Les pubs indécentes d’Israël dans le journal « Le Monde »

Le journal Le Monde publie en ce mois de juillet une série de publicités vantant le tourisme en Israël. Nous avons souhaité rétablir la réalité de cet Etat colonial.
70 ans 45 km
Relevé Allongé
Pierre Mer
Illumination Animation
Plein air_plein feu



Nelson Mandela : « Tout discours sur la paix restera creux tant qu’Israël continuera à occuper un territoire arabe »

mandela




Pendant le Ramadan et toute l’année, boycottons les dattes de l’occupant !

La culture des dattes est l’activité agricole principale de près de 50 % des colonies illégales de la vallée du Jourdain en Palestine occupée et contribue fortement à leur viabilité économique. Près de 80 % des dattes cultivées par les colons sont exportées, principalement en Europe (plus de 1 400 tonnes en France !).
La culture et la récolte des dattes constituent un dur labeur et les colons emploient des agriculteurs palestiniens pour ce travail très dangereux.
Il y a dix fois plus de Palestiniens que de colons israéliens dans la vallée du Jourdain, mais ceux-ci détournent 80% de l’eau au profit de leurs colonies, et des palmeraies en particulier. Et l’armée de l’occupant n’hésite pas à détruire les puits et les pompes des Palestiniens, comme à Nasariya en 2011.
En 2011, Israël a détruit à trois reprises la mosquée de Khirbet Yarza. En 2012 et 2013, l’armée a détruit à plusieurs reprises des dizaines de maisons et d’étables à Wadi al Maleh, dans la vallée du Jourdain, et distribué des ordres d’évacuation à une centaine de familles.

Si rien n’est fait, les Palestiniens qui résistent encore deviendront à leur tour des esclaves et la Cisjordanie sera annexée à Israël. Très isolés, les villageois se réjouissent de la solidarité et des pressions internationales contre Israël. Au fur et à mesure que l’attention internationale se détourne d’eux, la menace se fait plus vive.

Pendant le Ramadan en particulier, un grand nombre de commerçants proposent à leurs clients des dattes Medjoul en provenance des colonies installées dans la Vallée du Jourdain. Si l’origine de ces produits n’est pas toujours mentionnée afin de tromper le consommateur, les marques néanmoins sont connues : Mehadrin, Hadiklaim, Jordan Valley, Jordan Plains, Jordan River, Bet Sheva, Solomon… Refusez-les ! N’hésitez pas à exiger poliment mais fermement du commerçant qu’il cesse de proposer ces produits à la vente, en prenant les autres clients à témoin.

L’UFCM (Union Française des Consommateurs Musulmans), dont l’éthique de la consommation est au coeur de la démarche, a rejoint la campagne BDS France. L’UFCM invite également tous les musulmans à boycotter les dattes de l’occupant, et donc à redoubler de vigilance quant à la provenance des dattes consommées à la rupture du jeûne.

A savoir : les militants BDS sont intervenus les années précédentes auprès de certains commerçants pour leur expliquer le sens de la démarche BDS. De plus en plus de commerçants sont donc au courant de l’argumentaire contre les dattes israéliennes. Quels que soient leurs arguments, n’oubliez pas que, en matière de commerce, le client est roi et plus les consommateurs s’exprimeront ouvertement contre cette caution à l’occupation israélienne, plus les commerçants se poseront des questions sur la légitimité et la pertinence économique de ces produits.

Matériel :

  • Nouveau ! Deux visuels faits par le collectif 69 de soutien au peuple palestinien

Boycoot-Dattes-visuelV1-400  Boycoot-Dattes-visuelV2-400




« Vous ne pouvez pas juste continuer » Interview et dessins de Ethan Heitner

Annemarie Jacir est une cinéaste et écrivaine palestinienne. Elle est la co-fondatrice de « Rêve d’une Nation », un projet de cinéma palestinien. Ses films, « Like Twenty Impossibles » et « Le Sel De La Mer » ont reçu de nombreux prix et des sélections officielles au festival de Cannes.

alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
http://mondoweiss.net/2012/02/freedom…




Solidarité avec la Palestine : quand les panneaux d’affichage américains inspirent l’Afrique du Sud

L’initiative étasunienne

Tôt cette année, Henry Clifford a eu l’idée de promouvoir une publicité visant à mieux expliquer l’occupation israélienne et la colonisation de la Palestine, en organisant lui-même une campagne à travers les Etats-Unis. Pour ce faire, il a installé les photos dans les panneaux d’affichage des stations de métro de New York. Bien évidemment, la publicité a donné lieu à de nombreuses et vives controverses, comme le démontre la vidéo ci-après de la CBS New York News.

L’initiative Sud-Africaine

La campagne newyorkaise a inspiré un homme d’affaires sud-africain qui a décidé de réaliser l’idée dans le pays de Mandela. L’initiative a été menée par BDS Afrique du Sud et le PSA qui ont installé 12 panneaux d’affichage tout au long des autoroutes et artères principales de la capitale. Cette campagne entend donc afficher la solidarité de l’Afrique du Sud avec la Palestine. Elle coïncide avec le mois de l’année durant lequel, le Congrès National Africain (ANC), parti au pouvoir, célèbre son ancien président Oliver Tambo qui, faut-il le rappeler, était un militant anti-apartheid.

En effet, une centaine d’invités internationaux seront attendus dans la capitale sud-africaine (Tshwane/Pretoria). Ils prendront part à une conférence commémorative qui retrace la vie d’Oliver Tambo, notamment son engagement déterminant et sa lutte pour la victoire de la politique d’isolement international de l’Apartheid Sud-Africain. Et c’est justement grâce à cette politique que les militants à travers le monde entier ont adopté une stratégie visant à afficher leur solidarité avec la cause palestinienne en lançant un mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël afin de l’aligner sur le droit international. Le mouvement BDS contre la politique israélienne a vraiment réussi ces dernières années à gagner du terrain.

La campagne d’affichage et de boycott a été consolidée par des actions similaires, notamment la politique récemment instaurée par l’ANC et qui consiste à boycotter les produits israéliens. Le gouvernement Sud-Africain explique que cette politique vise à dissuader ses ressortissants de se rendre en Israël. Par ailleurs, le Département du Commerce et de l’Industrie a émis une directive qui prévient contre les fausses étiquettes sur les produits en provenance des colonies israéliennes qui sont illégales en vertu du droit international. En outre, il y a eu tout récemment une décision de boycott académique et culturel d’Israël, formulée par le Conseil des Étudiants de l’Université de Witwatersrand.

sudafrica-pub1

sudafrica-pub2

sudafrica-pub3

sudafrica-pub4

« 4.7 millions de Palestiniens sont considérés par les Nations Unies comme des réfugiés »

07 octobre 2012 – BDS Italia – Vous pouvez consulter cet article à : http://www.bdsitalia.org/index.php/…Traduction de l’italien : Info-Palestine.net – Niha




Vous ne pouvez pas juste continuer ! Interview et dessins de Ethan Heitner 2012

Annemarie Jacir est une cinéaste et écrivaine palestinienne. Elle est la co-fondatrice de « Rêve d’une Nation », un projet de cinéma palestinien. Ses films, « Like Twenty Impossibles » et « Le Sel De La Mer »ont reçu de nombreux prix et des sélections officielles au festival de Cannes.

      Interview et dessins de Ethan Heitner 2012

alt
alt
alt
alt




Mon nom est Samia Halaby (interview et dessins de Ethan Heitner)

alt

alt