Tournée nationale pour la sortie du livre « Un Boycott légitime »

Nous avons le plaisir de vous informer des rencontres organisées pour la présentation du livre

« Un boycott légitime, pour le BDS universitaire et culturel de l’Etat d’Israël » (La fabrique 2016) 

en présence des auteurs, Eyal Sivan et Armelle Laborie.

Deux nouvelles dates, ce week-end à Saint-Étienne et Lyon!

Eyal Sivan et Armelle Laborie seront ce week-end à Saint-Étienne et Lyon pour présenter leur livre:
  •  Saint-Étienne:  vendredi 27 janvier, à 18h00

Université Jean Monnet, 10 rue Tréfilerie

  • Lyon:  samedi 28 janvier, à 15h00

Librairie Terre des Livres, 86 rue de Marseille, Lyon.


Défendre la liberté d’appeler au boycott ne va pas à l’encontre de la liberté critique ou de la liberté d’expression, il en fait partie.
L’idée même d’utiliser le boycott de la culture et du savoir comme un moyen de pression politique provoque la perplexité, la réticence ou même le rejet. Alors que le boycott des institutions universitaires et culturelles israéliennes, composant essentiel de la campagne mondiale Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), recueille un nombre croissant de soutiens partout dans le monde, il reste méconnu voire ignoré en France. Il est sujet à de fausses interprétations et donne lieu à des polémiques, y compris parmi les partisans sincères de la paix en Palestine-Israël. Ces interrogations et objections sont dues à une ignorance des termes de l’appel palestinien au boycott universitaire et culturel d’Israël, et se nourrissent aussi de la méconnaissance, des idées fausses et de la perception déformée qui sont diffusées en France au sujet des universités et de la culture israéliennes. Le livre « Un boycott légitime » décrit leur réalité et le contexte dans lequel leur image idéalisée est produite.

Dates des rencontres

  • 12 novembre, à Marseille
18h30, Solidaires 13 , 29 boulevard Longchamp
Comité BDS France Marseille
  • 14 novembre, à Montpellier
16H conférence au café Le Riche Place de la Comédie
18H30 présentation à La Cimade 28 rue du Faubourg Boutonnet
Comité BDS France Montpellier
  • 15 novembre, à Perpignan

15h, conférence de presse Librairie Torcatis 10 Rue Mailly
18h, rencontre de présentation Salle du Travailleur Catalan 44 Avenue de Prades
Comité BDS France 66

  • 16 novembre, à Toulouse

18h, Bourse du travail
Comité BDS France Toulouse

  • 17 novembre, à Bordeaux

18h, Université Bordeaux 3
Palestine 33 / UJFP

  • 22 novembre, à Lyon

18h 30, Bourse du Travail Place Guichard Lyon 3ème
Comité BDS Lyon/ UJFP

  • 24 novembre, à Paris

18h30, CICP 21 ter Rue Voltaire, 75011 Paris (Métro Rue des Boulets)
BDS France-Paris-/UJFP/Aurdip

  • 29 novembre, à Saint Nazaire

20h00, Agora – Maison des Associations, 2bis Avenue Albert de Mun – Saint Nazaire
Comité Solidarité Palestine Région Nazairienne (CSPRN)

Voir aussi le site de l’éditeur: un_boycott_legitime_catalogue_la_fabriqueCatalogue La Fabrique: Un Boycott Légitime

 




« UN BOYCOTT LÉGITIME »: Retours des rencontres et débats de la tournée nationale

  • Présentation  à La Java, 7/11 (La fabrique éditions)

Source: La fabrique éditions
64, rue Rébeval 75019 Paris
Tél. et Fax : 01 40 15 02 63
www.lafabrique.fr

  • MARSEILLE, 12/11

La soirée a été organisée dans le local du syndicat « Solidaires ». Une quarantaine de personnes étaient présentes, très attentives, très motivées et pour la plupart déjà convaincues!

Les intervenants se sont présentés.

Armelle Laborie a d’abord parlé de leur démarche et du pourquoi du livre. Eyal Sivan a ensuite expliqué et développé la nécessité du boycott culturel et sa légitimité . Ils ont ensuite répondu aux questions des lecteurs.

Nous avons rappelé l’existence du groupe BDS France Marseille qui a besoin de nouveaux participants.

Les auteurs ont dédicacé leur livre, vendu par la librairie Transit qui était présente à la soirée, autour d’un apéritif offert par BDS Marseille.

marseille-1

  • MONTPELLIER, 14/11

deuxmains2-grande

Après une conférence de presse de plus d’une heure et une soirée passionnante durant laquelle Armelle Laborie et les-deuxEyal Sivan ont présenté leur livre « Un boycott légitime, Pour le BDS universitaire et culturel contre l’État d’Israël » , Armelle et Eyal ont exposé avec conviction quelques uns des arguments pour le boycott universitaire et culturel place de la Comédie (vidéo). Auparavant ils avaient salué les occupants du cinéma « Le Royal-occupé ».

 

 

  • PERPIGNAN, 15/11

Une trentaine de personnes sont venues à la conférence dans la salle du Travailleur Catalan écouter Eyal Sivan et Armelle Laborie présenter leur livre «Un boycott légitime. Pour le boycott universitaire et culturel de l’Etat d’Israël».

Leurs interventions sur le boycott culturel et universitaire ont fait mouche.

Même certains qui étaient réticents au début de la soirée sur le volet boycott culturel ont été conquis par les arguments d’Eyal et Armelle.

Tous les auditeurs nous ont remercié pour cette soirée très enrichissante, qui nous aidera pour nos futures actions sur ce volet de boycott universitaire et culturel.

Un reportage de TVSud a été fait lors de la conférence de presse à la librairie Torcatis.

(Reportage : Laurie Charrié TVSud)

Il a fallu écourter le débat que nous avons clos autour de plats et gâteaux faits maison.

  • TOULOUSE, 16/11

Près de 40 personnes sont venues écouter Eyal Sivan et Armelle Laborie présenter leur livre « Un boycott légitime. Pour le boycott universitaire et culturel de l’Etat d’Israël ». Ce nombre est d’autant plus significatif que plusieurs librairies toulousaines ont regretté de ne pas pouvoir accueillir cette rencontre compte tenu des délais, et qu’elle s’est tenue pour la première fois à la Bourse du Travail, à l’invitation de CGT-Education.

Une audience très attentive, qui  a suivi les explications d’Eyal et d’Armelle montrant que le mythe souvent éculé de l’indépendance de la culture et de l’université avec la politique ne s’applique surtout pas à Israël, où l’une et l’autre se plient sans états d’âme au pilotage culturel, l' »explication » (hasbara) de l’État d’apartheid. Eyal et Armelle ont expliqué que la « culture d’exportation » de l’État israélien vise avant tout à faire passer Israël comme un État européen comme un autre, à l’opposé de ce qu’Israël est en réalité. Ils ont aussi encouragé à soutenir et promouvoir les acteurs culturels israéliens indépendants des financements de l’État.

Il a fallu écourter le débat mais la réponse du public à ce document à deux mains n’a fait aucun doute, la table de presse a été dévalisée.

Audio à suivre…

  • BORDEAUX, 17/11

bordeaux1

La rencontre s’est très bien passée, malgré le refus de dernière minute de la direction de l’université de Bordeaux Montaigne-Montesquieu de mettre un amphi à notre disposition.

Cette décision s’est même étendue à tous les locaux de la fac puisque peu avant 17 h, les vigiles se sont déployés pour fermer tous les accès. Tous… sauf un que nous avons pu occuper dès que nous avons été suffisamment nombreux. Donc un peu de stress pour nous et la crainte de recevoir Armelle et Eyal dans de très mauvaises conditions, avec pour seul accessoire une sono portative…
Tout s’est finalement passé pour le mieux et la conférence a pu avoir lieu dans l’enceinte de la maison des étudiants. Une quarantaine de personnes très attentives et intéressées dont plus de la moitié étaient des étudiants. Ces derniers sont partants pour poursuivre le travail sur le BDS et le BDS culturel et universitaire en particulier. Nous avons prévu d’organiser avec eux une journée de travail dans le courant du mois de mars.

Nous remercions très chaleureusement Eyal et Armelle d’avoir permis cette rencontre

 

bordeaux-2
 Ci-dessous la lettre envoyée à l’annonce du refus de la salle:
Madame Hélène Vélasco-Graciet

Présidente de l’Université Bordeaux Montaigne,

Nous avons reçu avec consternation la lettre  revenant sur l’accord de principe donné pour la mise à disposition d’un amphithéâtre de l’Université Bordeaux Montaigne afin de permettre un débat sur le boycott culturel et universitaire avec Eyal Sivan, réalisateur israélien, et Armelle Laborie, productrice, auteurs du livre Un boycott légitime. Pour le boycott culturel et universitaire de l’État d’Israël.
Ce refus nous met dans une situation délicate.

Nous sommes parfaitement conscients que la question du boycott universitaire et culturel est un sujet de débat. Et nous ne sommes pas surpris que l’université soit réticente à adopter une position favorable à cette stratégie.

Ce que nous ne comprenons pas, c’est que cela conduise à en interdire le débat. La mise à disposition d’un amphi ne signifie pas le soutien à la position des intervenants ! Non seulement cela, mais nous serions même heureux que vous veniez participer à ce débat et que vous y défendiez votre point de vue.

De plus, nous appelons votre attention sur le fait que la proposition de boycott ne concerne pas les individus, mais les institutions. Or, si de nombreux universitaires comme de nombreux artistes israéliens participent à la défense des principes démocratiques contre la politique israélienne, les institutions de cet État en tant que telles sont associées à la politique gouvernementale, et toutes les universités ont des contrats avec l’armée israélienne.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons, Madame la Présidente, de bien vouloir revenir sur la position qui nous a été communiquée.

Dans cette attente, nous vous assurons, Madame la Présidente, de nos sentiments les plus cordiaux.

 

  • LYON, 22/11

eyal3

Près de 70 personnes ont assisté à cette passionnante conférence.Un auditoire très attentif et mobilisé !

eyal1

Une quarantaine de livres ont été vendus.

eyal4eyal2

Merci à Armelle et Eyal, et à tous les organisateur.trice.s de cette tournée!

  • PARIS, 24/11

paris1

 

 

 

 

Près de 60 personnes ont assisté  à la présentation du livre « Un Boycott Légitime » au CICP, en présence des auteurs Eyal Sivan et Armelle Laborie.
Une soirée organisée par BDS France-Paris, l’AURDIP et l’UJFP.
Sont intervenus également Ivar Ekeland, président de l’AURDIP, et Jean-Guy Greilsamer pour l’UJFP.
Public très attentif et intéressé au sujet des boycotts académique et culturel, sûrement les moins connus de la campagne et qui soulèvent le plus de discussions. Le débat qui a suivi les interventions a révélé un intérêt particulier pour la compréhension du fonctionnement de la « Hasbara » propagande et de la stratégie Brand Israël et a finalement été l’occasion pour approfondir ce thème traité dans le livre.

VIDÉOS: Argumentaires pour un boycott culturel et universitaire

  •  Ivar Ekeland, Président de l’AURDIP (aurdip.fr), justifie la pratique du boycott comme arme de luttes des populations pour le droit et la justice.

 

 

  • Un boycott légitime, présentation du livre:  Eyal Sivan présente la démarche et les arguments du livre, dans un contexte actuel où le système universitaire israélien est en collaboration active avec l’appareil sécuritaire, militaire et de propagande d’Israël.

 

  • Hasbara & Brand Israël – Armelle Laborie et Eyal Sivan : du dispositif gouvernemental de la Hasbara à Brand Israël, face à la menace stratégique majeure qu’est devenu le boycott universitaire et culturel.

 

  • Les légitimités du boycott académique de l’État d’Israël: réponses aux questions concernant les diverses légitimités du boycott universitaire et culturel de l’État d’Israël.

 

  • Production et distribution cinématographique israélienne – Armelle Laborie et Eyal Sivan : autant la production israélienne est relativement libre d’expression, autant la distribution est contractuellement assujettie au blanchiment de l’image et des pratiques de l’État d’Israël.

On en parle dans la presse:

  • La Marseillaise

la-marseillaire-15nov2016

  • Midi Libre

ml-15nov2016-eyal

  • TVSud

« Un Boycott Légitime » comment dénoncer les relations entre l’université et l’institution militaire d’Israël

C’est un livre écrit en quelques mois par quatre mains, celles d’ Eyal Sivan et d’Armelle Laborie. Lui réalisateur Israélien et pro Palestinien et elle productrice Française. Ce mardi 15 novembre 2016 ils étaient à la librairie Torcatis à Perpignan pour présenter leur ouvrage et répondront aux lecteurs ce soir lors d’une conférence à la Salle du travailleur catalan à Perpignan.
Reportage: Laurie Charrié TVSud

 

  •  Beur FM

Interview d’Eyal Sivan et Armelle Laborie sur Beur FM le 24/01/2017 :

http://www.beurfm.net/IMG/mp3/PAD_LES_ZINFS_24_01_17.mp3 

Cet article sera enrichi au fur et à mesure des retours que nous recevons des organisateurs.




Convergence d’actions BDS sur LIDL , fin 2015 – début 2016

Trente-six actions ont été menées d’octobre 2015 à juin 2016 sur 41 magasins LIDL dans 20 villes *(voir les CR dans le fichier joint) par plus de 390 militantEs de 18 collectifs, comités  et groupes locaux BDS France (8), AFPS (5) ou AFPS-BDSF (5), certains regroupant plusieurs dizaines d’associations, syndicats, partis.

Ils/elles ont demandé à LIDL de retirer de la vente les produits des colonies israéliennes en territoire palestinien, notamment les fruits et légumes commercialisés par Mehadrin.

Une partie des actions ont aussi demandé à LIDL de retirer les plaintes déposées par 4 magasins de Montpellier contre des militants de BDS 34.

La lutte continue pour atteindre ces objectifs.

* Montpellier (10/10 ; 23/01 ; 06/02 ; 20/02 ; 27/02 ; 02/03 ; 12/03 ; 26/03 ; 16/04 ; 03/06) ; Perpignan (06/02;23/04 ; 30/04 ; 07/05) ; Lyon (13/02 ; 23/04 ; 21/05) ; Tours (04/06 ; 11/06 ; 30/06) ; Paris (02/04 ; 23/04) ; Nimes (13/02 ; 04/06) ; Lannion (17/10) ; St-Quay Perros (17/10) ; Annonay (07/11) ; Valence (07/11) ; Albertville (22/03) ; Pau (02/04) ;  Vandeuvre (01/04) ; Nancy (02/04) ; Fontenay-sous-Bois (16/04) ; Saint-Etienne (16/04) ; Thionville (16/04) ; Metz (07/05) ; Clermont-Ferrand (03/06) ; Lamalou-les-Bains (11/06)

N.B. ces actions font suite à la journée nationale LIDL du 23 mai 2015 (actions dans 13 villes : http://www.bdsfrance.org/action-nationale-contre-lidl-23-mai-2015/ ) et à d’autres actions antérieures depuis novembre 2014 (voir notamment 15 actions au moins sur le site BDSF et 3 actions sur le site AFPS, dans plus d’une douzaine de villes)




1re action BDS 2016 réussie sur Perpignan

Peu nombreux mais l’objectif est atteint. 99,99% d’accueil positif. L’info est bien passée à tous les niveaux: préfecture, police,direction du LIDL de St ASSISCLE ainsi qu’aux clients LIDL que le comité BDS France 66 ne se fera pas bâillonner par les autorités.
Des actions BDS à Perpignan, « il y en a eu, il y en a et il y en aura » tant que le peuple palestinien sera sous le joug de l’occupation.

NON AUX PRODUITS ILLÉGAUX DE L’ENTREPRISE MEHADRIN (ISRAËL)


Israël est un Etat qui viole le droit international : qui colonise et poursuit la colonisation illégale de la Palestine, qui construit le MUR condamné par la Cour Internationale de Justice, qui maintient le Blocus de Gaza condamné par l’ONU, qui massacre la population civile, emprisonne des milliers de Palestiniens et occupe illégalement la Palestine…
20160206_162150L’exploitation économique des territoires occupés constitue un « crime de guerre » selon la Convention de Genève, or la plupart des fruits et légumes exportés par Israël viennent des colonies de la Vallée du Jourdain et sont exportés sous le label « Made in Israël », ce qui est illégal ! Preuve en est que l’Union Européenne exige qu’Israël mette une étiquette : « Produit dans les colonies ». Agrumes Jaffa, avocats, patates douces, grenades…




BDS se mobilise contre l’état d’urgence

Samedi 30 janvier, des manifestations se sont tenues dans des dizaines de villes de France contre l’état d’urgence. Retour sur la présence de la campagne BDS France dans plusieurs villes : Clermont-Ferrand, Lyon, Martigues, Metz, Montpellier, Orléans, Paris, Perpignan, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulouse, Tours…

Clermont-Ferrand

DSC06640 (1024x768)

Plus de 400 personnes ont participé au rassemblement devant la préfecture de Clermont ce samedi 30 janvier, associations, syndicats et partis, pour crier
Non à la prolongation de l’état d’urgence ! Non à la déchéance de nationalité ! Non à la réforme constitutionnelle liberticide !

Une quinzaine de militants AFPS 63 étaient là, dont certain-e-s ont distribué 1.200 tracts « Défendons les libertés et le droit au Boycott » (ci-joint) avant et pendant le rassemblement.

Le rassemblement s’est dispersé après le discours de Maître Jean-Louis Borie, pour le collectif associatif et syndical.


Lyon

C’est au nom de l’état d’urgence (notamment) que notre dernier rassemblement de soutien à la Palestine a été interdit par arrêté préfectoral. Nous avons appelé à cette manifestation avec d’autres associations décidées à s’opposer et à en finir avec cet état d’exception.

Nous étions un plus d’un milliers de manifestants de la Place des Terreaux à la Place Bellecour.

http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article969


Martigues

BDS Ouest Etang de Berre a participé au rassemblement contre l’état d’urgence à Martigues.


Metz

IMG_6793
Malgré la pluie et le froid, environ 200 personnes ont défilé dans les rues du centre de Metz pour dénoncer la prolongation de l’état d’urgence et les atteintes aux libertés. Comme le montre la photo, la présence de BDS était, grâce à notre banderole, bien visible dans cette manifestation unitaire. Au départ de la manifestation, j’ai été invité par Radio Bleue à donner une interview au cours de laquelle j’ai pu expliquer les raisons de notre participation, insistant notamment sur les menaces qui pèsent sur notre organisation quant au droit au boycott. Il pleuvait si fort que nous avons préféré renoncer à distribuer nos tracts : nous les mettons en réserve pour une prochaine action de rue, quand le temps s’y prêtera.
Ce fut l’occasion de rencontrer d’autres militants, notamment les Jeunes Communistes qui ici se montrent intéressés par BDS et se disent prêts à participer aux engagements du collectif local. Nous les inviterons à notre prochaine assemblée générale.
Nous sommes rentrés trempés jusqu’aux os et frigorifiés (Metz n’est pas Marseille !), mais satisfaits de cette après-midi marquée du signe de la solidarité et de la résistance.

Montpellier

 IMG_9864
A Montpellier deux cortèges au départ dont celui de l’AG contre l’état d’urgence qui a souhaité partir du « Petit Bard » pour montrer et dénoncer les attaques policières contre les quartiers populaires. Les deux cortèges se sont rejoint à la gare et ont défilé ensemble jusqu’à la préfecture.  Le comité BDS France 34 signataire de l’AG contre l’Etat d’urgence a participé à la manifestation avec les drapeaux palestiniens, diffusé 500 tracts contre l’état d’urgence et pour les libertés et 300 tracts de l’appel à la pétition « Nous boycottons les produits israéliens ».

Orléans

Orléans Loiret Palestine est venue se joindre à la manifestation contre l’état d’urgence à Paris

Paris

received_10207763860266785

Malgré un temps pluvieux très désagréable nous avons été très visibles et très photographiés avec notre grande banderole.

La manif a été importante, avec un bel éventail de gens : beaucoup de jeunes, beaucoup de CGT et autres syndicats, beaucoup de camarades du mouvement des sans-papiers, etc, etc

Nous étions parmi des cortèges d’associations antiracistes et antifascistes
La pluie nous empêchait de diffuser le tract, sauf à la fin (environ 450 diffusés)
Voici ci-dessous, en attendant mieux, une photo qu’une camarade a tweeté.
Nous avons scandé « BDS continue ! », « Valls, t’es foutu !, BDS est dans la rue ! »

Perpignan

Capture du 2016-02-07 14:10:08
BDS France 66 est dans la place à Perpignan contre l’état d’urgence et ses dérives dont la criminalisation des militants BDS .

http://mobile.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-de-13h-du-samedi-30-janvier-2016_1282525.html#xtref=http://m.facebook.com/


Saint-Etienne

30janvier

A Saint-Etienne, BDS était signataire de l’appel et partie prenante du rassemblement

Samedi 30 janvier à 14h30 place Jean Jaurès
8 personnes sont intervenues : les porte-parole de CGT, Solidaires, Réseau Education Sans Frontières, réseaux citoyens, LDH, Jeunesses Communistes et Libre pensée, et BDS Saint-Etienne.

Strasbourg

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rassemblement de  400 personnes au centre ville de Strasbourg, place Kléber. Nous avons distribué (avec le tee-shirt BDS) 300 tracts “Défendons les libertés et le droit au boycott”, très bien accueilli,  beaucoup de discussions avec des personnes intéressées.
La pluie se mettant à tomber fort, le rassemblement s’est dispersé  avant 16h.
Organisations participantes et/ou ayant pris la parole: Justice et Libertés – PCF – PCOF – Femmes egalité – UJFP- CJACP – LDH – UNSA – Jeunes Verts- + présence NPA – DIDF – Parti Pirate – la FSU – Comprendre et S’engager – Ras l’Front- Les amis du peuple Kurde –

Toulouse

Toulouse

Le comité BDS France Toulouse était signataire de l’appel pour la manifestation contre l’état d’urgence qui s’est tenue entre la Place Arnaud Bernard et Saint-Cyprien.


Tours

Rassemblement à Tours, sous la pluie, presque continue. Nous étions sans doute 300-400 personnes, donc pas ridicule. Le parcours prévu d’abord jusqu’à la Préfecture s’est prolongé ensuite même vers la gare. Pas loin d’une heure de manif quand même. Nous avions un tract à distribuer, mais cela a été difficile à cause de la pluie. Pas de photo …. mais nous étions 8 de la coordination BFDS37, avec des tee-shirts et 2 drapeaux. Une relative bonne humeur malgré le temps.

Les organisations présentes du département 37 : ATTAC, CGT, Convergences services publics, Coordination BDS, D’ailleurs nous sommes d’ici, FSU, LDH, Retirada, RESF, Solidaires et les organisations NPA, MRC, PCF, PCOF. Les 2 associations Palestine (AFPS et Collectif Palestine) étaient également représentées.


 




Actions #SolidarityWaveBDS 16-18 octobre en France

Répondant à l’appel du BNC pour une vague internationale de solidarité avec la Palestine, plusieurs villes françaises se sont mobilisés pour exprimer leur solidarité avec les Palestiniens et pour le boycott d’Israël : #SolidarityWaveBDS

Voici un tour de France de ces mobilisations

  • Clermont-Ferrand

12141555_685047634965380_186594647383202368_n

Jeudi 15 octobre devant les locaux de France Bleue Pays d’Auvergne plus d’une centaine de personnes d’horizons divers, militants politiques, syndicaux et associatifs, sympathisants ou simples citoyens ont répondu à l’appel de l’afps 63 pour la protection du peuple palestinien et la prise de sanctions contre l’État d’Israël.

Photos et compte rendu sur la page de Palestine 63 Solidarité:https://www.facebook.com/Palestine63Solidarite?fref=ts

  • Marseille (17 Octobre)

alt

  • Montpellier (17 Octobre)

200 personnes défendent le BDS Palestinien et la liberté d’expression du comité BDS France 34

https://bdsf34.wordpress.com/2015/10/17/la-liberte-dexpression-du-comite-bds-france-34-sest-imposee-ce-17-octobre-place-de-la-comedie/

DSC_0407

  • Strasbourg (17 Octobre)

    CRjCuGXWEAAfQfa.jpg-large
  • Lyon (17 Octobre)

12096284_732052466901244_493571547435952626_n

‪Lyon‬ : 500 personnes étaient présentes samedi au rassemblement de solidarité. Ce rassemblement était placé dans le cadre de la campagne internationale #‎SolidarityWaveBDS‬.

  • Paris (17 Octobre)

12118977_1161863693827192_3495627589031728242_n

  • Perpignan (17 Octobre)

11201826_1162789683734593_7114062857699367188_n

  • Lille (18 Octobre)
12088287_1919566428267590_3829261139961708046_n

 




Comptes rendus de la journée d’action nationale contre Orange du 6 juin

Orléans

Dans le cadre de la journée d’action nationale contre Orange, nous avons tracté devant une agence Orange à Orléans.

L’action était différente des précédentes car deux faits marquant nous ont interpellés. Le premier étaient la présence de 2 jeunes du Front National Jeunesse Loiret qui ont joué la provocation en nous prenant en photo et en restant plantés pas très loin de nous une bonne partie de l’action. Nous les avons pris en photo à notre tour.

Affichage de DSC_0033.JPG en cours...

L’autre fait marquant était que le public n’avait jamais été aussi réceptif. Des passants nous ont demandé spontanément le tract et nous ont témoigné leurs sympathie. Nous avons distribué environ 500 tracts et fait signer quelques dizaines de cartes postale Orange.

Le personnel de l’agence nous a photographiés à plusieurs reprises. En fin d’action nous sommes aller leur signifier notre droit à l’image et nous leur avons remis les cartes postales.


Perpignan

Affichage de BDSOrange08.jpg en cours...  Affichage de BDSOrange03.jpg en cours...

Nous avons tracté devant Orange, quai Vauban à Perpignan. Plus d’une centaine de tracts ont été distribués. Nous avons eu le concours d’un groupe de percussion pour notre action contre la colonisation. Un petit montage vidéo a été fait.

alt


Paris

alt

Après la période très mouvementée que nous avons vécue concernant la politique d’Orange, qu’il s’agisse des commentaires suite à la rencontre avec la direction d’Orange, de la mobilisation lors de l’A.G. d’Orange au Palais des Congrès, ou des retombées des déclarations au Caire du PDG du groupe, nous sommes intervenus devant une grande agence, avec les panneaux que nous avions utilisés lors de la mobilisation pour l’A.G., le nouveau tract et la nouvelle pétition, sans oublier nos flamboyantes perruques oranges …

Nous avons dénoncé de vive voix face aux passants la politique d’Orange. Beaucoup se sont arrêtés, étaient réceptifs et ont manifesté leur solidarité avec notre intervention. Nous avons recueilli 60 signatures en une heure. Beaucoup de gens étaient au courant des derniers événements par les médias, et ils ont discuté aussi bien de la politique d’Orange que de la situation du peuple palestinien. Les quelques sionistes de passage étaient plus discrets qu’habituellement. Nous avons eu l’impression qu’un boulevard s’ouvrait à nous. A la fin nous avons apporté les pétitions au gérant de l’agence, qui nous a dit qu’il nous comprenait et qu’il ferait « remonter » ces pétitions.

Ci-dessous un album photos de l’intervention :
https://goo.gl/photos/8h3rvqq7AGEMi6M39


Villefranche Sur Saône

Dans le cadre de la mobilisation BDS nationale contre la société Orange, le collectif caladois pour le peuple palestinien était présent ce samedi devant l’enseigne Orange de Villefranche ( Rhône ).

Une centaine de tracts distribués, des passants très réceptifs à notre mobilisation et beaucoup d’encouragement de leur part, des visuels dénonçant l’implication d’Orange et notre carte géante de la Palestine ont été de bons supports pour parler de notre action.
Un courrier à été remis au directeur d’agence, un peu gêné de nous recevoir contrairement à son personnel qui semblaient nous manifester leur soutien.

 


Grenoble

Images intégrées 3

La campagne BDS s’est invité au stand des « Amis d’Aïn El Heloué » (camp de réfugié au Liban) à  la Journée des Tuiles de la nouvelle mairie rouge et verte de Grenoble http://www.grenoble.fr/543-fete-des-tuiles.htm . Même si les conditions de travail étaient rendues difficiles par une canicule grenobloise qui tourna à l’orage, nous avons pu informer les nombreux passants de la situation en Palestine occupée.

https://youtu.be/lHugJeu9POA

Les personnes rencontrées ont pour la plupart partagé notre plaisir de voir une victoire importante se profiler pour la campagne contre Orange, même si l’on n’en connait pas encore la teneur exacte.  Orange, après avoir subi les attaques des organisations de soutien au peuple palestinien, s’apprêterait aujourd’hui à payer une somme importante à Partner pour la rupture du contrat. De plus Orange est aujourd’hui victime d’un appel au boycott de la part de ceux qui soutiennent Israël, ce que nous avons pu constater à plusieurs reprise au cours de l’après midi. Quelque soit l’issue de l’affaire, les entreprises qui envisagent de signer quelque chose avec Israël peuvent aujourd’hui s’interroger très concrètement sur les risques qu’ils encourent !

De grands parapluies aux couleur de la Palestine nous ont permis de mettre les passants à l’ombre lors de nos savants exposés.


Tours

Nous étions 8 avenue Nationale à Tours devant la boutique Orange, de 17h15 à 18h30, juste avant que n’éclate l’orage.

Nous avons été bien accueillis dans l’ensemble, certaines personnes ayant entendu récemment parlé de l’implication d’Orange en Israël dans les medias. Le chef d’agence est venu discuter avec nous assez longuement pour mieux comprendre le sens de notre action et la journaliste du journal local (Nouvelle république), appelée 1 heure avant, est venue également nous interroger. 300 tracts distribués.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2015/06/06/La-campagne-BDS-s-attaque-a-Orange-2355321

Affichage de IMG_6873-a.jpg en cours...


Montpellier

BDS FRANCE 34 CONTRE ORANGE

IMG_8530

La manifestation contre la journée sioniste fait une halte devant l’agence centrale d’orange.

Le parcours de la manifestation contre la journée sioniste avait été calculé pour passer devant l’agence principale Orange de Montpellier à l’occasion de la journée nationale d’action lancée par la Campagne BDS France le 6 juin 2015. Nous y avons dénoncé le partenariat avec l’entreprise israélienne « Partner communication », rappelé les actions de la Campagne BDS France contre Orange et les 3 interventions de notre comité sur le sujet. Nous avons fait connaître le rôle déterminant de la jeune Campagne BDS Egypte qui en une semaine d’appel au boycott de Mobilnil, a réussi à obtenir une déclaration du PDG d’Orange qui a mis le feu au poudre,  permis un développement international rapide de la pression sur Orange et relancé la mobilisation active.

vidéo Orange, 6 juin 2015 :

https://youtu.be/pjrnunP3qvg

Orangepourrie OPÉRATEUR


Clermont-Ferrand

Actions BDS ORANGE à Clermont-Ferrand, 10 juin 2015

Une vingtaine de militant(e)s de la Coalition BDS 63 (AFPS-BDSF, ADECR, ATTAC, Espaces Marx, RESF, et sympathisants), ainsi que de Moulins (03), ont participé à une action BDS ORANGE le 10 juin au centre ville de Clermont-Ferrand.

Devant la boutique ORANGE sur la place de Jaude ils ont installé deux panneaux (faits d’après ceux de l’AFPS de Besançon) dénonçant la complicité d’ORANGE avec les massacres de Gaza en 2014, déployé banderole BDS France et drapeau AFPS, distribué environ 350 tracts durant une heure et recueilli malgré le temps pluvieux 58 nouvelles signatures de la pétition demandant à ORANGE de rompre son accord avec la société israélienne Partner. Pendant ce temps, une délégation des organisations présentes a remis à la gérante de la boutique un courrier avec une liasse de 656 signatures de la pétition recueillies antérieurement, en 2014-2015. Ce qui porte à 1247 les signatures sur Clermont depuis le début de cette campagne. La gérante nous a indiqué que le personnel était bien au courant du dossier, et qu’elle ferait remonter à sa direction régionale.

 




Action nationale contre LIDL – 23 Mai 2015

Compte-rendu de l’action nationale contre LIDL, le samedi 23 Mai (à Paris et Paris-Sud, Lyon, Toulouse, Montpellier, Tours, Orléans, Perpignan, Clermont-Ferrand, Nîmes, Villefranche S/Saône, Lamalou…)


Argenteuil

Notre association Argenteuil Solidarité Palestine a participé ce matin à l’opération nationale de boycott des produits israëliens dans les magasins LIDL. Les produits Jaffa, Mehadrin avaient disparu des rayons …..sans doute préventivement !!! Nous avons discuté  avec de nombreuses personnes, pris des contacts et vendu des tshirts BDS. Le combat continue !


Clermont-Ferrand

Clermont_Ferrand_3

La Coalition BDS 63 a organisé deux actions sur des magasins LIDL, le 21 mai (près de la place du 1er mai à Clermont-Ferrand) et le 23 mai (à Cébazat)

Vingt militant(e)s (AFPS, ATTAC, NPA, PG, FSU, RESF, CGT) ont participé à ces actions. En amont, des contributions au matériel, et aux visites des magasins ont aussi été faites par ADECR, EELV, JCF, MRAP, PCF, SUD, UEC.

Le tract et la pétition signés par 40 organisations, qui ont été utilisés devant les magasins LIDL, et la lettre envoyée à la direction de LIDL, sont disponibles sur http://www.france-palestine.org/Action-BDS-LIDL-26273 .

Devant chaque magasin, la gérante nous a envoyé son vigile pour nous faire quitter le parking privé, puis a appelé la police après un certain temps. Le 21 mai, deux motards sont venus, ont constaté notre action pacifique, et relevé l’identité du représentant de la Coalition BDS 63. Puis deux agents des RG sont passés en voiture, et nous leur avons expliqué le sens de notre action. Pour le 23 mai, nous avions prévenu la préfecture en amont, et la police ne s’est pas déplacée. Nous avons proposé copie de la lettre à LIDL aux deux gérantes, mais l’une d’entre elles n’en a pas voulu, considérant que cela ne regardait que la direction générale de LIDL.

Durant ces deux actions de 2 heures nous avons distribué près de 500 tracts et recueilli 128 signatures de la pétition, et reçu un très bon accueil de la grande majorité des clients, certains prenant même quelques tracts à distribuer dans leur entourage.

A noter que les fruits et légumes israéliens proposés varient selon la saison. Au cours de nos visites du mois de mai sur 5 magasins, on a trouvé surtout des mandarines Jaffa-ORRI, et des pommes de terre nouvelles Vitalis. Ainsi que toujours des lingettes bébé de marque TOUJOURS. Mais le 23 mai, pas de fruits et légumes israéliens à Cébazat. Coïncidence ?


Lamalou (34)

En réponse à l’appel national de BDS, le comité BDS 34 Hauts-Cantons a organisé une action d’information devant le Lidl de Lamalou.

Plus d’une dizaine de militants du comité se sont déplacés afin d’informer les clients sur le commerce illégal que pratique l’enseigne depuis longtemps. Certes nous avons pu constater qu’il n’y avait plus de produits issus de la colonisation dans les rayons mais il était important de sensibiliser le public sur ce commerce odieux, injuste et illégal.
Les RG avaient été prévenus de notre action ce qui n’a pas empêché les gendarmes d’intervenir sur demande de la direction nationale de Lidl ! Nous avons été contraints d’évacuer notre stand au bout d’une heure, soit disant placé sur un espace privé appartenant à l’enseigne… Nous nous sommes alors retranchés sur le carrefour à l’entrée du magasin. Cela ne nous a pas empêché de continuer à attirer l’attention des passants et de continuer à expliquer notre action et le rôle de BDS même si la
tâche s’avérait évidemment plus compliquée. Nous avons eu le plaisir de rencontrer des camardes du comité BDS de Marseille qui nous ont donné un coup de main !


Lyon

Lyon

Plus d’une douzaine de militants se sont retrouvés pour sensibiliser la clientèle au boycott des produits israéliens dans le cadre de la « journée nationale d’action Lidl ».

– 400 tracts ont été distribués, avec un très bon accueil de la clientèle et des passants.

– Un courrier a été remis à la direction qui n’a pas souhaité nous rencontrer et a choisi la police pour nous parler…

La Campagne BDS France (Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre l’Etat d’Israël jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international) appelait à participer le samedi 23 mai à une journée de sensibilisation et de boycott des entreprises et produits israéliens dans les magasins LIDL

Cette chaîne de magasins vend des produits israéliens : les lingettes « Toujours » et en particulier des fruits et légumes commercialisés par la société Mehadrin.

Photos : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.674517199321438.1073741874.116919255081238&type=3


Montpellier

Montpellier_mini

Nous étions une quinzaine et avons fait deux actions de boycott dans deux LIDL.

Malgré une semaine chargée à préparer la riposte à la journée sioniste du 6 et 7 juin et une diffusion de tracts le matin sur le marché de La Paillade, nous étions quinze à participer à la journée nationale d’action BDS France.

Cette semaine nous avions fait le tour des magasins LIDL pour voir où étaient les produits et qui on allait visiter. Nous n’avons trouvé aucun fruit et légume en provenance d’Israël (seulement les lingettes BB « Toujours »).

Et aujourd’hui bien sûr, pas un seul fruit et légume au LIDL « Voltaire » (que des lingettes) et pareil au LIDL St. Martin (même pas des lingettes !).

LIDL est tellement prévisible que nous avions anticipé le coup et photographié la semaine précédente divers produits dans plusieurs magasins. Et en particulier nous avons photographié des fraudes à l’étiquetage.

Des pamplemousses « Jaffa – Mehadrin » annoncés « Origine France » au LIDL Lattes

Des mandarines « Jaffa – Mehadrin » étiquetées « Origine Maroc » encore au LIDL Lattes.

Si bien que malgré l’absence de produit nous avons mené des actions très efficaces.

Nous avons expliqué la grossière manœuvre de la direction et montré qu’en raison de boycott des clients les directions des magasins répondaient par la fraude à l’étiquetage en trichant sur l’origine des produits. Ce qui a beaucoup intéressé les clients qui ont tendu l’oreille. C’est bien la preuve de la réceptivité et du soutien des clients qui n’achètent pas les produits israéliens.

Nous sommes restés 45mn au premier et plus d’une heure dans le second magasin. L’accueil est toujours aussi bon. Nous avions oublié les coupons de solidarité (faute professionnelle!) mais distribué plus de 250 tracts.

Un client nous a acheté un tee Shirt (on en a toujours avec nous) et une intervention de Saadia a été applaudie spontanément par quatre clients rejoints par quelques autres. Plusieurs personnes nous ont dit discrètement ou plus ouvertement leur soutien.

Lors d’une intervention alors que nous disions qu’ils avaient retiré les produits mais que nous reviendrions dès mardi pour vérifier, un client a dit : «  ils sont peut-être dans la réserve les produits » et on lui a répondu : « nous seuls on peut pas aller vérifier mais si vous tous êtes d’accord (il y avait une douzaine de personnes aux caisses) on peut aller voir ensemble. » Ce qui a déclenché rires et sourires complices entre nous et les clients qui tout d’un coup ont imaginé et se sont vus, avec nous, visiter la réserve. Peut-être le ferons nous un jour 🙂

Dans ces conditions vous comprendrez que la direction et la sécurité renoncent à toute tentative pour nous expulser. D’ailleurs les relations avec les agents de sécurité sont très bonnes, on se connaît, on leur a dit qu’on les comprenait, qu’on les respectait et qu’on savait qu’ils faisaient leur travail. De la même manière nous annonçons notre départ en nous excusant auprès des caissières et des personnels en disant que bien évidemment nous n’avions rien contre elles-eux etc.

Evidemment, comme d’habitude, à peine entrés dans le magasin nous informons la police de notre présence. Elle se déplace chaque fois mais n’intervient pas puisqu’il n’y a aucun motif à leur intervention.


Nîmes 

Nmes

Bien que la ville de Nîmes ait été totalement prise dans l’ambiance de la Féria de Pentecôte, le comité BDS 30 a participé, samedi 23 mai à la journée nationale contre le commerce avec Israël chez LIDL en improvisant un « BDS tour ». Les militantEs (entre 15 et 20 selon les moments) sont intervenus dans les 4 magasins de la ville de Nîmes avec diffusion du tract spécifique à l’action auprès des clientEs, signatures du coupons… et lettre remise à la responsable avec mission de la faire remonter à la direction.

Des vigiles nous attendaient à l’entrée des différents magasins avec la consigne de nous interdire l’entrée.

Les fruits et légumes incriminés avaient été retirés quelques jours auparavant, mais nous avions des photos qui témoignaient qu’ils y étaient les semaines précédentes.

Pour la première intervention qui se passait à l’extérieur, nous pouvons dire que les clients ont été pris en otages par l’enseigne puisqu’ils ont fermé les portes pendant un certain temps. Nous avons tout de même pu rencontrer une « responsable » à l’extérieur et mener notre action d’information.

Pour la seconde, il a fallu « forcer » l’entrée… et bien que ça ait été un peu tendu avec les vigiles, nous avons évité l’affrontement et pu pénétrer dans la première partie du magasin, avec panneaux et banderole. Des prises de parole ont été faites de façon audible au micro.

A la sortie, deux motards de la gendarmerie étaient à proximité de même qu’une voiture de la police, mais ils ne savaient même pas pourquoi ils avaient été appelés. C’est nous qui les avons informés et rassurés.

Pour la troisième, l’accueil a été plutôt courtois même si nous devions rester à l’extérieur. Deux militants ont été reçu (rapidement mais aimablement) par la responsable. L’action s’est déroulée comme nous le souhaitions.

En début d’après midi, nous nous sommes mêlés au rassemblement contre MONSANTO au cœur de la ville où nous avons rencontré des militantEs solidaires de la Campagne BDS : Confédération paysanne, faucheurs volontaires, NPA, CGT cheminot, etc.

Nos tee shirt ont attiré des personnes, très intéressées, avec lesquelles des contacts ont été pris.

Notre 4ème et dernière intervention dans un LIDL à deux pas des ZUP nord et ouest de la ville s’est déroulée sans encombre. Si les clientEs ont été majoritairement favorables à notre action, la « responsable », manifestement hostile, nous a fait savoir qu’elle n’avait que faire de nos interventions et qu’ils ne changeraient pas leur politique … mais ne nous a pas précisé de quelle politique il s’agissait.

La journée a été longue mais riche, tant par les qualités de sérieux et d’engagement des militantEs, que par l’accueil des clientEs sensibles à l’information que nous leur avons apportée.

Du côté des « responsables » des magasins rencontrés, certains paraissent embarrassés car ils ne sont que des salariéEs.

Nous avons fait savoir que nous allions revenir …

Le petit plus, c’est d’avoir donné du travail à des personnes appelées spécifiquement ce jour là pour assurer la sécurité …Dans toutes les enseignes les vigiles présents étaient plutôt solidaires … mais avaient à accomplir leur mission.

On lâche rien NON AU COMMERCE AVEC ISRAEL CHEZ LIDL !!!


Orléans

LIdl_St_Jean_de_Braye_23.05.15Dans le cadre de la journée nationale contre LIDL, 6 membres du collectif de BDS Orléans ont réalisé une diffusion de tracts devant le magasin Lidl de St Jean de Braye (45).

Elle a commencé dans la tension puis s’est finalement très bien déroulée.
Comme les autres villes nous avons constaté qu’aucun fruits et légumes en provenance d’Israël n’étaient sur les étalages. Nous avons au départ demandé à rencontrer le directeur pour lui remettre une lettre, afin de lui demander de ne plus distribuer les produits Mehadrin et les lingettes Toujours. Etant indisponible une de ses collaboratrice nous informe qu’elle fera suivre le courrier. Nous lui avons ensuite indiqué que nous tracterons sur le parking. C’est à ce moment que le ton a changé.
Au bout de 2 minutes de tract, une représentante est sortie et a cherché à nous intimider en voulant appeler la police, mais nous ne nous sommes pas laissés faire et avons continué de tracter sur le parking. Elle est revenue nous voir nous informant qu’elle avait scanné notre lettre et qu’elle a été envoyée à la direction régionale, à Tours. Elle nous a également demandé, sur un ton beaucoup plus apaisé, si on ne pouvait pas se diviser en petit groupe pour ne pas effrayer la clientèle.
Les polices municipale et nationale sont venus sur les lieux et les échangent furent très courtois.
Très bon accueil du public.


Paris

Paris_mini

Nous étions une vingtaine de militants de la Campagne BDS (Génération Palestine, UJFP, Front de Gauche et Argenteuil Palestine Solidarité) à mener cette action nationale contre LIDL, pendant deux heures.
Nous avions repéré des produits incriminés dans le grand magasin LIDL situé sur le Boulevard de Belleville à Paris.
600 tracts ont été distribués aux passants et aux clients du magasin et des dizaines de signatures ont été ajoutées à notre pétition qui sera adressée à la Direction LIDL.
L’ambiance était bonne enfant, les échanges cordiaux en règle générale avec les clients entrants et sortants du magasin, ainsi qu’avec les passants.
La police a été toutefois contactée par un anonyme (certainement une passante qui nous avait injurié peu avant), indiquant qu’un groupe antisémite commettait des dégradations au magasin.Ils nous ont d’abord dit que nous n’avions pas le droit d’être ici, du fait qu’aucune autorisation n’avait été au préalable déposée à la Préfecture, mais nous avions anticipé : le boulevard sur lequel nous étions ne nécessitait aucune autorisation. L’agent de police s’est bien évidemment trouvé bête, arguant que nous étions « malins » et que nous détournions un peu la loi…
Ne leur restait que le relevé d identité, qui a été refusé , et ils n’ont pas insisté, d’autant qu’on leur disait qu’on avait terminé et qu’on s’apprêtait à lever l’ancre.
Nous avons longuement échangé avec le Directeur du magasin, très sympathique et à l’écoute. Il a même discuté avec les agents de police, leur disant que notre présence ne le dérangeait pas, tant qu’on restait aussi pacifiques devant l’enseigne.
Nous lui avons expliqué qu’il s’agissait d’une action nationale, menée dans plusieurs villes de France, et que l’on avait déjà contacté le PDG de Lidl France à Rungis.
Il ne connaissait pas précisément la problématique, et a été ravi d’apprendre que certains de ses produits étaient vendus de manière totalement illégale. Il fera remonter l’information, et a sourit quand on lui a suggéré d’agir à son niveau, en réduisant progressivement les stocks de lingettes, couches, fruits et légumes avec pour origine Israël, jusqu’à en arriver à les supprimer totalement.


Paris Sud

Dans le cadre de la journée nationale Lidl lancée par la Campagne BDS France, le Collectif Palestine 13e, impulsé par l’AFPS Paris-Sud, a organisé une action Lidl dans le 13e arrondissement de Paris.

Nous étions 6, avons distribué environ 300 tracts, réalisé 17 signatures sur l’adresse aux enseignes du 13e arrondissement, dont Lidl, ce qui porte le total des signatures sur cette adresse à 314.

Nous avons remis également des skickers Teva à certains des signataires, occasion de donner des informations sur les raisons de cette campagne.


Perpignan

Perpignan Nous étions 5 à Perpignan du comité BDS France 66, nous avons distribué des tracts en centre ville car il n’y avait aucun LIDL avec des produits Mehadrin et Jaffa. Par contre « Toujours » les lingettes sionistes. Nous avons tenu une table place Arago avec tee shirts et drapeaux palestiniens.


Toulouse

Nous étions une dizaine à Toulouse sur un LIDL, il n’y avait pas de produits frais venant de Palestine et on est restés plus d’une heure à l’extérieur, 200 tracts distribués, très bonne réception des clients. A un moment donné, deux employés sont sortis nous demander de partir puis ont appelé de gérant, lequel a lu le tract, a promis de transmettre la lettre qui lui était destinée, et… nous a souhaité « bonne distribution » avant de repartir.


Tours

Tours

Nous étions une dizaine de militants devant le LIDL de Tours Nord ce samedi matin (nouveau quartier exploré), où nous sommes restés durant 1h15.

Nous n’avons pas été dérangés par la Direction locale du magasin, malgré la lettre et le tract remis au personnel en début d’action.

Il y a 4 jours, il y avait dans ce magasin, des pamplemousses et des pommes de terre « Israël », il n’y avait plus rien ce matin hormis les lingettes (hier dans un autre magasin LIDL de l’agglomération, il n’y avait pas non plus de produits israéliens). Ont-ils flairés la journée nationale LIDL ?

L’accueil a été en général bon dans ce quartier peu exploré, habité par une population plutôt modeste. Pas mal d’encouragements pour que nous continuions nos actions.

Nous avons également distribué des tracts aux personnes qui fréquentaient la piscine toute proche sur le même parking (la population plus jeune nous a réservé un très bon accueil) , et nous avions prévu aussi un panneau sur l’affaire foot-FIFA (mais assez peu de discussions initiées à ce sujet).


Villefranche s/Saône

Villefrance
Nous étions une dizaine de militants du collectif caladois pour le peuple palestinien a nous rendre au magasin Lidl, notre action s’inscrivait dans le cadre de la campagne BDS France, événement national d’appel au boycott contre les enseignes Lidl initiée par cette même campagne.
A notre venue tous les fruits et légumes en provenance d’Israël avaient été vidés de leurs étalages, comme par hasard tout avait disparu alors que quelques jours auparavant, nous remarquions que la vente de ses fruits et légumes étaient belle et bien là.
Nous avons quand même vidé les rayons où figuraient les lingettes et autres produits en provenance d’Israël
Nous avons demandé à rencontrer le responsable a qui nous avons remis un courrier et lui expliquant le pourquoi de notre présence et que c’était pas la première fois que nous signalions la vente de ces produits en lui rappelant que sa direction régionale n’avait pas donné suite au courrier qui lui avait été adressé en février (action BDS contre Lidl février 2015).
Des slogans, des prises de paroles, des tracts distribués au sein de l’enseigne et la mise en évidence de nos pancartes ont été l’essence de notre action.
Au bout de 3/4 h de présence, la police nationale faisait son apparition et après s’être entretenue avec nous sur le pourquoi de notre action, nous demandait gentiment d’évacuer les lieux.
Un courrier en recommande sera envoyé prochainement à la direction Rhône-Alpes de Lidl et le boycott de Lidl n’est certainement pas terminé.




Seconde action Boycott culturel au théatre de Perpignan par le comité BDSFrance 66

Seconde action de Boycott culturel au théâtre de l’archipel de Perpignan
par le comité BDSFrance 66 ( Pour la seconde représentation de la troupe de danse du Kibbutz contempory dance company)
alt
La troupe de danse du Kibbutz contempory dance company se revendique être une source incroyable de fierté pour Israël au nom de la danse et du sionisme.

Seul le comité BDSFrance 66 était la, par notre action, nous leurs avons signifié qu’ils n’étaient pas les bienvenus une seconde fois.
alt
Parce que cette compagnie de danse s’est proposée comme ambassadrice de l’état colonial d’apartheid israélien, elle rentre dans le cadre de la campagne BDS.

Nous avons fais face a quelques réactions hostile mais la majorité des spectateurs n’étaient pas au courant de cette récupération et nous avons eu des échanges très constructifs .
alt
Plus de 100 Tracts BD
et 200 tracts Boycott culturel distribués.

Nous étions peu nombreux mais nous avons fait le boulot que nous demandent les Palestiniens, c’est à dire l’appel au boycott et cela va du boycott culturel au boycott des produits israéliens en passant par le boycott universitaire, le boycott sportif etc

Nous avons manifesté tous cet été contre les crimes de l’occupant israélien. Il était hors de question pour notre comité de ne rien faire !!!!
alt
(Merci à ERIC pour ces superbes photos)

Vidéo de notre première action de boycott culturel du mardi 27 Janvier 2015

Vidéo de notre seconde action de boycott culturel du mercredi 28 Janvier 2015




Première action de Boycott culturel au théâtre de l’archipel de Perpignan

Première action de Boycott culturel au théâtre de l’archipel de Perpignan

Par le comité BDSFrance 66

De plus un représentant de l’état colonial d’Israël était présent.

La troupe de danse du Kibbutz contempory dance company qui revendique être une source incroyable de fierté pour Israël au nom de la danse et du sionisme était à Perpignan, par notre action, nous leurs avons signifié qu’ils n’étaient pas les bienvenus.

Parce que cette compagnie de danse s’est proposée comme ambassadrice de l’état colonial d’apartheid israélien, elle rentre dans le cadre de la campagne BDS.

Nous avons fait face a quelques réactions hostile mais la plupart des spectateurs n’étaient pas au courant de cette récupération et nous avons eu des échanges très constructifs .




Comptes rendus des actions BDS « Orange » du 13 décembre

Compte rendu action BDS à Montpellier :

Le Comité BDS France34 détourne à son profit l’opération de Com’ d’ORANGE !!

Un changement de programme rondement mené !
Une information de dernière minute nous a amené à modifier nos plans d’actions pour le samedi 13/12/2014. Nous avions prévu une action en grande surface (car nous ne lâchons pas le boycott Mehadrin et Sodastream qui restent nos deux entreprises cibles principales) et en sortant du magasin, une action contre l’agence Orange dans la Galerie Marchande (tracts, scènes de la vie en Palestine, prises de parole etc.)
Mais Orange a annoncé samedi matin par voie de presse une grande opération de com’… que nous avons détourné au profit du BDS et contre Orange qui l’avait amère !

1- Nous avons déplacé notre action de boycott sur un LDL du centre ville (voir compte rendu en fin d’article)

2 –  Nous avons couvert l’événement d’Orange afin de dénoncer leurs connexions avec les objets coloniaux d’Israël et l’entreprise « Partnair Communication » et ainsi leur pourrir totalement leur opération de Com’ (qu’ils ne sont pas prêts d’oublier !).

pub orange

Dès que les 3 personnages lumineux sur (courtes) échasses sont apparus et ont commencé à diffuser leurs pub nous sommes intervenus et les avons encerclés de nos panneaux pendant que d’autres diffusaient (800 tracts dans les rues bourrées de monde) et qu’à tour de rôle d’autres militants prenaient la parole pour dénoncer le contrat, la colonisation et expliquer l’appel BDS, le blocus de Gaza, la mort du ministre etc.

IMG_6772

Nous avions commencé par nous excuser auprès des 3 personnes, disant que cette action évidemment ne les visaient pas, que nous étions désolés pour eux, que nous respections leur travail mais que c’était trop grave et que nous nous devions d’intervenir contre Orange.

barriere3

barriere2

Après une quinzaine de minutes ils ont renoncé à diffuser car nous faisons écran avec le public. Le responsable a voulu continuer, a tenté diverses opérations (séparer les 3 personnages etc). mais chaque fois nous nous sommes arrangés pour les « marquer à la culotte » . Ils ont du réduire de moitié les 2h annoncés, ils n’ont rien diffusé et même éteint le placard « Orange » que l’un d’eux portait sur la poitrine ! Il y a même des gens qui nous ont félicité car ils ont cru que les personnages illuminés faisaient partie de notre manifestation (le top!). En effet rien ne les identifiait en tant qu’Orange.

Ils n’ont fait qu’une infime partie du parcours annoncé, n’ont pas osé aller place de la Comédie et au final ils sont resté plus de 20mn à ne rien faire devant une autre succursale Orange (pendant que nous donnions nos explications au micro).

retour

et enfin ils sont revenus à leur point de départ. Sûr qu’Orange réfléchira à deux fois avant d’annoncer à l’avance ce type d’opération de pub à Montpellier car ils nous ont fourni les moyens médiatiques pour développer nos idées !!
Bravo au Comité BDSFrance 34 qui a su s’adapter dans l’urgence et tirer partie de la situation!

+ action BDS en prélude à LIDL sur ce lien :
https://bdsf34.wordpress.com/2014/12/14/13122014-le-comite-bds-france34-detourne-a-son-profit-loperation-de-com-dorange/


CR action ORANGE de la Coalition BDS 63, 13 décembre 2014 :

Le 13 décembre 2014, la Coalition BDS 63 (40 orgas) a organisé une action BDS ORANGE à Clermont Ferrand, dans le cadre de deux journées d’action nationales de BDS France. Cette action a eu lieu alors que la colonisation de la Palestine se poursuit (Cisjordanie et Jérusalem-Est), que le blocus de Gaza n’est pas levé et que les massacres de l’été 2014 n’ont pas été sanctionnés, que les provocations des extrémistes et du gouvernement israéliens s’intensifient et provoquent la révolte de la population palestinienne.

Seize militants (AFPS, ATTAC, CGT, FSU, LDH, PCF, RESF, SUD, UrgGaza) ont installé 2 banderoles et 2 pancartes BDS et un panneau avec les 4 cartes de la Palestine, devant la nouvelle grande boutique, place de Jaude. Ils ont distribué  600 tracts et collecté 80 signatures de la pétition pour le retrait d’Orange de son partenariat avec Israël dans les colonies en territoires palestiniens occupés. Ils ont discuté avec les passants sur ce partenariat Orange (peu connu de la plupart d’entre eux), et sur la solidarité avec les Palestiniens et le mouvement BDS. Ils ont pris un nombre significatif de contacts pour les informations et actions futures. La direction de la boutique a fait intervenir la police, qui nous a demandé de retirer deux petites pancartes BDS qui étaient appuyées sur le mur du magasin ! Voir les photos, tract et pétition  joints. De nombreux passants nous ont encouragés ; quelques autres ont manifesté leur hostilité à notre action.

alt


Compte rendu Action BDS contre Orange à Perpignan

salam a toutes et tous, l’action BDS contre Orange sur le quai Vauban s’est très bien passé, nous sommes entrés dans le magasin avec nos affiches et nous avons pu distribué quelques tracts aux clients qui n’étaient pas au courant de cette relation d’Orange avec la société israélienne Partner Communication

alt

La directrice qui était au courant de cette collaboration qui fait de Orange complice de crimes de colonisation est arrivé et nous avons pu lui demander de faire remonter à sa hiérarchie.

Nous sommes restés devant l’agence a distribuer le tract appelant au boycott d’Orange tant qu’il ne cessera sa collaboration dans la colonisation de la Palestine occupé.

alt

Nous avons distribué plus de 400 tracts.

Le comité BDSFrance 66 continuera à faire des actions dans le cadre de la campagne BDS et vous invite à nous rejoindre sur toutes les actions BDS sur Perpignan et alentours.

alt

Parce que Boycotter est notre devoir !!

Cordialement Abdelaziz


Compte rendu action BDS à Valence contre Orange:

chers amis ,

alt
le 13 décembre 2014,   action  BDS  Orange  , rue Victor Hugo à Valence  ( Drôme) . Campagne   de sensibilisation , d’explications  et de distribution de 250 tracts de 14h à 16h . Excellent accueil de la population dont certains se sont joints à nous .   A reconduire le 20 décembre .

alt
On  lâche rien  !
Nébia


BDS Marseille, le 13 décembre sur la Canebière

alt


alt
Quelques images de l’action BDS devant le magasin Orange du centre ville, le 13 décembre 2014. Nous étions une petite quinzaine de militants, et malgré le temps pluvieux, contacts nombreux et intéressants (dont un responsable national Orange), 300 tracts distribués durant 1h30 mn. Contact plus tendu avec le responsable du magasin orange en fin d’action

https://picasaweb.google.com/lh/sredir?uname=106857434195732360109&target=ALBUM&id=6095589351844880449&authkey=Gv1sRgCJ7uh6X23aX-ggE&feat=email




Action coordonnée de boycott dans 8 villes du sud

Des actions ont eu lieu dans 8 villes : à Toulouse, Perpignan, Béziers, Montpellier, Nîmes, Avignon, Montélimar et Marseille.

Nous saluons les démarrages des comités BDS France 66, BDS France Béziers (34) et BDS Marseille et le comité BDS France de Montélimar en cours de constitution dont c’était la toute première action !! Bravo aussi à Toulouse BDS 31 qui redémarre les actions en magasins !

alt

A Béziers la police est intervenue et a profité de ce que 4 personnes n’avaient pas leur carte d’identité pour les embarquer au poste de police. Tout le comité est allé au Commissariat pour montrer notre solidarité avec les interpellés qui ont été relâchés au bout d’une heure.
Moralité : Toujours avoir sur soi sa carte d’identité quand on fait une action !
A Marseille les vigiles du Carrefour Le Merlan ont été particulièrement agressif contre les vidéo. A Montpellier prévenus de notre arrivée ils espéraient nous filtrer mais n’y sont pas parvenus.
La prochaine fois il faudra être plus discrets sur le magasin qu’on choisira de cibler.
Partout les actions ont été bien accueillies par les clients et on ne signale aucun incident .

AVIGNON : PALESTINE VAUCLUSE :
en attente du compte rendu et des photos de l’action qui a bien eu lieu comme partout ailleurs.

BEZIERS : COMITE BDS FRANCE 34-BÉZIERS
Action Boycott à Villeneuve les Beziers. CARREFOUR ne respecte pas leur propre CHARTE. Sociale et éthique. Pour ses fournisseurs. Un commerce responsable, respectueux de la légalité et engagé dans les 10. Principes du pacte mondial.
1) Droit de l’homme:
Pincipe nº1: les entreprises sont invités à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l’homme dans leur sphère d’influence; et Principe nº2: à ce que leurs propres sociétés NE SE RENDENT PAS COMPLICE DE VIOLATIONS DES DROITS DE L’ HOMME
alt

MARSEILLE : BDS MARSEILLE

Action BDS Du 18 Octobre 2014. Malheureusement pas de vidéos car la sécurité de carrefour ne nous a pas laissé filmer. Merci à tous les participants A très bientôt

MONTPELLIER : COMITE BDS FRANCE 34

Opération réussie BDS-SUD contre Mehadrin et Sodastream à Carrefour-Lattes  !!
Ils étaient prévenus. L’un d’entre nous arrivé à l’avance a été reconnu et on lui a demandé de sortir du magasin. Ce qu’il a fait pour nous prévenir. On s’est rapidement re-réunis et on a décidé d’y aller quand même (évidemment!). On a réussi à rentrer discrètement et on a mené plus d’une heure et demi d’action dans le magasin, distribué 600 tracts (et on en a manqué). Les vigiles étaient un peu agressifs,  mais tout le monde s’est contenu. Bon accueil des clients. Une jeune femme a même demandé le micro pour nous soutenir, plusieurs personnes nous ont accompagné un moment dans le magasin…Bravo à tous les membres du comité présents et au groupe qui a organisé cette action !
Mission accomplie sur toute la ligne !! c’est la conclusion du debriefing !

alt


MONTÉLIMAR : (Comité BDS France en cours de constitution)

Première action de boycott pour certains parmi  les sept  personnes présentes cet après midi à l’action BDS Sud  Carrefour. Nous  avons été rejoints spontanément  par  des clients de ce magasin  sensibles  et solidaires de la cause palestinienne.
altNous  avons demandé à être reçus par le directeur de Carrefour qui nous a envoyé des  » cadres  » responsables . Nous leur avons remis la Charte de l’engagement de Carrefour pour un commerce respectueux  des droits de l’homme  tout en  leur expliquant que leur magasin ne la respectait pas étant donné qu’il commercialise  des produits  issus des colonies israéliennes en Palestine occupée alors  qu’ Israël   viole les droits de l’homme et commet des  crimes  de guerre et contre l’humanité . De ce fait Carrefour se rend complice de ce pays.

alt

Les deux cadres nous ont rassurés que nous ne leur apprenions rien, qu’il étaient au courant mais que les responsabilités ne leur incombaient pas et qu’elles relevaient de l’échelon  national…

Le directeur est enfin venu à notre rencontre alors que nous distribuions des tracts à l’entrée du parking du magasin    pour nous rassurer   sur le fait qu’il avait déjà, l’après-midi même, transmis nos doléances à sa direction nationale .  (il  nous a été interdit de  tracter dans les sas d’entrée  du magasin et sur son parking…)


NÎMES : COMITÉ BDS FRANCE 30
alt
Nîmes action de boycott réussie contre Mehadrin et Soda stream à Carrefour Nimes étoile action mené dans le cadre de la journée de boycott Bds-sud dans 8 villes du sud /Marseille, Avignon, Montelimar ,Nîmes ,Béziers ,Perpignan et Toulouse .rejoignez nous dans ce combat pour la justice et contre l’impunité d’Israël .
Cette action était dédié à notre frère Alain qui ne pouvait être là pour des raisons de santé.

alt       alt


PERPIGNAN : COMITE BDS FRANCE 66

Perpignan: Action de boycott réussi contre MEHADRIN et SODASTREAM à CARREFOUR route de canet. Action menée dans le cadre de la journée de boycott BDS-SUD dans 8 villes du SUD / Marseille, Avignon, Montélimar, Nîmes, Montpellier, Béziers, Montpellier et Toulouse !!
alt

TOULOUSE : Comité BDS 31

alt
Action réussie de BDS31 au Carrefour Purpan de Toulouse. Près de 35 militant-e-s ont intervenu sans encombres pendant près de 40 minutes en direction d’un public attentif. Des prises de parole sur Mehadrin et les produits agricoles israéliens, sur les lingettes made in Israel et sur Sodastream se sont alternées. Les militant-e-s ont distribué un tract et fait signer une pétition demandant l’arrêt de la vente des produits israéliens par Carrefour. Néanmoins signe inquiêtant, la police appelée par la direction est entrée dans le magasin au milieu des clients, bloquant certains passages alors que BDS avait veillé à ne pas gêner les clients.
Cette action réalisée entièrement à la base était la première action de grande ampleur dans un magasin depuis 2011.



 » Jour de rage  » Samedi 9 août 2014, BDS France répond à l’appel des Palestiniens

Montpellier :

1200 PERSONNES ONT RÉPONDU A L’APPEL DE GAZA : JOUR DE RAGE !!

Nous étions 1200, malgré les vacances à répondre à l’appel de Gaza. Comme toujours une manif combattive et bruyante qui s’est faite entendre des passants ! Nous sommes repassés par le plan Cabanne et avons lancé un appel aux commerçants à ne plus faire du commerce avec Israël !!

En passant devant la place Jean-jaurès nous avons mis un drapeau palestinien sur la statue de Jaurès est déclaré qu’il aurait été du côté de la solidarité avec les Palestiniens !!

A l’arrivée nous avons lu trois messages de la résistance de Gaza adressés aux manifestations en France. Messages très applaudis par les participants.

Nous avons dit que nous ne lâcherons pas Gaza et qu’il était important de rester mobilisés pendant les négociations !!

Levée immédiate du Blocus !!

saadia


Perpignan :

{youtube}P_49WgOhCNk{/youtube}

Vidéo du SAMEDI 9 AOÛT C’EST L’APPEL DE GAZA, JOURNÉE DE RAGE !!
Signé par 26 associations de la société civile de Gaza et du comité national BDS Palestinien!!

Le comité BDS France 66 à répondu a cet appel en organisant une action BDS à Leclerc Sud de Perpignan.
Rejoignez aujourd’hui le mouvement pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS). DEMANDEZ MAINTENANT DES SANCTIONS CONTRE ISRAËL
Alors que nous faisons face à la pleine puissance de l’arsenal militaire israélien, subventionné et fourni par les États-Unis et l’Union européenne, nous appelons la société civile et les personnes de conscience à travers le monde à faire pression sur les gouvernements pour sanctionner Israël et exiger immédiatement un embargo complet des armes.
UNE REVENDICATION : DES SANCTIONS CONTRE ISRAËL !
On remercie tout le monde et Said qui a représenté le comité BDS France 78 qui s’est créer en même temps que nous. Et vive la résistance Palestinienne

alt

alt


Paris :

alt

Hier encore une superbe manifestation unitaire à Paris, en solidarité avec la Palestine !!
Une mobilisation très forte, malgré les vacances.
On lâchera rien, tant que le blocus de Gaza ne sera pas levé, tant que le Droit International ne sera pas appliqué, tant qu’il y aura occupation et colonisation illégale..
En somme tant que la Palestine ne sera pas libérée !!
Tahya Falastine !!

alt


Orléans :

alt

À l’appel de l’association Boycotte Désinvestissement Sanctions (BDS) quelques dizaines de militants pro-palestiniens se sont rassemblés place du Martroi à Orléans le samedi 9 août 2014.

«Le jour de colère contre Israël», comme l’a nommé l’association, appelait au boycott des produits importés d’Israël. « Une manière pacifique de protestation « dite » citoyenne, a estimé un organisateur.

La démarche des militants pendant tout l’après-midi a été de diffuser de l’information aux passants et dialoguer avec ceux-ci sur la situation de guerre à Gaza.

alt


Lyon :

alt
Beaucoup de monde sur la place des Terreaux ce samedi 9 août (plus de 500 personnes) pour participer au rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien.

Ils ont répondu à l’appel de Appel de Gaza : « Tous dehors samedi 9 août, #GazaDayofRage » en se rassemblant sur la Place. Georges de l’U.J.F.P a développé les différents axes de l’appel de Gaza #GazaDayofRage (lire ci-dessous)

Gilles Devers dans son intervention a pu montrer l’importance du Droit international et sa confiance dans les suites données à la procédure de la plainte à la Cour Pénale Internationale. Il a confirmé que le gouvernement d’union palestinien avait maintenu la plainte, contrairement aux informations qui circulaient. Par contre USA et Pays européens (notamment la France) exercent des pressions énormes pour que les palestiniens abandonnent les poursuites.

Lila pour le collectif 69 Palestine a fait état de la situation actuelle à Gaza et en Cisjordanie.

Dominique a expliqué que la trêve ne suffit pas et qu’il faut obtenir la levée du siège de Gaza.

Martine, des Femmes en Noir de Lyon, a rappelé ce qu’ est le mouvement des Femmes en Noir, crée à Jérusalem en 1987 par des femmes juives israéliennes, pour lutter contre l’ occupation des Territoires Palestiniens ! Ici à Lyon, -a-t-elle continué : nous relayons leur lutte, depuis 2002, et, aujourd’ hui, ici, nous demandons la levée du blocus de Gaza et disons que nous soutenons l’ action collective BDS.

Ensuite elle a lu plusieurs points de la déclaration de la Coalition des femmes jérusalémites (lire la déclaration en fin d’article)

Enfin pour favoriser les discussions, les réponses aux questions, quatre tables sur la place ont permis d’échanger sur : les associations, le blocus, la plainte à la C.P.I et la campagne B.D.S.

alt


Alençon :

alt   alt

SAMEDI 9 AOÛT C’EST L’APPEL DE GAZA, JOURNÉE DE RAGE !!
Signé par 26 associations de la société civile de Gaza et du comité national BDS Palestinien!!

Le collectif Palestine-Orne à répondu a cet appel en organisant un rassemblement.

alt

alt




Perpignan : appel au boycott lancé lundi contre les produits d’Israël et nouvelle manifestation mercredi

Le 22 juillet par V. Pons

Telle la statue du Commandeur le Castillet veillait sur ce rassemblement pacifique.
Telle la statue du Commandeur le Castillet veillait sur ce rassemblement pacifique. PHOTO/Photos Ph. R.

Près de 1 000 personnes se sont retrouvées hier au pied du Castillet autour d’un drapeau palestinien géant. Le mouvement s’intensifie.

Haranguant de sa voix forte la foule compacte – près de 1 000 personnes au bas mot – amassée hier après-midi au pied du Castillet, Yamina Tadjeur a clairement appelé au boycott des produits israéliens, vendus en grandes surfaces. Produits qui, selon le porte-parole du Collectif 66 Paix et Justice en Palestine, « se trouvent partout dans les rayons : fruits et légumes, mais aussi repas complets, biscuits apéritif, cosmétiques, produits en PVC dans les jardineries, produits pharmaceutiques… ».

Boycott d’Orange également

Appel également au boycott d’Orange qui, selon le collectif, « doit rompre son partenariat avec les colonialistes israéliens ! ». Brandissant pancartes aux slogans percutants, voire dérangeants, mais aussi des dizaines de photos d’enfants martyrs de Gaza, les manifestants et les sympathisants – dont beaucoup étaient drapés dans les couleurs de la Palestine -, ont fini par faire un sit-in autour d’un immense drapeau palestinien déposé à même le sol, au pied du Castillet. Aucun débordement n’a été déploré. Des cordons de police, discrets et dissuasifs, entouraient les manifestants.

La défense des droits humains

« Il y a quelques jours, nous étions une poignée ; puis nous fûmes plus de 400 et là vous êtes venus nous rejoindre en force ! », s’est réjoui Bernard Cholet, militant de la première heure, s’adressant à la foule. Il poursuivait : « Nous ne céderons pas un pouce de terrain et jetterons toute notre énergie dans la bataille pour la défense de la paix et des droits de tout un peuple, aujourd’hui bafoués ». C’est au son de « Nous sommes tous des Palestiniens » ou « Enfants de Gaza, enfants de Palestine, c’est l’humanité qu’on assassine !« , que les organisateurs ont invité les gens à signer des pétitions dont une a été portée au préfet des P.-O.

La campagne « BDS » se durcit « Les chars sont entrés dans Gaza. L’opération ‘ BDS’ (pour boycott, désinvestissement, sanctions, ndlr) va se durcir et s’amplifier. Je vous invite donc tous à nous soutenir pour que notre mouvement soit encore plus fort et structuré face à la complicité honteuse, générale et silencieuse des gouvernements européens ! », a martelé encore Yamina. Prochain rassemblement prévu ce mercredi à 18h, place Arago.

Source : http://www.lindependant.fr/2014/07/22/appel-au-boycott-lance-hier-contre-les-produits-d-israel,1910052.php




Mobilisations BDS réussies pour la Journée de la terre le 29 mars 2014

Dans différentes villes de France, des militant-e-s de la Campagne BDS France se sont mobilisés pour la journée de la terre. Ci-dessous, comptes rendus et photos des différentes initiatives.

Saint-Denis :

« Nous avons  distribué plusieurs centaines de tracts et 4 pages BDS, tenu des affiches et des banderolles BDS. Un accueil très positif globalement du public, qui parfois ne connaissait pas la Campagne BDS. »

Strasbourg :

« A Strasbourg, nous étions une douzaine mobilisés cet après-midi (avec les tee-shirts BDS) pour distribuer beaucoup de tracts et discuter avec les passants devant le magasin  Boulanger de Vendenheim (banlieue de Strasbourg). Nous avions un tract BDS sur Sodastream, la liste BDS des entreprises à boycotter, un tract  énumérant un certain nombre de victoires de la campagne BDS dans différents pays et différentes pancartes à propos de Sodastream et de l’occupation de la Palestine. L’accueil fut très positif, beaucoup  de gens se sont arrêtés, ont pris nos  tracts,  discuté avec nous et nous ont encouragé ! Même le  directeur, à qui nous avions remis une lettre pour lui demander de retirer Sodastream  de ses rayons, est venu discuter avec nous  sans  aucune agressivité, nous demandant si nous intervenions aussi auprès d’autres grandes surfaces ( nous l’avons rassuré à ce propos, bien entendu !).  Il faisait très beau, ce qui a facilité encore notre opération. »

Metz :

action_de_rue_BDS_29.03.2014_024« Le collectif PalestineBDS, soit une douzaine de personnes s’est mobilisé hier après midi au lieu dit Colonne Merten à Metz, par un beau soleil qui a facilité les échanges..Voir en pièces jointes les photos du stand où durant plus de 2 heures, les passants venaient nombreux pour signer les pétitions (en direction de Taubira , Méhadrin, les élus) et déguster thé, dattes et spécialités palestiniennes que nous proposions.

En peu de temps nous avons écoulé 400 tracts appelant au recto à boycotter les dattes israéliennes et au verso à acheter les dattes palestiniennes mises en vente à ADM . En peu de temps nous avons récolté 123 signatures sur la pétition de Mme Taubira , un peu moins à peine pour les autres pétitions. Une trentaine de personnes très intéressées par nos actions et nos réunions , nous ont laissé leur numéro de téléphone. A part 3 ou 4 sionistes qui nous ont insultés, la plupart des gens s’arrêtaient au stand, visiblement très satisfaits de notre présence et nous ont félicités pour cette action de rue très réussie.

Une action à refaire

Un grand merci à nous tous! »

Montpellier :

« Hommage aux Martyrs, scènes de la vie quotidienne en Palestine occupée et appel à rejoindre la Campagne BDS France tels étaient les thèmes de la Journée de la Terre à Montpellier. « La Comédie sourit à la Palestine ». RETOUR DES RÉFUGIÉS, FIN DE LA COLONISATION ET ÉGALITÉ ABSOLUE POUR LES PALESTINIENS DE 48. Cette initiative du Comité BDS France 34 était soutenue par APLR, ATTAC, CCIPPP, CIMADE, CMF, C. SOUTIEN AU 20 FÉVRIER, ENSEMBLE, LDH, MAN, MDPL, MRAP, NPA, PG SOLIDAIRES, UJFP. »

1978707_589603517802819_2003845934_n
Perpignan :

Collectif paix et justice en Palestine 66 :
Nous étions 26 participants à l’action BDS du « Collectif 66 Paix et justice en Palestine » le 29 mars à Perpignan, à l’occasion de la célébration de la journée de la Terre . Devant la Boutique Orange du Quai Vauban en centre ville, nous avons récolté 90 signatures en une heure sur la pétition réclamant la rupture de contrat d’Orange avec Partner. 500 tracts recto-verso ont été diffusés (tirés gracieusement par un syndicat) argumentant la campagne BDS d’un côté et dénonçant la complicité de Orange de l’autre. Tout cela devant la grande banderole du Collectif déployée « Boycott ! La colonisation, c’est Non ! BDS ! ». Des membres du personnel sont venus discuter avec nous et ont été informés que les syndicats nationaux CGT et Solidaires de l’entreprise Orange exigeaient de leur Direction la rupture de cet accord. La presse présente était : l’Indépendant (voir article du dimanche 30 septembre « France télécom dans le collimateur ») et le Travailleur catalan. Les pétitions vont maintenant être transmises à la Direction régionale de Orange avec le courrier au responsable. Opération du 29 réussie grâce à une présence remarquée et suffisamment nombreuse pour permettre pas mal de discussions avec clients et passants. Mais à poursuivre, dans les PO comme partout, afin qu’Orange sache que son image devra subir l’épreuve de la scandaleuse vérité sur sa complicité avec la colonisation de la Palestine  !

alt    alt

Orléans :

1794660_589829561113548_467570868_n« Pour commémorer la Journée de la terre, notre collectif à décidé de diffuser des tract sur le parvis de la plus grande galerie marchande d’Orléans. Elle y abrite un magasin Carrefour et fait partie des endroits les plus fréquentés d’Orléans.
Nous étions une petite dizaine à tracter.
Une lettre a été envoyée au directeur de ce magasin.
L’accueil du public fut très favorable et quelques personnes nous ont témoigné des messages de sympathie.
Cela est positif pour la suite car les personnes prenaient le temps de nous écouter.
Mais il est à noter que certaines personnes se sont volontairement arrêtées pour nous demander des informations.
Cet aspect est très positif car cela semble indiquer que les Orléanais deviennent de moins en moins fermés à la discussion. »

Nîmes :

Samedi 29 mars ACTION BDS au Carrefour de Nîmes Ouest, le plus important. Nous étions 27, tous identifiables avec nos tee shirts de la Campagne BDS.

alt « Nous avons ciblé dans un premier temps Sodastream que nous avons retiré des rayons, interpellé et informé les clients, bien audibles (mégaphone), panneaux ++, distribué 200 tracts, rencontré le Directeur à qui un courrier précis a été remis (+ l’article de François Dubuisson) pour demander que ces produits soient retirés. Les échanges avec la direction ont été courtois (le directeur faisait le gentil, ignorant ++, embarrassé de notre présence mais ne sachant comment faire pour limiter notre intervention sans heurts). Il y a eu un très bon accueil des clients, quelques uns nous ont suivis. L’Information générale s’est présentée, mais nous a laissé terminer l’action (ils nous connaissent et savent que nous sommes sérieux) Dans un second temps, nous nous sommes dirigés lentement en lançant des mots d’ordre, vers la boutique Carrefour Voyages où nous avons expliqué notre démarche et remis un courrier au jeune homme présent qui nous a promis de le faire remonter. Là encore, diffusion de flyers et de tracts auprès des clients + signature d’une pétition (une 40aine de signatures).. »

Saint-Gaudens :

https://dl.dropboxusercontent.com/u/53465543/-27MARS14%20LE%2018%20H.mp3
(à partir de 10 minutes 10 sec)




Succès de la journée d’action nationale contre Sodastream le 16 novembre

Ce samedi 16 novembre 2013, dans plusieurs villes de France, de nombreux-ses militant-es de la Campagne BDS se sont mobilisé-e-s dans le cadre de la journée d’action nationale contre Sodastream pour dénoncer la commercialisation par certaines enseignes de produits de la marque « Sodastream », dont l’usine principale se situe dans la colonie israélienne de Ma’ale Adumim en Cisjordanie.

A Rouen, Villefranche-sur-Saône, Lyon, Montpellier, Lille, Paris, Perpignan, Marseille, Bordeaux, Strasbourg, et dans d’autres villes de France, des rassemblements ont eu lieu dans ou devant des magasins de ces enseignes et des milliers de tracts ont pu être distribués aux clients.

La vidéo de cette mobilisation nationale :

{youtube}wZk6mZdiwOE{/youtube}

Les enseignes de distribution qui commercialisent les produits de la marque Sodastream le font au mépris du droit international.

En effet, selon le droit international et notamment la Quatrième Convention de Genève (notamment ses articles 49 et 53) les colonies israéliennes en Palestine occupée sont illégales et il est interdit à l’État d’Israël d’y implanter une partie de sa population et d’en exploiter les ressources.

Il est utile aussi de savoir que Sodastream va construire une nouvelle usine dans le Néguev, au sud d’Israël, alors que dans cette région Israël, mène une politique d’épuration ethnique. Un projet de loi, le plan Prawer, vise à expulser de leurs villages environ 40 000 Bédouins palestiniens.

L’État d’Israël, qui poursuit en toute impunité sa politique d’exclusion, de dépossession et de répression du peuple palestinien, fait l’objet d’une campagne internationale de boycott lancée par plus que 170 associations de la société civile palestinienne et inspirée par la campagne qui avait contribué à mettre fin au régime d’apartheid d’Afrique du Sud. Il s’agit de la Campagne BDS : Boycott, Désinvestissement, Sanctions jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international.

Cette campagne remporte de nombreux succès. Des vendeurs de Sodastream et des exposants dans des salons ont été convaincus de retirer ce produit de leurs étalages.

Les militant-e-s de la campagne BDS sont déterminés à continuer les actions de protestation pour exiger le retrait des produits Sodastream des rayons, et à se mobiliser contre l’impunité du régime israélien d’apartheid.


Les comptes rendus de ces mobilisations :

Nous étions une dizaine hier samedi 16 novembre devant le magasin Darty à Vendenheim (banlieue de Strasbourg)
et nous avons distribué des tracts pendant une heure, après avoir fait remettre une lettre au Directeur. Celui-ci est venu peu après discuter avec nous. Ses arguments: « le commerce marche bien, vous faites du tort aux salariés ». Ceux-ci étaient d’ailleurs très intéressés par notre action, l’un d’entre eux est même venu rapidement nous encourager! L’accueil du public a été très amical dans l’ensemble. Il faisait par contre vraiment très froid, ce qui nous a dissuadé de continuer notre action  devant d’autres enseignes proches (Boulanger notamment).


A Villefranche sur Saône ce samedi 16 novembre dans le cadre de la journée d’action nationale contre Sodastream:

« Nous étions cinq, moi Fathi Claude Christel et Djamila.

Nous avons remis une lettre au directeur de l’enseigne, après l’avoir lu devant nous, nous lui avons fait remarqué que ces produits  » Made In Israël  » était fabriqué dans les colonies donc illegal et que part ailleurs Darty par la vente de ces produits cautionnait à cette politique colonialiste d’apartheid.

Nous lui avons fait savoir que nous distribuerions à la sortie du magasin des tracts pour informer les clients sur ce produit illégal fabrique dans les colonies, des pancartes était mis en évidence pour dénoncer le produit Sodastream et la politique d’Israel, quelques échanges avec des clients sur le but de notre action très intéressantes et qui approuvaient notre démarche . »

alt


Aujourd’hui samedi 16 décembre à Paris, la Campagne BDS a réuni une grosse vingtaine de militants pour aller intervenir avec des pancartes dans et devant un magasin Darty pour appeler au boycott des produits Sodastream.

« Nous sommes décidé à revenir dans des Darty tant que ne sera pas retiré de la vente le gazéificateur empesté de puanteurs coloniales et d’apartheid « 

alt

alt

alt


A Perpignan ce samedi 16 novembre, dans le cadre de la journée d’action BDS contre Sodastream:

« Nous avons distribué le tract pendant 1/2 heure ou nous dénonçons SODASTREAM et annonçons la venue à Perpignan d’Esti Micenmacher, pacifiste israélienne anticolonialiste de l’ONG « Who profits », qui fait une tournée en France pour la campagne internationale « Colonisation israélienne illégale, Palestine en danger ».

Venez nombreux la rencontrer :Mardi 26 novembre à 20h30

 Au Casal, centre culturel catalan (23 avenue du lycée, derrière le lycée Arago).

Par la suite, la sécurité nous a  invité vers la sortie gentiment, l’accueil des clients est comme toujours très cordial,nous étions peu ( Abdelaziz, Maryse,Florence, Annie, Maguy et Anne marie) mais très motivés et déterminés ! Boycott Sodastream!  »

alt

alt

alt

Vidéo de l’action de Perpignan
{youtube}ke9K9jZnjX8{/youtube}


A Montpellier ce samedi 16 novembre, dans le cadre de la journée d’action contre Sodastream:

« GEANT CASINO S’ASSOCIE A LA JOURNÉE NATIONALE DE BOYCOTT DE SODASTREAM en retirant des rayons les machines à gazéifier et les boissons sodastream. Et dans un élan de solidarité irrépressible il a même retiré les patates douces et avocats d’Israël qui étaient là la veille !

Nous étions attendus et on ne les a pas déçus ! Pendant une heure et demi, nous avons parcouru le magasin, du rayon sodastream à celui des fruits et légumes , diffusé 250 tracts, et expliqué calmement à la sono les raisons pour lesquelles il fallait boycotter Sodatream et Mehadrin. Dénoncé la complicité de Casino et le viol de sa propre charte éthique (droits humains, droit des enfants et droit du travail). Nous avons reçu un bon accueil des clients et comme toujours, aucun incident.
Photo: – Un palestinien (APLR) prends la parole (1),Les rayons vides (2), une partie des BDS ayant participé à l’action (3)… »

alt

alt

alt

{youtube}WJgp-rHvlNc{/youtube}


A Bordeaux aujourd’hui, dans le cadre de la journée d’action nationale contre #SODASTREAM:

« Action pour dégager Sodastream des rayons de Darty et d’Auchan Meriadeck ce samedi à Bordeaux comme dans plusieurs villes de France!
Refusons d’être complice de la colonisation en Palestine
· N’achetons pas les produits Sodastream,
· Exigeons de Darty et d’Auchan le retrait immédiat de ces produits de l’apartheid ! »

alt

alt


A Lyon ce samedi 16 novembre dans le cadre de la journée d’action nationale contre Sodastream:

Tandis que se déroule la semaine de la solidarité internationale et dans le cadre de la journée nationale BDS , des militantes et militants se sont mobilisés ce samedi 16 novembre pour appeler au boycott des produits Sodastream:

http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article645

Album photo: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.441223269317500.1073741835.116919255081238&type=1

alt


A Rouen ce samedi 16 novembre, dans le cadre de la journée d’action nationale contre Sodastream

« Aujourd’hui, dans le cadre de la journée d’action nationale contre la commercialisation en France de la marque Sodastream, le collectif Intifada 76 s’est rendu dans deux enseignes de grande distribution afin d’informer celles-ci sur la face cachée des produits qu’ils commercialisent et ainsi diffuser le message de la Campagne BDS France en remettant aux responsables des magasins Darty et La Fnac de Rouen une lettre leur intimant de retirer cette gamme de leurs rayons. Bon accueil chez Darty, responsable des ventes ouvert au dialogue. En ce qui concerne la Fnac, accueil largement plus froid avec intervention de la sécurité. Difficulté de s’adresser à un responsable directement mais avec persévérance et détermination face aux vigiles nous avons pu remettre la lettre d’appel au boycott de Sodastream. Le collectif s’est ensuite rendu au Festival du Film Palestinien qui se déroule en ce moment même et jusqu’à demain au Melville de Rouen où nous avons fait de belles rencontres, une en particulier, tu te reconnaitras. Merci à nos nouveaux camarades de terrains pour leur présence en espérant que nous lutterons longtemps côte à côte. »

alt  alt
alt  alt
alt


A Marseille ce samedi 16 novembre, dans le cadre de la journée d’action nationale contre Sodastream:

« Devant l’entrée de l’enseigne Carrefour, plus précisément devant l’accès piéton, nous avons distribués 500 tracts. Nous envisageons de renouveler ce type d’action à la veille des fêtes. »

DSCF1847

1455913_521826854580486_1357719801_n

1422642_521828141247024_2097540227_n




Plus de 150 organisations internationales soutiennent les militants BDS poursuivis en France

Comme plus de 150 organisations de solidarité avec la Palestine et pour la justice sociale à travers le monde, nous sommes solidaires de tous les militants français pour les droits palestiniens poursuivis en justice et sujet à la répression pour avoir participé à des  manifestations appelant à un boycott d’Israël.

Des militants français sont confrontés à des poursuites judiciaires pour leurs actions solidaires depuis 2009. Malgré une décision antérieure qui statuait que le boycott n’est pas illégal et qu’il devrait être autorisé comme faisant partie du droit à la liberté d’expression, trois militants ont été traduits en justice ce mois-ci à Perpignan, sept autres comparaîtront à Alençon le 27 juin et d’autres procès auront lieu un peu plus tard dans l’année.

Dans tous ces cas, les militants ont été accusés « d’incitation, de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence contre une personne ou un groupe de personnes, en raison de leur ethnie, de leur race, de leur religion ou de leur nationalité » suite à leur participation à des actions appelant au boycott des produits israéliens dans des supermarchés.

Cet abus dans le recours à la loi contre les discriminations fait partie d’une attaque plus large contre la solidarité avec le peuple palestinien. Des associations pro-israéliennes ont porté plainte contre les militants du boycott et elles ont réussi à faire pression sur le gouvernement français pour qu’il réprime les actions de solidarité. En 2010, la Ministre de la Justice de l’époque, Michèle Alliot-Marie, a ordonné aux procureurs d’engager des procédures contre les militants BDS.

Souvent, la police demande les noms et adresses des personnes qui participent aux actions appelant au boycott d’Israël, et des agents du Mossad, l’agence du renseignement israélien, ont été déployés pour mettre un terme aux protestations pendant un match de basket-ball qui a eu lieu en France et qui impliquait une équipe israélienne.

Alarmés par l’expansion de la solidarité avec le peuple palestinien et du mouvement BDS en particulier,Israël et les principaux think-tanks israéliens n’ont pas caché leur désir de saboter et de perturber le militantisme solidaire. Amir Sagie, fonctionnaire de haut rang au ministère israélien des Affaires étrangères, a récemment admis que le gouvernement israélien a « fait de lourds investissements » dans la guerre juridique contre BDS en France et dans d’autres pays européens.

A Bernard, Jeanne, Yamina, Alain, Chantal, Christine, Francis, Jo, Nicole et Pierre, à tous ceux qui sont poursuivis et à l’ensemble du mouvement français : nous sommes à vos côtés.

Bien que nous ne puissions être avec vous lorsque vous manifesterez devant le tribunal à l’occasion du prochain procès, le 27 juin, nous exprimons notre soutien sans réserves pour votre travail pour construire la solidarité avec le peuple palestinien face à la répression d’Etat. Nous ne pouvons permettre qu’Israël exporte ses attaques contre les libertés fondamentales en Europe ou nulle part ailleurs. Inspirés par la fermeté de la lutte palestinienne et la détermination du mouvement BDS en France, nous nous engageons à continuer à travailler avec le mouvement BDS de France pour soutenir son travail de résistance à l’oppression et pour continuer à bâtir le mouvement international de boycott d’Israël.

Australians for Palestine, Australia
Association Belgo-Palestinienne, Belgium
Palestina Solidariteit, Belgium
Palestina Solidariteit vzw, Belgium Vrede vzw, Belgium
Anel – Assembleia Nacional dos Estudantes – Livre!, Brazil
Ciranda Internacional de Comunicação Compartilhada, Brazil
CSP-Conlutas – Central Sindical e Popular, Brazil
CUT – Central Única dos Trabalhadores, Brazil
Frente em Defesa do Povo Palestino-SP, Brazil
Front of solidarity with the Palestinian people – Sao Paulo, Brazil
MML – Movimento Mulheres em Luta, Brazil
PSTU – Partido Socialista dos Trabalhadores Unificado, Brazil
Sindicato dos Metalúrgicos de São José dos Campos, Brazil
Boycott Israeli Apartheid Campaign – Vancouver, Canada Canada
Palestine Association, Canada
Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network, Canada
Seriously Free Speech Committee – Vancouver, Canada
ICAHD Finland, Finland BDS Berlin, Germany
Greek Association for Solidarity with the Palestinian People INTIFADA, Greece
InCACBI (Indian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel), India
Palestine Solidarity Committee in India, India
Irish Friends of Palestine, Derry, Ireland
Derry Stop the Wall Coalition, Ireland
Derry to Gaza, Ireland
Gaza Action Ireland, Ireland
Ireland-Palestine Solidarity Campaign, Ireland
Peace & Neutrality Alliance, Ireland
Trade Union Friends of Palestine (ICTU), Ireland
Boycott! Supporting the Palestinian BDS Call from Within, Israel
100 idee per la pace, Siena, Italy
BDS Italia, Italy
BDS Milano, Italy
BDS Milano, Italy
BDS Trieste, Trieste, Italy
Castelli per la Palestina, Rocca Priora, Italy
Comitato BDS Campania, Napoli, Italia
Coordinamento Campagna BDS Bologna, Italy
Forum Palestina, Italy
Gruppo BDS Roma, Italy
ISM, – Milano, Italy
Parallelo Palestina, Italy private, Italy
Rete di Solidarietà con la Palestina – Milano, Italy
Rete Romana di Solidarietà al Popolo Palestinese, Italy
U.S. Citizens for Peace & Justice – Rome, Italy
Un Ponte per, Italy
Artists Against Occupation, Japan
Palestine Forum Japan, Japan
Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient, Luxembourg, Luxembourg
Netherlands Palestine Committee (NPK), Netherlands
Service and Research Centre for Palestine (docP), Netherlands
The Association of Norwegian NGOs for Palestine, Norway
Alternative Information Center (AIC), Palestine
Lajee Center, Aida Refugee Camp, Palestine
Polish Palestine Solidarity Campaign, Poland
Edinburgh Students For Justice in Palestine, Scotland Scottish Palestine Solidarity Campaign, Scotland
We are all Hana Shalabi, Scotland Students for Palestinian Rights – Glasgow Caledonian University, Glasgow, Scotland
BDS Slovenia
BDS South Africa, South Africa
Palestine Peace & Solidarity in South Korea, South Korea
Al-Quds Málaga, Málaga, Spain
Asociacion Al Quds, Spain Asociación de Amistad Palestina-Granada Turab, Spain
Comité de Solidaridad con la Causa Árabe, Spain
Junts Associació Catalana de Jueus i Palestins, Spain
La Comuna Presxs del franquismo/ Fed.Castilla y Leon, Burgos, España Plataforma solidaria con Palestina en Valladolid, Spain
Red Solidaria contra la ocupación de Palestina (RESCOP), Spain
SODePAZ, Spain Taula per Palestina, Palma, Spain
BDS Schweiz, Switzerland
BDS Zürich Switzerland
Switzerland Gerechtigkeit und Frieden in Palästina Bern, Switzerland
BDS Thailand, Thailand
All African Women’s Group, London, UK
Architects and Planners for Justice in Palestine (APJP), UK
Boycott Israel Network, UK
Global Women’s Strike, London, UK
ICAHD UK, UK
International Jewish Anti-Zionist Network UK,
UK Jews for Boycotting Israeli Goods, UK
Legal Action for Women, London, UK
Liverpool Friends of Palestine, UK
Palestine Solidarity Campaign, UK
Payday Men’s Network, UK
Portsmouth & South Downs Palestine Solidarity Campaign, UK
Queer Strike, UK
Scottish Palestine Solidarity Campaign, UK
Shalimar, UK
War on Want, UK
Women of Colour in the Global Women’s Strike, UK
14 Friends of Palestine, Marin, US
Al-Awda NY, the Palestine Right to Return Coalition, US
Al-Nakba Awareness Project, Oregon, US American Iranian Friendship Comte (AIFC), New York, US
Bay Area Women in Black, US
Bard Students for Justice in the Middle East, Annandale-on-Hudson, US
BDS Los Angeles, US
Boulder Palestine Film Festival, US
Boulder WILPF, US
Chicago Faith Coalition for Middle East Policy, US
Chicago Faith Coalition on Middle East Policy, US
Chico Palestine Action Group, US
CODEPINK Women for Peace, US
Colorado BDS Campaign, Colorado, US
Cornell SJP, US
Corvallis-Albany Friends of Middle East Peace, Corvallis, Oregan, US
CU-Divest!, Colorado, US
Culture and Conflict Forum, US
Free Palestine Movement, California, US
Friends of Palestine Wisconsin, US
Friends of Sabeel-North America, US
Guilford College Students for Justice in Palestine, US
Interdenominational Advocates for Peace, US
Interfaith Community for Palestinian Rights, Texas, US
International Solidarity Movement – Northern California, US
Israel Palestine Task Force CA/NV Conference United Methodist Church, US
Jews for Palestinian Right of Return, US
Justice for Palestinians, California, US
Labor for Palestine, US
Lutherans for Justice in the Holy Land, Oredan, US
National Lawyers Guild – Free Palestine Subcommittee, US
National Lawyers Guild – International Committee, US
NorCal Friends of Sabeel, US
North Coast Coalition for Palestine, US
North Texas BDS, US
Madison-Rafah Sister City Project, Wisconsin, US
Minnesota Coalition for Palestinian Rights, Minneapolis, US
Middle East Peace Now, Minneapolis, US
Minnesota Anti-War Cpmmittee, Minneapolis, US
Palestine Israel Action Group (PIAG), US
Palestine Solidarity Group – Chicago, US
Palestine Study Group Peace and Social Justice Center, US
Palestine-Israel Working Group of Nevada County, US
Payday Men’s Network US, US
Peace and Social Justice Center of South Central Kansas, US
Peace Panel Project, US Salaam Shalom, North Carolina, US
St. Louis Palestine Solidarity Committee, US
Students for Justice in Palestine at Brooklyn College, US
Students for Justice in Palestine at Hunter College, US
Students for Justice in Palestine at John Jay College, US
Tiffin Area Pax Christi, US
Tucson Women In Black, US
Network for Environmental & Economic Responsibility United Church of Christ, Tennessee, USA
University of Denver Students for Justice in Palestine, US
US Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel, US
US Campaign to End the Israeli Occupation, US
Vancouver for Peace, US
Vermonters for a Just Peace in Palestine/Israel, Vermont, US
WESPAC Foundation, New York, US
WI Middle East Lobby Group, US
International group: Don’t play apartheid Israël

Traduction: MR pour BDS France


Source en anglais:  http://www.bdsmovement.net/2013/150-orgs-stand-french-repression-11117

International solidarity with French BDS activists facing repression June 26 2013

As more than 150 Palestine solidarity and social justice organizations from across the world, we stand in solidarity with all of the French campaigners for Palestinian rights facing legal action and repression for participating in demonstrations calling for a boycott of Israel.French campaigners have faced criminal charges for their solidarity activity since 2009.

Despite a previous ruling that advocating boycott is not illegal and should be permitted as part of the right to freedom of speech, three activists were brought to trial earlier this month in Perpignan, seven more will attend court on June 27 in Alencon and further trials will take place later this year.In all of these cases, campaigners have been charged with “incitement, provocation to discrimination, hatred or violence against a person or group of persons, due to their ethnicity, race, religion or nation” following their participation in actions at supermarkets calling for a boycott of Israeli goods.This misuse of anti-discrimination law is part of a wider attack on solidarity with the Palestinian people.

French pro-Israel organizations are plaintiffs in many of the cases against boycott activists and have successfully pressured the French government to support repression of solidarity activity. In 2010, then justice minister Michèle Alliot Marie ordered prosecutors to press charges against boycott, divestment and sanctions (BDS) activists. Police regularly demand the names and addresses of those present at protests calling for a boycott of Israel and Israeli intelligence agency Mossad was deployed to stop protests at a basketball match involving an Israeli team that took place in France.Alarmed by the growth of solidarity with the Palestinian people and the BDS movement in particular, Israel and leading Israeli think tanks have made clear their desire to sabotage and disrupt solidarity activism.

Senior Israeli foreign ministry official Amir Sagie recently admitted that the Israeli government has been “investing heavily” in legal warfare against BDS in France and other European countries.To Bernard, Jeanne, Yamina, Alain, Chantal, Christine Francis, Jo, Nicole and Pierre, to all those facing criminal charges and the whole of the French movement: we stand with you.While we cannot be with you as you demonstrate outside the court at the start of the next trial on June 27, we express our full support for your efforts to build solidarity with the Palestinian people in the face of state repression.

We cannot allow Israel to export its attacks on basic freedoms to Europe or anywhere else.Inspired by the steadfastness of the Palestinian struggle and the resolve of the French BDS movement, we pledge to continue to work with the BDS movement in France to support their efforts to resist oppression and to continue to build the international movement for a boycott of Israel.

Australians for Palestine, Australia
Association Belgo-Palestinienne, Belgium
Palestina Solidariteit, Belgium
Palestina Solidariteit vzw, Belgium Vrede vzw, Belgium
Anel – Assembleia Nacional dos Estudantes – Livre!, Brazil
Ciranda Internacional de Comunicação Compartilhada, Brazil
CSP-Conlutas – Central Sindical e Popular, Brazil
CUT – Central Única dos Trabalhadores, Brazil
Frente em Defesa do Povo Palestino-SP, Brazil
Front of solidarity with the Palestinian people – Sao Paulo, Brazil
MML – Movimento Mulheres em Luta, Brazil
PSTU – Partido Socialista dos Trabalhadores Unificado, Brazil
Sindicato dos Metalúrgicos de São José dos Campos, Brazil
Boycott Israeli Apartheid Campaign – Vancouver, Canada Canada
Palestine Association, Canada
Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network, Canada
Seriously Free Speech Committee – Vancouver, Canada
ICAHD Finland, Finland BDS Berlin, Germany
InCACBI (Indian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel), India
Palestine Solidarity Committee in India, India
Irish Friends of Palestine, Derry, Ireland
Derry Stop the Wall Coalition, Ireland
Derry to Gaza, Ireland
Gaza Action Ireland, Ireland
Ireland-Palestine Solidarity Campaign, Ireland
Peace & Neutrality Alliance, Ireland
Trade Union Friends of Palestine (ICTU), Ireland
Boycott! Supporting the Palestinian BDS Call from Within, Israel
100 idee per la pace, Siena, Italy
BDS Italia, Italy
BDS Milano, Italy
BDS Milano, Italy
BDS Trieste, Trieste, Italy
Castelli per la Palestina, Rocca Priora, Italy
Comitato BDS Campania, Napoli, Italia
Coordinamento Campagna BDS Bologna, Italy
Forum Palestina, Italy
Gruppo BDS Roma, Italy
ISM, – Milano, Italy
Parallelo Palestina, Italy private, Italy
Rete di Solidarietà con la Palestina – Milano, Italy
Rete Romana di Solidarietà al Popolo Palestinese, Italy
U.S. Citizens for Peace & Justice – Rome, Italy
Un Ponte per, Italy
Artists Against Occupation, Japan
Palestine Forum Japan, Japan
Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient, Luxembourg, Luxembourg
Netherlands Palestine Committee (NPK), Netherlands
Service and Research Centre for Palestine (docP), Netherlands
The Association of Norwegian NGOs for Palestine, Norway
Alternative Information Center (AIC), Palestine
Lajee Center, Aida Refugee Camp, Palestine
Polish Palestine Solidarity Campaign, Poland
Edinburgh Students For Justice in Palestine, Scotland Scottish Palestine Solidarity Campaign, Scotland
We are all Hana Shalabi, Scotland Students for Palestinian Rights – Glasgow Caledonian University, Glasgow, Scotland
BDS Slovenia
BDS South Africa, South Africa
Palestine Peace & Solidarity in South Korea, South Korea
Al-Quds Málaga, Málaga, Spain
Asociacion Al Quds, Spain Asociación de Amistad Palestina-Granada Turab, Spain
Comité de Solidaridad con la Causa Árabe, Spain
Junts Associació Catalana de Jueus i Palestins, Spain
La Comuna Presxs del franquismo/ Fed.Castilla y Leon, Burgos, España Plataforma solidaria con Palestina en Valladolid, Spain
Red Solidaria contra la ocupación de Palestina (RESCOP), Spain
SODePAZ, Spain Taula per Palestina, Palma, Spain
BDS Schweiz, Switzerland
BDS Zürich Switzerland
Switzerland Gerechtigkeit und Frieden in Palästina Bern, Switzerland
BDS Thailand, Thailand
All African Women’s Group, London, UK
Architects and Planners for Justice in Palestine (APJP), UK
Boycott Israel Network, UK
Global Women’s Strike, London, UK
ICAHD UK, UK
International Jewish Anti-Zionist Network UK,
UK Jews for Boycotting Israeli Goods, UK
Legal Action for Women, London, UK
Liverpool Friends of Palestine, UK
Palestine Solidarity Campaign, UK
Payday Men’s Network, UK
Portsmouth & South Downs Palestine Solidarity Campaign, UK
Queer Strike, UK
Scottish Palestine Solidarity Campaign, UK
Shalimar, UK
War on Want, UK
Women of Colour in the Global Women’s Strike, UK
14 Friends of Palestine, Marin, US
Al-Awda NY, the Palestine Right to Return Coalition, US
Al-Nakba Awareness Project, Oregon, US American Iranian Friendship Comte (AIFC), New York, US
Bay Area Women in Black, US
Bard Students for Justice in the Middle East, Annandale-on-Hudson, US
BDS Los Angeles, US
Boulder Palestine Film Festival, US
Boulder WILPF, US
Chicago Faith Coalition for Middle East Policy, US
Chicago Faith Coalition on Middle East Policy, US
Chico Palestine Action Group, US
CODEPINK Women for Peace, US
Colorado BDS Campaign, Colorado, US
Cornell SJP, US
Corvallis-Albany Friends of Middle East Peace, Corvallis, Oregan, US
CU-Divest!, Colorado, US
Culture and Conflict Forum, US
Free Palestine Movement, California, US
Friends of Palestine Wisconsin, US
Friends of Sabeel-North America, US
Guilford College Students for Justice in Palestine, US
Interdenominational Advocates for Peace, US
Interfaith Community for Palestinian Rights, Texas, US
International Solidarity Movement – Northern California, US
Israel Palestine Task Force CA/NV Conference United Methodist Church, US
Jews for Palestinian Right of Return, US
Justice for Palestinians, California, US
Labor for Palestine, US
Lutherans for Justice in the Holy Land, Oredan, US
National Lawyers Guild – Free Palestine Subcommittee, US
National Lawyers Guild – International Committee, US
NorCal Friends of Sabeel, US
North Coast Coalition for Palestine, US
North Texas BDS, US
Madison-Rafah Sister City Project, Wisconsin, US
Minnesota Coalition for Palestinian Rights, Minneapolis, US
Middle East Peace Now, Minneapolis, US
Minnesota Anti-War Cpmmittee, Minneapolis, US
Palestine Israel Action Group (PIAG), US
Palestine Solidarity Group – Chicago, US
Palestine Study Group Peace and Social Justice Center, US
Palestine-Israel Working Group of Nevada County, US
Payday Men’s Network US, US
Peace and Social Justice Center of South Central Kansas, US
Peace Panel Project, US Salaam Shalom, North Carolina, US
St. Louis Palestine Solidarity Committee, US
Students for Justice in Palestine at Brooklyn College, US
Students for Justice in Palestine at Hunter College, US
Students for Justice in Palestine at John Jay College, US
Tiffin Area Pax Christi, US
Tucson Women In Black, US
Network for Environmental & Economic Responsibility United Church of Christ, Tennessee, USA
University of Denver Students for Justice in Palestine, US
US Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel, US
US Campaign to End the Israeli Occupation, US
Vancouver for Peace, US
Vermonters for a Just Peace in Palestine/Israel, Vermont, US
WESPAC Foundation, New York, US
WI Middle East Lobby Group, US
International group: Don’t play apartheid Israël

See more at: http://www.bdsmovement.net/2013/150-orgs-stand-french-repression-11117




Procès de Perpignan : soutien et mobilisation

Compte rendu du procès des militants BDS à Perpignan, 20 juin 2012

Les militants BDS étaient nombreux à venir soutenir lors de leur procès Bernard, Jeanne et Yamina, militants de la campagne poursuivis par des plaignants tels que le « Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme » (BNVCA) pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence » parce qu’ils ont participé il y a plusieurs années dans une grande surface à une action pacifique de sensibilisation au boycott des produits provenant d’Israël.

alt

Le procès a porté sur les enjeux politiques de cette inculpation dont la France a l’apanage, les militants ailleurs bénéficiant de leur liberté d’expression pour dénoncer la politique d’un Etat et appeler à sa mise au ban tout comme l’Afrique du Sud de l’Apartheid par exemple. Il n’y a aussi qu’en France qu’une ministre de l’intérieur, en l’occurrence Michèle Alliot-Marie a pu satisfaire la demande d’un lobby tel le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) en donnant l’instruction au parquet de poursuivre en justice les militant-e-s de la Campagne BDS (circulaire toujours pas retirée par la garde des sceaux actuelle Christiane Taubira

   alt

Sont intervenus comme témoins Paul Alliès (dont le témoignage peut être lu ici: http://blogs.mediapart.fr/blog/paul-allies/210613/boycott-et-critique-de-la-politique-israelienne , André Rosevègue de l’Union Juive Française pour la Paix et Michel Warchawski venu spécialement de Jérusalem, qui ont tous les trois faites de très bonnes et complémentaires interventions. Michel Warchawski a notamment rappelé, en défendant la Campagne BDS, qu’il avait reçu le prix des droits de l’Homme des mains de Christiane Taubira.

alt

Les plaignants ont expliqué qu’ils ne représentaient pas Israël, mais que la campagne BDS incitait à des actes antisémites en France. Ils se sont bien gardés d’en apporter le début d’un élément de preuve.

A l’agacement des avocats des officines sionistes, de nombreuses prises de parole se sont succédées  pendant l’après-midi au pied du tribunal, prononcées par des associations nationales ou locales, des témoins ou des accusés. Les animations autour du stand de la campagne BDS et d’autres stands du mouvement de solidarité ont sensibilisé un large public. Nous avons la conviction que la campagne BDS et les droits des Palestiniens vaincront !

Malaise chez les plaignants quand le procureur a demandé finalement… une condamnation minimale.Ce que nous voulons nous, c’est l’acquittement!

Le délibéré sera rendu le 14 août à 14h.

alt

Photos :

alt

Communiqués de soutiens :

Revue de presse :




BDS : Soutien aux inculpés (CNPJDIP et LDH)

Col­lectif national pour une paix juste et durable entre Pales­ti­niens et Israéliens, lundi 17 juin 2013

Les 20 Juin à Per­pignan et 27 Juin à Alençon auront lieu, contre des mili­tants de la cam­pagne BDS, les pre­miers procès d’une série incluant par la suite Mul­house, Pon­toise, Paris et Bordeaux.

Le Col­lectif pour une paix juste et durable entre Pales­ti­niens et Israé­liens rap­pelle que la cam­pagne inter­na­tionale « BDS » (Boycott, Dés­in­ves­tis­sement, Sanc­tions) est une cam­pagne non vio­lente, ciblée contre le mur d’annexion, contre la poli­tique colo­niale et d’occupation d’Israël, obs­tacles essen­tiels à la paix.

La société civile pales­ti­nienne, 171 asso­cia­tions syn­dicats à l’origine de l’appel BDS de 2005 et plus de 400 aujourd’hui, demande aux peuples du monde de s’engager dans cette cam­pagne « jusqu’à ce qu’Israël honore son obli­gation de recon­naître le droit inalié­nable des Pales­ti­niens à l’autodétermination et res­pecte entiè­rement les pré­ceptes du droit international ».

Des organisations anticolonialistes israéliennes ont aussi rejoint cet appel.

Cer­tains milieux pro-​​israéliens, n’hésitent pas à porter, contre toute voix cri­ti­quant la poli­tique menée par les gou­ver­ne­ments d’Israël, l’infamante accu­sation d’antisémitisme pour mieux les dis­qua­lifier et ini­tient des actions en justice contre ces mili­tants de la Paix.

Nous nous inquiétons que la justice fran­çaise se fasse le relais de la hon­teuse cir­cu­laire Alliot-​​Marie dont nous demandons l’abrogation et qu’elle se prête en la cir­cons­tance à une ten­tative de cri­mi­na­li­sation de l’action de citoyens qui agissent paci­fi­quement pour que cessent les pra­tiques cri­mi­nelles du gou­ver­nement israélien. Nous conti­nuerons à leur mani­fester, avec déter­mi­nation, notre soutien Nous sommes aux côtés de Bernard, Jeanne et Yamina de Per­pignan et d’Alain, Chantal, Christine, François, Jo, Nicole et Pierre d’Alençon dans leur combat et nous demandons leur relaxe.

Signa­taires pour le Col­lectif national pour une paix juste et durable entre Pales­ti­niens et Israéliens

Agir Contre le Colo­nia­lisme Aujourd’hui (ACCA) – Alliance for Freedom and Dignity (AFD) – Alter­native Liber­taire (AL) – Amé­ri­cains contre la guerre (AAW) – Asso­ciation des Tra­vailleurs Magh­rébins de France (ATMF) – Asso­ciation des Tuni­siens en France (ATF) – Asso­ciation France Palestine Soli­darité (AFPS) – Asso­ciation Nationale des Elus Com­mu­nistes et Répu­bli­cains (ANECR) – Asso­ciation pour la Taxation des Tran­sac­tions finan­cières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Asso­ciation pour les Jume­lages entre les camps de réfugiés Pales­ti­niens et les villes Fran­çaises (AJPF) – Asso­ciation Répu­bli­caine des Anciens Com­bat­tants (ARAC) – Asso­ciation Uni­ver­si­taire pour le Respect du Droit Inter­na­tional en Palestine (AURDIP) – Cam­pagne Civile Inter­na­tionale pour la Pro­tection du Peuple Pales­tinien (CCIPPP) – Cedetim /​ IPAM – Col­lectif des Musulmans de France (CMF) – Col­lectif Faty Koumba : asso­ciation des libertés, droits de l’Homme et non-​​violence – Col­lectif inter­uni­ver­si­taire pour la coopé­ration avec les Uni­ver­sités Pales­ti­niennes (CICUP) – Col­lectif Judéo-​​Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Col­lectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-​​Denis) – Comité de Vigi­lance pour une Paix Réelle au Proche-​​Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-​​Orient du 5e arrt (CJPP5) – Confé­dé­ration pay­sanne – Droit-​​Solidarité – Fédé­ration des Tuni­siens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédé­ration pour une Alter­native Sociale et Eco­lo­gique (FASE) – Fédé­ration Syn­dicale Uni­taire (FSU)  – Gauche Anti­ca­pi­ta­liste (GA) – Gauche Uni­taire (GU) – Géné­ration Palestine – La Courneuve-​​Palestine – Les Alter­natifs – Les Femmes en noir – Mou­vement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mou­vement Jeunes Com­mu­nistes de France (MJCF) – Mou­vement Poli­tique d’Emancipation popu­laire (M’PEP) – Nouveau Parti Anti­ca­pi­ta­liste (NPA) – Orga­ni­sation de Femmes Egalité – Parti Com­mu­niste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Com­mu­niste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Par­ti­ci­pation et Spi­ri­tualité Musul­manes (PSM) – Union des Tra­vailleurs Immigrés Tuni­siens (UTIT) – Union Générale des Etu­diants de Palestine (GUPS-​​France) – Union Juive Fran­çaise pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etu­diants de France (UNEF) – Union syn­dicale Solidaires

SOURCE AFPS


Halte aux amalgames, le mauvais procès de Perpignan

Communiqué LDH
ldh Trois militants s’inscrivant dans la campagne dite « Boycott-Désinvestissement-Sanctions » font l’objet de poursuites pour incitation à la haine raciale et seront jugés à ce titre devant le tribunal correctionnel de Perpignan, le jeudi 20 juin 2013. Il leur est reproché d’avoir appelé au boycott des produits exportés par Israël dans le cadre d’une dénonciation de la colonisation, le 15 mai 2010, dans un magasin Carrefour.

Comme pour d’autres affaires similaires, la Ligue des droits de l’Homme réaffirme que ces poursuites sont non seulement injustifiées mais extrêmement choquantes, l’acte de ces militants ne pouvant une seule seconde être considéré sérieusement comme une incitation à la haine antisémite. Plus généralement, la LDH refuse que toute critique de la politique des gouvernants israéliens et tout acte d’opposition aux graves violations des droits de l’Homme dont ces gouvernants se rendent coupables depuis des années soient taxés d’antisémitisme : cet amalgame est non seulement insultant pour les citoyens qui émettent ces critiques mais extrêmement dangereux, y compris pour la lutte contre la haine antisémite que la LDH mène depuis son origine même.

Appliquer le droit international c’est bien sûr respecter les droits du peuple palestinien, aujourd’hui victime d’un déni d’existence par les autorités israéliennes et la communauté internationale. C’est, d’ores et déjà, appliquer à la lettre la loi de l’Union européenne et permettre à chacun de distinguer entre les produits fabriqués en Israël et ceux fabriqués dans les colonies qui peuvent légitimement faire l’objet d’un boycott.

La LDH demande que cessent les poursuites engagées et demande la relaxe des personnes poursuivies. Par ailleurs, madame la Garde des Sceaux doit retirer la circulaire du 12 février 2010 enjoignant au Parquet d’engager systématiquement des poursuites.

Paris, le 17 juin 2013




Solidarité avec les 3 de Perpignan et les 7 d’Alençon, par la Gauche anticapitaliste

La Gauche anticapitaliste apporte son soutien total aux militants en procès à Perpignan le 20 juin et Alençon le 27 juin pour avoir appelé au boycott citoyen d’Israël tant que cet Etat ne respecte pas les droits humains du peule palestinien.

C’est une situation d’apartheid que connaît le peuple palestinien. La stratégie israélienne consiste à le découper en morceaux. Le refus du droit au retour dans leurs foyers de millions de réfugiés les assignent dans des camps depuis trois générations. Avec l’annexion de Jérusalem Est se poursuit la « judaïsation » de la vieille ville, avec son cortège de destruction de maisons et d’expulsions. Les « Palestiniens de 48 », même « citoyens israéliens », sont privés des droits fondamentaux d’accès au travail, au logement, à la terre. L’occupation de la Cisjordanie s’accompagne d’une poursuite de la colonisation, où Mur et routes réservées permettant le vol de la terre et de l’eau. Le blocus de Gaza en fait une prison à ciel ouvert. Israël viole délibérément résolutions de l’ONU et recommandations de la Cour Internationale de Justice.

Comme l’a établi le Tribunal Russell sur la Palestine, la situation est à bien des égards pire que celle que vivaient les Noirs d’Afrique du Sud, et elle s’aggrave malgré la résistance populaire en raison d’un rapport des forces totalement déséquilibré.

Il n’y aura pas de perspective de paix sans que soit rendu justice au peuple palestinien. Il faut pour cela que soit mis fin à l’impunité que la « communauté internationale » accorde à cet Etat et à ses responsables politiques et militaires coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’Humanité.

Devant l’inertie délibérée des instances internationales, la société civile palestinienne (plus de 170 de ses organisations) nous demande de boycotter les produits et les institutions de cet Etat, d’exiger que les entreprises et sociétés retirent leurs investissements de ce pays, et que des sanctions soient infligées. C’est la campagne BDS, qui est un acte de moralité publique. Il est insupportable que la France soit LE pays qui prétend criminaliser cette réponse citoyenne à l’appel d’un peuple en danger.

Il est insupportable que la circulaire adressée aux Procureurs par Madame Alliot-Marie, Garde des Sceaux, pour leur enjoindre de poursuivre tout appel au boycott n’ait pas encore été abrogée par Mme Taubira et le nouveau gouvernement.

Il est insupportable que l’on fasse peser sur nos camarades le soupçon infamant d’antisémitisme quand il ne s’agit que de critiquer la politique d’un Etat. Disons le clairement : les accusations lancées par les représentants autoproclamés d’une « communauté juive » relèvent de la prophétie autoréalisatrice. En prétendant qu’il y a antisémitisme quand il y a critique d’Israël, en prétendant que Juif = sioniste au moment où cette idéologie se dévoile totalement dans sa dimension colonialiste, ils favorisent la résurgence de cet antisémitisme qu’ils affirment combattre.

Les militants de Perpignan et d’Alençon, et ceux qui ultérieurement risquent de devoir également répondre de leurs actions devant d’autres tribunaux, ont notre total soutien.

La Gauche anticapitaliste, membre du Collectif national pour Une Paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, membre de la campagne BDS France, attend que ces camarades soient relaxés, et espère que la campagne prendra une nouvelle vigueur, imposant à nos gouvernants de suspendre l’accord d’association entre l’Unon Européenne et Israël et de ne plus recevoir les criminels de guerre en déroulant devant eux le tapis rouge, mais de les poursuivre en justice.

Gauche anticapitaliste