Belle mobilisation contre la présence de l’équipe israélienne de cyclisme dans la Loire

Une trentaine de militant.e.s se sont retrouvé.e.s ce samedi à Montbrison pour protester contre la présence israélienne au Tour de France.
Les femmes en noir de Montbrison, l’AFPS Saint-Etienne, les JC de la Loire et BDS France Saint-Etienne étaient représentés.
Le matin nous avions passé 3 heures à l’entrée du marché pour distribuer des tracts et discuter avec les passants…
Beaucoup de citoyens sont surpris de cette présence d’une équipe israélienne car ils n’en ont pas entendu parler.
L’après-midi nous nous sommes positionné.e.s à un rond-point sur le passage du Tour. Dès notre arrivée, nous avons eu droit à plusieurs interventions de la police, puis de la gendarmerie, puis d’une unité spéciale. BDS et JC étant arrivés en premier, nous avons même eu droit à un contrôle d’identité. Nous avons donc mené notre mobilisation entouré.e.s des forces de l’ordre. Malgré quelques tensions de cet ordre-là, la mobilisation s’est très bien déroulée.
Notre présence a été très remarquée, plutôt positivement, l’un des chars a dit les verts sont là avec leurs drapeaux (confondre le drapeau de la Palestine avec le drapeau de l’ASSE fallait le faire), un autre des chars nous a lancé un « Bonjour la Palestine ».
Tous les représentants de #IsraelApartheidNation ont été hués et accueillis au son de « Boycott Israël ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA




Non au tramway de l’apartheid israélien à Jérusalem !

Le fabricant de matériel ferroviaire CAF, basé au Pays Basque espagnol, n’est pas inconnu en Rhône-Alpes. Depuis 2016, il conçoit l’Urbos 3, troisième génération de tramway, pour la ville de Saint-Etienne. C’est sa troisième production de tram français après Nantes et Besançon. Ces tramways français sont assemblés à Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes Pyrénées.

Nous avons appris que cette société CAF, associée à l’entreprise israélienne de construction et d’ingénierie SHAPIR, a été retenue pour la prolongation du tram de Jérusalem. Or ce tramway n’est pas un simple moyen de transport. Il entérine l’annexion de la partie Est de Jérusalem, en violation du droit international. Le projet actuel est déjà un outil d’annexion et la prolongation de cette ligne de tramway ne fera que l’aggraver. Actuellement, la « ligne rouge » du tram, inaugurée en 2011, permet de relier l’artère commerciale du centre de Jérusalem à la plus grande colonie israélienne, à l’Est de la ville. Le projet consiste à la fois, toujours en direction d’autres colonies israéliennes, à prolonger de 7 km cette première ligne et de construire une « ligne verte », longue de 27 km. Ces deux lignes doivent traverser des territoires palestiniens, ce qui veut dire : nouvelles annexions de terres, nouvelles destructions de maisons palestiniennes,

Au Pays Basque espagnol, une large coalition, associative, syndicale et politique mène une campagne contre cette nouvelle violation du droit international en mobilisant sous le thème « Descend du Train de l’Apartheid d’Israël ! »

Quant au Comité d’Entreprise du groupe CAF, il dénonçait déjà dès janvier 2019 « l’illégalité du projet, tant par son tracé que pour son caractère discriminatoire ». Or, les autorités israéliennes viennent de donner instruction à ce même groupe CAF de profiter de la pandémie de COVID-19 et de la réduction de l’activité qui en découle pour accélérer les travaux !…

Nous n’oublions pas Egis-Rail. Il a été contraint par la Caisse des Dépôts & Consignations de se retirer de ce projet mais il reste toujours engagé en Israêl et figure dans la liste des 112 sociétés liées à la colonisation israélienne. Egis-Rail et CAF même combat !

AGISSONS AUPRES DE NOS GOUVERNANTS ET DE L’U.E. ET PREPARONS-NOUS A MENER UNE LONGUE CAMPAGNE INTERNATIONALE, JUSQU’A CE QUE LE GROUPE CAF ET LES AUTRES ENTREPRISES EUROPEENNES SE DESINVESTISSENT DU TRAM DE L’APARTHEID !




Saint-Étienne: #AXA Désinvestissez !

À Saint-Étienne aussi nous avons demandé à Axa de stopper ses investissements dans l’apartheid israélien.
L’agence que nous avions ciblé il y a quelques semaines a fermé, du coup nous avons fait signer les cartes dans le centre ville.

Toutes nos cartes ont été signées et une dizaine de nouvelles inscriptions pour recevoir nos mails.

Cette mobilisation a réuni 30militants de BDS Saint-Étienne, des JC Loire, de l’AFPS…




Mobilisation AXA à Saint-Étienne

À Saint-Étienne, deux actions successives, une devant Axa pour rappeler que nous maintiendrons la pression jusqu’au Désinvestissement total !
Ensuite à 18h nous étions réunis place du peuple pour la commémoration de la journée internationale des prisonniers palestiniens.

Des prises de paroles se sont succédées de Union 42 pour la palestine, la JC et BDS.
Le rassemblement s’est terminé par des chants et la danse du dabkeh…




Conférence de Rania Madi à Saint-Étienne

Hier soir, plus de 50 personnes sont venues assister à la conférence de Rania Madi dans le cadre de la semaine internationale contre l’apartheid israélien.

Pour la quatrième année consécutive, Saint-Étienne s’inscrivait dans cet événement international. Et c’est la première année que l’université censure l’événement au prétexte de « tensions au niveau national »
Ce fut une soirée riche organisée en partenariat avec les Jeunes Communistes de la Loire. Rania les a félicités d’être le premier groupe JC qui signe l’appel BDS.

Rania Madi a abordé la question de l’apartheid en Palestine Israël, mais aussi la situation de Gaza sous blocus, la censure subie en France dans les universités qui tend à se généraliser. Elle a également abordé l’embargo militaire contre Israël puisque le thème de cette année est « cesser d’armer le colonialisme »

L’intervenante a rappelé les violations constantes du droit international par Israël qu’elle dénonce régulièrement devant des instances politiques européennes.

La brillante avocate nous engage à poursuivre et intensifier notre engagement dans la campagne BDS, ce que Saint-Étienne ne manquera pas de faire !

 




Michael Warschawski à Saint-Étienne

Vendredi 8 février nous recevions à Saint-Étienne Michael Warschawski dans le cadre de sa tournée avec l’UJFP pour présenter son livre Chronique d’une catastrophe annoncée… et peut être évitable…

La rencontre devait avoir lieu à l’université Jean Monnet à Saint-Étienne, mais la direction a annulé la veille. Leur explication est que dorénavant pour les sujets sensibles, ça doit passer par la préfecture et par une commission sécurité de l’université…
La soirée s’est donc déroulée dans une amicale laïque

À l’invitation de BDS 42 et La JC Loire, plus de 70 personnes sont venues échanger sur la situation en Israël / Palestine.

Michael Warschawski a rappelé, dans un contexte où le camp de la paix israélien n’existe quasiment plus, l’importance de soutenir la campagne BDS, seul outil capable de répondre aux aspirations palestiniennes et de contraindre Israël à abandonner l’apartheid.

L’heure est aujourd’hui au boycott de l’eurovision 2019 en Israël !

 




#AxaComplicity: action à Saint-Étienne

Lundi 11 décembre, les militants du BDS Stéphanois se réunissaient devant une agence Axa du centre ville pour dénoncer la participation de cette assurance à la colonisation israélienne. Ils ont remis une lettre au directeur d’agence expliquant les raisons de la campagne de Désinvestissement lancée par France à l’encontre de l’entreprise française.
Ce dernier agacé, à quand même écouté les arguments : Axa a des parts dans Elbit System, entreprise israélienne d’armement et dans 5 banques israéliennes qui financent la colonisation.
Les militants ont distribué des tracts et discuté avec des passants très réceptifs, et invitent à signer la pétition en ligne de SomeOfUs qui a déjà recueilli 140 000 signatures !

 





Mobilisation réussie à Saint-Étienne le 5 juin 2018

Le 5 juin, Emmanuel Macron, recevait le criminel de guerre Netanyahou au Grand Palais pour inaugurer la saison France-Israël, un événement censé « renouveler le regard que portent les Français-es sur Israël et les Israélien-ne-s sur la France » via plus de « 400 événements dans les deux pays »

Notre président, ou plutôt, le président des riches de France, condamnait quelques semaines auparavant « les violences des forces armées israéliennes » tout en rappelant « son attachement à la sécurité d’Israël »

La venue du premier ministre israélien, et la fausse excuse sécuritaire visant à justifier l’injustifiable – c’est-à-dire le meurtre délibéré de plus de 120 Palestinien-ne-s, et la mutilation de milliers d’autres – est simplement inacceptable.

En plus, du massacre actuel sur Gaza, l’extension des colonies se poursuit, des lois continuent de naître en Israël, restreignant toujours plus les droits des Palestinien-ne-s, et l’ambassade des États-Unis vient d’être transférée à Jérusalem. Le droit international et les droits de l’homme continuent d’être impunément violés, c’est pourquoi les stéphanois se sont de nouveau mobilisés ce mardi 5 juin 2018, pour refuser de cautionner l’injustice, l’apartheid israélien, les massacres à Gaza et la propagande israélienne qu’offre cette saison culturelle France-Israël 2018.

Ce rassemblement du 5 juin avait pour but de demander l’annulation de la saison France-Israël, et d’appeler la population à rejoindre en masse la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) pour contrer la propagande israélienne et agir de manière concrète et pacifique.

200 personnes s’étaient réunies place de l’hôtel de ville à Saint-Étienne pour s’opposer aux crimes israéliens. De nombreuses pancartes affichaient des messages clairs comme « Stop à l’occupation », « Justice en Palestine », « Netanyahu dégage » et « non à la saison France-Israël »

Différentes prises de paroles ont permis d’éclairer sur l’injustice de la situation en Palestine dont celle de BDS, détaillant le boycott culturel de l’État israélien, celle de l’AFPS (Association France Palestine Solidarité) rappelant notamment l’imminente expulsion et destruction du camp de Bédouins de Khan Al Ahmer près de Jérusalem qui aura lieu afin d’agrandir la colonie israélienne de Ma’ale Adumim. La représentante de la JC a abordé le sort des prisonniers politiques palestiniens et notamment celui du prisonnier politique franco-palestinien Salah Hamouri, dont M. Macron a refusé de rencontrer l’épouse.

Le rassemblement s’est fini par des chants appelant au boycott de l’état d’apartheid et par la lecture collective d’un poème écrit par un artiste local. Les stéphanois ont dit non à la venue de Netanyahou en France, non aux propos d’Emmanuel Macron qui cautionnement les massacres à Gaza, et oui au boycott de l’État d’Israël jusqu’au respect du droit international !

BDS France Saint-Étienne réaffirme ainsi son soutien aux marches du retour et au Sumud palestinien.

Signataires de l’appel à rassemblement :

BDS France Saint-Étienne, Al Qalam, Réseaux citoyens, JC Loire, Ensemble Loire Sud, Sud Chômeurs et précaires, Interculture(s), UL CGT, Les Sampianes

 




VIDÉO: le message de Roger Waters Ô Nom de la Liberté

Le message de Roger Waters transmis lors de la journée « Ô Nom de la Liberté » à Saint-Étienne.




Saint-Étienne: NON à la venue de Netanyahu en France!

Le 5 juin, Macron recevra le criminel de guerre Netanyahou au grand palais pour inaugurer la saison France-Israël.
C’est une atteinte aux droits de l’homme, une atteinte à la justice ! Nous ne l’acceptons pas !

Rendez-vous Place de l’hôtel de ville à 18h30!

Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël qui a pour but de blanchir les crimes de l’état d’apartheid israélien !

Nous appelons à rejoindre massivement la campagne BDS et à contrer la propagande israélienne où qu’elle se trouve !
BDS France Saint-Étienne


A l’appel de :
BDS France Saint-Étienne
Al Qalam
Réseaux citoyens
JC loire




Lettre ouverte à Gaël Perdriau, maire de la ville de Saint-Etienne

Il y a tout juste un mois, le 13 avril dernier, vous annonciez sur votre page Facebook, photos à l’appui, votre voyage en Israël.

Calfeutré sous les atours d’une fierté nationale et républicaine, vous vous êtes rendus en Israël pour y commémorer la Shoah, avec Netanyahou et Rivlin et rendre hommage aux victimes d’hier…auprès des plus grands meurtriers d’aujourd’hui. Par cette maladresse extrêmement  révélatrice, vous annonciez la couleur de la suite de votre séjour en état criminel.

Sur le chemin de votre collaboration avec l’Apartheid, vous vous êtes arrêté à Tel Aviv pour vanter le mérite des start up de la ville et émettre le souhait d’une future collaboration économique et culturelle. Vous n êtes pas sans savoir qu’au moment où vous faites cette annonce, les palestiniens manifestent pacifiquement pour leurs droits élémentaires pendant qu’Israël les massacre. Et à l instant même où vous écrivez ces mots, Salah Hammouri, concitoyen français, est prisonnier politique d’Israël tout comme 6500 prisonniers Palestiniens dont de nombreux enfants. Vous ne pouvez pas nier non plus qu’alors que vous circuliez librement entre Tel Aviv et Jérusalem, les Palestiniens, eux, sont privés de ce droit élémentaire, pourtant indispensable, entre autre, à leur développement économique.

Vous comprendrez que dans ce contexte, votre annonce est un encouragement à leur politique de colonisation et d’oppression permanente à l’encontre du peuple palestinien.
Savez-vous qu’Israël a mis sur pied un outil de propagande nommé  » Brand Israël » ? Ce programme a pour but de redorer son image à travers la culture, le sport, la technologie, les échanges universitaires…

Ainsi, quand vous annoncez une collaboration avec Israël, vous ne faites que participer à la « hasbara »(propagande) initiée par un gouvernement criminel et que certains israéliens épris de justice dénoncent.
Savez-vous qu’un rapport de l’ONU a conclu qu’Israël pratique l’apartheid à l’encontre du peuple palestinien ?
Sans doute, vos intérêts personnels vous mènent-ils à une cécité certaine à l’égard d’une injustice qui a pourtant lieu sous vos yeux.

Permettez-nous donc de vous rappelez qu’aucune paix ne naîtra dans l’injustice et sachez qu à ce titre, partout où vous tenterez de blanchir l’ apartheid, vous trouverez, face à vous, la campagne BDS lancée par les palestiniens.

Boycott Désinvestissements Sanctions contre Israël jusqu’au respect du droit international !

Nous sommes mémoire.

BDS France Saint-Etienne.




Rassemblement à Saint-Étienne le 17 mai

Stop au massacre des Palestiniens ! Boycott Désinvestissement Sanctions contre Israël !

300 personnes se sont rassemblées jeudi 17 mai 2018 à Saint-Étienne pour dénoncer les crimes israéliens contre les manifestants palestiniens qui manifestaient pacifiquement à la marche du retour.

Pendant que le président américain déménageait son ambassade à Jérusalem, les snipers israéliens tiraient sur les manifestants à Gaza. Le bilan de cette journée est lourd : d’un côté, les États-Unis participent à la violation du droit international, de l’autre côté 62 palestinien-nes assassiné-es et plus de 2000 blessé-es.

Ces faits ont été rappelés, ainsi que la réalité de l’apartheid à l’encontre des Palestiniens.

L’hypocrisie du maire de Saint-Étienne a été dénoncée. En effet, le 15 mai 2018, M. Perdriau demandait sur sa page facebook « Comment la communauté internationale peut-elle rester inactive face à l’assassinat de civils ? » Cette question serait pertinente si ce dernier ne s’était pas rendu le 13 avril dernier en Israël pour « commémorer la Shoah » avec le gouvernement d’extrême-droite israélienne. Cette utilisation de la mémoire à des fins de propagande est abjecte, ainsi que l’annonce de Gaël Perdriau de collaboration économique et culturelle avec Israël, alors que cet état ne respecte pas les droits humains.

De nombreuses organisations avaient signé l’appel de BDS France Saint-Étienne à manifester :

La JC, l’Union Locale de la CGT, Al Qalam, Réseaux citoyens, le PCF, Sud chômeurs, Interculture(s), NPA 42, Femmes libres CNT 42, AFPS Saint-Étienne, OSE CGT, Ensemble Loire Sud…

De nouveaux rassemblements sont prévus le jour de la venue en France de Netanyahu le 5 juin et de Rivlin le 18 juin !

BDS France Saint-Étienne




Ô nom de la liberté à Saint-Étienne

Lundi 7 et mardi 8 mai, BDS France Saint-Étienne organisait « Ô nom de la liberté« , un festival sur deux journées pour la Palestine dans le cadre de l’initiative le temps de la Palestine 2018.
Le festival a bénéficié du soutien et de la présence de Samir Abdallah et de HK, et de l’appui du cinéma le Méliès et de la salle de concert Le Clapier ainsi que de nombreux commerçants stéphanois.
Lundi, la soirée au cinéma Le Meliès autour du film de Raed Andoni, Ghost Hunting, a affiché complet.
Mardi, l’après midi a commencé dès 14h de manière festive à l’extérieur avec du sport, de la danse, du graff, du chant et diverses prestations artistiques participatives. De nombreux collectifs ou associations étaient parmi nous, la JC, l’AFPS, Initiatives de paix, le collectif féministe les Sampianes, les antifas, un groupe vegan de soutien à la Palestinian Animal League, Sport autrement et aussi énormément d’artistes de tous horizons.
En milieu d’après midi, salle comble encore pour une conférence de grande qualité. Nous avions invité Houssem Youssef, avocat et militant Palestinien, Jean-Guy Greilsamer pour l’UJFP et Imen Habib pour BDS France. Nous les remercions encore pour leur présence et la qualité de leurs interventions.
 La journée s’est poursuivie par la prestation de Adel Salameh, musicien palestinien accompagné de son ‘oud
Puis le soir, un concert exceptionnel avec Spoir, RLM, Rapsa, KS Khaldi, Pervers et Truands et HK.
Nous avions invité Roger Waters, il n’a pas pu venir mais nous a enregistré une vidéo, que nous avons diffusée juste avant le concert !
En tout, c’est plus de 2000 personnes qui sont venues sur les deux journées. Ce fut une grande réussite !
Un immense merci à toutes celles et ceux qui ont participé à ce succès pour mettre en lumière la Palestine.



Saint-Étienne: Rassemblement ce soir mardi 15 mai!

Rassemblement ce mardi 15 mai à 18h30 place de l’hôtel de ville




BDS France Saint-Étienne vous invite à l’initiative « ô nom de la liberté » les 7 et 8 mai 2018

Des actions culturelles seront proposées et impulsées par des artistes locaux.

Le 7 mai, une soirée au Méliès St François autour du film Ghost Hunting en présence de Samir Abdallah, en communication skype avec le réalisateur Raed Andoni.

Les jeunes de l’association Khalis proposeront un buffet à prix libre pour cet événement.

Le célèbre réalisateur de Gaza-strophe, Samir Abdallah est le parrain de cet événement placé sous le signe de la culture.

Le 8 mai, des stands d’informations, des ateliers artistiques, sport, écriture, graff, musique seront proposés toute la journée sur le parvis du clapier.

Le soir, la salle accueillera un concert avec des artistes nationaux comme HK, mais aussi de nombreux artistes locaux, dont RLM, Rapsa, Atmane, Spoir, Kefyr, et d’autres…

Cette initiative s’inscrit dans la campagne « Le Temps de la Palestine 2018 »

7 mai : 19h au Méliès Saint François

Soirée au Méliès St François en présence de Samir Abdallah autour de Ghost Hunting avec Raed Andoni par skype

Buffet à prix libre proposé par les adolescents de l’association Khalis

8 mai : Dés 14h – Le Clapier -2 avenue Mendès France

De 14h à 18h : stands + Graff (Grand mur à graffer dans la pièce du haut à côté + toiles)

14h30 : Initiation boxe thai et aerokick

15h : flashmob danse

15h30 : Péronèle -Orgue de barbarie

16h : Conférence

17h45 : Tirage Tombola

18h : Adel Salamaleh joue de la musique palestinienne

20h30 : début du concert :

Rapsa, RLM, HK, Spoir, Kefyr, Pervers et Truands, Miss Khaldi, DJ Slim

Venez nombreuses et nombreux !




« Palestine En Vue » à Saint-Étienne

Vendredi 6 avril, l’AFPS et le Comité BDS France Saint-Étienne recevaient Norma Marcos lors d’une soirée autour de son film.

Plus de 80 personnes sont venues voir Un long été brûlant en Palestine au cinéma le Méliès de Saint-Étienne.

Cette soirée, organisée dans le cadre du festival de cinéma Palestine En Vue en Auvergne Rhône-Alpes, fut un succès, par la présence massive des stéphanois mais aussi par la richesse de la discussion qui a suivi.
Ce film auto-réalisé et auto-produit est un témoignage de plus des palestiniens qui nous incitent à nous engager à leurs côtés.

La nécessité de poursuivre les efforts dans le sens de la Campagne BDS a été reconnue de façon unanime.




Saint-Etienne: Solidarité avec Gaza!

Mardi 3 avril, environ 120 personnes étaient réunies à Saint-Étienne pour dénoncer le massacre en cours en Palestine.
Les organisations ayant appelé à ce rassemblement étaient nombreuses : BDS France Saint-Étienne, Al Qalam, Réseaux citoyens de Saint-Étienne, JC Loire, NPA 42, AFPS Saint-Étienne, collectif féministe Les Sampianes, Comité antifas Saint-Étienne, OSE CGT, Initiatives de Paix…
Ce rassemblement unitaire a débuté par une minute de silence pour les victimes palestiniennes qu’Israël n’a pas hésité à assassiner alors qu’elles manifestaient pacifiquement contre le blocus et pour le droit au retour des réfugiés. Les noms des victimes de la Marche du retour étaient affichées parmi la foule.
Puis, les responsables d’organisations se sont succédés au micro pour apporter leur soutien à la juste résistance du peuple palestinien.
Après un heure de rassemblement, la police est intervenue pour faire cesser les prises de parole. Mais les stéphanois, très solidaires, étaient déterminés à porter un message de résistance pacifique.
Le rassemblement s’est terminé par des chants français et palestiniens célébrant la liberté.

Prochain Rendez-vous le 12 avril à 18h place Jean Jaurès, à l’appel du comité stéphanois de libération de Salah Hamouri dont BDS France Saint-Étienne fait partie.

 




Réussite de la conférence de Virginia Tilley à Saint-Étienne dans le cadre de la semaine contre l’apartheid israélien !

Malgré des tentatives de censure importantes et des pressions exercées sur l’université stéphanoise, les étudiants de la jeunesse communiste et le syndicat étudiant OSE CGT ont tenu à organiser, pour la troisième année consécutive, une conférence dans le cadre de la semaine contre l’apartheid israélien en collaboration avec le comité  BDS France Saint-Étienne.

Une centaine de personnes étaient présentes ce vendredi 16 mars pour la conférence de Virginia Tilley.
Cette universitaire de renom a démontré précisément en quoi Israël pratique l’apartheid à l’encontre de la population autochtone Palestinienne.
L’apartheid est un crime contre l’humanité et il doit être combattu, notamment grâce à l’outil qu’est la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions initiée par les organisations de la société civile en 2005.
Virginia Tilley a conclu son brillant exposé par une démonstration puissante : la solution pour mettre fin à l’apartheid c’est la réunification de la Palestine historique, soit un seul état démocratique et laïque pour tous ses citoyens !

Suivez-nous sur Facebook!

Suivez-nous sur Twitter!

 




Une belle après-midi d’action militante à Saint-Etienne

Dans le cadre de la journée internationale d’actions Relocate the race (Déplacez la course en Français), le groupe BDS France Saint-Étienne organisait une action à vélo.

 

Ils ont pu discuter avec les passants de la situation en Palestine et leur expliquer cette campagne visant le Giro d’Italie.

 

Comme toutes les personnes qui se sont réunies à travers de nombreuses villes dans le monde, ils demandent aux organisateurs et aux cyclistes de déplacer le départ de la course et de refuser d’être instrumentalisés pour blanchir l’apartheid israélien.




Jean Stern à Saint-Étienne : « Un mirage gay à Tel Aviv

Salle comble pour la présentation du livre de Jean Stern, Mirage Gay à Tel Aviv à Saint-Étienne !
Vendredi 2 mars, 50 personnes sont venues échanger autour du thème du pinkwashing israélien.
Dans son livre Mirage Gay à Tel Aviv, Jean Stern explique par quels mécanismes Israël pratique le pinkwashing, en se donnant une apparence « gay-friendly » afin d’attirer des touristes. Ainsi, de nombreux LGBT se retrouvent à la gay pride de Tel Aviv ignorant tout de la cruelle occupation et de l’apartheid que subissent les palestiniens.
Jean Stern est un orateur captivant et son travail inédit  renforce notre action sur le boycott culturel.
Les discussions qui ont suivi la présentation ont été particulièrement riches.

Rencontre co-organisée par BDS France Saint-Étienne, les Démineurs et Les Sampianes

BDS France Saint-Étienne