BELLE ACTION BDS A PARIS AUJOURD’HUI, DANS LE CADRE DE LA JOURNÉE NATIONALE POUR L’EMBARGO MILITAIRE CONTRE ISRAËL !

Pendant plus d’une heure, une bonne vingtaine de militant-e-s BDS vêtus du T-shirt « Boycott Israël Apartheid» ont diffusé au carrefour de Belleville le tract en pièce jointe, et fait signer la carte postale/pétition pour demander au gouvernement français de refuser de choisir le drone  « Skylark 1LE » pour le renouvellement de son parc de drones de reconnaissance.

Nous avions aussi une banderole et des pancartes.

Ivar Ekeland, président l’AURDIP (Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine) a pris la parole pour dénoncer la politique militaire israélienne violant constamment le droit international.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’accueil des passants, en général curieux et intéressés, a été chaleureux.

Cette action est une étape dans la campagne pour l’embargo sur le commerce d’armes avec l’État d’Israël.

Les tentatives d’intimidation des amis de ce régime d’apartheid n’arrêteront pas notre détermination à nous mobiliser pour les droits du peuple palestinien.

L’audience de la Campagne BDS continue de progresser !




Présentation du livre « Un boycott légitime, pour le BDS universitaire et culturel de l’État d’Israël » Paris, le 24/11/16

Dans le cadre de la campagne pour le boycott culturel et universitaire d’Israël
BDS France-Paris, l’AURDIP (Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine) 
et l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix) vous invitent
le 24 novembre 2016 à 18h30
CICP – GRANDE SALLE
21ter Rue Voltaire – 75011  Paris
M° Rue des Boulets
 
Entrée libre – Inscriptions àrencontre24novembre@gmail.com

Présentation du livre « Un boycott légitime, pour le BDS universitaire et culturel de l’État d’Israël » (La fabrique 2016) 
en présence des auteurs, Eyal Sivan et Armelle Laborie

Défendre la liberté d’appeler au boycott ne va pas à l’encontre de la liberté critique ou de la liberté d’expression, il en fait partie.

L’idée même d’utiliser le boycott de la culture et du savoir comme un moyen de pression politique provoque la perplexité, la réticence ou même le rejet. Alors que le boycott des institutions universitaires et culturelles israéliennes, composant essentiel de la campagne mondiale Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), recueille un nombre croissant de soutiens partout dans le monde, il reste méconnu voire ignoré en France. Il est sujet à de fausses interprétations et donne lieu à des polémiques, y compris parmi les partisans sincères de la paix en Palestine-Israël. Ces interrogations et objections sont dues à une ignorance des termes de l’appel palestinien au boycott universitaire et culturel d’Israël, et se nourrissent aussi de la méconnaissance, des idées fausses et de la perception déformée qui sont diffusées en France au sujet des universités et de la culture israéliennes. Le livre « Un boycott légitime » décrit leur réalité et le contexte dans lequel leur image idéalisée est produite.
Le livre :

Pour l’État d’Israël, la principale source d’exportation vers l’Occident n’est pas faite de mandarines ou d’avocats, ni même d’armement ou de systèmes sécuritaires : l’essentiel, c’est la promotion d’une image, celle de l’ « énergie créative » pour tout ce qui touche à la culture. « Les produits israéliens comme la littérature, la musique, la danse, le cinéma, l’art, la gastronomie, la science et les technologies, l’architecture et l’histoire sont des domaines culturels susceptibles de toucher les publics cible, particulièrement en Europe » explique un ex-député du parti de gauche Meretz.

Or cette vitrine culturelle, comme le prestige international de l’université israélienne, masquent une tout autre réalité : les liens entre cette université et l’institution militaire, le rôle de l’université dans la recherche de nouveaux outils de combat et de renseignement, la discrimination des étudiants palestiniens, l’absence de protestation contre les guerres menées à Gaza… Et l’évidence que les écrivains, artistes et cinéastes du soi-disant Camp de la paix, d’Amos Oz à Amos Gitaï ou David Grossman, ne sont que des dissidents officiels tout à fait inoffensifs.

C’est cette réalité-là qui explique le succès exponentiel du boycott académique et culturel dans le monde entier – et les réactions très vives du pouvoir israélien contre ce qu’il considère désormais comme une « menace existentielle ». Ce boycott ne concerne pas les personnes mais les institutions et ceux qu’elles soutiennent. Il n’est ni un obstacle au dialogue, ni un frein à l’action d’une « gauche sioniste » muette et paralytique. Il est un mode de résistance pacifique et parfaitement légitime.

  • Armelle Laborie
    Armelle Laborie, productrice de films pendant de nombreuses années, a également travaillé dans une agence de communication.
  • Eyal Sivan
    Eyal Sivan est un cinéaste israélien. Parmi ses derniers films : Route 181, fragments d’un voyage en Palestine-Israël (coréalisé avec Michel Khleifi, 2003), Pour l’amour du peuple (coréalisé avec Audrey Maurion, 2004), Jaffa, la mécanique de l’orange (2009) et Un État commun, conversation potentielle(2012).



« UN BOYCOTT LÉGITIME »: Retours des rencontres et débats de la tournée nationale

  • Présentation  à La Java, 7/11 (La fabrique éditions)

Source: La fabrique éditions
64, rue Rébeval 75019 Paris
Tél. et Fax : 01 40 15 02 63
www.lafabrique.fr

  • MARSEILLE, 12/11

La soirée a été organisée dans le local du syndicat « Solidaires ». Une quarantaine de personnes étaient présentes, très attentives, très motivées et pour la plupart déjà convaincues!

Les intervenants se sont présentés.

Armelle Laborie a d’abord parlé de leur démarche et du pourquoi du livre. Eyal Sivan a ensuite expliqué et développé la nécessité du boycott culturel et sa légitimité . Ils ont ensuite répondu aux questions des lecteurs.

Nous avons rappelé l’existence du groupe BDS France Marseille qui a besoin de nouveaux participants.

Les auteurs ont dédicacé leur livre, vendu par la librairie Transit qui était présente à la soirée, autour d’un apéritif offert par BDS Marseille.

marseille-1

  • MONTPELLIER, 14/11

deuxmains2-grande

Après une conférence de presse de plus d’une heure et une soirée passionnante durant laquelle Armelle Laborie et les-deuxEyal Sivan ont présenté leur livre « Un boycott légitime, Pour le BDS universitaire et culturel contre l’État d’Israël » , Armelle et Eyal ont exposé avec conviction quelques uns des arguments pour le boycott universitaire et culturel place de la Comédie (vidéo). Auparavant ils avaient salué les occupants du cinéma « Le Royal-occupé ».

 

 

  • PERPIGNAN, 15/11

Une trentaine de personnes sont venues à la conférence dans la salle du Travailleur Catalan écouter Eyal Sivan et Armelle Laborie présenter leur livre «Un boycott légitime. Pour le boycott universitaire et culturel de l’Etat d’Israël».

Leurs interventions sur le boycott culturel et universitaire ont fait mouche.

Même certains qui étaient réticents au début de la soirée sur le volet boycott culturel ont été conquis par les arguments d’Eyal et Armelle.

Tous les auditeurs nous ont remercié pour cette soirée très enrichissante, qui nous aidera pour nos futures actions sur ce volet de boycott universitaire et culturel.

Un reportage de TVSud a été fait lors de la conférence de presse à la librairie Torcatis.

(Reportage : Laurie Charrié TVSud)

Il a fallu écourter le débat que nous avons clos autour de plats et gâteaux faits maison.

  • TOULOUSE, 16/11

Près de 40 personnes sont venues écouter Eyal Sivan et Armelle Laborie présenter leur livre « Un boycott légitime. Pour le boycott universitaire et culturel de l’Etat d’Israël ». Ce nombre est d’autant plus significatif que plusieurs librairies toulousaines ont regretté de ne pas pouvoir accueillir cette rencontre compte tenu des délais, et qu’elle s’est tenue pour la première fois à la Bourse du Travail, à l’invitation de CGT-Education.

Une audience très attentive, qui  a suivi les explications d’Eyal et d’Armelle montrant que le mythe souvent éculé de l’indépendance de la culture et de l’université avec la politique ne s’applique surtout pas à Israël, où l’une et l’autre se plient sans états d’âme au pilotage culturel, l' »explication » (hasbara) de l’État d’apartheid. Eyal et Armelle ont expliqué que la « culture d’exportation » de l’État israélien vise avant tout à faire passer Israël comme un État européen comme un autre, à l’opposé de ce qu’Israël est en réalité. Ils ont aussi encouragé à soutenir et promouvoir les acteurs culturels israéliens indépendants des financements de l’État.

Il a fallu écourter le débat mais la réponse du public à ce document à deux mains n’a fait aucun doute, la table de presse a été dévalisée.

Audio à suivre…

  • BORDEAUX, 17/11

bordeaux1

La rencontre s’est très bien passée, malgré le refus de dernière minute de la direction de l’université de Bordeaux Montaigne-Montesquieu de mettre un amphi à notre disposition.

Cette décision s’est même étendue à tous les locaux de la fac puisque peu avant 17 h, les vigiles se sont déployés pour fermer tous les accès. Tous… sauf un que nous avons pu occuper dès que nous avons été suffisamment nombreux. Donc un peu de stress pour nous et la crainte de recevoir Armelle et Eyal dans de très mauvaises conditions, avec pour seul accessoire une sono portative…
Tout s’est finalement passé pour le mieux et la conférence a pu avoir lieu dans l’enceinte de la maison des étudiants. Une quarantaine de personnes très attentives et intéressées dont plus de la moitié étaient des étudiants. Ces derniers sont partants pour poursuivre le travail sur le BDS et le BDS culturel et universitaire en particulier. Nous avons prévu d’organiser avec eux une journée de travail dans le courant du mois de mars.

Nous remercions très chaleureusement Eyal et Armelle d’avoir permis cette rencontre

 

bordeaux-2
 Ci-dessous la lettre envoyée à l’annonce du refus de la salle:
Madame Hélène Vélasco-Graciet

Présidente de l’Université Bordeaux Montaigne,

Nous avons reçu avec consternation la lettre  revenant sur l’accord de principe donné pour la mise à disposition d’un amphithéâtre de l’Université Bordeaux Montaigne afin de permettre un débat sur le boycott culturel et universitaire avec Eyal Sivan, réalisateur israélien, et Armelle Laborie, productrice, auteurs du livre Un boycott légitime. Pour le boycott culturel et universitaire de l’État d’Israël.
Ce refus nous met dans une situation délicate.

Nous sommes parfaitement conscients que la question du boycott universitaire et culturel est un sujet de débat. Et nous ne sommes pas surpris que l’université soit réticente à adopter une position favorable à cette stratégie.

Ce que nous ne comprenons pas, c’est que cela conduise à en interdire le débat. La mise à disposition d’un amphi ne signifie pas le soutien à la position des intervenants ! Non seulement cela, mais nous serions même heureux que vous veniez participer à ce débat et que vous y défendiez votre point de vue.

De plus, nous appelons votre attention sur le fait que la proposition de boycott ne concerne pas les individus, mais les institutions. Or, si de nombreux universitaires comme de nombreux artistes israéliens participent à la défense des principes démocratiques contre la politique israélienne, les institutions de cet État en tant que telles sont associées à la politique gouvernementale, et toutes les universités ont des contrats avec l’armée israélienne.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons, Madame la Présidente, de bien vouloir revenir sur la position qui nous a été communiquée.

Dans cette attente, nous vous assurons, Madame la Présidente, de nos sentiments les plus cordiaux.

 

  • LYON, 22/11

eyal3

Près de 70 personnes ont assisté à cette passionnante conférence.Un auditoire très attentif et mobilisé !

eyal1

Une quarantaine de livres ont été vendus.

eyal4eyal2

Merci à Armelle et Eyal, et à tous les organisateur.trice.s de cette tournée!

  • PARIS, 24/11

paris1

 

 

 

 

Près de 60 personnes ont assisté  à la présentation du livre « Un Boycott Légitime » au CICP, en présence des auteurs Eyal Sivan et Armelle Laborie.
Une soirée organisée par BDS France-Paris, l’AURDIP et l’UJFP.
Sont intervenus également Ivar Ekeland, président de l’AURDIP, et Jean-Guy Greilsamer pour l’UJFP.
Public très attentif et intéressé au sujet des boycotts académique et culturel, sûrement les moins connus de la campagne et qui soulèvent le plus de discussions. Le débat qui a suivi les interventions a révélé un intérêt particulier pour la compréhension du fonctionnement de la « Hasbara » propagande et de la stratégie Brand Israël et a finalement été l’occasion pour approfondir ce thème traité dans le livre.

VIDÉOS: Argumentaires pour un boycott culturel et universitaire

  •  Ivar Ekeland, Président de l’AURDIP (aurdip.fr), justifie la pratique du boycott comme arme de luttes des populations pour le droit et la justice.

 

 

  • Un boycott légitime, présentation du livre:  Eyal Sivan présente la démarche et les arguments du livre, dans un contexte actuel où le système universitaire israélien est en collaboration active avec l’appareil sécuritaire, militaire et de propagande d’Israël.

 

  • Hasbara & Brand Israël – Armelle Laborie et Eyal Sivan : du dispositif gouvernemental de la Hasbara à Brand Israël, face à la menace stratégique majeure qu’est devenu le boycott universitaire et culturel.

 

  • Les légitimités du boycott académique de l’État d’Israël: réponses aux questions concernant les diverses légitimités du boycott universitaire et culturel de l’État d’Israël.

 

  • Production et distribution cinématographique israélienne – Armelle Laborie et Eyal Sivan : autant la production israélienne est relativement libre d’expression, autant la distribution est contractuellement assujettie au blanchiment de l’image et des pratiques de l’État d’Israël.

On en parle dans la presse:

  • La Marseillaise

la-marseillaire-15nov2016

  • Midi Libre

ml-15nov2016-eyal

  • TVSud

« Un Boycott Légitime » comment dénoncer les relations entre l’université et l’institution militaire d’Israël

C’est un livre écrit en quelques mois par quatre mains, celles d’ Eyal Sivan et d’Armelle Laborie. Lui réalisateur Israélien et pro Palestinien et elle productrice Française. Ce mardi 15 novembre 2016 ils étaient à la librairie Torcatis à Perpignan pour présenter leur ouvrage et répondront aux lecteurs ce soir lors d’une conférence à la Salle du travailleur catalan à Perpignan.
Reportage: Laurie Charrié TVSud

 

  •  Beur FM

Interview d’Eyal Sivan et Armelle Laborie sur Beur FM le 24/01/2017 :

http://www.beurfm.net/IMG/mp3/PAD_LES_ZINFS_24_01_17.mp3 

Cet article sera enrichi au fur et à mesure des retours que nous recevons des organisateurs.




Dans le cadre de la campagne pour le boycott culturel et universitaire d’Israel

arton1824-8ca03BDS France et AURDIP en collaboration avec UJFP

vous invitent

le 24 novembre 2016 à 18h30

CICP – GRANDE SALLE

21ter Rue Voltaire – 75011  Paris

M° Rue des Boulets

Présentation du livre « Un boycott légitime, pour le BDS universitaire et culturel de l’Etat d’Israël » (La fabrique 2016) 
en présence des auteurs, Eyal Sivan et Armelle Laborie

Inscription à : rencontre24novembre@gmail.com

Défendre la liberté d’appeler au boycott ne va pas à l’encontre de la liberté critique ou de la liberté d’expression, il en fait partie.
L’idée même d’utiliser le boycott de la culture et du savoir comme un moyen de pression politique provoque la perplexité, la réticence ou même le rejet. Alors que le boycott des institutions universitaires et culturelles israéliennes, composant essentiel de la campagne mondiale Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), recueille un nombre croissant de soutiens partout dans le monde, il reste méconnu voire ignoré en France. Il est sujet à de fausses interprétations et donne lieu à des polémiques, y compris parmi les partisans sincères de la paix en Palestine-Israël. Ces interrogations et objections sont dues à une ignorance des termes de l’appel palestinien au boycott universitaire et culturel d’Israël, et se nourrissent aussi de la méconnaissance, des idées fausses et de la perception déformée qui sont diffusées en France au sujet des universités et de la culture israéliennes. Le livre « Un boycott légitime » décrit leur réalité et le contexte dans lequel leur image idéalisée est produite.



Action Boycott à Carrefour avenue d’Italie, Paris 13e

Huit militants du Collectif Palestine 13e (animé par l’Afps Paris-Sud) et de BDS France ont diffusé, ce samedi 1er octobre au matin, 500 exemplaires du tract devant le Carrefour de l’avenue d’Italie (Paris 13e).

Trois pétitions ont été proposées à la signature :

  • l’adresse aux enseignes commerciales du 13e arrondissement : 14 signatures
  • l’adresse à JJ Urvoas pour l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie : 13 signatures
  • la pétition BDS pour l’embargo sur le commerce d’armes avec Israël : 16 signatures

Comme à chaque diffusion, notre action a été dans l’ensemble bien accueillie.

161001 Carrefour Paris 13 1




Journée d’actions pour un embargo militaire contre Israël

Plusieurs villes ont répondu à l’appel à une journée d’action pour un embargo militaire contre Israël.

Bravo à tous les comités (par ordre alphabétique Bordeaux, Hauts Cantons, Lyon, Marseille, Millau, Montpellier, Nîmes, Orléans, Paris, Tours, Saint-Étienne, Strasbourg).

  • Nous poursuivons notre inscription dans le paysage politique malgré les tentatives d’intimidation
  • Nous rencontrons, surtout dans les grandes villes, des interlocuteurs, anti-guerres, écolos, etc, qui sont réceptifs à notre engagement

 

Nous vivons dans une période historique où dans les pays occidentaux (et ailleurs aussi) de plus en plus de gens militent pour (et cherchent à construire) des alternatives politiques et sociétales à tous niveaux, et dans ce contexte notre engagement pour BDS a un rôle particulier et important dans les champs tels que : la solidarité internationale, le vivre ensemble, la politique anti-guerres, la conception des relations internationales, etc

 

Comptes-rendus par ville :

 

  • Hauts-Cantons (34)

Distribution de 450 tracts.

160923 Embargo Hauts Cantons

  • Strasbourg (67)
A Strasbourg nous avons distribué des tracts, fait signer des pétitions embargo,  distribué des cartes postales embargo à envoyer et discuté avec un public nombreux, au centre ville de Strasbourg samedi 24 septembre.

Il y a eu beaucoup de discussions,  les gens étaient très réceptifs,  certains nous ont laissé leurs coordonnées. Nous avons continué  au   forum des associations où nous étions présents  samedi après-midi  et dimanche: plus de 110 signatures de la pétition  embargo, diffusion du 4 pages BDS,  vente  d’huile palestinienne, de brochures, etc. BDS France était bien visible ce WE à Strasbourg, malgré les pressions et intimidations dont nous faisons l’objet.

    160923 Embargo Strasbourg

 

  • Millau (12)
Distribution de tracts dans la convivialité du marché de Millau le 23 Septembre de 10 h à 12 h.
Les personnes sont friandes d’ informations même si elles sont parfois dubitatives sur la portée de l’opinion populaire.
Dans la semaine les communiqués de presse sont bien passés dans les journaux (local et régional).
La radio locale a fait un bon interview qui passera 4 fois et qui dès ce matin annonçait la Journée nationale d’aujourd’hui 24/09.
Les tee-shirts ont un grand impact de visibilité nous étions une dizaine :
Une personne dynamique quoiqu’ en voiture roulante avec d’autres disséminés dans le marché portaient  les visuels, distribuaient les tracts,tout en « tchachant ». Au marché ça « jase ».
L’ information circule bien.
Les autres étaient près d’ une table à un endroit fixe.
62 cartes ont été signées.

 

  • Bordeaux (33)
Nous étions place Saint-Projet à Bordeaux cet après-midi pour l’action embargo militaire.
Très bon contact avec les passants dont certains sont venus à la table pour signer les cartes et demander des infos sur la campagne et ce qu’ils pouvaient faire.
Quarante carte postales signées et pas mal de tracts distribués.
Tout ça dans une atmosphère sereine… et sous un soleil de plomb 🙂

160923 Embargo Bordeaux

  • Marseille (13)
Ce samedi à 15h nous nous sommes retrouvés sur le Vieux-Port, avec le Mouvement de la Paix et les organisations signataires de l’appel.
Diffusion du tract national (plus de 300), distribution de vignettes TEVA, signature de pétitions (une centaine nous n’avions pas plus de feuilles disponibles), des rencontres intéressantes et intéressées par BDS et une prise de parole après les représentants du peuple kurde fort applaudie par le public.
Au cours des quelques minutes dont chacun disposait nous avons rappelé les trois piliers de BDS, qu’il ne pouvait y avoir de paix sans justice pour le peuple palestinien, et que BDS était la réponse non violente aux violations du droit international par les autorités israéliennes. Nous avons demandé le désarmement nucléaire de l’état israélien et appelé à l’embargo sur les armes.

160923 Embargo Marseille

  • Saint-Étienne (42)

Nous étions une centaine à Saint-Étienne à nous réunir pour demander l’embargo militaire contre Israël
Les stéphanois sont toujours réceptifs à l’appel des Palestiniens à travers la campagne BDS, c’est encore plus vrai quand on parle d’embargo militaire.
Les cartes postales sont un très bon outil, 100 ont été remplies aujourd’hui
Des membres du collectif sans armes Saint-Étienne étaient parmi nous et nous ont proposé de tenir un stand à un forum anti-armes qu’ils organisent en Octobre, cela pourra nous permettre de continuer à parler de notre campagne pour l’embargo militaire.

160923 Embargo Saint-Etienne

  • Orléans (45)
Dans le cadre de la 3ème Journée de la transition, nous avons été invité à tenir un stand ce qui tombait bien avec la journée de l’Embargo militaire.
Contrairement à nos précédentes actions de rue (centre ville ou magasin) nous avons rencontré un public différent. Celui-ci est composé d’acteurs associatifs à vocation écologique, sociale et humaine.
Nous avons présenté la campagne BDS et renoué quelques contacts avec certaines associations signataires de l’appel national.
Nous avons également répondu aux questions des visiteurs, venu s’informer sur l’écologie par exemple, qui ont découvert la campagne BDS.
Le bilan est positif, nous nous sommes fait connaître auprès de ces associations, qui de part leur activité n’ont pas forcément le temps de s’informer sur les luttes périphériques.
Nous avons distribué environ 60 cartes postales.

160923 Embargo Orléans

  • Tours (37)

Notre coordination BDS 37 s’est jointe hier à la manifestation de « marche pour la paix » dans la grande rue piétonne de Tours. Nous étions une dizaine de militants et nous avons essentiellement montré et distribué les visuels embargos, en même temps que le tract d’invitation à la soirée publique « BDS » que nous organisons le 3 octobre prochain .
Nous avons pu générer de nombreuses discussions autour du cortège. La présence de BDS a été aussi l’occasion de se manifester auprès des 30 organisations qui ont apporté leur soutien à cette marche pour la paix.

160923 Embargo Tours

  • Lyon (69)

Dans l’objectif d’une Paix juste en Palestine, le collectif 69 Palestine participait à l’action nationale unitaire : « En marche pour la paix – Stop la guerre – Stop les violences ».

Le stand où les tracts et documentations sur l’embargo ont eu beaucoup de succès.
Beaucoup de signatures ont été recueillies pour la pétition « POUR L’EMBARGO SUR LE COMMERCE D’ARMES AVEC ISRAËL ! »
Dans une chaude ambiance de solidarité internationale, de nombreux contacts ont été pris…

160923 Embargo Lyon

  • Montpellier (34)

Malgré le nouveau refus de la Mairie d’accorder l’autorisation de tenir un stand et malgré les intimidations par mail de la préfecture le Comité BDS France 34, sous haute surveillance policière, a mené une action courageuse, déterminée et sans aucun incident qui a reçu un excellent accueil des montpelliérains et montpelliéraines.

Article et photos sur le site de BDS-F 34

160923 Embargo Montpellier

  • Paris (75)

Des dizaines de militant-e-s BDS ont participé à la journée d’action nationale BDS France embargo militaire ce jour.

Quelques photos sur cet album, : https://goo.gl/photos/chg96M5PoHxuvQ4aA

Nous avons débuté vers 14h sur la place de la République, ou nous avons déployé une table avec notre matériel (tracts, pétition, cartes postales pour cette journée notamment) + banderoles et pancartes « embargo militaire contre Israël ». Beaucoup d’intérêt des passants, on a eu une très bonne visibilité sur la place pendant plus d’une heure.

Ensuite nous avons lu le tract embargo appelant à la journée en expliquant pourquoi nous étions là, nous avons scandé des slogans BDS en faisant le tour de la place.

Puis nous avons rallié la « marche pour la Paix ». Là encore, présence visible de BDS France. Entre 35 et 40 personnes dans le cortège BDS embargo Israël de la Marche pour la Paix dont une vingtaine de militant-e-s avec tee shirts BDS, tenant des panneaux Embargo et trois banderoles BDS

Une trentaine de signatures sur la pétition embargo, des stickers Teva distribués et une quinzaine de contacts réalisés en une heure, place de la République.Le secrétaire général d’une fédération de la CGT est même demandeur d’un article sur l’embargo/BDS pour un journal interne, on a accepté avec grand plaisir évidemment, et on a noué de bons contacts qu’on espère continuer à développer à l’avenir.

Très bon contact avec les personnes présentes et avec les organisateurs de la Marche pour la Paix.

160923 Embargo Paris

  • Nîmes (30)

A Nîmes, les militantEs du Comité BDSF 30 et de l’AFPS Nîmes se sont tenus une grande partie de l’après midi sur l’avenue Feuchères, lieu de passage important entre la gare SNCF et les Arènes.

Nous étions très visibles avec stand, panneaux, banderoles, diffusion du tract national, signature de la pétition et des cartes postales (dont nous avons manqué), et nos tee-shirts, bien sûr, le 4 pages, la liste des produits à boycotter, les stickers Teva, etc…
Les passants ont été très interpelés par la présence de Suzanne qui a chanté (remarquablement) pour la Palestine et par la « scène de rue » qui figurait l’arrestation brutale d’une Palestinienne par deux soldats israéliens, interviewés par une journaliste sur les arrestations arbitraires, les massacres à Gaza, le droit international, le projet sioniste et l’utilisation des armes. La scène se terminait par l’arrivée de Barack Obama qui remettait un chèque de 38 milliards de $ pour l’armement israélien(photos et vidéos suivent)
Nous avons ensuite lancé des mots d’ordre pour un embargo militaire contre Israël et fait des prises de paroles.
Les contacts et échanges ont été nombreux et animés.
Notre présence régulière porte ses fruits.
embargo-nimes

 




Retour sur la présence de BDS France à la Fête de l’Humanité 2016

La présence de BDS France à la Fête de l’Huma a été très positive.

Beaucoup de gens se sont arrêtés à notre stand, se sont informés, ont discuté, posé des questions, tenu à manifester leur solidarité, pris ou acheté des documents, laissé leur adresse de messagerie.

Nous avons été un pôle de référence pour BDS.

14224688_1392095457470680_4160229672010504765_n

14264923_1391383404208552_956503927781111056_n

Parmi les documents largement distribués, celui de la liste des produits de l’apartheid israélien à boycotter, le 4 pages de présentation de la Campagne…

Les stickers « TEVA, j’en veux pas » ont également eu beaucoup de succès, et les militant-e-s BDS présents sur le stand ont proposé aux visiteurs d’en coller sur leurs cartes vitales.

Un moment fort a été la venue le samedi après midi de Walid Assaf, ministre palestinien contre la colonisation et le mur, qui dans un discours solennel au haut-parleur dans notre stand nous a remercié chaleureusement pour le soutien précieux que nous apportons au peuple palestinien et a insisté sur l’importance de faire grandir le mouvement BDS.

14333670_1672564886393515_3029878729578318624_n

Salah Hamouri a pris la parole également.

14344793_1672564493060221_5085113334837687635_n

S’en est suivi une dabké devant le stand BDS, comme on peut le voir sur ces photos :

14324522_1392770120736547_8493843667744096546_o

14231137_1392770217403204_408859526493594265_o

La Campagne BDS France a participé le dimanche matin à une rencontre-débat sur BDS aux cotés de l’AFPS et de l’AURDIP, sur le stand de l’AFPS. Celle ci fut très positive également. L’intervention de Régine, militante de la Campagne pour BDS France a été appréciée, ainsi que le débat avec le public. Tous les aspects du BDS ont été abordés avec le public, dont le développement de l’affichage du soutien dans divers pays d’Europe de collectivités territoriales au boycott des produits des colonies et de l’apartheid israéliens.

14364690_1672564286393575_8526865747016848277_n

Régine a souligné que BDS France n’est pas pour l’étiquetage mais pour l’interdiction des produits des colonies.

Guy Perrier de l’AFPS a rappelé l’historique de BDS et Ivar Ekeland, président de l’AURDIP à quant à lui rappelé l’importance des BDS culturel et universitaire.




La Campagne BDS France à la fête de l’Humanité 2016

Nous serons présents les 9-10 et 11 septembre à la fête de l’Humanité 2016 pour vous rencontrer, vous informer, répondre à vos questions et échanger avec vous sur la Campagne BDS.

Le stand BDS se trouve sur l’avenue « Che Guevara » au Village du Monde.

Vous y trouverez du matériel  (tracts, livres, documents, badges, stickers, tee-shirts…) qui vous permettront de faire connaître notre action.

Nous vous y attendons nombreux! BDS

 

Accès à la fête : navettes gratuites .

Le pass 3 jours en pré-vente: 35 €




Convergence d’actions BDS sur LIDL , fin 2015 – début 2016

Trente-six actions ont été menées d’octobre 2015 à juin 2016 sur 41 magasins LIDL dans 20 villes *(voir les CR dans le fichier joint) par plus de 390 militantEs de 18 collectifs, comités  et groupes locaux BDS France (8), AFPS (5) ou AFPS-BDSF (5), certains regroupant plusieurs dizaines d’associations, syndicats, partis.

Ils/elles ont demandé à LIDL de retirer de la vente les produits des colonies israéliennes en territoire palestinien, notamment les fruits et légumes commercialisés par Mehadrin.

Une partie des actions ont aussi demandé à LIDL de retirer les plaintes déposées par 4 magasins de Montpellier contre des militants de BDS 34.

La lutte continue pour atteindre ces objectifs.

* Montpellier (10/10 ; 23/01 ; 06/02 ; 20/02 ; 27/02 ; 02/03 ; 12/03 ; 26/03 ; 16/04 ; 03/06) ; Perpignan (06/02;23/04 ; 30/04 ; 07/05) ; Lyon (13/02 ; 23/04 ; 21/05) ; Tours (04/06 ; 11/06 ; 30/06) ; Paris (02/04 ; 23/04) ; Nimes (13/02 ; 04/06) ; Lannion (17/10) ; St-Quay Perros (17/10) ; Annonay (07/11) ; Valence (07/11) ; Albertville (22/03) ; Pau (02/04) ;  Vandeuvre (01/04) ; Nancy (02/04) ; Fontenay-sous-Bois (16/04) ; Saint-Etienne (16/04) ; Thionville (16/04) ; Metz (07/05) ; Clermont-Ferrand (03/06) ; Lamalou-les-Bains (11/06)

N.B. ces actions font suite à la journée nationale LIDL du 23 mai 2015 (actions dans 13 villes : http://www.bdsfrance.org/action-nationale-contre-lidl-23-mai-2015/ ) et à d’autres actions antérieures depuis novembre 2014 (voir notamment 15 actions au moins sur le site BDSF et 3 actions sur le site AFPS, dans plus d’une douzaine de villes)




FESTIVAL DE LA CNT: « Soutien à la Campagne BDS : Liberté pour la Palestine ! ».

MONTREUIL, Samedi 25 Juin de 15h30 à 17h30

La CNT, confédération syndicale, adhérente à la campagne BDS depuis 2009, a invité la journaliste Riya Hassan, palestinienne originaire du Neguev et coordinatrice du BNC / Campagne internationale de BDS,   le week-end prochain.

Elle participera au Festival de la CNT (http://www.cnt-f.org/festival-cnt/) où un débat sera organisé sur le thème « Soutien à la Campagne BDS : Liberté pour la Palestine ! », le samedi 25 juin, de 15h30 à 17h

Participants au débat:

Riya Hassan / BNC

FX Chaunier / secrétariat international de la CNT

Imen Habib / BDS-France

Emmeline Fagot / UJFP

Yousef Habache (Health Work Committee – Palestine & CDP)

La Parole Errante 9 rue François Debergue, MONTREUIL

Métro: Croix de Chavaux,  L9




Mobilisation BDS au salon de l’armement Eurosatory le 13 juin 2016

1

 

 

 

 

 

Plus d’une dizaine de militant-e-s de la Campagne BDS France vêtus du T-Shirt « Boycott Israël Apartheid, et des militants de l’AFPS, sont intervenus à l’entrée du salon Eurosatory ce lundi 13 juin, et ont diffusé des tracts appelant à un embargo militaire contre Israël.

Quelques PHOTOS ici :

https://goo.gl/photos/JtB9QqnQvnwJTHDe6

VIDEO: https://www.youtube.com/watch?v=tfXeeWd0nVg

Eurosatory est un salon international de la défense terrestre et aéroterrestre qui a lieu tous les deux 2 ans au Parc des expositions de Villepinte et qui se produit cette année dans un contexte de tensions internationales et d’état d’urgence en France.

L’objectif de l’action, menée dans le cadre de la Campagne BDS contre l’impunité d’Israël et pour que cet Etat se conforme au droit international, était d’attirer l’attention des visiteurs et de manifester notre colère contre la participation d’Israël à ce salon de marchands d’armes.

Nous dénonçons ce salon de marchands de mort, et de nombreuses associations anti-guerre, nationales ou internationales, étaient également présentes.

Nous avons vivement dénoncé l’Etat d’Israël, qui tire profit de sa guerre coloniale et sa politique d’apartheid contre le peuple palestinien pour vanter les mérites de son matériel militaire et répressif « testé en situation réelle ».

Les militaires israéliens présents pour promouvoir leurs stands sont pour la plupart des criminels de guerre passibles de lourdes condamnations par la Cour pénale internationale. Les massacres à Gaza de 2014 et les autres politiques répressives d’Israël servent de laboratoire pour les puissances militaires qui cherchent à briser la résistance des peuples qu’elles veulent assujettir.

L’accueil de ces marchands d’armes et les nombreux accords de coopération militaire et sécuritaire noués entre la France et Israël sont plus qu’indécents, mais ils n’empêcheront pas le développement international de la Campagne BDS, qui remporte de nombreuses victoires malgré les tentatives d’Israël, et ici du gouvernement actuel, de la criminaliser.

Nous appelons à répondre à l’appel de la société civile palestinienne pour l’ embargo militaire contre l’Etat d’Israël jusqu’à ce qu’il respecte le droit international, et à amplifier cette campagne pour l’arrêt de toute relation à des fins militaires et sécuritaires avec Israël.

EMBARGO MILITAIRE CONTRE ISRAEL !

EUROSATORY, ASSEZ DE TUERIES!

BOYCOTT ISRAEL APARTHEID !

La Campagne BDS France

www.bdsfrance.org – campagnebdsfrance@yahoo.fr

ENGLISH

ISRAEL AT EUROSATORY WEAPONS FAIR : STOP THE MILITARY COOPERATION WITH THIS CRIMINAL STATE!

Today 13 June activists of the BDS France Campaign, dressed in “Boycott Apartheid Israel” T-shirts, together with activists from the France-Palestine Solidarity Association, conducted an action at the entrance to the Eurosatory weapons fair and distributed leaflets calling for a military embargo against Israel.

Eurosatory is an international arms fair for ground and air defence systems, which is held every two years at the exhibition centre in Villepinte near Paris, and which takes place this year in a climate of global tension.

The objective of the action, conducted in the framework of the BDS Campaign against Israel’s impunity and which aims to force this State to comply with international law, was to attract the attention of visitors and to express our anger at Israel’s participation in this fair for weapons dealers.

Numerous national and international anti-war organizations were present to join us in condemning this gathering of the merchants of death.

We vehemently denounced the State of Israel, which takes advantage of its colonial war and its policies of apartheid against the Palestinian people to promote its military and repressive equipment “tested in real conditions”.

Most of the Israeli military personnel who were present to promote their stands are war criminals and liable to heavy sentences by the International Criminal Court. The 2014 massacres in Gaza and other repressive policies by Israel serve as a laboratory for military powers who seek to break the resistance of the peoples they want to subjugate.

The hosting of those weapon dealers and the numerous military and security agreements between France and Israel are more than indecent, but they will not prevent the international development of the BDS Campaign, which is achieving many victories despite the attempts by Israel and the current French government to criminalize it.

We call for a response to the appeal by Palestinian civil society for a military embargo against the State of Israel until it respects international law, and to amplify this campaign by putting an end to all military and security relations with Israel.

MILITARY EMBARGO ON ISRAEL !

EUROSATORY, STOP THE KILLING!

BOYCOTT APARTHEID ISRAEL!

 

The BDS France Campaign

www.bdsfrance.org – campagnebdsfrance@yahoo.fr

===============

 

 

 




Action BDS à Paris le 3 juin 2016: AirBnB dégage des colonies!

 

airnbe1

#‎AirBncolonies‬.

Après une première action au siège parisien de la société  AirBnB le 10 mars dernier, des militant-e-s de la Campagne BDS France et de SumOfUs ont mené une action ‪#‎BDS‬  le 3 juin au siège de « Fidelity », important investisseur d’AirBnB, dans le cadre d’une journée d’action internationale.

Les signatures de plus de 150 000 personnes demandant à AirBnB de cesser de tirer profit de l’expropriation des palestiniens en proposant des logements dans les colonies ont été remises. AirBnB, dégage des colonies!

#‎AirBncolonies‬. airnbe2airnbe5airnbe3




BDS France à Nuit Debout le 15 mai à Paris

20160515_182246

Le stand de BDS France à Nuit debout Place de la République à Paris a eu beaucoup de succès le dimanche 15 mai dernier.

Nous participons à une commission Palestine Toujours Debout, qui est pour la liberté d’expression de la Campagne BDS. Nous expliquons dans cette commission notamment les objectifs du mouvement BDS et son contexte en France, tout en répondant aux nombreuses questions des gens qui se regroupent alors autour de nous.

 De nombreuses personnes manifestent leur volonté de participer aux activités de BDS France.

Notre présence le 15 mai a été particulièrement fructueuse ; c’était à la fois la journée internationale Global Debout et la commémoration de la Naqba par la projection de films suivis de débats par Cinéluttes, avec la participation de plusieurs associations palestiniennes, de Ciné Palestine et de BDS France.

ll y a eu une forte affluence.

Autour de notre stand, de nombreuses discussions, une présence importante des militant-e-s, de nombreuses prises de contacts, de fortes ventes de matériel militant (beaucoup de T-Shirts, de badges et de documents militants).

Il y a eu plusieurs sionistes aussi, que notre présence dérangeait …, mais le public était largement sympathisant, et comme à chaque fois de nombreuses personnes découvraient BDS (la Place de la République offre un turnover extraordinaire !)

Cinéluttes a été un succès. Michèle Sibony, Dominique Grange et Jean-Guy Greilsamer ont assuré notre participation dans la plage horaire qui nous était impartie.

 Ci-dessous quelques photos:

13178649_1298453656834861_1845807697431379138_n

13245388_1298453650168195_1897236154534790600_n

20160515_193838
20160515_182147
20160515_193204



Soirée BDS le 18/03 à Paris: « De l’Afrique du Sud à la Palestine : BDS héritière​ des luttes de libération « 

La Campagne BDS France et Sortir du Colonialisme vous invitent à une soirée/débat inédite sur le thème:

 » De l’Afrique du Sud à la Palestine : BDS héritière​ des luttes de libération « 

vendredi 18 mars 2016 

CNT
Confédération Nationale du Travail
33, rue des Vignoles
Métro Avron ou Buzenval

Du mouvement pour les droits civiques aux Etats-Unis à la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, le boycott en tant que mouvement citoyen, anti-raciste et non violent a inspiré de nombreuses luttes de libération. Lors de cette soirée, nos invité-e-​s reviendront sur ce passé en le liant à l’actualité en Palestine/Israël et en le connectant à la lutte du peuple palestinien pour son autodétermination à travers la Campagne BDS initiée en 2005 par plus de 171 associations de la société​té civile palestinienne.

Les intervenant-e-​s seront :

 Kristian Bailey:  journaliste indépendant, originaire de Détroit, il concentre son travail sur la construction des ponts entre luttes Noires et Palestiniennes. Il a coordonné l’appel à la solidarité « Black4Palestine » en 2015. Diplômé de Standford en 2014, il a durant ses études été actif dans l’association ‘Student for Justice in Palestine’ tant à l’échelle de son campus qu’à l’échelle nationale. 

Marie France Cohen Solal : militante de longue​ date, engagée sur plusieurs fronts et notamment dans la solidarité pour le peuple palestinien, elle est membre de l’Afps Paris Sud, de l’UJFP et de la la Campagne BDS France. 

Yasser Qous : est né et a grandi dans la vieille ville de Jérusalem. C’est un descendant de la communauté africaine. En 2006, avec un groupe d’amis, il a ré-ouvert le Centre de la communauté africaine, qui avait été fermé depuis plusieurs années, à la seconde intifada palestinienne. Aujourd’hui, avec Yasser à sa direction, le Centre est ouvert à plusieurs communautés de la ville, conservant ses héritages africains et palestiniens. 

Des tables d’informations BDS seront à votre disposition, fournies en documentations et matériels variés (Brochures, 4 Pages..etc..)

Inscription à : rencontre18mars@gmail.com

FB: https://www.facebook.com/events/943498799075192/

Twitter:@campagnebds 

#BDS18mars




Soirée BDS le 18 mars 2016 à Paris: « De l’Afrique du Sud à la Palestine : BDS héritière​ des luttes de libération »

affiche V4.3

Dans le cadre de la Semaine anticoloniale 2016

La Campagne BDS France et Sortir du Colonialisme vous invitent à une soirée/débat inédite sur le thème : « De l’Afrique du Sud à la Palestine : BDS héritière des luttes de libération »

 

 » De l’Afrique du Sud à la Palestine : BDS héritière​ des luttes de libération « 

vendredi 18 mars 2016

CNT
Confédération Nationale du Travail
33, rue des Vignoles
Métro Avron ou Buzenval

Du mouvement pour les droits civiques aux Etats-Unis à la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, le boycott en tant que mouvement citoyen, anti-raciste et non violent a inspiré de nombreuses luttes de libération. Lors de cette soirée, nos invité-e-​s reviendront sur ce passé en le liant à l’actualité en Palestine/Israël et en le connectant à la lutte du peuple palestinien pour son autodétermination à travers la Campagne BDS initiée en 2005 par plus de 171 associations de la société​té civile palestinienne.

Les intervenant-e-​s seront :

 Kristian Bailey:  journaliste indépendant, originaire de Détroit, il concentre son travail sur la construction des ponts entre luttes Noires et Palestiniennes. Il a coordonné l’appel à la solidarité « Black4Palestine » en 2015. Diplômé de Standford en 2014, il a durant ses études été actif dans l’association ‘Student for Justice in Palestine’ tant à l’échelle de son campus qu’à l’échelle nationale.

Marie France Cohen Solal : militante de longue​ date, engagée sur plusieurs fronts et notamment dans la solidarité pour le peuple palestinien, elle est membre de l’Afps Paris Sud, de l’UJFP et de la la Campagne BDS France.

Yasser Qous : est né et a grandi dans la vieille ville de Jérusalem. C’est un descendant de la communauté africaine. En 2006, avec un groupe d’amis, il a ré-ouvert le Centre de la communauté africaine, qui avait été fermé depuis plusieurs années, à la seconde intifada palestinienne. Aujourd’hui, avec Yasser à sa direction, le Centre est ouvert à plusieurs communautés de la ville, conservant ses héritages africains et palestiniens.

Des tables d’informations BDS seront à votre disposition, fournies en documentations et matériels variés (Brochures, 4 Pages..etc..)

Inscription à : rencontre18mars@gmail.com

imageFB: https://www.facebook.com/events/943498799075192/

Twitter:@campagnebds

#BDS18mars




Remise de la pétition à AirBnB : dégage des colonies !

Voici une revue de presse non exhaustive à ce jour des articles au sujet de notre action de ce matin, la Campagne BDS France est notamment nommément citée à plusieurs reprises.

LE POINT :

http://www.lepoint.fr/monde/israel-une-campagne-pour-deloger-airbnb-des-colonies-10-03-2016-2024437_24.php

L’EXPRESS :

http://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/des-ong-disent-non-a-du-airbnb-en-cisjordanie-occupee_1772199.html

RTL.BE :

http://www.rtl.be/info/monde/international/des-ong-disent-non-a-du-airbnb-en-cisjordanie-occupee-801130.aspx

20 MINUTES :

http://www.20minutes.fr/tv/afp-actus/227837-airbnb-denonce-pour-louer-des-logements-dans-les-colonies

SAPHIRNEWS :

http://www.saphirnews.com/Israel-une-coalition-internationale-lancee-pour-deloger-Airbnb-des-colonies_a22083.html

LE COURRIER DE L’ATLAS :

http://www.lecourrierdelatlas.com/1100810032016Operation-reussie-devant-les-locaux-d-Airbnb-des-militants-de-BDS.html#sthash.qFtbhZPW.gbpl




Face aux défenseurs d’un régime colonial, raciste et d’apartheid, nous ne nous laisserons pas intimider !

logo-bds-new2

La Campagne BDS France, le 8 mars 2016

Les amis de l’Etat raciste, colonial et d’apartheid israélien essaient tout ce qu’ils peuvent pour tenter de faire croire que le mouvement BDS serait raciste et/ou illégal pour détourner l’attention de l’opinion publique du sort tragique imposé au peuple palestinien.

Le dimanche 6 mars à Paris lors de la manifestation dans le cadre de la journée internationale de luttes pour les droits des femmes, un incident inédit et grave s’est produit. Des policiers en civil ont observé la manifestation puis interpellé une jeune femme vêtue du T-Shirt « Boycott Israël Apartheid / Justice en Palestine » qu’ils ont conduite au commissariat. Les manifestan-te-s solidaires se sont arrêté-e-s et ont scandé des slogans en soutien à la Campagne BDS jusqu’à ce que Hasna soit relâchée du commissariat. Elle est convoquée le lundi 14 mars à 14H au commissariat rue des Ours au motif : « Provocation à la haine en raison de l’origine par écrit »

En juin 2015, Benyamin Netanyahou a lancé un appel afin de constituer un « large front » et mener la guerre contre BDS. Les dirigeants français, menés par le premier ministre (lui-même se déclarant « éternellement lié à Israël ») se sont depuis lors engagés plus encore dans la répression politique de la Campagne internationale BDS afin de soutenir le criminel de guerre au pouvoir à Tel-Aviv : Cela se traduit entre autre par le vote d’un vœu présenté en Conseil de Paris par le PS, parti de la maire Anne Hidalgo, et LR, pour condamner la campagne BDS et par les intimidations et procès politiques à l’encontre des militants BDS qui appellent au respect du droit international

Le 7 mars, lors du dîner du CRIF ; officine au service de la politique criminelle d’un état qui viole le droit international depuis sa création, le 1er ministre de la France n’a pas hésité à surenchérir « « Et puis (…) il y a l’antisionisme, c’est-à-dire tout simplement le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël» !

Face aux succès grandissants du mouvement BDS dans le monde, qui est un mouvement citoyen, antiraciste et non-violent pour les droits fondamentaux du peuple palestinien, Israël n’a pas d’autre ressource que d’essayer de faire interdire BDS pour cause d’antisémitisme.

Mais aujourd’hui la grande majorité de l’opinion publique ne se laisse plus embarquer dans l’ignoble chantage à l’antisémitisme, et de plus en plus de Juifs ont rallié la Campagne BDS. Coloniser un pays, écraser le peuple autochtone, le pousser à bout et lui imposer un régime d’apartheid au nom des Juifs du monde entier, qui se risque à contester que cela ne peut que favoriser l’antisémitisme ?

Nous rappelons, au 1er Ministre, au Ministre de l’intérieur ainsi qu’au Ministre de la Justice, le courrier en date du 20 novembre 2015 adressé à Mme Taubira alors Ministre de la Justice par Jean-Jacques Urvoas, Président de la Commission des Lois et député du Finistère, membre du Parti Socialiste :

Aujourd’hui, Les politiciens qui soutiennent le régime israélien d’apartheid sont à court d’arguments : ils amalgament l’antisionisme avec l’antisémitisme et le terrorisme, ils prennent les juifs du monde entier en otage, voulant obstinément en faire les complices des crimes de guerre et d’apartheid d’un état qui leur est étranger. Ils osent prétendre que BDS est illégal mais cautionnent les violations constantes du droit international et des droits humains par l’état israélien.

Nous ne plierons pas, BDS continuera, nous resterons aux côtés du peuple palestinien et des anticolonialistes israéliens jusqu’à ce que les 3 objectifs de la campagne BDS soient réalisés : mettre fin à la colonisation, à l’occupation et démanteler le mur, gagner l’égalité des droits des Palestiniens d’Israël, et appliquer la résolution 194 de l’O.N.U. sur le droit au retour des réfugiés palestiniens.

www.bdsfrance.org

campagnebdsfrance@yahoo.fr




IAW 2016 : Participez dans votre ville!

Un an après le succès de la semaine contre l’apartheid israélien 2015, la campagne BDSFrance vous invite à participer à l’édition 2016 dans votre ville!Affiche_IAW_FR_2016
Cette semaine contre l’apartheid (IAW), commencée en 2005, a lieu dans plus de 150 villes dans l’objectif de dénoncer le projet colonial israélien et développer la campagne de Boycott, Désinvestissement, Sanctions.

Depuis octobre dernier, des dizaines de milliers de Palestiniens se soulèvent contre le régime colonial israélien à travers toute la Palestine historique. Ce soulèvement, mené par les jeunes palestiniens dont de nombreux étudiants, est une réponse à l’intensification du nettoyage ethnique et à la politique d’oppression mise en place par Israël à Jerusalem (capitale de la Palestine) et dans tout le pays.

Alors que le gouvernement français, soutien officiel du régime sioniste, réprime le mouvement de soutien au peuple palestinien, ces évènements seront l’occasion d’envoyer un message clair: face à la répression et aux intimidations, nous continuerons à affirmer notre solidarité avec la résistance du peuple palestinien et à soutenir l’appel au Boycott, Désinvestissement, Sanctions lancé par la société civile palestinienne elle-même.

Au programme actions de rue, expositions photos, conférences, projections et rencontres !
IsraeliApartheidWeek en France
IsraeliApartheidWeek international

#IsraeliApartheidWeek 2016: le programme complet!

Bordeaux (Plus d’infos à venir)
*14 mars à 18H : Conférence avec Yasser Qous, Kristian Davis Bailey et Siham Assbague
*16 mars à 18H : Conférence avec Julien Salingue, Naji Owdah et Wadia Layla
Université de Bordeaux

Grenoble (Plus d’infos à venir)
*16 mars : Défilé anti-apartheid avec une troupe de Batucada dans le quartier de la Villeneuve
20h : Conférence « histoire populaire des luttes anti-apartheid » avec Kristian Davis Bailey, Kenjah Comité Traite Négrière Esclavage (CTNE)
salle polyvalente des Balladins
Organisateurs: BDS, FUIQP, Comité Traite Négrière Esclavage (CTNE)

Lille (Plus d’infos à venir)
*8 mars à 19h: »la lutte des femmes ici et ailleurs » A la salle concorde de Lille, 65 rue Saint Bernard 59000 Lille (métro porte des postes) avec Fatiha Ajbli, Docteure en Sociologie spécialisée sur les problématiques d’emploi des nouvelles générations de Françaises musulmanes
*9 mars à 18H: Conférence « Les violences d’Etat » avec Kristian Davis Bailey Yasser Qous et Said Bouamama – MDE de Lille1 avenue Carl Gauss Villeneuve d’Ascq – Metro Cité Scientifique + buffet et concert
Organisateurs : Generation Palestine Lille
Plus d’infos : https://www.facebook.com/events/957360547646687/

Marseille (Plus d’infos à venir)
Expositions Photo
Projection : Les prisonniers Palestiniens
*17 mars : Conférence « solidarité et militantisme en milieu universitaire »

Montpellier (Plus d’infos à venir)
*1er Mars 20h – cinema Utopia : « Roadmap to Apartheid » à l’initiative du comité BDSFrance34
*12 mars – Action de boycott contre l’apartheid
*13 mars 15h – Cimade – Liberté pour les prisonniers palestiniens avec Shadid Atili (ex ministre de l’eau), Raed Amer (Pdt du club des prisonniers Palestiniens) et Issa Qaraqe (Responsable du comité pour les prisonniers palestiniens)
*17 mars : Université Paul Valery
Co-organisé par Solidaires Etudiant-e-s (Univ. Paul Valéry) et le Comité BDSFrance 34.
– 12h-14h Animations, stand, prises de parole, diffusion de tracts…sur le campus.
– 18h  L’apartheid israélien : Témoignages Palestiniens
– Wadia Layla, étudiant, réfugié, camp de Deishe (au sud de Betléem)
– Naji Owdah, animateur, réfugié, Camp de Deishe.
Soutenue par (premiers signataires) : Alternative Libertaire (AL), Association des Palestiniens du Languedoc-Roussillon,(APLR), ATTAC Montpellier, Campagne Civile internationale pour la Protection du Peuple Palestinien ( CCIPPP34), CIMADE L.R, Collectif des musulmans de france (CMF), Comité de soutien à Georges Ibrahim Abdallah (CSGIA), Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN), Tricoteuses en furie (TF), Union Juive Française pour la Paix (UJFP),

Nantes (Plus d’infos à venir)
*9 Mars à 17h30, Salle de conférence (Censive) : « Colonisation et Apartheid vus du ciel », par Génération Palestine,
*11 Mars à 12h30, Amphi A (Tertre) : « La résistance de la jeunesse palestinienne », avec Kristian Davis Bailey (Black4Palestine) et Wadia Layla (Militant palestinien),
*12 Mars à 18h, à B17 : « Répression des luttes aux Etats-Unis, en Palestine et en France », avec Kristian Davis Bailey (Black4Palestine) et le collectif « Nantes en résistances »,
*14 Mars à 12h, Amphi C (Tertre) : « Le mouvement BDS en France », avec Marie-France Cohen-Solal (Campagne BDS),
*16 Mars à 17h30, Salle de conférence (Censice) : Projection de « Roadmap to Apartheid », de Ana Nogueira et Eron Davidson.
Organisateurs : Solidaires Etudiant-e-s et Generation Palestine 44
Plus d’infos : https://www.facebook.com/events/462993230570098/

Nîmes (Plus d’infos à venir)
* 2 mars :
– de 11h30 à 14h30 => stand d’information et saynettes de rue,  à l’entrée de la Faculté Vauban, Montée du Fort
– de 17h30 à 19 h => rassemblement de solidarité avec les prisonniers palestiniens et saynettes de rue, avenue Feuchères (près de la gare SNCF)
co-organisée par le Comité BDSF30, l’AFPS Nîmes, Femmes en Noir, UJFP, Europalestine

Paris (Plus d’infos à venir)
*14 mars, « Education contre l’occupation », 18H30 – 21H00: Projection du film « Depuis que je suis né » à l’université Paris 8, suivie d’un échange avec la réalisatrice puis d’une conférence débat avec Nadji Owdah et Wadia Layla. Organisée par le Collectif Palestine Paris 8 et le syndicat Solidaires Etudiant-es.
https://www.facebook.com/events/921188327970620/
*19 mars, Soirée de soutien à Georges Ibrahim Abdallah, 19h, au CICP, suivi d’un concert de Rap
*20 mars, match amical organisé par le Ménilmontant Football Club 1871 (AFA) et Generation Palestine Paris dans l’après midi suivi d’un débat/échange avec Kristian Davis Bailey et les militants.
*22 mars, conférence sur « Lutter contre l’apartheid à l’université », à partir de 18h à l’université Paris 8. Organisée par Generation Palestine Paris et le Collectif Palestine Paris 8. Kristian Davis Bailey et unE militantE du collectif seront les principaux intervenants.
https://www.facebook.com/events/209980499355607/
*23 mars : Soirée sur le thème « Racisme structurel et institutionnel, cas des USA, de la France et de la Palestine », organisée par Generation Palestine Paris à la Maison de la citoyenneté, Ivry, à partir de 18H30. Les invités sont Kristian Davis Bailey, Marjorie Moya et unE militant de GP
https://www.facebook.com/events/197770277245966/

Rennes (Plus d’infos à venir)
*14 mars Porteur de Parole – métro Villejean-Université
*15 mars à partir de 17h30 : conférence avec Nadji Owdah et Wadia Layla – Université de Rennes 2, amphi E3
*16 mars à partir de 17h30: ciné-débat, présentation et diffusion entre autre d’un court métrage réalisé par un groupe de jeunes partis l’été dernier en Palestine – Université de Rennes 2, amphi E3
*19 Mars : action BDS
*23 mars : conférence avec Julien Salingue présentation de son dernier ouvrage, la Palestine des ONG – IEP de Rennes

Rouen (Plus d’infos à venir)
Programme du Groupe AFPS et CRPJDPI (Collectif Rouennais pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens)
* 2 mars – 18h – Maison de l’université – Mont Saint Aignan – Amélie LEFEBVRE, avocate au barreau de Paris, spécialiste de la CPI : « La cour pénale internationale et la Palestine. Etat de droit ou loi de la jungle? »
* 19 mars – 14h30 – Action BDS- camp de Gaza, Parvis Saint Sever, Rouen gauche
* 30 mars : Bernard Pellegrin. Les relations diplomatiques France / Israël de 1945 à 2012. De la fission au fusionnel. Une relation compliquée! !
* 23 avril – 14h30 – Action BDS- camp de Gaza, Parvis Cathédrale Rouen,

Saint-Etienne (Plus d’infos à venir)
BDS42 et Union des étudiants communistes Loire
* 1er Mars à partir de 18h  à l’université Jean Monnet => Projection Les Panthères Noires d’Israël parlent »
* 12 mars Conférence – débat avec Mustafa Muhammad
* 22 mars conférence débat avec Eric Hazan
(Plus d’infos à venir) : Diffusion de « Roadmap to Apartheid » suivi d’une discussion et présentation de la campagne BDS

Toulouse (Plus d’infos à venir)
* 15 mars – 12h30 – Université Jean Jaurès/Mirail amphi 9  => rencontre avec Kristian Davis Bailey (Black for Palestine)
* 15 mars – 20h30 – Maison de Quartier de Bagatelle => rencontre avec Kristian Davis Bailey (Black for Palestine)
« L’apartheid universitaire en Palestine et les luttes de la jeunesse en Palestine, aux Etats-Unis et en France ».
* 16 mars – 12h30 – Université Jean Jaurès/Mirail amphi 9 => Projection/débat autour du film Roadmap to Apartheid
* 17 mars – 12h30/14h – Université Jean Jaurès/Mirail => interventions artistiques en solidarité avec la Palestine (cirque, graf’, buffet)
* 18 mars – 18h – terrain de foot de l’Université Jean Jaurès/Mirail => tournoi de foot en solidarité avec la Palestine
Organisateurs : BDS France Toulouse
Plus d’infos : https://www.facebook.com/events/754776691289453/

 




Une action de boycott en réponse aux voeux de la maire de Paris contre BDS

Le 16 février 2016 à l’initiative de Anne Hidalgo, Maire PS de Paris, un vœu était adopté au conseil de Paris avec le vote PS-LR. Un vœu contre l’appel au « boycott des produits israéliens ». Un vœu qui affiche cyniquement le soutien à la politique coloniale criminelle de l’État israélien. Dans cette période ce crise intense, de chômage, de grèves et manifestations des salariés et des paysans le PS et LR affichent leurs priorités : répondre à l’appel Netanyahou d’attaque contre le BDS. Attaque contre un mouvement citoyen international, non-violent et antiraciste.

Le comité BDS France 34 a répondu a cette provocation et a dédié à la Maire de Paris son action de boycott du samedi 20 février.

ON LÂCHE RIEN !




Succès du rassemblement de contestation contre la condamnation de BDS par le Parti socialiste et Les Républicains de Paris

Communiqué BDS France – 18 février 2016

Malgré les appels de tout le mouvement de solidarité avec le peuple palestinien, dont cet appel de BDS France à tous les élus de Paris antiracistes et pour une paix juste:

http://www.bdsfrance.org/les-elus-antiracistes-et-pour-une-paix-juste-entre-palestiniens-et-israeliens-ne-peuvent-que-sopposer-a-la-condamnation-de-la-campagne-bds/

les élus du Parti Socialiste et des Républicains au Conseil de Paris ont voté lors de la séance du 16 février le vœu honteux qu’ils présentaient pour condamner le mouvement international BDS. Ils l’ont fait en catimini, anticipant les dates précises du vote qui circulaient.

Un contre-vœu pour la liberté d’expression de BDS a été présenté à l’initiative de Danielle Simonet du Parti de Gauche. Il a été voté par les élus PG, PCF et EELV du conseil de Paris, mais n’a pas pu faire échec à l’alliance du Parti Socialiste et des Républicains : 

http://www.daniellesimonnet.fr/wp-content/uploads/2016/02/BDS.pdf

Cette alliance traduit le soutien de ces deux partis à la politique coloniale et d’apartheid de l’Etat d’Israël, condamnée par de multiples résolutions internationales.

IMG_5006

Tous les discours sur le  « dialogue » avec les autorités israéliennes cherchent en réalité à empêcher que la vérité soit faite sur le sort tragique du peuple palestinien et à normaliser la situation d’occupation, de colonisation et de répression brutale qu’il subit.

Le PS et LR de Paris se sont réclamés dans leur vœu de leurs relations avec les villes de Ramallah, Jéricho et Bethléem. Les maires de ces trois villes leur ont écrit pour leur demander de ne pas condamner BDS, mais cela les a laissés indifférents.

Le chantage à l’antisémitisme du PS et LR est ignoble : leur discours assimile l’ensemble des Juifs à la politique d’Israël et s’appuie sur la mémoire du génocide nazi, alors que de nombreux Juifs dans le monde participent au mouvement BDS pour la paix, la justice et l’égalité.

Un rassemblement de protestation réunissant plus d’une centaine de manifestants pour affirmer notre détermination à continuer BDS a eu lieu mardi 16 février à partir de 17H à Paris Place du Châtelet.

Ce rassemblement a été autorisé par la Préfecture de Paris sous réserve de s’abstenir de toute expression visuelle ou sonore en faveur du « boycott des produits israéliens » !

De nombreuses banderoles et pancartes ont été déployées, pour la liberté d’expression, pour BDS, contre l’occupation, la colonisation et l’apartheid israélien et contre la complicité de la Mairie de Paris.

IMG_4999

Autour de la banderole de BDS France illustrant le rétrécissement continue de la Palestine de 1947 à aujourd’hui, plusieurs intervenant-e-s ont pris la parole :

Jean-Guy Greilsamer de BDS France, Omar Slaouti, militant associatif , Eric Coquerel coordinateur du Parti de Gauche, Raphaëlle Primet du Parti Communiste, Verveine Angeli de Solidaires et Didier Fagart de l’AFPS.

Nous ne nous laisserons pas intimider !

BDS continuera jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international !

La Campagne BDS France

www.bdsfrance.org – campagnebdsfrance@yahoo.fr

IMG_5007

IMG_5008

IMG_5001

IMG_5002