La finale de « Destination Eurovision » perturbée par des militants LGBT et de la Campagne BDS France

Le 28 janvier 2019

Comme lors de l’intervention du samedi 19 janvier 2019 dont l’écho médiatique a été important des opposant-e-s à la tenue en Israël de l’Eurovision 2019 ont samedi 26 janvier perturbé le bon déroulement de la finale de la sélection de la ou du candidat-e qui représentera la France.

Mais cette fois le staff qui organisait la cérémonie, échaudé par la manifestation du samedi précédent, était sur les dents !

Le service de sécurité a été renforcé : téléphones portables interdits dans la salle, portique de sécurité, fouille au corps avec palpation de la poitrine pour les femmes, et une vingtaine de personnes ont été arrêtées avant qu’elles aient pu perturber la cérémonie à leur tour. Malgré ce dispositif des militants ont réussi à faire entrer des pancartes et drapeaux palestiniens dans la salle d’enregistrement pour appeler au boycott de la tenue de l’Eurovision dans L’État d’apartheid israélien.

Et deux militants du collectif LGBT pour la Palestine et de la Campagne BDS France à Paris ont réussi à monter sur scène et se sont positionnés à côté du présentateur Garou et de l’artiste Chimène Badi avant d’être délogés par le service d’ordre. Ils tenaient des pancartes « Non à l’Eurovision 2019 en Israël » et « Ne chantez pas pour l’apartheid israélien » puis ils ont subi des propos homophobes proférés par la police tandis qu’un autre militant a subi des propos racistes.

Ceci a contraint France Télévisions à censurer ce passage en effectuant une coupe à la 6:52 minutes, cette finale étant retransmise en léger différé.

En même temps à l’extérieur des militants du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens (CNPJDPI) et de la Campagne BDS France, co-initiateurs du site et de la pétition manifestaient avec banderoles et tracts.

Le candidat de la France a été élu, mais nous sommes déterminés à continuer de participer activement à la campagne internationale contre l’Eurovision 2019 à Tel Aviv et au rejet de toute tentative de blanchiment des crimes de l’Etat israélien.

La Campagne BDS France Paris