La Campagne Eurovision devant FR3 Auvergne

Dix neuf militant-e-s d’un collectif AFPS 63, BDSF 63, Amis Monde Diplomatique 63, Amis Temps des Cerises, CGT-UD 63, LDH Clermont-Riom, MRAP 63, NPA 63, PCF 63, RESF 63, Solidaires Auvergne, UNEF Auvergne,
se sont rassemblés le 18 janvier devant le siège de FR3 Auvergne à Chamalières (63), sous l’œil de deux véhicules de police envoyés par la préfecture.
Ils ont été reçus devant les grilles de FR3 par le rédacteur en chef adjoint, qui a discuté avec eux pendant environ 30 minutes. Il nous a expliqué qu’il comprenait notre action et le courrier que nous leur avions envoyé, et qu’il feraient remonter à France TV et à FR2. Ils sont conscients des problèmes éthiques que pose la tenue de l’Eurovision en Israël. Nous sommes convenus de rester en contact pour nos actions futures.
Des photos de groupe, ainsi que de 4 nouveaux militant-e-s voulant figurer dans notre album photo BoycottEurovision2019 sur Facebook, ont été faites. Notre tract explicatif a été distribué aux automobilistes au feu rouge proche, certains nous ont encouragé, d’autres ont klaxonné gaiement nos drapeaux palestiniens, en passant.
Un reportage a été publié sur le site de FR3 Auvergne



Strasbourg: Non à l’Eurovision en Israël!

Samedi 12 janvier, jour de la 1ère 1/2 finale organisée  pour le choix du chanteur français qui participera à une Eurovision entachée du sang des Palestiniens victimes de l’occupation et de l’apartheid de l’État israélien, nous étions une quinzaine à diffuser 700 tracts et  la lettre de BDS France à Mme la Directrice de France télévision. Beaucoup de discussions avec des personnes intéressées.
Nous avons appelé à  signer la pétition.
Merci à tous-tes pour cette action qui s’est déroulée dans la bonne humeur. Une autre action sera organisée devant FR3 prochainement, avant la 2ème  demi-finale ou la finale.



Montpellier : Les Gilets jaunes au secours de BDS Montpellier

MERCI LES GILETS JAUNES !

Face à la police municipale envoyée par le maire de Montpellier pour  déloger le stand de la Campagne BDS France Montpellier, place de la Comédie, les BDS ont demandé le soutien des Gilets jaunes qui sont venus à une centaine contraignant ainsi  la police à se retirer pour faire place au chapiteau et stand BDS France Montpellier place de la Comédie.

UN MAIRE MACRONIEN QUI APPLIQUE LA « FERMETÉ RÉPUBLICAINE »  DE SON PRÉSIDENT.

En plein mouvement des Gilets Jaunes en butte à la liberté d’expression et de manifester, le maire de Montpellier s’adonne à la provocation et à la surenchère « républicaine ». Déjà samedi 5 janvier il avait envoyé sa police verbaliser pour la 13ème fois depuis 2018 et la première fois en 2019, un porte parole de BDS France Montpellier (toujours le même) pour « occupation illégale de l’espace public » (chapiteau et table) lors d’un rassemblement dûment déclaré en préfecture. Les trois policiers venus très discrètement ne se sont pas attardés et on déposé le PV (pré-rempli et au nom d’une personne inconnue au comité) sur la table du stand et se sont quasiment enfuis « comme des voleurs » de peur qu’on les filme et qu’on dénonce la répression. Répression d’autant plus révoltante que le ciblage de BDS et donc de la solidarité avec la Palestine est flagrant. En décembre une douzaine d’organisations ont demandé une rencontre au Maire de Montpellier pour aborder le problème de la liberté d’expression dans cette ville. C’est la quatrième demande de ce type en 2 ans. Au moment où les exigences de démocratie s’expriment dans la rue il a répondu qu’il n’en voyait pas l’intérêt.

Samedi 5 janvier, nos ami.e.s Kurdes tenaient un stand collé à celui de BDS Montpellier et 3 groupes de musiciens occupaient la Comédie. Pendant 10 ans sous les mandats de M. Frêche, Mme. Mandroux et la première année de M. Saurel jusqu’en 2015, le stand BDS qui n’a jamais causé aucun incident était toléré. Pourquoi ne l’est-il plus ? 2015 est également la date à laquelle Netanyahu a lancé sa bataille internationale contre le BDS de par le monde…

img_3916img_3918

RÉSISTER SUR LE TERRAIN,

C’EST LE CHOIX D’ACTION DE BDS FRANCE MONTPELLIER

C’est sur le terrain que se gagnent les batailles et les Gilets jaunes sont là pour le prouver avec force une nouvelle fois. Après 6 demandes d’autorisations de tenue de stand « Solidarité avec la Palestine »  déposées en bonne et due forme par 3 associations déclarées en préfecture, demandes toutes refusées, la Campagne BDS France Montpellier a choisi la désobéissance civile et plante son chapiteau sur la comédie chaque fois que la situation en Palestine exige une information au public puisque les grands médias occultent les crimes et massacres de l’État d’apartheid israélien. C’est une action non-violente, à visage découvert et les militant.e.s sont prêts à assumer les conséquences de leur actes qu’ils considèrent légitimes car ils s’opposent à un ciblage injuste et honteux.

Résister sur le terrain, c’est résister à la police municipale, faire obstruction, gagner du temps et surtout mobiliser et associer les montpelliérain.e.s solidaires de la Palestine ou tout simplement soucieux.ses de la liberté d’expression à cette résistance.

Dans cette vidéo vous verrez comment 3 personnes ont offert spontanément leur carte d’identité à la police et comment tous.tes les autres restent, font le cercle autour de la police manifestant leur sympathie pour BDS et créant ainsi une pression sur la police.

 

VIDÉO :

Ce samedi 12 janvier, ce sont les gilets jaunes qui volent au secours de BDS Montpellier !

Les remerciements de la Campagne BDS France Montpellier au Gilets jaunes.

CONTRE LA TENUE DE L’EUROVISION A TEL AVIV, CAPITALE DE L’APARTHEID ISRAÉLIEN

Près des 800 tracts contre l’Eurovision en Israël ont été distribués et de nombreuses discussions, prises de contact etc.

dsc00751

Plus d’une centaine de personnes ont « donné leur visage »  pour dire non à l’Eurovision à Tel Aviv, capitale de l’apartheid israélien. Une quinzaine de personnes ont donné leur visage ce samedi 12 janvier….

miniature2Un Gilet Jaune qui a répondu à l’appel de BDS Montpellier face à la police municipale est resté pour aider à l’installation du stand.
dsc00753
Depuis le début du mouvement, plusieurs militant.e.s BDS Montpellier participent aux actions et « ronds-points » Gilets Jaunes. BDS Montpellier a eu le souci de mettre en avant, dès le début, un certain nombre de valeurs communes entre la lutte des Gilets jaunes et celle du BDS Palestinien.
dsc00754
De nombreux.ses Gilets jaunes vont rester toute l’après-midi autour du stand pour le protéger
dsc00756
Les 4 cartes suscitent toujours autant d’intérêt et d’indignation



Eurovision 2019 : Pas en Israël, pas au pays de l’apartheid !

En 2019, le concours de l’Eurovision devrait se dérouler à Tel-Aviv en Israël.

Ce pays vient de voter une loi, dite « loi de l’État-Nation du peuple juif ». Cette loi, à valeur de constitution, n’accorde pas les mêmes droits aux Israéliens selon qu’ils sont Juifs ou non-Juifs. Israël, à la colonisation, l’occupation des terres palestiniennes et les massacres à Gaza, ajoute désormais l’officialisation de l’Apartheid dans sa propre population.

L’Eurovision est suivie par des millions de téléspectateurs dans la zone européenne de radiodiffusion. Comment imaginer que celui-ci puisse se passer dans un pays qui vient ainsi de promulguer l’apartheid ?

Il ne s’agit ni de priver les artistes qui le souhaitent de la possibilité de participer à ce concours, ni de priver des millions de téléspectateurs de le suivre.
Mais celui-ci ne peut pas, ne doit pas, se dérouler en Israël !!!

Il est encore temps !

France Télévision, partenaire majeure de l’Eurovision, doit convaincre celle-ci de chercher un autre pays organisateur et annoncer dès maintenant qu’elle n’enverra pas de candidat français si l’Eurovision était maintenue en Israël !

C’est pourquoi,

- Nous acteurs de la scène française, chanteurs, musiciens, techniciens, refusons de jouer, chanter, danser dans de telles conditions, et appelons les candidats de « Destination Eurovision 2019 » à refuser d’aller à Tel-Aviv et l’annoncer dès maintenant,

- Nous citoyens soutenons la démarche des artistes français qui refusent l’apartheid, et exigeons de France Télévision qu’elle fasse tout pour trouver une autre destination et annonce en tout état de cause ne pas envoyer de candidat français si l’Eurovision devait se dérouler en Israël.

Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la campagne européenne contre la tenue de l’Eurovision 2019 en Israël qui a déjà reçu le soutien de nombreux artistes de toute l’Europe.

Organisations soutenant l’appel initié par le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens et BDS-France :

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – AILES Femmes du Maroc – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Élus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne BDS France – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Droit-Solidarité – Ensemble ! – Europe Écologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) -Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté – Génération Palestine – La Courneuve Palestine – le Mouvement de la Paix – les Femmes en noir (FEN) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Organisation de Femmes Égalité – Parti Communiste Français (PCF) – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti de Gauche (PG) – Parti de l’émancipation du peuple – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix (SPP) – Sortir du colonialisme – Syndicat National des Enseignements de Second degré (SNES/FSU) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Étudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

Que faire ?

Tout le monde peut interpellé le médiateur des programmes de France Télévisions :
- Envoyer un message
- Twitter : @MediateurFTV (#mediateurFTV)
- facebook : https://www.facebook.com/Médiateur-des-programmes-France-Télévisions-205757829628054

Vous pouvez aussi vous adresser aux antennes de France3 en région (voire organiser des rassemblement devant ces antennes !) :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/contactez-les-equipes-de-france-3-en-regions.html

Parce que cet appel s’adresse en premier lieu à eux : n’allez pas chanter et faire la fête au pays de l’apartheid, un pays qui colonise chaque jour un peu plus, détruit des champs, des maisons, des villages, des vies…

Alors adressons-nous à eux sur tous les réseaux sociaux « N’allez pas chanter au pays du l’apartheid »




Le mouvement BDS rend hommage à Angela Davis

DÉCLARATION DU PACBI

10 Janvier 2019

La Campagne Palestinienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël (PACBI), qui est un membre fondateur du mouvement BDS pour les droits des Palestiniens rend hommage à Angela Davis pour la lutte qu’elle a mené toute sa vie pour la justice et exprime sa totale solidarité avec elle.

L’inversion de la décision de l’Institut de Birmingham pour les Droits Civils (BRCI) de décerner un prix pour la défense des droits humains au professeur Davis est dû à son « soutien de longue date pour la Palestine » comme elle l’a dit. C’est manquer une occasion d’honorer une icône qui incarne sans cesse, depuis des dizaines d’années, les valeurs que la récompense entend reconnaître.

Notre profonde déception de la décision du BRCI est tempérée non seulement par l’énorme déferlement de soutien reçu par Davis, mais aussi par sa décision d’assister, à la place, à un événement alternatif qui mettra l’accent sur le lien organique existant entre la lutte pour la justice aux niveaux local et mondial.

Il est de plus en plus clair que le lobby israélien, y compris son aile fanatique des Chrétiens sionistes, alimente un nouveau McCarthisme aux États Unis et ailleurs, faisant de la loyauté au régime israélien d’extrême droite un critère déterminant. La suppression de la liberté d’expression et le travail de sape contre la solidarité intersectionnelle sont les éléments clef de cette répression accrue.

Continuer à défendre « l’indivisibilité de la justice », comme Davis l’a fait depuis si longtemps, doit être notre réponse à la brutalité de l’injustice. Aussi appelons nous le BRCI à ne pas se soumettre aux pressions du lobby israélien et à maintenir ses valeurs en tant qu’institution luttant pour les droits humains en honorant Angela Davis comme elle était censée l’être.

Source: BDS Movement

Traduction SF pour BDS France

 




Courrier de la campagne BDS France adressé à chacune, chacun des 18 candidats français sélectionnés pour le concours « Destination Eurovision 2019 » accueilli à Tel Aviv en Mai

 

Bonjour,

Vous avez l’intention de représenter la France avec vos chansons au prochain concours européen qu’est l’Eurovision, annoncée cette année en Israël.

Nous souhaitons par ce courrier vous informer afin que vous connaissiez mieux le pays dans lequel vous rêvez sans doute de chanter pour La France en participant à la finale de L’Eurovision, et nous espérons vous convaincre de renoncer à vous produire au service du régime d’apartheid qu’impose l’État d’Israël.

Cet État occupe depuis 1948 un autre pays La Palestine après en avoir chassé une grande partie de ses habitants qui sont depuis 70 ans des réfugiés ailleurs dans le monde.
Il colonise et intensifie la colonisation dans le petit territoire appelé la Cisjordanie.
Il pratique une politique d’apartheid à l’encontre des citoyens palestiniens, qu’ils soient d’Israël ou de Cisjordanie, notamment avec la dernière loi votée récemment au parlement Israélien nommée « Loi de l’état nation du peuple juif ».
Il impose un blocus inhumain à la population de Gaza depuis 2007, y massacre depuis le 30 mars 2018 des manifestants non violents participant à des marches pour le droit au retour et y mutile à vie des jeunes avec des tirs à balles réelles.

Les valeurs premières de l’Eurovision, que vous partagez sans doute, sont la diversité, l’ouverture de ce concours musical à toutes et tous et c’est bien l’inverse des valeurs prônées et mises en œuvre par l’État d’Israël qui ne respecte, et ce depuis longtemps, aucune des conventions internationales.

Même si pour vous la participation à l’Eurovision est le fruit d’un important travail et engagement, sans doute très stimulant, pouvez-vous accepter de participer à cette opération de « blanchiment » d’un État, Israël, qui avec l’accueil de ce concours souhaite faire oublier ses pratiques et sa politique inhumaine à l’égard d’une population, les Palestiniens ?

Vous allez participer en Janvier 2019 à trois émissions de sélection retransmises par la télévision, vous pouvez encore refuser de participer à cette mascarade, vous ne serez pas les seuls à le faire, dans toute l’Europe et au niveau international de nombreux artistes refusent maintenant de se produire en Israël dont Lorde, Lauryn Hill, Shakira, Vanessa Paradis, Titi Robin, Annie Lennox, Cat Power, Cassandra Wilson, Natacha Atlas, Aziza Brahim, Roger Waters, Elvis Costello, Brian Eno, Thurston Moore, Gilberto Gil, Chuck D., Jason Moran, Richard Bona, Eddie Palmieri, Salif Keita, Jello Biafra, Jean-Luc Godard, Dominique Grange, Tardi, HK, Portishead, The Young Fathers ou Massive Attack !
Beaucoup appellent le monde entier à participer à ce mouvement de boycott pour dénoncer l’état d’Israël.

Dans les années 1970 et 1980, de nombreux artistes ont boycotté un autre État qui avait légalisé la discrimination : l’Afrique du Sud de l’apartheid.

Notre courrier répond à l’appel des Palestiniens pour le boycott universitaire et culturel d’Israël.En effet une grande campagne se déroule dans toute l’Europe contre la tenue de l’Eurovision à Tel Aviv.

Plus de 140 artistes ont appelé au boycott de l’Eurovision si elle a lieu en Israël.

Nous espérons que vous nous aurez lu-e-s et nous sommes disponibles pour vous expliquer mieux cette campagne si vous le souhaitez.

Pouvez-vous chanter n’importe où ? Dans n’importe quelles conditions ?
Continuez à chanter librement et pour le respect et la liberté des peuples !
Nous sommes à votre disposition pour échanger davantage avec vous sur ce sujet.

Dans l’attente d’une réponse, nous vous adressons nos sincères salutations

La Campagne BDS France




Montpellier contre l’Eurovision 2019 au pays de l’apartheid !


Dans la suite de l’action de sensibilisation du samedi 8 décembre place de la Comédie (https://bdsf34.wordpress.com/2018/12/09/montpellier-le-boycott-de-leurovision-2019-en-israel-au-sein-du-grand-mouvemement-populaire/).

Se relayant entre la manifestation de Gilets Jaunes et le stand BDS France Montpellier, les militant.e.s BDS, sous un bienvenu et chaleureux soleil du sud, étaient à nouveau présents le samedi 5 janvier place de la Comédie contre l’Eurovision 2019 au pays de l’apartheid. Plus de 800 tracts ont été distribué et une quinzaine de passant.e.s ont « donné leur visage contre l’apartheid… »

img_3921

img_3933

Au départ de la rue de la Loge, place de la Comédie à moins de 50m du stand BDS la manifestation des gilets jaunes …

dsc00735

VIDÉO

Présentation de la campagne pour le boycott de l’Eurovision 2019

 

dsc00736img_3927

 

 




Interview de Shir Hever – Université d’été 2018 – Grenoble

Shir Hever est économiste, journaliste et écrivain israélien




Lettre ouverte de la Campagne BDS France à France Télévisions

 

        Lettre ouverte de la Campagne BDS France à

Mme la présidente directrice générale de France Télévisions Delphine Ernotte

Aux 14 membres du conseil d’administration de France Télévisions dont les membres du C.S.A

Aux cinq personnalités indépendantes du comité d’éthique de France Télévisions

 

 

France Télévisions se réclame d’une « Charte d’éthique » quant à ses « Engagements éthiques et déontologiques en matière de contenu des produits diffusés », visant entre autres à « contribuer au respect des droits de la personne, notamment de sa dignité, et la lutte contre les discriminations » et à la « promotion du vivre ensemble » (décembre 2017, pp. 22-23).

France Télévisions est par ailleurs membre de l’Union Européenne des radios télévisions publiques (U.E.R.) qui vient d’accepter en septembre l’organisation de l’Eurovision à Tel Aviv du 14 au 18 Mai 2019. L’U.E.R a demandé pour cet accueil à Israël des garanties « en matière de sécurité, d’accès pour tous, de liberté d’expression et du respect du caractère apolitique de ce concours » et a rappelé les valeurs du concours que sont la diversité et l’ouverture à tous.

 Cette situation nous conduit, ainsi que de nombreux artistes et acteurs culturels en France et dans le monde entier, à soulever plusieurs questions :

– Comment est-il possible de parler d’un concours apolitique quand celui-ci sera accueilli dans un pays qui pratique l’apartheid à l’égard des Palestiniens (colonisation, occupation illégale, violation permanente de leurs droits humains) et cherche à se servir de l’Eurovision pour redorer son image ?

– Comment parler d’une garantie de la liberté d’expression et d’ouverture à tous dans un pays qui vient de voter la « loi de l’État nation du peuple juif » qui confère un mandat constitutionnel de discrimination raciale contre les Palestiniens ?

– Comment évoquer l’accès à tous et la diversité alors que de nombreux participant(e)s et spectateurs/trices seront très probablement victimes d’un refoulement vu les difficultés permanentes d’entrer en Israël ?

Nous pensons que France Télévisions et l’U.E.R, en retransmettant sur leurs chaînes de télévision le concours de l’Eurovision accueilli à Tel Aviv, se rendraient complices des violations des droits humains des Palestiniens en fermant les yeux sur le contexte des massacres perpétrés récemment encore et encore par les forces israéliennes dans la bande de Gaza assiégée.

C’est pourquoi nous invitons France 2 et ITV Studios France à respecter la charte éthique de France Télévisions et à ne pas « reconduire leur engagement à retransmettre en direct la sélection nationale Destination Eurovision qui désignera la/le ou les représentant(e)s de la France au 64ème concours de L’Eurovision » si celui-ci est organisé à Tel Aviv, capitale de l’apartheid israélien.

140 artistes appellent au boycott de l’Eurovision si le concours a lieu en Israël. Une pétition de même contenu a recueilli plus de 20 000 signataires.

Nous souhaitons vivement :

Que vous refusiez de blanchir le régime israélien avec  la retransmission de l’Eurovision 2019.

Que vous vous détourniez de l’Eurovision 2019  accueillie à Tel Aviv.

Alors nous serons fier(e)s de notre radiotélévision publique !

 

Dans l’attente d’une réponse nous vous adressons nos sincères salutations

 

La Campagne BDS France

 




Action en direction d’AXA à Strasbourg

Samedi 22 décembre 2018, nous avons distribué quelques centaines de tracts dans le cadre de la campagne pour qu’ AXA cesse de soutenir le régime israélien d’apartheid. Auparavant nous avions déposé un dossier à charge à la grande agence AXA route du Rhin. Des dossiers à charge seront encore déposés dans d’autres agences. Malgré le froid, le vent et la pluie, l’accueil du public fut très positif. La campagne va se poursuivre en 2019, ainsi que la campagne contre la tenue de l’Eurovision 2019 en Israël !

 




#AXA à Château-Thierry – Comité BDS de l’Aisne

 

 

Après une 1ère action BDS-AXA à Soissons, en novembre, le Comité BDS de l’Aisne a organisé une 2nde action à Château-Thierry. 3 agences AXA ont été visitées.
Nous demandons à AXA de se désinvestir de l’industrie d’armement israélienne et de cesser de financer l’occupation illégale des colonies de Cisjordanie.

Voici les photos de l’action qui a eu lieu ce matin, samedi 22 décembre.




Protests increase against AXA, complicit in apartheid! National week of action in France, 10 to 15 December 2018

BDS France, SumOfUs
19 December 2018

The week of action from 10 to 15 December was an important stage of this campaign.

BDS France activists had already demonstrated in fifteen cities on 10 February to demand that AXA stop investing in three Israeli banks that contribute to the colonisation of the West Bank and stop investing, through its subsidiary AB (AllianzBernstein) in Elbit Systems, it being one of the Israeli weapons companies most heavily involved in the criminal, illegal attacks on the Palestinian people.

Since then our demonstrations have continued, and we have been joined by the international movement SumOfUs, which launched the petition that obtained 140,000 signatures.

Together we protested on 25 April in Paris during the General Assembly of AXA shareholders.

While investigating AXA’s violation of its own ethics charter, we discovered that its complicity in Israeli apartheid is more extensive than we had stated back in February: it concerns not three but five banks, and AXA is in fact a direct investor in Elbit Systems.

Since February there have also been the Israeli army’s massacres of non-violent demonstrators in Gaza taking part in the marches for the right of return (stipulated in UN Resolution 194), and the Israeli parliament’s adoption of a law, with constitutional status, which legalised the apartheid regime.

It is in this context that we launched the national week of action, an initiative which had a large impact, with over 20 cities and towns* in France taking part.

Dossiers about the complicity in violations of international law and human rights were delivered to numerous AXA agencies and our discussions with many agents showed that they are sensitive to the issue of the AXA group’s investment policies; members of the public who talked to us were equally interested in the issue and signed the postcards/petition addressed to the AXA president; the AXA agents’ trade union was also informed of the situation.

We are still ready and willing to meet the AXA management, which persists in ignoring our letters.
Our demonstrations will continue and intensify until AXA abides by its ethics charter, which is based on the UN Global Compact which stipulates that companies must not be complicit in violations of international law and human rights!

* including Albertville – Argenteuil – Clermont-FerrandGrenoble – Lille – LyonMartigues/MarseilleMetzMillauMontargisMontpellierNîmes – Orléans – Paris – Rennes – Saint-ÉtienneSaint-NazaireSoissonsStrasbourg – Toulouse



AXA: le Comité Solidarité Palestine Saint Nazaire informe!

Une dizaine de militant-e-s ont distribué cartes et tracts devant trois agences AXA, le mercredi 12 décembre.
Peu de monde dans les rues froides et ventées, mais des discussions intéressantes.
Au début de l’année, nous avions fait cette action près du marché de Saint-Nazaire avec beaucoup de monde et une autre à Notre Dame des Landes.
Quant aux gérants des 3 agences, l’un était un parfait cynique, les deux autres étaient intéressés.
Ils n’étaient pas au courant de l’engagement d’AXA avec les banques israéliennes, ils ont pris les documents et les feront remonter.

Comité Solidarité Palestine de la Région nazairienne
Agora, maison des associations
2 Rue Albert de Mun
44600  Saint-Nazaire



Semaine d’action nationale du 10 au 15 décembre : La mobilisation contre AXA complice de l’apartheid israélien se renforce !

BDS France, SumOfUs, le 19 octobre 2018

Cette semaine s’est déroulée du 10 au 15 décembre et a été une étape importante.

Les militant-e-s de BDS France s’étaient déjà mobilisés le 10 février dans 15 villes pour exiger d’AXA de cesser d’être actionnaire dans trois banques israéliennes contribuant à la colonisation de la Cisjordanie et de participer par sa filiale AB (Allianz Bernstein) au capital d’Elbit Systems, qui est l’une des entreprises d’armement israéliennes les plus impliquées dans les agressions criminelles et illégales contre le peuple palestinien.

Depuis lors notre mobilisation a continué.

Le mouvement international SumOfUs a rallié cette mobilisation et a lancé la pétition qui a recueilli 140 000 signatures.

Nous sommes intervenus le 25 avril lors de l’Assemblée Générale des actionnaires d’AXA.

Poursuivant notre enquête sur les violations de sa charte éthique, nous avons appris que la complicité d’AXA avec l’apartheid israélien est plus forte que ce que nous affirmions en février : elle concerne cinq banques et une participation également directe d’AXA au capital d’Elbit Systems.

Depuis février il y a eu aussi les massacres de l’armée israélienne contre les manifestant-e-s non violent-e-s de Gaza participant aux marches pour le droit au retour (inscrit dans la résolution 194 de l’ONU), et une loi à valeur constitutionnelle du 19 juillet du parlement israélien a officialisé le régime d’apartheid.

C’est dans ce contexte que nous avons lancé une semaine d’action nationale, du 10 au 15 décembre. Cette initiative a eu un impact important, près de 20 villes* en France s’étant mobilisées.

Des dossiers sur les complicités de violations du droit international et des droits humains ont été remis à de nombreuses agences ; les discussions avec de nombreux Agents Généraux ont montré qu’ils sont sensibles à la politique d’investissement du groupe AXA ; le public rencontré s’est comme souvent montré sensible à la question et a voulu signer les cartes postales / pétitions au président d’AXA que nous proposions, le syndicat professionnel des agents d’AXA a été informé de la situation…

Nous sommes toujours disposé-e-s à rencontrer la direction d’AXA, qui persiste encore à ignorer nos courriers.

Notre mobilisation continuera et s’amplifiera jusqu’à ce qu’AXA se conforme à sa charte éthique, qui se base sur le Pacte Mondial des Nations Unis et prescrit clairement de ne pas se rendre complice des violations du droit international et des droits humains !

*dont: Albertville – Argenteuil – Clermont-FerrandGrenoble – Lille – LyonMartigues/MarseilleMetzMillauMontargisMontpellierNîmes – Orléans – Paris – Rennes – Saint-ÉtienneSaint-NazaireSoissonsStrasbourg – Toulouse




#BoycottEurovision2019 en Israël – Les débuts de campagne à Clermont-Fd

Le PACBI (Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel) nous invite à faire pression sur les radiotélévisions, en particulier FR2, et les chanteurs et interprètes français afin qu’ils retirent leur participation au concours de l’Eurovision 2019 qui doit se tenir en Israël, Etat d’apartheid qui viole le droit international et les droits humains. L’Eurovision en Israël contredirait en outre la Charte éthique de France Télévision (décembre 2017, pp. 22-23).

Afin de participer à cette action citoyenne, nous proposons à nos amis et à nos contacts (voir tract en PJ) d’être pris en photo sous un grand décor auvergnat « passe-tête pour photos » appelant à ce Boycott et d’accepter que le montage soit diffusé sur l’album photo de notre page FB puis de partager cette photo sur leur propre profil Facebook ou réseau social.

Ce décor auvergnat « passe-tête pour photos » a été inauguré avec succès le 30 novembre au cinéma le RIO lors du film « Mélancolie ouvrière » de Gérard Mordillat, qui a participé aux photos, et pleinement soutenu notre action lors du débat après le film, lui qui a signé l’appel des 140 artistes européens au boycott de l’Eurovision 2019 en Israël .

Cette action fut suivie par quatre rencontres de 15 militant-e-s AFPS et BDSF avec des citoyens clermontois-es du 13 au 16 décembre : devant l’entrée de la galerie commerciale Jaude en centre ville, sur le marché aux puces des Salins, devant le supermarché Auchan des quartiers nord, ainsi que devant la fac de lettres. Nous avons distribué 2.000 tracts qui expliquent la campagne et la pétition internationale à signer. Nous avons reçu de nombreux remerciements et encouragements, parfois très appuyés. Tous ne souhaitent pas voir leur photo sur les réseaux sociaux, mais plus de 70 personnes ont souhaité le faire. De nombreux jeunes (et moins jeunes) ont fait leurs propres selfies, sachant que nous ne photographions pas les mineurs.

Nous complétons par ailleurs notre album photo par des photos de citoyen-ne-s tenant une pancarte #BoycottEurovision2019 (cf. image ci-dessous, à imprimer). Des militants AFPS 63 et du collectif BDS63, des militants rencontrés aux 20 ans d’ATTAC 63, y ont contribué. Nous arrivons à 160 personnes (dont un maire et deux conseillers municipaux) pour l’instant… ce n’est qu’un début…

Pour rejoindre notre album Facebook, imprimez la pancarte ci-jointe, prenez vous en photo et envoyez nous la ! Vous pouvez aussi créer votre propre album…

 




Journée de mobilisation #AXA à Lyon le 15/12/2018

Samedi 15 décembre, 2 distributions de tracts simultanées ont eu lieu afin de dénoncer AXA et son implication dans l’Apartheid israélien. Malgré un froid vif, les militants-es sont intervenus auprès d’une agence AXA et d’un marché très fréquenté, à proximité immédiate. Une action contre AXA développée, la même semaine, dans plus de 20 villes en France.
L’accueil a été majoritairement très favorable, avec de nombreux échanges encourageants. Plus de 500 tracts ont été distribués et près de 100 cartes remises aux personnes intéressées. Une lettre à la direction nationale d’AXA, ainsi que le tract, ont été remis à l’agence.



Grenoble: Action jeudi 13 devant une agence AXA

1.   Action jeudi 13 devant une agence AXA centre ville. 15 militants de la coordination BDS de Grenoble, d’assez bonne humeur, ont distribué 400 tracts en 1 heure (par 0° faut pas insister). Accueil sympathique de passants la plupart pressés par le froid et leurs courses de Noël. Des clients qui entraient dans l’agence ont remis notre tract à l’Agent, qui nous a donc reçu cordialement pour en savoir plus, et nous a promis de faire remonter le dossier à AXA groupe.

2. Tournée des agents généraux
10 militants sont passés dans 37 agences du département de l’Isère , jusqu’aux portes de Lyon !
  • 8 agences n’existent plus
  • 4 agences étaient fermées quand on est passé, on a mis le dossier dans la boite aux lettres
  • 14 agents généraux étaient absents ou n’ont pas pu nous recevoir, on a remis le dossier à 1 secrétaire avec quelques explications
  • 8 agents généraux nous ont bien reçu,  s’intéressent, et nous disent qu’il feront remonter au groupe AXA.
  • Restent 4 à faire, suspens !
La remontée des dossiers à la direction d’AXA, et les réponses que devra faire la direction aux agents a d’abord l’intérêt de créer du débat entre eux, et les obligera à y passer du temps. Ensuite l’idéal serait que la discussion ait lieu entre le syndicat professionnel des agents généraux et la direction d’AXA. Un courrier est en préparation.
3. Cartes postales : envoi prévu des cartes signées. À suivre…



Collectif BDS 57 – #AXA le 15 décembre

Samedi 15 décembre, à l’heure du marché hebdomadaire, une douzaine de militants avaient répondu à l’appel du collectif BDS 57 qui invitait à une action visant la compagnie de banque-assurances AXA pour qu’elle cesse ses implications dans les colonies israéliennes illégales de Cisjordanie. Deux camarades de l’AFPS Thionville se sont joints à nous pour cette mobilisation au centre-ville de Metz et nous les en remercions. Malgré le froid très vif et plus d’indifférence que d’habitude (proximité des fêtes de fin d’année ? malaise social actuel ?), cette action qui répondait à la semaine organisée par notre campagne nationale s’est bien déroulée, à l’exception d’un malotru jetant à terre sans explications un paquet de tracts.

Nous avons distribué environ 250 tracts et fait signer une trentaine de cartes postales, accueillant le public intéressé autour d’une table dressée aux abords du marché de Noël de la place Saint-Jacques, un lieu très passant. Nous avons également pu compter sur la courtoisie des vigiles, particulièrement mobilisés en cette période.

La veille, deux camarades du collectif s’étaient rendues dans quelques agences, assez mal situées dans l’agglomération ce qui explique pourquoi nous n’étions pas installés ce samedi à leur proximité. L’accueil dans les bureaux fut contrasté : il semble que personnel et responsables ne veulent pas prendre le risque de s’adresser à leur direction de crainte de se trouver complices. En revanche dans les rues de Metz, le dialogue avec le public sensible à la cause palestinienne, certes restreint, fut comme à l’habitude riche et encourageant.

Nous sommes décidés à reprendre cette action dans une période plus favorable.




Montargis: action #AXA le 15 décembre

Samedi  15 décembre, une dizaine de militants de BDS du Montargois  se sont donné rendez-vous dans le centre ville de Montargis pour dénoncer la complicité de la société AXA avec des banques israéliennes et Elbit Systems.

Environ 200 tracts ont été distribués. Soixante signatures ont été collectées sur des cartes qui seront envoyées au président d’AXA France.

Les passants ont dans l’ensemble été réceptifs à cette action et des échanges intéressants ont pu avoir lieu.

Pour clore cette action, 5 dossiers ont été ou vont être  remis en main propre aux agences AXA de l’agglomération.  6 autres agences les ont reçus par voie postale.




Semaine d’action nationale #AXA à Paris

Malgré les nombreuses stations de métro et de RER fermées pour cause de manifs des Gilets jaunes et de déploiement policier, nous avons été une douzaine à intervenir à Paris – par un temps maussade et froid – le samedi 15 décembre devant l’une des rares agences AXA ouvertes ce jour.
Deux camarades de SumOfUs ont participé à l’intervention et ont bien assuré sa médiatisation (filmage et photos)
Il y a eu quelques réactions négatives ou d’indifférence, mais beaucoup plus de réactions de solidarité. Une camarade a eu une discussion intéressante avec des Gilets jaunes.
Nous avons diffusé le tract, co-signé par BDS France Paris, SumOfUs, l’AFPS Paris-Sud et l’AFPS 14-6, et 10 cartes postales/pétitions ont été signées.
Nous avions la banderole « AXA n’assurez pas l’apartheid israélien »  et aussi les visuels :
AXA doit mettre fin à sa complicité
AXA tire profit de l’oppression du peuple palestinien
AXA = assistance à l’apartheid israélien
et : Embargo militaire contre Israël
Nous avons remis un dossier au responsable de l’agence.
Au cours de la semaine nous sommes allés dans 3 agences. Dans l’une d’elles le responsable de l’agence nous a dit qu’en tant que responsable d’agence il est sensible à l’éthique de son entreprise mais qu’il veut d’abord bien lire le dossier que nous lui remettons avant de se forger un point de vue.