Action AXA à Albertville – 12 décembre 2018

Douze militants de l’Afps d’Albertville étaient présents mercredi matin devant l’agence AXA de l’avenue Victor Hugo.
Nous avons tout de même distribué une centaine de tracts.

Le chef de l’agence Axa nous a reçus pendant un quart d’heure; nous lui avons remis notre dossier.
Il nous a précisé qu’il avait transmis notre lettre de demande de rendez-vous (et explicative) à sa hiérarchie; une réponse lui a été renvoyée précisant que depuis 2017 Axa avait stoppé ses investissements en Israël afin de respecter la charte du groupe AXA. Il a ouvert de grands yeux quand nous lui avons appris que le rapport de Profundo, datant de juin 2018, chiffrait à 53 millions de dollars le montant des participations d’Axa dans les banques Israéliennes. Nous n’avons pas manqué non plus de lui rappeler qu’Axa participe au capital d’Elbit System et que la lettre écrite par SumOfUs et BDS France en septembre à la Directrice de la Responsabilité d’Entreprise du groupe Axa n’avait toujours pas reçu de réponse.
Il nous a « assuré » que notre dossier serait de la même façon retransmis à sa hiérarchie.

A l’extérieur, nous avons réussi à avoir certaines discussions avec quelques personnes.

Nous enverrons notre dossier à la troisième agence Axa d’Albertville. Nous avions déjà fait une action devant la première au mois de mars dernier.

Voir le site




Action AFPS-BDS, #EmbargoContreIsraël à Albertville

Nous avons essayé de créer la surprise, samedi 10 décembre à 16h, sur la Place de l’Europe à Albertville en entonnant la chanson du déserteur adaptée à la demande d’embargo militaire contre Israël (Mr Le Président, je vous fais une lettre… Le boycotteur – texte complet en fin de vidéo). Un vingtaine de militants Afps, Parti Communiste Français, Mouvement de la Paix, Ligue des droits de l’Homme, Parti de Gauche étaient présents pour distribuer cartes postales à adresser au Président de la République (une cinquantaine) et tracts, faire signer la pétition, pendant une heure dans un froid sec. Une information sur le boycott d’HP a été également faite, entreprise assurant la technologie informatique de l’armée israélienne d’occupation.
Bon accueil réservé par les passants, indifférence aussi bien sûr; des discussions intéressantes. Pas d’intervention de la police municipale. Venue impromptue d’une journaliste du Dauphiné Libéré.
Vidéo (6mn) sur le site Afps-Savoie: http://afps-savoie.org/2016/12/11/action-afps-bds-pour-un-embargo-militaire-contre-israel/




Convergence d’actions BDS sur LIDL , fin 2015 – début 2016

Trente-six actions ont été menées d’octobre 2015 à juin 2016 sur 41 magasins LIDL dans 20 villes *(voir les CR dans le fichier joint) par plus de 390 militantEs de 18 collectifs, comités  et groupes locaux BDS France (8), AFPS (5) ou AFPS-BDSF (5), certains regroupant plusieurs dizaines d’associations, syndicats, partis.

Ils/elles ont demandé à LIDL de retirer de la vente les produits des colonies israéliennes en territoire palestinien, notamment les fruits et légumes commercialisés par Mehadrin.

Une partie des actions ont aussi demandé à LIDL de retirer les plaintes déposées par 4 magasins de Montpellier contre des militants de BDS 34.

La lutte continue pour atteindre ces objectifs.

* Montpellier (10/10 ; 23/01 ; 06/02 ; 20/02 ; 27/02 ; 02/03 ; 12/03 ; 26/03 ; 16/04 ; 03/06) ; Perpignan (06/02;23/04 ; 30/04 ; 07/05) ; Lyon (13/02 ; 23/04 ; 21/05) ; Tours (04/06 ; 11/06 ; 30/06) ; Paris (02/04 ; 23/04) ; Nimes (13/02 ; 04/06) ; Lannion (17/10) ; St-Quay Perros (17/10) ; Annonay (07/11) ; Valence (07/11) ; Albertville (22/03) ; Pau (02/04) ;  Vandeuvre (01/04) ; Nancy (02/04) ; Fontenay-sous-Bois (16/04) ; Saint-Etienne (16/04) ; Thionville (16/04) ; Metz (07/05) ; Clermont-Ferrand (03/06) ; Lamalou-les-Bains (11/06)

N.B. ces actions font suite à la journée nationale LIDL du 23 mai 2015 (actions dans 13 villes : http://www.bdsfrance.org/action-nationale-contre-lidl-23-mai-2015/ ) et à d’autres actions antérieures depuis novembre 2014 (voir notamment 15 actions au moins sur le site BDSF et 3 actions sur le site AFPS, dans plus d’une douzaine de villes)




Il milite pour le boycott des produits israéliens en faveur du peuple palestinien

Affichage de Le Dauphiné Libéré_BDS_JG Greilsamer.jpg en cours...

Mercredi soir, à la maison communale du Parc, une quarantaine de personnes est venue écouter la conférence organisées par l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) et animée par Jean-Guy Greilsamer, co-président de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), sur la campagne internationale de « Boycott, désinvestissement et sanctions » (BDS) contre Israël.

« Ce mouvement lancé en 2005 par plus de 170 organisations de la société civile palestinienne, est un engagement citoyen, antiraciste et non-violent contre l’impunité de l’Etat d’Israël et la politique d’apartheid qu’il impose au peuple palestinien », soulignait Jean-Guy Greilsamer.

Le BDS a pour objectif de mettre fin à l’occupation et à la colonisation des territoires occupés, d’obtenir l’égalité des droits et le retour des Palestiniens expulsés lors de la création d’Israël en faisant pression sur les Etats afin qu’ils appliquent des embargots sur les produits fabriqués dans les colonies israéliennes, jusqu’à ce que le pays reconnaisse le droit des Palestiniens et respecte les preceptes du droit international. Outre le boycott économique, le BDS agit sur plusieurs axes comme les domaines sportifs, universitaires et culturels.

« Issu d’une famille juive alsacienne, mon engagement s’est fait naturellement. Nous sommes de plus en plus nombreux à ne pas accepter ce qui se passe là-bas. Même si l’UJFP est minoritaire, elle est loin d’être microscopique », ajoutait Jean-Guy Greilsamer avant de conclure : « en France le BDS a un fort potentiel et l’impopularité d’Israël ne cesse d’augmenter. »

Jean-Philippe POINTET

Source : http://www.ledauphine.com/savoie/2015/10/10/il-milite-pour-le-boycott-des-produits-israeliens-en-faveur-du-peuple-palestinien