrême droite ?
Tu peux encore refuser de participer à cette mascarade et tu ne seras pas le seul à le faire, dans toute l’Europe et au niveau international de nombreux artistes refusent maintenant de se produire en Israël. Dans les années 1970 et 1980, de nombreux artistes ont boycotté un autre État qui avait légalisé la discrimination : l’Afrique du Sud de l’apartheid.

Notre courrier répond à l’appel des Palestiniens pour le boycott économique, universitaire et culturel d’Israël. En effet une grande campagne se déroule dans toute l’Europe contre la tenue de l’Eurovision à Tel Aviv. Plus de 140 artistes ont appelé au boycott de l’Eurovision si elle a lieu en Israël.
Continues à chanter librement, mais en respectant la dignité et la liberté du peuple palestinien !

Bilal Hassani, ne chante pas pour l’apartheid israélien ! »

Page Facebook




La finale de « Destination Eurovision » perturbée par des militants LGBT et de la Campagne BDS France

Le 28 janvier 2019

Comme lors de l’intervention du samedi 19 janvier 2019 dont l’écho médiatique a été important des opposant-e-s à la tenue en Israël de l’Eurovision 2019 ont samedi 26 janvier perturbé le bon déroulement de la finale de la sélection de la ou du candidat-e qui représentera la France.

Mais cette fois le staff qui organisait la cérémonie, échaudé par la manifestation du samedi précédent, était sur les dents !

Le service de sécurité a été renforcé : téléphones portables interdits dans la salle, portique de sécurité, fouille au corps avec palpation de la poitrine pour les femmes, et une vingtaine de personnes ont été arrêtées avant qu’elles aient pu perturber la cérémonie à leur tour. Malgré ce dispositif des militants ont réussi à faire entrer des pancartes et drapeaux palestiniens dans la salle d’enregistrement pour appeler au boycott de la tenue de l’Eurovision dans L’État d’apartheid israélien.

Et deux militants du collectif LGBT pour la Palestine et de la Campagne BDS France à Paris ont réussi à monter sur scène et se sont positionnés à côté du présentateur Garou et de l’artiste Chimène Badi avant d’être délogés par le service d’ordre. Ils tenaient des pancartes « Non à l’Eurovision 2019 en Israël » et « Ne chantez pas pour l’apartheid israélien » puis ils ont subi des propos homophobes proférés par la police tandis qu’un autre militant a subi des propos racistes.

Ceci a contraint France Télévisions à censurer ce passage en effectuant une coupe à la 6:52 minutes, cette finale étant retransmise en léger différé.

En même temps à l’extérieur des militants du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens (CNPJDPI) et de la Campagne BDS France, co-initiateurs du site et de la pétition manifestaient avec banderoles et tracts.

Le candidat de la France a été élu, mais nous sommes déterminés à continuer de participer activement à la campagne internationale contre l’Eurovision 2019 à Tel Aviv et au rejet de toute tentative de blanchiment des crimes de l’Etat israélien.

La Campagne BDS France Paris




Devant FR3 Strasbourg: Non à l’Eurovision dans un état d’apartheid

Après être intervenus au centre de Strasbourg le 12 janvier pendant 2 heures, nous nous sommes retrouvé-e-s ce vendredi 24 janvier devant FR3 à Strasbourg pour dénoncer la tenue de l’Eurovision 2019 en Israël.

Nous avons distribué des tracts et  lancé  des slogans: « Non à l’Eurovision 2019 en Israël » , »A bas l’apartheid », « FR3 complice de l’État d’apartheid israélien »

Deux employés sont venus nous parler: nous avons expliqué la campagne, donné les documents que nous avions (lettre à la Présidente de France-Télévision, tract BDS). Nous leur avons donné plusieurs documents  pour  qu’ils les  diffusent à leurs collègues. Le message est passé, ce fut positif!




BDS ACTION DURING “DESTINATION EUROVISION” TRANSMITTED LIVE ON FRANCE 2: NO PUBLIC CHANNEL AT THE SERVICE OF ISRAELI APARTHEID!

January 20, 2019

 

On the evening of Saturday 19 January the France 2 television channel transmitted live the semi-final of “Destination Eurovision”, to choose the artist who will represent France in the Eurovision 2019 contest foreseen to be held in Tel Aviv next May.

Activists of the BDS France Campaign in Paris got up on the stage, brandishing signs: “No to Eurovision 2019 in Israel!”, “No Eurovision for Israeli Apartheid!”, “Don’t sing for Israeli Apartheid!”, “Solidarity with the Palestinian people!”, “Free Palestine! BDS!” “Boycott Apartheid Israel”.

The aim of this non-violent action, which did not give rise to any marked hostility on the part of the public, was:

  • To protest at the holding of Eurovision 2019 in the Israeli apartheid state. Israel uses culture in an attempt to whitewash its image, to obscure its crimes and its policy of occupation, colonisation and apartheid against the Palestinian people. Particularly in the present context of the illegal and increasing colonisation of the occupied West Bank and with regard to the Great March of Return in Gaza, where the Israeli army fires live bullets to kill or severely wound unarmed Palestinians who have been peacefully demonstrating each week for the past several months for the respect of their basic rights.
  • To urge the management of the publicly-owned France Télévisions, a member of the European Broadcasting Union, to not air the contest and to instead have it relocated to another country. In a communique sent to the newspaper 20 Minutes, France Télévisions declares that “Eurovision is above all a piece of entertainment with an international dimension and open to very wide artistic diversity. The nature of music has no borders, its universal ambition is dialogue among peoples, openness and togetherness.” Yet how can one make such a claim, when the state in which Eurovision is to be held practises apartheid, excludes the indigenous Palestinian population, when France Télévisions breaches its own Ethics Charter which aims to “contribute to the respect of people’s rights, notably their dignity and their struggle against discrimination”. We sent a letter in that sense to Delphine Ernotte, head of France Télévisions, but have thus far received no response.
  • To call upon the French candidates competing in “Destination Eurovision”, the jury, and the head of the French delegation to Eurovision, Steven Clerima, to withdraw from this contest.

The action was reported by numerous media (see * below).

The BDS France Campaign also denounces the tributes paid to the Israeli winner of Eurovision 2018, Netta Barzilai, a cultural ambassador for the Israeli regime of occupation and apartheid who actively takes part in the propaganda efforts of Netanyahu’s government.

Our action was part of the international campaign initiated by Palestinian artists and journalists and by PACBI, the Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel, calling for the boycott of Eurovision 2019 if it is hosted by Israel. That initiative is supported by more than 140 international artists, including the award-winning French comics artist Tardi, French film director and screenwriter Alain Guiraudie, Pink Floyd singer and bassist Roger Waters and the British film director Ken Loach. Numerous demonstrations have taken place in Europe and in several cities in France.

The BDS France Campaign recently co-launched a national petition which is supported by 75 French organisations and political parties. The campaign will continue to act against any attempt to whitewash Israeli apartheid.

BDS France Campaign Paris

————————————————–

*Media coverage to date:

20 minutes :

https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2431143-20190119-destination-eurovision-opposants-tenue-eurovision-israel-montes-scene-direct

Yahoo Actualités :

Le Huffington Post : 

Télé Loisirs : 

Le Parisien : 

RTL France : 

Europe 1 : 

Metly :

JeanMarcMorandini.com :  

Pure Médias

Le figaro :

Le Dauphiné : 

Le Progrès :

Programme TV : 

Femme actuelle : 

MSN :

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/tv-medias/destination-eurovision-des-opposants-à-l’eurovision-en-israël-perturbent-le-direct/ar-BBSuKL0

Pure People:

 

INTERNATIONAL : 

Espagne :

Israël :

Haaretz :

Yediot Aharonot :

i24 :

 

 




La Campagne Eurovision à l’AG de l’UD CGT 63

Un militant AFPS 63 et BDSF 63 a été invité à présenter la Campagne Eurovision à l’AG de l’UD CGT 63, réunissant plus de 100 syndicalistes le 18 janvier 2019.
Le contexte de l’Eurovision, de l’apartheid en Israël et de la colonisation de la Palestine, et la Campagne lancée en France par 75 organisations (dont l’UD CGT 63), ont été rappelés, et un tract explicatif a été mis à disposition des participants.
Puis, à la pause café, 35 participants (dont une large partie du bureau de l’UD) ont partagé leur photo pour l’album BoycottEurovision2019 de la page Facebook de l’AFPS 63 . Ce qui porte notre album à plus de 200 personnes.
Par ailleurs, une vingtaine de cartes postales à envoyer au président d’AXA France pour le désinvestissement des banques israéliennes et de l’industriel de l’armement Elbit System ont été prises par des militants de l’AG.



Action BDS lors de l’émission « Destination Eurovision », en direct sur France 2 : Pas de service public au service de l’apartheid israélien !

20 janvier 2019

Samedi soir 19 janvier avait lieu la retransmission en direct sur France 2 de la seconde demi-finale de l’émission Destination Eurovision, destinée à sélectionner l’artiste qui représentera la France au concours de l’Eurovision 2019 prévue à Tel Aviv, en mai prochain.

Des militant·e·s de la Campagne BDS France à Paris sont intervenu·e·s sur le plateau brandissant des affiches « Non à l’Eurovision 2019 en Israël », « Pas d’Eurovision pour l’apartheid israélien ! », « Ne chantez pas pour l’apartheid israélien », « Solidarité avec le peuple palestinien ! », « Free Palestine ! BDS ! », « Boycott Israël Apartheid ».

Cette action non-violente, qui n’a pas suscité d’hostilité marquée de la part du public, avait pour objectif de :

  • Protester contre l’organisation de l’Eurovision 2019 dans l’État d’apartheid israélien. Israël utilise la culture pour blanchir son image, pour occulter ses crimes et sa politique d’occupation, de colonisation et d’apartheid vis-à-vis du peuple palestinien. Plus particulièrement dans le contexte actuel d’une colonisation illégale grandissante en Cisjordanie occupée et des Marches du Grand Retour à Gaza, où l’armée israélienne tue et blesse grièvement à balles réelles des Palestinien.ne.s non armé·e·s, qui manifestent pacifiquement pour le respect de leurs droits fondamentaux, chaque semaine depuis plusieurs mois.
  • Exhorter la direction du groupe de télévision publique France Télévisions en tant que diffuseur et membre de l’Union Européenne de Radio-télévision à ne pas diffuser le concours et à déplacer son organisation dans un autre pays. Dans un communiqué envoyé à 20 Minutes, France Télévisions rappelle que « l’Eurovision est avant tout un divertissement d’une ampleur internationale unique et ouvert à une très grande diversité artistique. La musique, qui n’a pas de frontière, en est son essence, avec pour ambition universelle le dialogue entre les peuples, l’ouverture et le vivre-ensemble. » Or comment peut-on s’exprimer ainsi alors que l’Etat destiné à accueillir l’Eurovision pratique l’apartheid, exclue la population autochtone palestinienne, contrevient à la « Charte d’éthique » dont se réclame France Télévisions qui vise entre autres à « contribuer au respect des droits de la personne, notamment de sa dignité, et la lutte contre les discriminations » et à la « promotion du vivre ensemble » (décembre 2017). Nous avions adressé un courrier dans ce sens à Madame la Présidente Directrice Générale Delphine Ernotte, aux membres du conseil d’administration et du comité d’éthique, resté sans réponse à ce jour.
  • Appeler les artistes candidate·s à l’émission Destination Eurovision, le jury, et le chef de la délégation française à l’Eurovision Steven Clerima à se retirer de ce concours.

L’action a été remarquée par de nombreux médias (dont Le Parisien, RTL, 20 minutes, Yahoo, Télé-Loisirs …)*

La Campagne BDS France dénonce également les honneurs réservés à l’artiste israélienne Netta Barzilai. Véritable ambassadrice culturelle du régime israélien d’occupation et d’apartheid, la chanteuse représentante d’Israël gagnante de l’Eurovision 2018 participe activement aux efforts de propagande du gouvernement de Netanyahou.

Cette action s’intègre dans la campagne internationale initiée par les artistes et journalistes palestiniens ainsi que l’organisation palestinienne PACBI (Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel), qui appellent au boycott de l’Eurovision 2019 s’il est organisé par Israël. Cette initiative est soutenue par plus de 140 artistes internationaux parmi lesquels le dessinateur français Tardi, le réalisateur Alain Guiraudie, le bassiste de Pink Floyd Roger Waters, ou le réalisateur britannique Ken Loach. De nombreuses mobilisations ont lieu en Europe et dans plusieurs villes de France.

 

Dernièrement, la Campagne BDS France a co-initié une pétition nationale soutenue par soixante-quinze organisations.

La Campagne BDS France reste déterminée à continuer d’intervenir contre toute tentative de blanchiment de l’apartheid israélien !

La Campagne BDS France Paris

————————————————–

*Revue de presse non exhaustive

20 minutes https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2431143-20190119-destination-eurovision-opposants-tenue-eurovision-israel-montes-scene-direct

Yahoo Actualités https://fr.news.yahoo.com/destination-eurovision-perturb%C3%A9e-opposants-%C3%A0-isra%C3%ABl-230312422.html

Le Huffington Post https://www.huffingtonpost.fr/2019/01/19/destination-eurovision-le-plateau-investi-en-direct-par-des-opposants-a-la-tenue-de-lemission-en-israel_a_23647359/

Télé Loisirs https://www.programme-tv.net/news/evenement/destination-eurovision-2019/223725-destination-eurovision-des-militants-contre-la-tenue-du-concours-en-israel-envahissent-le-plateau-video

Le Parisien http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/destination-eurovision-perturbee-par-des-opposants-a-israel-20-01-2019-7992426.php

RTL France https://www.rtl.fr/culture/medias-people/destination-eurovision-des-militants-contre-l-eurovision-en-israel-font-irruption-7796282166

Europe 1 https://www.europe1.fr/medias-tele/destination-eurovision-des-opposants-a-leurovision-en-israel-envahissent-le-plateau-en-direct-3841919

Metly https://www.melty.fr/destination-eurovision-2019-des-opposants-au-deroulement-de-l-eurovision-en-israel-interrompent-l-emission-photos-a669786.html

JeanMarcMorandini.com http://www.jeanmarcmorandini.com/article-389595-la-reponse-de-france-2-aux-manifestants-qui-ont-envahi-hier-soir-en-prime-en-direct-le-plateau-de-destination-eurovision-video.html

Pure Médias http://www.ozap.com/actu/incident-dans-destination-eurovision-2019-des-manifestants-envahissent-la-scene-en-direct/573591




La Campagne Eurovision devant FR3 Auvergne

Dix neuf militant-e-s d’un collectif AFPS 63, BDSF 63, Amis Monde Diplomatique 63, Amis Temps des Cerises, CGT-UD 63, LDH Clermont-Riom, MRAP 63, NPA 63, PCF 63, RESF 63, Solidaires Auvergne, UNEF Auvergne,
se sont rassemblés le 18 janvier devant le siège de FR3 Auvergne à Chamalières (63), sous l’œil de deux véhicules de police envoyés par la préfecture.
Ils ont été reçus devant les grilles de FR3 par le rédacteur en chef adjoint, qui a discuté avec eux pendant environ 30 minutes. Il nous a expliqué qu’il comprenait notre action et le courrier que nous leur avions envoyé, et qu’il feraient remonter à France TV et à FR2. Ils sont conscients des problèmes éthiques que pose la tenue de l’Eurovision en Israël. Nous sommes convenus de rester en contact pour nos actions futures.
Des photos de groupe, ainsi que de 4 nouveaux militant-e-s voulant figurer dans notre album photo BoycottEurovision2019 sur Facebook, ont été faites. Notre tract explicatif a été distribué aux automobilistes au feu rouge proche, certains nous ont encouragé, d’autres ont klaxonné gaiement nos drapeaux palestiniens, en passant.
Un reportage a été publié sur le site de FR3 Auvergne



Strasbourg: Non à l’Eurovision en Israël!

Samedi 12 janvier, jour de la 1ère 1/2 finale organisée  pour le choix du chanteur français qui participera à une Eurovision entachée du sang des Palestiniens victimes de l’occupation et de l’apartheid de l’État israélien, nous étions une quinzaine à diffuser 700 tracts et  la lettre de BDS France à Mme la Directrice de France télévision. Beaucoup de discussions avec des personnes intéressées.
Nous avons appelé à  signer la pétition.
Merci à tous-tes pour cette action qui s’est déroulée dans la bonne humeur. Une autre action sera organisée devant FR3 prochainement, avant la 2ème  demi-finale ou la finale.



Montpellier : Les Gilets jaunes au secours de BDS Montpellier

MERCI LES GILETS JAUNES !

Face à la police municipale envoyée par le maire de Montpellier pour  déloger le stand de la Campagne BDS France Montpellier, place de la Comédie, les BDS ont demandé le soutien des Gilets jaunes qui sont venus à une centaine contraignant ainsi  la police à se retirer pour faire place au chapiteau et stand BDS France Montpellier place de la Comédie.

UN MAIRE MACRONIEN QUI APPLIQUE LA « FERMETÉ RÉPUBLICAINE »  DE SON PRÉSIDENT.

En plein mouvement des Gilets Jaunes en butte à la liberté d’expression et de manifester, le maire de Montpellier s’adonne à la provocation et à la surenchère « républicaine ». Déjà samedi 5 janvier il avait envoyé sa police verbaliser pour la 13ème fois depuis 2018 et la première fois en 2019, un porte parole de BDS France Montpellier (toujours le même) pour « occupation illégale de l’espace public » (chapiteau et table) lors d’un rassemblement dûment déclaré en préfecture. Les trois policiers venus très discrètement ne se sont pas attardés et on déposé le PV (pré-rempli et au nom d’une personne inconnue au comité) sur la table du stand et se sont quasiment enfuis « comme des voleurs » de peur qu’on les filme et qu’on dénonce la répression. Répression d’autant plus révoltante que le ciblage de BDS et donc de la solidarité avec la Palestine est flagrant. En décembre une douzaine d’organisations ont demandé une rencontre au Maire de Montpellier pour aborder le problème de la liberté d’expression dans cette ville. C’est la quatrième demande de ce type en 2 ans. Au moment où les exigences de démocratie s’expriment dans la rue il a répondu qu’il n’en voyait pas l’intérêt.

Samedi 5 janvier, nos ami.e.s Kurdes tenaient un stand collé à celui de BDS Montpellier et 3 groupes de musiciens occupaient la Comédie. Pendant 10 ans sous les mandats de M. Frêche, Mme. Mandroux et la première année de M. Saurel jusqu’en 2015, le stand BDS qui n’a jamais causé aucun incident était toléré. Pourquoi ne l’est-il plus ? 2015 est également la date à laquelle Netanyahu a lancé sa bataille internationale contre le BDS de par le monde…

img_3916img_3918

RÉSISTER SUR LE TERRAIN,

C’EST LE CHOIX D’ACTION DE BDS FRANCE MONTPELLIER

C’est sur le terrain que se gagnent les batailles et les Gilets jaunes sont là pour le prouver avec force une nouvelle fois. Après 6 demandes d’autorisations de tenue de stand « Solidarité avec la Palestine »  déposées en bonne et due forme par 3 associations déclarées en préfecture, demandes toutes refusées, la Campagne BDS France Montpellier a choisi la désobéissance civile et plante son chapiteau sur la comédie chaque fois que la situation en Palestine exige une information au public puisque les grands médias occultent les crimes et massacres de l’État d’apartheid israélien. C’est une action non-violente, à visage découvert et les militant.e.s sont prêts à assumer les conséquences de leur actes qu’ils considèrent légitimes car ils s’opposent à un ciblage injuste et honteux.

Résister sur le terrain, c’est résister à la police municipale, faire obstruction, gagner du temps et surtout mobiliser et associer les montpelliérain.e.s solidaires de la Palestine ou tout simplement soucieux.ses de la liberté d’expression à cette résistance.

Dans cette vidéo vous verrez comment 3 personnes ont offert spontanément leur carte d’identité à la police et comment tous.tes les autres restent, font le cercle autour de la police manifestant leur sympathie pour BDS et créant ainsi une pression sur la police.

 

VIDÉO :

Ce samedi 12 janvier, ce sont les gilets jaunes qui volent au secours de BDS Montpellier !

Les remerciements de la Campagne BDS France Montpellier au Gilets jaunes.

CONTRE LA TENUE DE L’EUROVISION A TEL AVIV, CAPITALE DE L’APARTHEID ISRAÉLIEN

Près des 800 tracts contre l’Eurovision en Israël ont été distribués et de nombreuses discussions, prises de contact etc.

dsc00751

Plus d’une centaine de personnes ont « donné leur visage »  pour dire non à l’Eurovision à Tel Aviv, capitale de l’apartheid israélien. Une quinzaine de personnes ont donné leur visage ce samedi 12 janvier….

miniature2Un Gilet Jaune qui a répondu à l’appel de BDS Montpellier face à la police municipale est resté pour aider à l’installation du stand.
dsc00753
Depuis le début du mouvement, plusieurs militant.e.s BDS Montpellier participent aux actions et « ronds-points » Gilets Jaunes. BDS Montpellier a eu le souci de mettre en avant, dès le début, un certain nombre de valeurs communes entre la lutte des Gilets jaunes et celle du BDS Palestinien.
dsc00754
De nombreux.ses Gilets jaunes vont rester toute l’après-midi autour du stand pour le protéger
dsc00756
Les 4 cartes suscitent toujours autant d’intérêt et d’indignation