Action en direction d’AXA à Strasbourg

Samedi 22 décembre 2018, nous avons distribué quelques centaines de tracts dans le cadre de la campagne pour qu’ AXA cesse de soutenir le régime israélien d’apartheid. Auparavant nous avions déposé un dossier à charge à la grande agence AXA route du Rhin. Des dossiers à charge seront encore déposés dans d’autres agences. Malgré le froid, le vent et la pluie, l’accueil du public fut très positif. La campagne va se poursuivre en 2019, ainsi que la campagne contre la tenue de l’Eurovision 2019 en Israël !

 




#AXA à Château-Thierry – Comité BDS de l’Aisne

 

 

Après une 1ère action BDS-AXA à Soissons, en novembre, le Comité BDS de l’Aisne a organisé une 2nde action à Château-Thierry. 3 agences AXA ont été visitées.
Nous demandons à AXA de se désinvestir de l’industrie d’armement israélienne et de cesser de financer l’occupation illégale des colonies de Cisjordanie.

Voici les photos de l’action qui a eu lieu ce matin, samedi 22 décembre.




Protests increase against AXA, complicit in apartheid! National week of action in France, 10 to 15 December 2018

BDS France, SumOfUs
19 December 2018

The week of action from 10 to 15 December was an important stage of this campaign.

BDS France activists had already demonstrated in fifteen cities on 10 February to demand that AXA stop investing in three Israeli banks that contribute to the colonisation of the West Bank and stop investing, through its subsidiary AB (AllianzBernstein) in Elbit Systems, it being one of the Israeli weapons companies most heavily involved in the criminal, illegal attacks on the Palestinian people.

Since then our demonstrations have continued, and we have been joined by the international movement SumOfUs, which launched the petition that obtained 140,000 signatures.

Together we protested on 25 April in Paris during the General Assembly of AXA shareholders.

While investigating AXA’s violation of its own ethics charter, we discovered that its complicity in Israeli apartheid is more extensive than we had stated back in February: it concerns not three but five banks, and AXA is in fact a direct investor in Elbit Systems.

Since February there have also been the Israeli army’s massacres of non-violent demonstrators in Gaza taking part in the marches for the right of return (stipulated in UN Resolution 194), and the Israeli parliament’s adoption of a law, with constitutional status, which legalised the apartheid regime.

It is in this context that we launched the national week of action, an initiative which had a large impact, with over 20 cities and towns* in France taking part.

Dossiers about the complicity in violations of international law and human rights were delivered to numerous AXA agencies and our discussions with many agents showed that they are sensitive to the issue of the AXA group’s investment policies; members of the public who talked to us were equally interested in the issue and signed the postcards/petition addressed to the AXA president; the AXA agents’ trade union was also informed of the situation.

We are still ready and willing to meet the AXA management, which persists in ignoring our letters.
Our demonstrations will continue and intensify until AXA abides by its ethics charter, which is based on the UN Global Compact which stipulates that companies must not be complicit in violations of international law and human rights!

* including Albertville – Argenteuil – Clermont-FerrandGrenoble – Lille – LyonMartigues/MarseilleMetzMillauMontargisMontpellierNîmes – Orléans – Paris – Rennes – Saint-ÉtienneSaint-NazaireSoissonsStrasbourg – Toulouse



AXA: le Comité Solidarité Palestine Saint Nazaire informe!

Une dizaine de militant-e-s ont distribué cartes et tracts devant trois agences AXA, le mercredi 12 décembre.
Peu de monde dans les rues froides et ventées, mais des discussions intéressantes.
Au début de l’année, nous avions fait cette action près du marché de Saint-Nazaire avec beaucoup de monde et une autre à Notre Dame des Landes.
Quant aux gérants des 3 agences, l’un était un parfait cynique, les deux autres étaient intéressés.
Ils n’étaient pas au courant de l’engagement d’AXA avec les banques israéliennes, ils ont pris les documents et les feront remonter.

Comité Solidarité Palestine de la Région nazairienne
Agora, maison des associations
2 Rue Albert de Mun
44600  Saint-Nazaire



Semaine d’action nationale du 10 au 15 décembre : La mobilisation contre AXA complice de l’apartheid israélien se renforce !

BDS France, SumOfUs, le 19 octobre 2018

Cette semaine s’est déroulée du 10 au 15 décembre et a été une étape importante.

Les militant-e-s de BDS France s’étaient déjà mobilisés le 10 février dans 15 villes pour exiger d’AXA de cesser d’être actionnaire dans trois banques israéliennes contribuant à la colonisation de la Cisjordanie et de participer par sa filiale AB (Allianz Bernstein) au capital d’Elbit Systems, qui est l’une des entreprises d’armement israéliennes les plus impliquées dans les agressions criminelles et illégales contre le peuple palestinien.

Depuis lors notre mobilisation a continué.

Le mouvement international SumOfUs a rallié cette mobilisation et a lancé la pétition qui a recueilli 140 000 signatures.

Nous sommes intervenus le 25 avril lors de l’Assemblée Générale des actionnaires d’AXA.

Poursuivant notre enquête sur les violations de sa charte éthique, nous avons appris que la complicité d’AXA avec l’apartheid israélien est plus forte que ce que nous affirmions en février : elle concerne cinq banques et une participation également directe d’AXA au capital d’Elbit Systems.

Depuis février il y a eu aussi les massacres de l’armée israélienne contre les manifestant-e-s non violent-e-s de Gaza participant aux marches pour le droit au retour (inscrit dans la résolution 194 de l’ONU), et une loi à valeur constitutionnelle du 19 juillet du parlement israélien a officialisé le régime d’apartheid.

C’est dans ce contexte que nous avons lancé une semaine d’action nationale, du 10 au 15 décembre. Cette initiative a eu un impact important, près de 20 villes* en France s’étant mobilisées.

Des dossiers sur les complicités de violations du droit international et des droits humains ont été remis à de nombreuses agences ; les discussions avec de nombreux Agents Généraux ont montré qu’ils sont sensibles à la politique d’investissement du groupe AXA ; le public rencontré s’est comme souvent montré sensible à la question et a voulu signer les cartes postales / pétitions au président d’AXA que nous proposions, le syndicat professionnel des agents d’AXA a été informé de la situation…

Nous sommes toujours disposé-e-s à rencontrer la direction d’AXA, qui persiste encore à ignorer nos courriers.

Notre mobilisation continuera et s’amplifiera jusqu’à ce qu’AXA se conforme à sa charte éthique, qui se base sur le Pacte Mondial des Nations Unis et prescrit clairement de ne pas se rendre complice des violations du droit international et des droits humains !

*dont: Albertville – Argenteuil – Clermont-FerrandGrenoble – Lille – LyonMartigues/MarseilleMetzMillauMontargisMontpellierNîmes – Orléans – Paris – Rennes – Saint-ÉtienneSaint-NazaireSoissonsStrasbourg – Toulouse




Journée de mobilisation #AXA à Lyon le 15/12/2018

Samedi 15 décembre, 2 distributions de tracts simultanées ont eu lieu afin de dénoncer AXA et son implication dans l’Apartheid israélien. Malgré un froid vif, les militants-es sont intervenus auprès d’une agence AXA et d’un marché très fréquenté, à proximité immédiate. Une action contre AXA développée, la même semaine, dans plus de 20 villes en France.
L’accueil a été majoritairement très favorable, avec de nombreux échanges encourageants. Plus de 500 tracts ont été distribués et près de 100 cartes remises aux personnes intéressées. Une lettre à la direction nationale d’AXA, ainsi que le tract, ont été remis à l’agence.



Grenoble: Action jeudi 13 devant une agence AXA

1.   Action jeudi 13 devant une agence AXA centre ville. 15 militants de la coordination BDS de Grenoble, d’assez bonne humeur, ont distribué 400 tracts en 1 heure (par 0° faut pas insister). Accueil sympathique de passants la plupart pressés par le froid et leurs courses de Noël. Des clients qui entraient dans l’agence ont remis notre tract à l’Agent, qui nous a donc reçu cordialement pour en savoir plus, et nous a promis de faire remonter le dossier à AXA groupe.

2. Tournée des agents généraux
10 militants sont passés dans 37 agences du département de l’Isère , jusqu’aux portes de Lyon !
  • 8 agences n’existent plus
  • 4 agences étaient fermées quand on est passé, on a mis le dossier dans la boite aux lettres
  • 14 agents généraux étaient absents ou n’ont pas pu nous recevoir, on a remis le dossier à 1 secrétaire avec quelques explications
  • 8 agents généraux nous ont bien reçu,  s’intéressent, et nous disent qu’il feront remonter au groupe AXA.
  • Restent 4 à faire, suspens !
La remontée des dossiers à la direction d’AXA, et les réponses que devra faire la direction aux agents a d’abord l’intérêt de créer du débat entre eux, et les obligera à y passer du temps. Ensuite l’idéal serait que la discussion ait lieu entre le syndicat professionnel des agents généraux et la direction d’AXA. Un courrier est en préparation.
3. Cartes postales : envoi prévu des cartes signées. À suivre…



Collectif BDS 57 – #AXA le 15 décembre

Samedi 15 décembre, à l’heure du marché hebdomadaire, une douzaine de militants avaient répondu à l’appel du collectif BDS 57 qui invitait à une action visant la compagnie de banque-assurances AXA pour qu’elle cesse ses implications dans les colonies israéliennes illégales de Cisjordanie. Deux camarades de l’AFPS Thionville se sont joints à nous pour cette mobilisation au centre-ville de Metz et nous les en remercions. Malgré le froid très vif et plus d’indifférence que d’habitude (proximité des fêtes de fin d’année ? malaise social actuel ?), cette action qui répondait à la semaine organisée par notre campagne nationale s’est bien déroulée, à l’exception d’un malotru jetant à terre sans explications un paquet de tracts.

Nous avons distribué environ 250 tracts et fait signer une trentaine de cartes postales, accueillant le public intéressé autour d’une table dressée aux abords du marché de Noël de la place Saint-Jacques, un lieu très passant. Nous avons également pu compter sur la courtoisie des vigiles, particulièrement mobilisés en cette période.

La veille, deux camarades du collectif s’étaient rendues dans quelques agences, assez mal situées dans l’agglomération ce qui explique pourquoi nous n’étions pas installés ce samedi à leur proximité. L’accueil dans les bureaux fut contrasté : il semble que personnel et responsables ne veulent pas prendre le risque de s’adresser à leur direction de crainte de se trouver complices. En revanche dans les rues de Metz, le dialogue avec le public sensible à la cause palestinienne, certes restreint, fut comme à l’habitude riche et encourageant.

Nous sommes décidés à reprendre cette action dans une période plus favorable.




Montargis: action #AXA le 15 décembre

Samedi  15 décembre, une dizaine de militants de BDS du Montargois  se sont donné rendez-vous dans le centre ville de Montargis pour dénoncer la complicité de la société AXA avec des banques israéliennes et Elbit Systems.

Environ 200 tracts ont été distribués. Soixante signatures ont été collectées sur des cartes qui seront envoyées au président d’AXA France.

Les passants ont dans l’ensemble été réceptifs à cette action et des échanges intéressants ont pu avoir lieu.

Pour clore cette action, 5 dossiers ont été ou vont être  remis en main propre aux agences AXA de l’agglomération.  6 autres agences les ont reçus par voie postale.




Semaine d’action nationale #AXA à Paris

Malgré les nombreuses stations de métro et de RER fermées pour cause de manifs des Gilets jaunes et de déploiement policier, nous avons été une douzaine à intervenir à Paris – par un temps maussade et froid – le samedi 15 décembre devant l’une des rares agences AXA ouvertes ce jour.
Deux camarades de SumOfUs ont participé à l’intervention et ont bien assuré sa médiatisation (filmage et photos)
Il y a eu quelques réactions négatives ou d’indifférence, mais beaucoup plus de réactions de solidarité. Une camarade a eu une discussion intéressante avec des Gilets jaunes.
Nous avons diffusé le tract, co-signé par BDS France Paris, SumOfUs, l’AFPS Paris-Sud et l’AFPS 14-6, et 10 cartes postales/pétitions ont été signées.
Nous avions la banderole « AXA n’assurez pas l’apartheid israélien »  et aussi les visuels :
AXA doit mettre fin à sa complicité
AXA tire profit de l’oppression du peuple palestinien
AXA = assistance à l’apartheid israélien
et : Embargo militaire contre Israël
Nous avons remis un dossier au responsable de l’agence.
Au cours de la semaine nous sommes allés dans 3 agences. Dans l’une d’elles le responsable de l’agence nous a dit qu’en tant que responsable d’agence il est sensible à l’éthique de son entreprise mais qu’il veut d’abord bien lire le dossier que nous lui remettons avant de se forger un point de vue.



Millau: action AXA le 14/12/2018

Le Collectif Palestine12 a lancé un appel à manifester par communiqué de presse, le Vendredi 14 Décembre à 10 h devant la boutique AXA de Millau  la mieux située dans la ville pour interpeller du monde.

Nous avions remis la veille au gérant de la boutique  la lettre rédigée par SumOfUs et BDS France à Madame A.S. Directrice de la  responsabilité d’ Entreprise.

Nous avons trouvé la police  arrivée sur le lieu avant nous.La RG nous a  pris en photo sous tous les angles. Une journaliste du Midi-Libre a fait son travail d’ interview . Nous étions une dizaine. Nous avons pu discuter avec les gens et distribuer les tracts.

Le gérant d’ AXA est sorti de sa boutique pour nous dire que » même dans son boulot il n’ est jamais au courant des directives d’ AXA » Il en était dérangé. Sauf qu’ il avait dit la même chose l’ an dernier et que l’ éthique de l’ entreprise ne l’ avait pas emmené à en changer…

Le même jour à 11 h au Marché nous avons monté un stand pour faire signer les cartes et déposer une petite caisse pour les frais d’ envoi, et distribué les tracts. Le drapeau palestinien et la grande pancarte avec le slogan ainsi que nos tee-shirt BDS nous rendaient bien visibles. Après avoir expliqué la posture d’ AXA et la politique coloniale et d’apartheid du gouvernement israélien  nous avons été tous étonné par la facilité avec laquelle les gens se prêtaient à signer.
Le Marché est un bon lieu pour nous. C’ est un lieu de rendez-vous assez rural où les gens prennent le temps de parler entre eux.

Article du Midi Libre




BDS Montpellier se mobilise contre AXA

Dans le cadre de la campagne internationale contre AXA, la Campagne BDS France Montpellier a mené une série d’actions de pressions, dans le centre ville contre AXA et de sensibilisation de la population les vendredi 14 et samedi 15 décembre 2018.

INTERVENTIONS DANS TROIS AGENCES DU CENTRE VILLE

Pendant les heures ouvrables du vendredi 14, trois agences AXA ont été visitées (Bd Jeu de Paume, rue Caizergues de Pradines et rue de Verdun). Partout les militant.e.s ont été accueilli.e.s par les responsables d’agence et les échanges ont eu lieu de façon courtoise.

AXA, Boulevard Jeu de Paume

AXA, Rue de Verdun

 Un accueil cordial et très ouvert aux questions soulevées.

IMG_3618

Remise du dossier et des courriers à la directrice de l’agence après une longue discussion avec l’ensemble du personnel dans un climat d’attention et d’intérêt.

Il nous a été précisé que la direction centrale les avait prévenus des interventions possibles de la Campagne BDS France dans leurs locaux.

 

SAMEDI 15 DECEMBRE PLACE DE LA COMEDIE

Pour le troisième samedi consécutif, le chapiteau BDS Montpellier trône au coeur de place de la Comédie au pied de l’immense globe… La Banderole « Axa n’assurez pas l’apartheid israélien » et les panneaux dénonçant la collaboration d’AXA avec Elbit Systems sont bien en vue. Un tract national a été largement diffusé…

Une nouvelle fois nous sommes immergés dans la manifestation des Gilets Jaunes, dont plusieurs s’arrêtent discutent et s’informent. La lutte contre toutes les injustices, nationales et internationales et le trait d’union et le lien qui nous rassemble.




Nîmes: AXA, on lache rien!

Vendredi 14 décembre, des militantEs mobiliséEs par l’AFPS Nîmes et le Comité BDSF 30 étaient présentEs à proximité d’un marché au cœur de la ville de Nîmes pour dénoncer la complicité de la multinationale AXA avec des banques israéliennes et Elbit Systems, entreprise d’armement israélienne. Distribution de tract, signature de la carte postale à adresser au président Mr Buberl …

Photo Anthony Maurin

Nous avons assuré une présence remarquée par les passantEs qui ont été très sensibles à nos arguments, qui ont volontiers signé la carte postale et avec lesquelLEs nous avons eu des échanges vraiment intéressants. , Quelques-unEs, assuréEs chez AXA, ont découvert les pratiques de l’entreprise et ont manifesté leur refus qu’elle finance des activités contraires au droit international et aux droits humains.

Distribution de tracts pour sensibiliser la population (Photo Anthony Maurin).

Nous avions adressé le samedi 8 décembre  un courrier à toutes les agences nîmoises pour les informer de la semaine d’action, courrier auquel nous avons joint un ensemble de documents qui éclairent sur les raisons pour lesquelles il est urgent d’agir pour que l’entreprise cesse sa complicité avec l’apartheid israélien.

Nous continuons la campagne de sensibilisation et de signature de la carte postale que nous adresserons en nombre au président de l’entreprise. (70 à ce jour). On lâche rien !!!

Le lien vers un article d’Objectif Gard, présent au début de l’action, qui recouvre assez bien la question.





Martigues / Marseille: AXA doit désinvestir d’Israël

Jeudi 13 décembre, le collectif de soutien à la Palestine Ouest-Etang de Berre et BDS France Marseille (une dizaine de militants) se sont retrouvés devant une agence Axa du centre ville de Martigues pour dénoncer la participation de cette assurance à la colonisation israélienne.
Nous avions des panneaux et des tracts mais malheureusement la pluie nous a arrêtés, il faut savoir que dans le sud de la France, quand il pleut, tout est paralysé, si si…
Nous avons décidé de remettre la distribution de tracts à un jour plus clément et nous nous sommes partagés la visite des agences AXA de Martigues et des villes alentour, en tout 7 agences.

Nous avons remis un dossier dans chaque agence, soit au directeur soit à la réception de l’agence. Nous avons essayé d’expliquer les raisons de la campagne de Désinvestissement lancée par BDS France à l’encontre de l’entreprise française.

L’accueil a été différent dans chaque agence, de l’indifférence la plus totale ( genre: « ok, je remettrai votre dossier à notre responsable »…) à la crainte irraisonnée (genre:  » si c’est religieux ou politique, je ne veux rien savoir… »)

BDS France-Marseille et le CSPOEB



Action AXA à Albertville – 12 décembre 2018

Douze militants de l’Afps d’Albertville étaient présents mercredi matin devant l’agence AXA de l’avenue Victor Hugo.
Nous avons tout de même distribué une centaine de tracts.

Le chef de l’agence Axa nous a reçus pendant un quart d’heure; nous lui avons remis notre dossier.
Il nous a précisé qu’il avait transmis notre lettre de demande de rendez-vous (et explicative) à sa hiérarchie; une réponse lui a été renvoyée précisant que depuis 2017 Axa avait stoppé ses investissements en Israël afin de respecter la charte du groupe AXA. Il a ouvert de grands yeux quand nous lui avons appris que le rapport de Profundo, datant de juin 2018, chiffrait à 53 millions de dollars le montant des participations d’Axa dans les banques Israéliennes. Nous n’avons pas manqué non plus de lui rappeler qu’Axa participe au capital d’Elbit System et que la lettre écrite par SumOfUs et BDS France en septembre à la Directrice de la Responsabilité d’Entreprise du groupe Axa n’avait toujours pas reçu de réponse.
Il nous a « assuré » que notre dossier serait de la même façon retransmis à sa hiérarchie.

A l’extérieur, nous avons réussi à avoir certaines discussions avec quelques personnes.

Nous enverrons notre dossier à la troisième agence Axa d’Albertville. Nous avions déjà fait une action devant la première au mois de mars dernier.

Voir le site




#AxaComplicity: action à Saint-Étienne

Lundi 11 décembre, les militants du BDS Stéphanois se réunissaient devant une agence Axa du centre ville pour dénoncer la participation de cette assurance à la colonisation israélienne. Ils ont remis une lettre au directeur d’agence expliquant les raisons de la campagne de Désinvestissement lancée par France à l’encontre de l’entreprise française.
Ce dernier agacé, à quand même écouté les arguments : Axa a des parts dans Elbit System, entreprise israélienne d’armement et dans 5 banques israéliennes qui financent la colonisation.
Les militants ont distribué des tracts et discuté avec des passants très réceptifs, et invitent à signer la pétition en ligne de SomeOfUs qui a déjà recueilli 140 000 signatures !

 





« AXA, n’assurez pas l’apartheid israélien », à Clermont-Ferrand

De 15 à 20 militants AFPS, Attac, BDSF, CGT, LDH, Solidaires se sont rassemblés le 6 décembre 2018 devant deux agences AXA du centre ville de Clermont-Ferrand, avec deux grandes banderoles, des drapeaux, des tracts cosignés par les 6 organisations , et des cartes postales à envoyer au président d’AXA France. Ils ont demandé à AXA de mettre fin à ses investissements dans les banques israéliennes complices de la colonisation des territoires palestiniens, et dans la firme Elbit Systems qui fournit l’armée israélienne pour ses opérations meurtrières à Gaza.

Une déambulation derrière nos banderoles a eu lieu sur près d’un km en centre ville pour passer d’une agence à l’autre, via la place de Jaude. Un dossier expliquant les raisons et les objectifs de la campagne a été remis aux deux directeurs d’agences. Il a aussi été envoyé à 4 autres agences de Clermont-Ferrand et 3 agences d’Issoire (63).

L’action s’est terminée en déployant nos banderoles et distribuant nos tracts (800 au total) devant l’entrée du centre commercial voisin, où de nombreux passants, souvent jeunes, se pressaient en cette période d’avant Noël. L’accueil a été excellent de la part de nombreuses personnes, qui souvent découvraient l’investissement d’AXA dans l’apartheid israélien, étaient ouverts à la discussion, nous ont chaudement encouragés et ont signé 48 cartes postales que nous enverrons au Président d’AXA France (des dizaines d’autres cartes ont été prises par celles/ceux qui ont souhaité les envoyer par eux-mêmes).




À Soissons: AXA n’assurez pas l’apartheid israélien!

La première action dans l’Aisne a eu lieu le samedi 24 novembre 2018, à Soissons.
3 agences d’AXA ont été visitées. Nous avons remis une lettre aux agent.e.s d’assurance qui, évidemment, sont impacté.e.s par la mauvaise image d’AXA, sur sa collaboration avec l’appareil militaro-industriel israélien et qui nous conseillent de nous adresser à la direction nationale. Elles.ils feront remonter.
Nous avons déambulé dans le marché, distribuant un tract explicatif et faisant signer la carte postale adressée à la direction d’AXA.

Nous allons continuer cette action dans d’autres villes de l’Aisne dans les semaines qui viennent.
On peut contacter le Comité BDS de l’Aisne à l’adresse : comiteBDS02@gmail.com.e




Tours: AXA, n’assurez pas l’apartheid israélien!

Nous avons réalisé vendredi dernier 12 octobre une action AXA à proximité d’une agence et dans une rue commerçante.
Signatures de cartes et des contacts tout à fait intéressants.
Nous prévoyons d’écrire à toutes les agences AXA de Tours.




AXA « balaie » la question de son rôle dans les crimes de guerre d’Israël

Adri Neuhof – The Electronic Intifada – 3 juillet 2018

AXA, le géant de l’assurance en France, refuse de désinvestir de firmes israéliennes impliquées dans des crimes de guerre contre les Palestiniens.

Il s’agit de banques qui contribuent à la construction des colonies et d’une entreprise qui fabrique des armes utilisées pour tuer des civils à Gaza.

Il y a un an, 70 organisations, partis politiques et syndicats ont exhorté AXA à désinvestir de trois banques israéliennes et de Elbit Systems, le fabricant d’armes.

Mais AXA a essayé de balayer sa responsabilité.

La firme internationale a prétendu dans un mail datant d’octobre 2017 adressé au Centre de Ressources des Activités Économiques et des Droits Humains de Londres que ses investissements dans les banques Leumi, Hapoalim et Mizrahi Tefaot étaient « des investissements mineurs, sans pouvoir de contrôle » et représentaient une « toute petite partie » des actifs de la société.

AXA  a dit que sa filiale AllianceBernstein était responsable de 99% de l’investissement dans les banques israéliennes.

AllianceBernstein est une société internationale de gestion de placements et AXA est son principal actionnaire.

 

Un crime financier

AXA a aussi confirmé ne pas avoir de problème de principe sur le fait d’investir dans des banques israéliennes, en dépit de ce qu’ont montré des chercheurs sur les droits humains, Human Rights Watch en particulier, sur le rôle central joué par ces institutions financières pour permettre le vol et la colonisation de la terre palestinienne et d’autres abus.

Les principales banques d’Israël sont un élément crucial de la construction illégale de colonies menée par ce pays en Cisjordanie et en Syrie sur le Golan.

Les banques financent des constructions et des infrastructures sur de la terre volée aux Palestiniens.

Elles fournissent gracieusement des prêts et des services financiers aux conseils municipaux et aux entreprises des colonies ainsi que des prêts hypothécaires aux acquéreurs de logements – tout cela aidant l’entreprise de colonisation à se maintenir et se développer.

La construction et les activités économiques des colonies sont inséparables de graves violations des droits des Palestiniens, dont le vol de la terre et de l’eau, de graves restrictions de la liberté de mouvement et des dommages à l’économie palestinienne qui s’élèvent à des milliards de dollars chaque année.

Israël a, avec l’aide des banques, transféré en tout 600 000 membres de sa population civile dans les territoires occupés.

Ce transfert est une violation de la Quatrième Convention de Genève et fait partie de la liste des crimes de guerre du statut fondateur de la Cour pénale internationale.

L’illégalité des colonies israéliennes a été confirmée une nouvelle fois par le Conseil de Sécurité de l’ONU lors du vote de la Résolution 2334 en décembre 2016.

Mais AXA insiste sur le fait d’avoir procédé à « un examen minutieux et approfondi de la situation, prenant en compte la Résolution 2334 de l’ONU et la nature des activités des trois banques israéliennes », et « a conclu que ces entreprises ne tombent pas sous le coup de l’exclusion de notre politique d’investissement ».

Le contraste est frappant avec l’Église Méthodiste Unie qui, en 2016, a désinvesti de banques israéliennes à cause de leur rôle dans les colonies.

Le fond de pension national luxembourgeois a aussi exclu cinq grandes banques israéliennes pour la même raison.

La publication Business Insider place la filiale d’AXA, AllianceBernstein parmi les 15 premiers investisseurs dans la banque Hapoalim.

Au premier juillet, AllianceBernstein possédait un total de près de 312 000 parts de Hapoalim réparties en deux portefeuilles, pour une valeur de plus de 2,1 millions de dollars (1,8 millions €).

En février, AllianceBernstein détenait aussi  15 750 parts de la banque Leumi et 4620 parts de la banque Mizrahi Tefaot dans son fonds « Portefeuille Dynamique Diversifié ».

 

Des investissements chez les fabricants d’armes

Elbit Systems, un des plus gros fabricants d’armes d’Israël, a fourni des drones, du phosphore blanc et d’autres armes utilisées dans les principales attaques israéliennes sur Gaza.

Pendant les trois semaines d’assaut israélien sur Gaza commencé en décembre 2008, par exemple, des groupes de défense des droits humains ont informé que des dizaines d’attaques de drones israéliens avaient tué près de 90 civils.

Israël a renvoyé ses drones fabriqués par Elbit Systems sur Gaza lors de son attaque de 2014 de ce territoire.

Plus récemment, les forces israéliennes ont confirmé l’emploi d’un système de lance mortier monté sur véhicule pour attaquer les Palestiniens de l’autre côté de la frontière de Gaza.

Cette arme a « fait ses preuves de façon très efficace dans de récentes confrontations » a dit Boaz Cohen, un représentant d’Elbit, officier de réserve de l’armée israélienne, le 15 mai, le lendemain du massacre par des snipers israéliens de dizaines de Palestiniens  qui participaient à la Grande Marche du Retour à Gaza.

Dans sa réponse de septembre 2017 à l’enquête du Centre de ressources sur les Activités Économiques et les Droits Humains sur ses liens avec la construction des colonies et la fabrication d’armes, AXA n’a pas parlé de ses investissements dans Elbit Systems.

Mais si AXA ne détenait pas de participation dans Elbit, il l’aurait certainement mentionné.

Dans une réponse envoyée cette année en Suisse à un militant, AXA a qualifié « d’allégations fragmentaires et fausses » toute déclaration selon laquelle il « finance la production d’armes interdites et l’extension de « territoires contestés »  par des investissements dans le groupe industriel Elbit Systems et dans trois banques israéliennes ».

Malgré ces dénégations, à la mi-mai, AXA possédait des parts de Elbit pour une valeur de plus de 1,1 millions de dollars (945 700 €), tandis que AllianceBernstein détenait des actions d’une valeur de plus de 750 000 dollars (644 800 €).

AXA a aussi indiqué sa politique de « responsabilité d’entreprise » qui l’engage à « 10 principes universels sur les droits humains, le travail, l’environnement et la lutte contre la corruption » du Pacte Mondial de l’ONU.

L’investissement dans les banques et les fabricants d’armes d’Israël tourne clairement en dérision cet engagement et c’est pourquoi les militants devraient continuer à faire pression sur AXA pour qu’il désinvestisse.

 

Source: The Electronic Intifada

Traduction SF pour BDS France