Non au tramway de l’apartheid israélien à Jérusalem !

Le fabricant de matériel ferroviaire CAF, basé au Pays Basque espagnol, n’est pas inconnu en Rhône-Alpes. Depuis 2016, il conçoit l’Urbos 3, troisième génération de tramway, pour la ville de Saint-Etienne. C’est sa troisième production de tram français après Nantes et Besançon. Ces tramways français sont assemblés à Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes Pyrénées.

Nous avons appris que cette société CAF, associée à l’entreprise israélienne de construction et d’ingénierie SHAPIR, a été retenue pour la prolongation du tram de Jérusalem. Or ce tramway n’est pas un simple moyen de transport. Il entérine l’annexion de la partie Est de Jérusalem, en violation du droit international. Le projet actuel est déjà un outil d’annexion et la prolongation de cette ligne de tramway ne fera que l’aggraver. Actuellement, la « ligne rouge » du tram, inaugurée en 2011, permet de relier l’artère commerciale du centre de Jérusalem à la plus grande colonie israélienne, à l’Est de la ville. Le projet consiste à la fois, toujours en direction d’autres colonies israéliennes, à prolonger de 7 km cette première ligne et de construire une « ligne verte », longue de 27 km. Ces deux lignes doivent traverser des territoires palestiniens, ce qui veut dire : nouvelles annexions de terres, nouvelles destructions de maisons palestiniennes,

Au Pays Basque espagnol, une large coalition, associative, syndicale et politique mène une campagne contre cette nouvelle violation du droit international en mobilisant sous le thème « Descend du Train de l’Apartheid d’Israël ! »

Quant au Comité d’Entreprise du groupe CAF, il dénonçait déjà dès janvier 2019 « l’illégalité du projet, tant par son tracé que pour son caractère discriminatoire ». Or, les autorités israéliennes viennent de donner instruction à ce même groupe CAF de profiter de la pandémie de COVID-19 et de la réduction de l’activité qui en découle pour accélérer les travaux !…

Nous n’oublions pas Egis-Rail. Il a été contraint par la Caisse des Dépôts & Consignations de se retirer de ce projet mais il reste toujours engagé en Israêl et figure dans la liste des 112 sociétés liées à la colonisation israélienne. Egis-Rail et CAF même combat !

AGISSONS AUPRES DE NOS GOUVERNANTS ET DE L’U.E. ET PREPARONS-NOUS A MENER UNE LONGUE CAMPAGNE INTERNATIONALE, JUSQU’A CE QUE LE GROUPE CAF ET LES AUTRES ENTREPRISES EUROPEENNES SE DESINVESTISSENT DU TRAM DE L’APARTHEID !




Action #AXA à Lyon le 30/11/2019

Ce samedi après-midi à Lyon, il y avait du monde à proximité de la FNAC-Bellecour. Et pour cette nouvelle action AXA, nous étions 12 membres du Collectif 69. Il avait été décidé de diffuser l’appel des organisations syndicales palestiniennes au sujet d’AXA.

En dehors des personnes trop pressées pour s’arrêter, l’accueil a été globalement très favorable. Nous avons pu expliquer l’enjeu de cette journée : après les premiers résultats de la campagne BDS contre AXA, obtenir enfin son retrait total et définitif d’Elbit-System et des banques israéliennes.

En voyant la banderole BDS, certain.e.s s’approchaient spontanément pour nous demander de quoi il s’agissait et nous exprimaient même leurs compliments pour cette campagne…

Des questions nous ont aussi été posées sur le boycott des produits israéliens. Au passage d’un cortège de Gilets Jaunes, le slogan « Palestine vivra !  » a été entendu, que nous avons bien sûr repris.

En une heure et demie, nos 800 tracts ont été épuisés et la pétition a recueilli 61 signatures.

Bref, une action incontestablement réussie, enthousiaste et encourageante !




9 Novembre 2019– Journée Mondiale d’Action : Un Monde Sans Mur à LYON

Ce samedi 9 novembre 2019, le collectif 69 Palestine a répondu à l’appel mondial :« Un monde sans mur »,  les militant.e.s ont érigé un « mur » avec des cartons sur la place Carnot de Lyon, illustré de photos du mur d’apartheid et de slogans :  » pas de murs entre les peuples pas de peuples entre les murs » « Abattons le mur de l’apartheid israélien », »stop au mur d’annexion » . Sur Une grande banderole déployée face à la gare  » en lettre rouge « A bas le mur illégal en Palestine ». Au son de musiques palestiniennes, distribution de tracts, discussions avec les nombreux passants ont eu lieu. Puis une prise de parole a eu lieu pour qu’en ce jour de commémoration de l’anniversaire de la fin du mur de Berlin, on n’oublie pas  qu’Israël construit un mur depuis 2002 et le construit encore ! Ce mur a été condamné par l’ONU et la cour de Justice internationale, notre gouvernement doit agir pour sa suppression !

COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN

 




Le 9 Novembre 2019– Journée Mondiale d’Action : Un Monde Sans Mur RASSEMBLEMENT à Lyon : 15h place CARNOT

Lire l’appel en entier

Du Mur d’apartheid d’Israël sur les terres palestiniennes au Mur de la honte étatsunien sur les terres indigènes à la frontière avec le Mexique, les murs sont des monuments d’expulsion, d’exclusion, d’oppression, de discrimination et d’exploitation. En tant que peuples affectés par ces murs et en tant que mouvements qui considèrent la justice, la liberté et l’égalité comme moyens pour résoudre les problèmes de cette planète, nous nous joignons à l’appel du 9 Novembre, Journée Mondiale d’Action pour un Monde Sans Mur. Les Palestiniens n’ont jamais cessé de résister à ces Murs illégaux et à l’expulsion continue de leurs terres ; ils appelèrent en 2003 à faire du 9 Novembre – jour de la chute du Mur de Berlin – la Journée Internationale contre le Mur d’apartheid israélien.

Rassemblement à Lyon

Samedi 9 novembre à 15h

Place Carnot 69002 Lyon

(métro Perrache)




Action Puma samedi 19 octobre à Lyon

A Lyon, malgré les vacances scolaires et la météo automnale, notre 2° action BDS contre PUMA, ce samedi 19 en début d’après-midi, a été mieux réussie que celle de Juin dernier à la Part-Dieu.
Nous étions 12 membres du Collectif 69 Palestine. Nous avons visé principalement le revendeur GO SPORT au centre commercial Confluence, non loin de Perrache (il n’y a plus de magasin PUMA à Lyon).
Cette fois encore, nous n’avons pas pu rester à l’intérieur du centre commercial. Mais après quelques discussions avec la police, nous nous sommes finalement installé.e.s près de l’entrée, avec la grande banderole BDS, les panneaux contre PUMA, les t-shirts, une table pliante pour les signatures…
A l’exception d’une sioniste en furie, l’accueil a été globalement très favorable, en particulier chez les jeunes. En moins d’une heure et demie, près de 900 tracts ont été distribués et 49 cartes signées (qui seront envoyée de façon groupée). Notre action a dû prendre fin à cause de la pluie.
Avant de partir, nous avons remis au magasin GO SPORT une lettre adressée au responsable.
Bref, une action encourageante, qui montre l’écho de la campagne PUMA auprès de la population.



Le 15 juin à Lyon : action #BoycottPUMA

Ce samedi 15 juin, en l’absence de magasin PUMA à Lyon, nous avions ciblé ses 4 magasins-revendeurs, au centre commercial de la Part-Dieu. Tout avait bien commencé. Nous étions une quinzaine de militantes et militants, avec le tract BDS-France, des panneaux anti-PUMA et la grande banderole BDS, installé.e.s devant GO SPORT.

Les réactions des personnes abordées étaient très positives.

Mais au bout d’une vingtaine de minutes, alors que nous avions déjà recueilli 20 signatures de cartes (que nous enverrons de façon groupée), les « agents de sécurité » du centre commercial sont venus nous prier de sortir, intervention suivie de celle de la police, beaucoup plus ferme. La pluie ne nous a pas permis de poursuivre l’action à l’extérieur.

Avant de quitter les lieux, nous avons remis le courrier BDS France à GO SPORT, DECATHLON, COURIR et FOOT LOCKER (portant leurs adresses respectives). Chaque fois, leurs responsables nous ont reçu cordialement et se sont engagé.e.s à le transmettre à leur hiérarchie.

 

Bref, même si notre action a tourné court, le mini-attroupement provoqué par l’arrivée de la police a encore renforcé sa visibilité !

Et finalement, environ 400 tracts ont pu être distribués.




Journée d’actions #AXA à Lyon – 17/04/2019

A l’occasion de la journée AXA du 17 avril, le Collectif 69 Palestine a mené une action en 2 temps :

– la veille en plein centre-ville,
– le jour J devant l’immeuble AXA, dans le quartier de la Part-Dieu.

Le mardi, en fin d’après-midi, une dizaine de militant.e.s rue de la République, particulièrement visibles avec 2 grandes banderoles (AXA + BDS), des panneaux etc.

(avec un renfort inopiné et bienvenu de deux grenoblois) 🙂

Les passant.e.s ont globalement bien accueilli le tract national AXA portant le logo de la coalition internationale et ont été attentifs à nos explications orales. Au point qu’en une heure, 300 tracts ont été distribués et surtout 100 cartes signées.

Le mercredi 17 c’est devant l’immeuble lyonnais d’AXA que l’information a été donnée, aussi bien aux passant.e.s qu’aux employé.e.s dont certains apprenaient le soutien de leur entreprise à la colonisation israélienne. Le service de sécurité a fermé les portes … En bref, une action BDS qui n’est pas passée inaperçue !

D’autres photos sur la page Facebook




Lyon contre l’Eurovision 2019 en Israël

Samedi 9 février, c’était notre 2ème action contre l’eurovision 2019 en Israël, après celle de début janvier. Il s’agissait bien sûr d’appeler à signer la pétition en ligne, à l’aide du tract de BDS France, repris avec une typographie accrocheuse.
On était une dizaine, portant les pancartes de la campagne. Il faut bien reconnaître que, dans la foule qui se pressait devant le centre commercial de la Part-Dieu, assez peu de gens étaient réceptifs. Il a tout de même été possible d’informer la population, d’engager des conversations et de convaincre plusieurs personnes de signer la pétition. Plus de 500 tracts ont été distribués.
Et le groupe BDS-Lyon s’est encore élargi !
Bien sûr, la campagne continue !



Journée de mobilisation #AXA à Lyon le 15/12/2018

Samedi 15 décembre, 2 distributions de tracts simultanées ont eu lieu afin de dénoncer AXA et son implication dans l’Apartheid israélien. Malgré un froid vif, les militants-es sont intervenus auprès d’une agence AXA et d’un marché très fréquenté, à proximité immédiate. Une action contre AXA développée, la même semaine, dans plus de 20 villes en France.
L’accueil a été majoritairement très favorable, avec de nombreux échanges encourageants. Plus de 500 tracts ont été distribués et près de 100 cartes remises aux personnes intéressées. Une lettre à la direction nationale d’AXA, ainsi que le tract, ont été remis à l’agence.



Lyon: Ils-Elles ont dit Non à la saison France- Israël. Devant la Maison de la danse …mais aussi à l’intérieur !

Des citoyens-es déterminés ont participé à la mobilisation pour dire Non à la saison France Israël.
La Maison de la danse accueille la troupe « Batsheva Dance Compagnie » du 28 novembre au 1er décembre 2018.
Panneaux de dénonciation, musique, interventions ont rappelé le scandale de la participation de la « Maison de la danse » à une initiative totalement institutionnelle  organisée, côté israélien, par  le bureau du premier ministre et 9 ministères. Les manifestants ont rappelé la dure réalité vécue par le peuple palestinien tels que les crimes commis à Gaza.
Ils ont rappelé qu’Israël utilise la culture pour vendre son image à l’étranger, et ce, avec la complicité d’institutions culturelles . De nombreux spectateurs ont découvert le cadre institutionnel de cette soirée et ont été réceptif à nos explications.
L’action s’est poursuivie à l’intérieur puisque des militant-es ont brandi des affiches retardant le début du spectacle… sous les applaudissements des spectateurs !
Les rassemblements se poursuivent :
Jeudi 29/11 à 19h30 (fin à 20h30)
Vendredi 30/11 à 19h30 (fin à 20h30)
Samedi 1/12 à 19h30 (fin à 20h30)
Rejoignez-nous !
Voir la vidéo de l’action à l’intérieur :

 
tractsaisonrectoA5.jpg
tractsaisonversoA5.jpg



Non à la « saison France Israël » à la Maison de la danse de Lyon ! Lettre ouverte à Dominique Hervieu

Le 7 juillet 2018

LETTRE OUVERTE A Dominique Hervieu Maison de la danse – Lyon

Objet : la participation de la « Maison de la danse » à la Saison France Israël

Madame,

Vous avez programmé, à nouveau, la troupe « Batsheva Dance Compagnie » du 28 novembre au 1er décembre 2018. Outre que cette compagnie est désormais habituée des lieux (!) [1], elle se produira cette fois-ci dans un cadre totalement institutionnel et étatique ; la saison France-Israël. Les organisateurs, côté israélien sont : le bureau du Premier Ministre, les ministères des Affaires étrangères, de la Culture, de l’Agriculture, de l’Économie, des Affaires stratégiques, des Affaires de Jérusalem, du Tourisme, de l’Industrie, des Sciences et l’Ambassade d’Israël en France !

Dans le cadre de la Saison croisée France/Israël 2018, des événements culturels sont organisés en France et en Israël, créant ainsi une complicité des institutions culturelles françaises avec un état colonisateur qui nie depuis 70 ans les droits du peuple Palestinien.

Cette saison, permet à Israël, de se faire passer pour un pays attractif, respectueux des droits humains et ouvert à la diversité culturelle. De ce fait ces manifestations aident à « blanchir » l’image d’un État qui :

- Exécute ou blesse en toute impunité à GAZA, abattant de sang froid des citoyens, citoyennes désarmés. Des milliers de blessés sont à déplorer dont beaucoup de personnes qui doivent être amputés…et qui ne danseront plus !

- Dépossède le peuple palestinien de sa terre depuis 70 ans, bafouant systématiquement les résolutions de l’ONU et le droit international.

- Poursuit sans freins, les crimes de guerre et contre l’humanité, l’occupation, le blocus de Gaza, la colonisation et la politique d’apartheid.

Boycott Batsheva Lyon janvier 2015

Israël, État colonial et raciste, utilise la culture pour améliorer son image Comme l’a dit Reuven Rivlin, président de l’État d’Israël, « les institutions culturelles forment une vitrine dans laquelle Israël présente d’elle-même une image démocratique, libérale et critique ». Pour cette raison, il est une obligation morale pour toute personne de conscience de refuser la normalisation des relations avec l’État d’Israël.

Des artistes s’engagent Nous saluons l’appel des artistes qui dénoncent une opération où la Culture sert de « vitrine » à l’État d’Israël et à sa politique chaque jour plus dure envers les Palestiniens. 80 personnalités issues du monde des arts, ont affirmé leur refus de participer à la « Saison France-Israël ». Parmi eux-elles : Alain Damasio, Annie Ernaux, Tardi, Nathalie Quintane ou Jean-Luc Godard ainsi que Maguy Marin, chorégraphe hors pair, de la région lyonnaise.

Sanctions contre Israël Israël doit faire l’objet de sanctions tant que cet État ne respecte pas le droit international. Souvenons nous, qu’en 2011, la France annulait de nombreuses manifestations de la saison France-Mexique suite à la condamnation, par la justice mexicaine de la française Florence Cassez. Les crimes israéliens, sans commune mesure avec cette affaire, devraient commander une annulation pure et simple des manifestations de la saison France Israël.

La « Maison de la danse » ne peut se rendre complice des tentatives de L’État Israélien de normaliser son image. « La Maison de la danse » ne peut se prêter à ces manœuvres en novembre, deux mois après le défilé de la biennale sur le thème …de la paix !. Madame Hervieu, si vous voulez concourir à la paix, n’accueillez pas une manifestation officielle d’un État criminel qui tourne le dos à la paix.

Pour le Collectif 69 de soutien au Peuple Palestinien Jérôme Faÿnel Le 30/06/2018


[1]En janvier 2015 déjà, la maison de la danse programmait Batsheva. Nous avions rencontré Dominique Hervieu. Nous lui avions demandé de lire un texte aux spectateurs, cela nous a été refusé.




Actions aux Assemblées Générales de la Caisse d’Epargne à Lyon les 27 et 28 juin 2018 : Stop au financement des colonies israéliennes ! #BDS

Les 27 et 28 juin 2018, une vingtaine de militant.e.s lyonnais.e.s ont mené une action au cours des Assemblée Générales (A.G) de la Caisse d’Épargne à Lyon qui se tenaient à la cité internationale.

Cette action fait suite au rapport sur « Les liaisons dangereuses des banques et assurances françaises avec la colonisation israélienne ».

Près de 500 personnes étaient présentes le 27 et un peu moins le deuxième jour. A l’extérieur, devant la banderole « BANQUE COMPLICE DE LA COLONISATION ISRAÉLIENNE » un tract d’information était distribué ainsi qu’aux personnes intéressés, une carte postale à envoyer aux directions des banques.

A l’intérieur des militant.e.s participaient aux A.G, des questions écrites ont été posées. 500 tracts ont été distribués au cours des deux journées :

Le compte rendu des actions ici : http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article1252

 

COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN
Facebook  - Twitter:  @palestine69 
courriel : palestine69@orange.fr
Chaîne Youtube : collectif 69 Palestine
Agenda et actions : http://collectif69palestine.free.fr



Le collectif 69 Palestine à la « Marée populaire » ce 26 mai 2018

Le collectif 69 Palestine participait à la manifestation « Marée populaire » ce 26 mai 2018
Beaucoup de discussions, de prises de contacts – diffusion par tract du communiqué de la campagne BDS-France « Massacre à Gaza »
Le collectif a participé aux prises de paroles en appelant à rejoindre la campagne BDS.
COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN
Facebook  - Twitter:  @palestine69 - Tel : 06 01 91 52 18 - courriel : palestine69@orange.fr
Agenda et actions : http://collectif69palestine.free.fr



LYON – IAW 2018: « Palestine sous Apartheid »

La conférence « Palestine sous Apartheid » du 22 mars à Lyon a été un incontestable succès. Une assemblée attentive de plus de 100 participants ont pu suivre l’exposé très construit d’ Adri Nieuwhof. C’est la première fois qu’une université lyonnaise accueillait en son sein une conférence dans le cadre de la « semaine contre l’Apartheid israélien » (IAW). L’implication forte des étudiants de l’université Lyon 2, en premier lieu le syndicat solidaires étudiant-e-s et l’association Art’issa ont généré ce succès.

L’exposé d’ Adri Nieuwhof a permis de mieux comprendre la situation actuelle des palestiniens et a également permis de revenir sur l’histoire de l’apartheid en Afrique du Sud. De l’histoire d’hier à l’Apartheid d’aujourd’hui, du quotidien sous occupation à la situation des universités palestiniennes, l’intervenante balaya nombre d’aspects comme autant de clés de compréhension. L’exposé se termina par le pourquoi de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

La conférence se prolongea par un jeu de questions et d’interventions très riche. Un succès de bon augure pour les années à venir.




Riposte à la venue de l’ambassadrice d’Israël à Lyon le 1er mars 2018

Sous haute protection policière l’ambassadrice Aliza Bin-Noun s’est engouffrée dans le musée Gadagne ou elle inaugurait un olivier, cadeau d’Israël à la ville de Lyon. (Lire le communiqué).

Repoussée par un cordon de police, la manifestation pacifique a pu faire entendre sa voix aux délégations officielles et troubler la collation offerte par notre municipalité.

« État colonial au tribunal » , « État d’Israël État criminel » , « Honte à vous », « Enfants de Gaza, enfants de Palestine c’est l’humanité qu’on assassine », « Palestine Vivra », furent les slogans entendus.

Des portraits rappelaient que l’État d’Israël maintient en détention SANS JUGEMENT NI CHARGE un citoyen franco palestinien Salah Hamouri, que la jeune Ahed Tamimi, 17 ans est en prison pour avoir ridiculisé un soldat israélien surarmé.

Un groupe de manifestants, pour finir, s’est posté devant l’hôtel de ville pour accueillir avec affiches et panneaux les voitures officielles qui pénétraient dans la cour pour le repas offert par la municipalité.

 Il faut savoir que l’État d’Israël engage une campagne publicitaire cette année pour le 70ème anniversaire de sa création, nous appelons élus, citoyens, associations … à ne pas être instrumentalisés pour l’opération de propagande d’un régime de colonisation, d’oppression et d’apartheid, condamné par la Cour internationale de justice et l’ONU.

Plus d’infos et d’autres photos ici

 




COMMUNIQUE : NON l’ambassadrice d’Israël n’est pas la bienvenue à Lyon ! Protestons : Rassemblement devant le musée Gadagne jeudi 1er mars à 11h

Nous venons d’apprendre qu’Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël sera à Lyon ce jeudi 1er mars à 11h au musée Gadagne. Elle participera à une cérémonie de plantation, dans les jardins du musée, d’un olivier offert à la Ville de Lyon par I’Etat d’Israël.
Ainsi à l’heure où Israël a fermé toute les portes à la paix, voici qu’une opération de basse communication a lieu, avec l’olivier symbole justement de paix (arrachés par milliers dans les territoires palestiniens)
- Israël commet chaque jour des crimes à l’encontre des palestiniens : occupation, violences, expulsions, annexion, apartheid…
- Israël enferme des enfants comme Ahed Tamini ou comme notre compatriote Salah Hamouri, sans aucun droit de la défense.
- Israël enferme Gaza dans des conditions inhumaines.
- Israël s’assoit sur le droit international depuis 70 ans à l’instar de la dernière résolution 2334, condamnant la colonisation israélienne, adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU.
Il est insupportable que la représentante d’un État voyou vienne dans la capitale de la résistance, faire ses basses opérations de communication. Il est choquant que la municipalité de Lyon se prête à l’exercice.

Nous appelons tous les citoyens-es, amoureux des droits humains à venir protester pacifiquement devant le musée Gadagne, 1 place du petit Collège 69005 Lyon

COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN
Facebook  - Twitter:  @palestine69 - Tel : 06 01 91 52 18 - courriel : palestine69@orange.fr
Agenda et actions : http://collectif69palestine.free.fr



Tournée nationale de rencontres-débats autour du livre « Mirage Gay à Tel Aviv »

Nous avons le plaisir de vous informer des rencontres-débats organisées autour du livre

« Mirage Gay à Tel Aviv » (éditions Libertalia, 2017)

en présence de l’auteur Jean Stern

=> Présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur

« “Fier d’être un gay, fier d’être un visiteur gay dans un pays fier d’être Israël”. Aussi simplette semble-t-elle, la formule Lave Plus Rose cartonne, surtout quand la baise est mémorable. Ensuite, de réseau en réseau, dans leur sphère publique comme dans leur cercle d’amis, les gays de retour de Tel Aviv ne tarissent pas d’éloge sur leur séjour, et contribuent à remplir les charters de touristes homonationalistes émoustillés d’avance. […] Cerise sur le gâteau, Israël fait de sa politique ultrasécuritaire un joker. Pour jouir en toute quiétude, les gays d’aujourd’hui saluent la “sécurité” du pays ; comme ceux qui draguaient autrefois au Maroc ou en Tunisie cherchaient la “discrétion”. C’est le grand succès du pinkwashing : le séjour ludique à Tel Aviv prend le ton d’un pèlerinage politique. »

Dans cette enquête inédite et à contre-courant, Jean Stern démonte une stratégie marketing et politique orchestrée par l’État israélien – le pinkwashing – qui consiste à camoufler la guerre, l’occupation, le conservatisme religieux et l’homophobie derrière le paravent sea, sex and fun d’une plaisante cité balnéaire, Tel Aviv. De Tsahal, armée affichée « gay-friendly », au cinéma – porno ou branché – empreint d’orientalisme, en passant par la frénésie nataliste chez les gays via la gestation pour autrui, l’auteur raconte l’envers du décor d’un rouleau compresseur. Ce « mirage rose » est décrié par les homosexuels palestiniens et les militants radicaux LGBT israéliens, juifs comme arabes.

L’auteur

Cofondateur de GaiPied en 1979, puis journaliste à Libération et à La Tribune, Jean Stern a publié Les Patrons de la presse nationale. Tous mauvais (La Fabrique, 2012).

Dates des rencontres

23 février à Marseille,
18h30, à l’équitable café cours Julien
BDS France Marseille et Palestine 13
https://www.facebook.com/events/2023188057953178/

28 février à Villeurbanne
20h, au Rita-Plage au 68 cours Tolstoï
https://www.facebook.com/events/336587103498721/

1er mars à Lyon
à 20h, à la Maison des Passages, 44, rue Saint Georges (5e arr)
Union Juive Française pour la Paix (UJFP)
https://www.facebook.com/events/554011978331137/

2 mars à Saint-Etienne.
20h, au Remue-Méninges, 43 rue Michelet
BDS France Saint-Etienne en partenariat avec les Démineurs

3 mars à Grenoble
19h30, au 102 rue d’Alembert (avec repas)
Coordination BDS Grenoble

4 mars à Lyon
14h au Centre LGBTI de Lyon, 19, rue des capucins (1e arr.)
Collectif Lesbien Lyonnais
https://www.facebook.com/events/1619010091515751/

21 mars à Metz,
à 19h30. à La Palette, local – café de Couleurs Gaies, 11 rue des Parmentiers
Couleurs gaies et UJFP

En juin à Paris
+ d’infos à venir

 

Cette tournée est coordonnée par la Campagne BDS France.




Lyon participe à la journée nationale BDS pour dénoncer la collaboration d’Axa avec la colonisation et l’armement israéliens

Ce samedi 10 février marque le début sur Lyon de la campagne pour que la société d’assurance AXA cesse de soutenir la colonisation israélienne et se désinvestisse de la société d’armement israélienne Elbit System.

Une quinzaine de militant.e.s avait choisi d’informer les passant.e.s par une diffusion de plusieurs centaines de tracts. De grands panneaux représentant la carte postale à envoyer à la direction Axa avaient été préparés.

Des discussions ont eu lieu, beaucoup de monde se pressait autour du stand, où se trouvaient des informations sur cette campagne, sur le BDS et des cartes postales.

Malgré la température hivernale, tout le monde est resté mobilisé, jusqu’à la diffusion du dernier tract. La campagne est lancée, de nouvelles actions seront proposées !

Voir d’autres photos sur la page FB




Un millier de lyonnais se rassemblent le 9 décembre contre l’annexion de Jérusalem et la décision de Trump fauteur de guerre

Un millier de lyonnais ont protesté ce samedi contre la décision de Trump de reconnaitre « Jérusalem comme capitale d’Israël ».

Cette décision scandaleuse est hors la loi internationale. Par leur présence ils demandaient à l’État français, de renoncer à recevoir Netanyahu le 10 décembre. Ce criminel de guerre colonialiste n’est pas le bienvenu.

Ils demandent que Macron exige (enfin) explicitement la libération de son compatriote Salah Hamouri. Des centaines de cartes postales destinées à Macron ont été diffusées.

En riposte à la décision illégale et provocatrice de Trump :

la France doit reconnaître l’État palestinien sans attendre, et l’Europe doit suspendre l’accord d’association.

En marge du rassemblement, des portraits associés de Trump et Netanyahu ont été brulés et piétinés.

Merci à tous les bénévoles et à tous les présents. Cette belle réaction est un début prometteur pour une large mobilisation lyonnaise pour contrer les plans colonialistes et pour que la justice triomphe en Palestine.

Le mouvement de Boycott Désinvestissement Sanction BDS est un moyen citoyen et non-violent à notre disposition, il faut le développer.

Jérusalem ne doit pas être la capitale d'Israël

Plus de photos




Des militants de LYON participent à la Journée Mondiale d’Action : « Un Monde Sans Mur » le 9 Novembre #WorldWithoutWalls

Rue de la République, devant la FNAC, avec des banderoles, des panneaux les militants ont expliqué le sens de cette mobilisation internationale. Ils ont appelé également à participer à la campagne de boycott de produits HP, entreprise qui équipe le mur de l’apartheid en Palestine. Plusieurs centaines de tracts ont été distribués entrainant l’encouragement de nombreux passants dont certains ont pris contact avec le collectif 69 Palestine.

« Du Mur d’apartheid d’Israël sur les terres palestiniennes au Mur de la honte étatsunien sur les terres indigènes à la frontière avec le Mexique, les murs sont des monuments d’expulsion, d’exclusion, d’oppression, de discrimination et d’exploitation. En tant que peuples affectés par ces murs et en tant que mouvements qui considèrent la justice, la liberté et l’égalité comme moyens pour résoudre les problèmes de cette planète, nous nous joignons à l’appel du 9 Novembre, Journée Mondiale d’Action pour un Monde Sans Mur. »

#StopTheWall