[Communiqué BDS France] Le match amical entre le FC Barcelone et le Beitar Jérusalem n’aura pas lieu !

Le match amical entre le FC Barcelone et le Beitar Jérusalem n’aura pas lieu !

Communiqué de la Campagne BDS France

Le 16 juillet 2021

Le match « amical » de pré-saison entre l’équipe espagnole de Barcelone et l’équipe israélienne du Beitar Jérusalem initialement programmé pour le 4 août prochain n’aura finalement pas lieu !

En effet, suite à des interpellations palestiniennes rappelant la colonisation de Jérusalem en violation manifeste du droit international, l’équipe espagnole avait exigé que le match ne se joue pas à Jérusalem.

Pour le Beitar, tout l’enjeu était au contraire de maintenir ce match à Jérusalem. Le Beitar a donc préféré annuler ce match que le déplacer dans une autre ville.

Cet épisode n’est pas sans rappeler l’annulation de la venue de l’équipe nationale d’Argentine en 2018.

Cette fois encore, une équipe de football n’a pas voulu cautionner les crimes israéliens et l’apartheid imposé aux Palestiniens.

Plus de 200 clubs de foot palestiniens avaient adressé un message au FC Barcelone pour l’exhorter à ne pas se rendre en Israël.

Nous nous réjouissons que ce message ait été entendu et que la ville de Jérusalem ait constitué une ligne rouge, mais pour faire respecter le droit international, c’est toutes les initiatives de l’Etat d’Israël pour faire oublier l’apartheid qui doivent constituer une ligne rouge.

Nous appelons aujourd’hui le FC Barcelone et le Real Madrid à annuler le match « Classico des légendes » avec d’anciennes stars du football prévu le 20 juillet prochain à Tel Aviv.

Nous appelons également les équipes du PSG et du LOSC à aller encore plus loin que leurs camarades du FC Barcelone, en refusant de jouer le Trophée des Champions qui doit se disputer en Israël, et de cautionner ainsi cet Etat d’apartheid. Ce refus de la part de clubs français constituerait un message d’espoir pour les Palestiniens.

La campagne BDS France

Retrouvez ici l’appel à action « Le FC Barcelone a annulé ! Exhortez l’Atlético Madrid et l’Inter Milan à ne pas jouer sous l’apartheid en Israël »




200 équipes palestiniennes, à l’Atlético et à l’Inter : « Annulez le match « amical » dans l’apartheid d’Israël »

Par les Clubs d’athlétisme palestiniens, le 10 juillet 2021

Les équipes sportives palestiniennes exhortent l’Atlético de Madrid et l’Inter Milan à annuler leur match « amical » dans l’apartheid d’Israël, organisé pour blanchir par le sport la dernière agression d’Israël contre les Palestiniens et alors que, en un nombre sans précédent, des athlètes de renom défendent les droits des Palestiniens.

Lettre ouverte de 207 clubs sportifs palestiniens à l’Atlético de Madrid et l’Inter Milan.

Nous, les clubs sportifs palestiniens soussignés, vous écrivons pour vous demander d’annuler votre match « amical » dans l’apartheid d’Israël, prévu le 8 août 2021.

En tant que collègues, et en tant qu’athlètes partageant une passion pour le sport et le franc jeu, nous ne voulons pas voir votre passion et votre nom maltraités par qui que ce soit, et surtout pas par la propagande de l’apartheid d’Israël dans sa tentative désespérée de blanchir par le sport les violations ininterrompues par cet État du droit international et ses crimes contre notre peuple palestinien.

Ce match est organisé par le milliardaire israélo-canadien Sylvan Adams, un ambassadeur autoproclamé d’Israël qui dit « consacrer ce chapitre de (sa) vie à la promotion d’Israël ». Adams s’est associé, comme il l’a fait pour de nombreux évènements antérieurs de blanchiment par le sport, au Comtec Group israélien qui compte parmi ses clients le gouvernement israélien et des sociétés de la colonisation de peuplement israélienne illégale.

Au cours du seul mois de mai, les soldats israéliens ont tué deux joueurs de football palestiniens, Said Odeh, 16 ans, du Balata FC en Cisjordanie occupée, et Muath Nabil Al-Zaanin, du Beit Hanoun FC à Gaza. Israël a mis fin à la carrière de dizaines d’athlètes palestiniens. Israël restreint notre liberté de mouvement, ce qui signifie que nous ne sommes pas libres de voyager pour nous entraîner ou jouer entre sportifs palestiniens. Cela signifie aussi que nos chances de voyager pour jouer contre d’autres équipes régionales ou internationales sont très limitées.

Le racisme est endémique dans le football israélien. Par exemple, le fan club du Beitar de Jérusalem, connu sous le nom de « La Familia », scande régulièrement le slogan « Mort aux Arabes ». Ils ont aussi demandé à un joueur chrétien du Nigéria de changer son nom à consonance « trop musulmane », et ils ont mis le feu aux bureaux du club après qu’il a engagé deux joueurs musulmans de Tchétchénie. Comme le rapporte le New York Times, des fans du Beitar Jérusalem entonnent le slogan « Beitar, pur pour toujours », ce qui, selon le Times, « a rappelé ici à beaucoup la purge des athlètes juifs par l’Allemagne nazie en 1933 et suscité, à l’échelle de l’État, des discussions sur le racisme, sur et en dehors du terrain ». Mi-mai, alors que des casseurs fascistes de l’extrême droite israélienne organisaient des lynchages contre les Palestiniens, le groupe La Familia a demandé à ce que l’on « s’introduise par la force dans les maisons (des Palestiniens) et qu’on les poignarde !  Commencez à cogner sur les portes, une par une ».

Ce racisme n’est pas limité au football, mais institutionnalisé en Israël, que d’éminentes organisations internationales et israéliennes de défense des droits de l’homme ont très récemment décrit comme un régime d’apartheid. Le régime d’apartheid d’Israël, et toutes ses composantes, notamment le football, sont profondément complices des violations du droit international. La Fédération d’Israël de football (IFA) refuse d’exclure les équipes des colonies illégales de peuplement qu’elle inclue dans ses ligues, tout en continuant de défendre ces équipes contre toute sanction au sein des instances internationales.

Avec la dernière agression d’Israël contre notre peuple, en particulier dans la bande de Gaza assiégée et à Jérusalem, nous avons assisté à des vagues d’une solidarité significative venant du monde entier, en particulier dans le sport, avec un nombre sans précédent de joueurs actifs qui défendent les droits des Palestiniens. En outre, des dizaines de milliers d’artistes, musiciens et universitaires ont signé des lettres pour soutenir le droit des Palestiniens à la liberté et à la justice, ils se sont aussi engagés à ne pas saper la lutte des Palestiniens, et à ne pas blanchir l’apartheid d’Israël.

En 2018, quand l’Argentine a annulé son match amical avec Israël, son attaquant, Gonzalo Higuain, a déclaré qu’ils avaient bien fait ce qu’il fallait. Aujourd’hui, nous vous demandons de bien faire ce qu’il faut également. S’il vous plaît, annulez ce match de blanchiment par le sport.

Ont signé (207) :

Ahli Qalqelya
Islami Qalqelya
Azzoun Youth Club
Jayyous Sport Club
Jeinsafout Youth Club
Kufr-Thilth Sport Club
Immatain Youth Sport Club
Habla Sport Club
Nabi Ilyas Youth Club
Kufr-Qaddum Sport Club
Hija Sport Club
Tubas Sports Club
‘Aqqaba Sport Club
Tammun Sport Club
Tayasir Sport Club
Ebal Sport Club
Balata Youth Center
Ahli-Balata Sport Club
Asira ash-Shamaliya Sport Club
Asira Al-Qibleya Sport Club
Sarra Youth Club
Beit Furik Sport Club
Qusra Club Association
Youth Center No.1
Beita Sport Club
Al Madina Club- Nablus
Nablus Youth Club
Qaryout Club
Al-Sawya Club
Deir-Sharaf Sport Club
Hittin Sport Club
Sport Association Club
Jurish Sport Club
Samaritan Community Club
Madama Sport Club
Askar Youth Center
Til Sport Club
Azmout Sports Club
Deir Al-Hatab Sports Club
Bazarya Sport Club
Duma Sport Club
Salim Sport Club
Workers Club- Nablus
Oref Sport Club
Aqraba Sport Club
Qusen Sport Club
Al-Awda Club for Persons with Disabilities
Burqa Sport Club
Burin Sport Club
Jabal Al-Nar Sport Club
Central Valley Sport Club
Al- Qastal Sports Club
Beit Dajan Sport Club
Yasid Sport Club
Osarin Sport Club
Jamma’in Sport Club
Talfit Sport Club
Beit Iba Youth Sport Club
Al-Ta’awon Club for Persons with Disabilities
Majdal Bani Fadil Club
Sama Nablus Sport Club
Huwara Sport Club
Al-Musatqbal Club for People with Physical Disabilities
Zawata Sports Club
Yatma Sports Club
Wadi al-Nis Sport Club
Al-khader Sport Club
Ibdaa’ Sports Club
Al Doha Sports Club
Arab Orthodox Cultural Club- Beit Sahour
Battir Sports Club
Al Malha Sports Club
Beit Jala Orthodox Sports Club
Minya Sports Club
Bethlehem Sports Club for the Disabled
Nahalin Sports Club
Islami Bethlehem Sports Club
Teqoa Sports Club
Beit Sahour Women
Za’tara Youth Club
Ta’amra Youth Sports Club
Salah Al Din Sports Club
Catholic Action – Bethlehem‎
Wadi Rahal Youth Sports Club
Ubeidiya Sports Club
Al Walaja Youth Sports Club
Wadi Al-Akhdar Sports Club
Husan Sport Club
Marah Mu’alla Sports Club
Beit Fajar Youth Sports Club
Bethlahem Orthodox Club
The Syriac Club
The Capital of Birth Sport Club
Marah Rabah Sports Club
Abu Njiem Sports Club
Aida Camp Youth Club
Al Dheisha Youth Club
Salesian Club
Jannatah Sports Club
Al Awda Youth Sports Club
Jab’a Sports Club
Halhul Sports Club
alShuyukh Youth Club
Ahli Hebron Sports Club
ad-Dhahiriya Youth Club
Yatta Youth Sport Club
as-Samu Youth Club
Tareq Ben Ziyad Sports Club
Islamic Youth Club
Beit Ummar Youth Sport Club
Al-Karmel Yatta
Bani Na’im Youth Club
Taffouh Sport Club
Al Aroub Youth Club
Al -Fawar Youth Center
Tarqumiyah Youth Club
Al-Ramadin Youth Sports Club
Surif Youth Club
Kharas Youth Sports Club
Nuba Youth Club
Si’ir Youth Club
Shabab El Bourj Sports Club
Palestine Club for Persons with Disabilities
Beit Ula Youth Club
Susya Youth Club
Rabud Youth Sports Club
Bayt Awa Youth Club
Bayt al-Rosh al-Fawqa Sports Club
Khalet al-Maiyya Sports Club
Khalil Rahman Equestrian Club
Isteqlal Yatta Sports Club
Hadb Youth Sports Club
Beit Kahil Youth slub
Masafer Yatta Sports Club
ِAhli Dura Club
Idhna Sports Club
Hebron Youth Club
Al-Am’ari Youth Center
Deir Ammar Youth Center
Al-Bireh Youth Association Club
Silwad Sports Club
Ramallah Orthodox Club
Sareyyet Ramallah Sports Club
Saffa Sports Club
Birzeit Sports Club
Beit Sira Sports Club
Kafr Ni’ma Youth Club
Budrus Sports Club
Ni’lin Sports Club
Kharbatha al-Misbah Sports Club
Beitunia Sports Club
Emm Safa Sports Club
Deir Abu Masha’al Sports Club
Baytin Sports Club
Sinjil Sports Club
Qibya Sports Club
Nabi Saleh Sports Club
Islami Ramallah Sports Club
Kafr Ein Sports Club
Ramallah Youth Sports Club
Al bireh cultural Sports Club
Dura el-Kari’a Sports Club
Dayr Qadis cultural Sports Club
Rantis Sports Club
Shuqba Sports Club
Al-Mazra’a ash-Sharqiya Sports Club
Abu Falah Sports Club
Aboud Sports Club
Mughayir Sports Club
Aroura Sports Club
Abwein Sports Club
Turmusayya Sports Club
Ras Karkar Sports Club
Al Majd Sports Club Persons with Disabilities
Deir Jarir Sports Club
Jifna Sports Club
Janiya Sports Club
Deir Ibzi’ Youth Club
Bil’in Sports Club
Abu Shukhaydam Sports Club
Al Wihda Sports Club
Al Sharafa and Sateh Marhaba Sports Club
Burqa Youth Club
Irsal Sports Club
Deir Netham Youth Sport Club
Ein Sinia Youth Sport Club
Qalandia Youth Club
Orthodox Ramallah Club (O.R.C)
Tarasnta Sport Club
Orthodox Sports Club Betlahem
Orthodox Sports Club Beit Jala
De La Salle Sport Club- Bethlehem
Alukhowah Sports Club
Ahli Alquds Club
Al-Fara’a Youth Center
De La Salle Sport Club- Jerusalem
Jenin Sports Club
Catholic Action – Bethlehem
Alghad Zawieh Club
Silwan Club
Beit Safafa Arabic Club
Good Shepherd Youth Club
Surrah Youth Sport Club
Beit Lid Club
Salfit Club
Rummaneh Club
Jerusalem Academy for Sports

Source : BDS Movement

Traduction BP pour BDS France




Puma et le nettoyage ethnique d’Israël à Silwan et Sheikh Jarrah

Le 6 juillet 2021

À quelques kilomètres de là où les Palestiniens luttent pour #SaveSilwan et #SaveSheikhJarrah du nettoyage ethnique progressif d’Israël, Puma maintient son soutien à l’apartheid israélien. Jusqu’à ce que ça s’arrête, nous choisirons #BoycottPuma, pas #PumaFam !

La semaine dernière, des bulldozers israéliens ainsi que des policiers et des soldats israéliens lourdement armés ont pris d’assaut le quartier palestinien de Silwan à Jérusalem-Est occupée, lors de la dernière série de démolitions de maisons palestiniennes par l’apartheid israélien.

A Silwan, tout comme à Sheikh Jarrah et dans toute la Palestine historique, Israël mène depuis des décennies une politique de nettoyage ethnique progressif par l’expansion des colonies. Dans le même temps, il réprime violemment les Palestiniens qui tentent de sauver leurs maisons et leurs moyens de subsistance.

Qu’est-ce que Puma a à voir avec ça ? 

Juste au nord de Silwan et Sheikh Jarrah se trouve un terrain officiel de l’Association israélienne de football (IFA). L’IFA comprend un certain nombre d’équipes et de terrains dans des colonies israéliennes illégales qui forcent les familles palestiniennes à quitter leurs maisons. Puma est le sponsor principal de l’IFA. Non seulement cela, mais à un peu plus d’1 km se trouve un point de vente de luxe du distributeur exclusif de Puma en Israël, Factory 54, construit sur un terrain occupé en violation du droit international.

Lorsque des entreprises internationales comme Puma prêtent leur image de marque pour couvrir l’apartheid israélien et le colonialisme de peuplement, cela permet à Israël de poursuivre son nettoyage ethnique progressif des Palestiniens autochtones.

Dites à Puma : Soutenir l'apartheid israélien et le nettoyage ethnique donne une très mauvaise image. Choisissons #BoycottPuma, pas #PumaFam ! Cliquez pour tweeter

Puma sait que ce qu’il fait est mal. Récemment, Puma a été surpris en train de mentir, encore une fois, à ses propres partenaires commerciaux et ambassadeurs. Puma a faussement affirmé qu’il parrainait l’Association palestinienne de football dans le but de saper la campagne croissante de boycott et d’apaiser les inquiétudes justifiées concernant le soutien de Puma à l’apartheid israélien.

Dites à Puma : Au lieu de mentir et de limiter les dégâts, arrêtez de soutenir l'apartheid israélien ! Choisissons #BoycottPuma, pas #PumaFam ! Cliquez pour tweeter

Les athlètes vedettes défendent les droits des Palestiniens en nombre sans précédent et des équipes depuis l’Asie jusqu’en Europe abandonnent Puma. Il est grand temps que Puma fasse ce qu’il faut et mette fin à son soutien à l’apartheid israélien en abandonnant l’Association israélienne de football.

Agissez pour le 16e anniversaire du mouvement BDS. Rejoignez la campagne #BoycottPuma.

Source : BDS Movement

 




Le Qatar Sports Club dit qu’il ne renouvellera pas le contrat PUMA à la suite des appels au boycott

Puma est le seul sponsor international de l’Association israélienne de football [IFA], qui comprend six clubs dans des colonies israéliennes illégales en Cisjordanie.

Le Qatar Sports Club a annoncé qu’il n’avait pas l’intention de renouveler son contrat avec le fabricant mondial de vêtements de sport Puma à la suite des appels locaux et internationaux au boycott en raison de sa complicité avec l’occupation israélienne.

« Nous tenons à vous informer que le contrat du Qatar Sports Club avec Puma a expiré à la fin de la saison sportive 2020/2021, et le club n’envisage pas de le renouveler pour la saison prochaine », a déclaré le club sportif local dans un message sur Instagram à Qatar Youth Opposed to Normalization [QAYON], un organisme local indépendant de jeunesse pro-Palestine.

La réponse est venue à la suite des appels de QAYON au boycott de Puma, exhortant les fans de football à faire pression sur leurs clubs locaux en raison de son implication avec Israël. Le groupe de jeunes a pris des mesures contre le fabricant mondial de vêtements de sport à la suite des attaques meurtrières contre Gaza, au cours desquelles Israël a tué 248 Palestiniens, dont 66 enfants.

Le Qatar Sports Club faisait partie des sept clubs locaux qui ont été contactés par QAYON pour expliquer dans quelle mesure Puma est complice des violations des droits humains par Israël.

Les six autres équipes n’ont pas encore répondu.

« Nous regrettons que tous ces clubs n’aient pas répondu aux messages, et nous appelons donc toutes les personnes impliquées dans le mouvement de résistance contre les colonies sionistes à contacter ces clubs et à exiger qu’elles annulent leurs contrats avec Puma, qui soutient les colons, ou à ne pas renouveler leurs contrats à l’avenir”, a tweeté le groupe samedi.

Le groupe a également appelé à agir en vertu de la loi n° [13] de 1963 du Bureau pour le boycott d’Israël au Qatar, qui interdit tout accord avec des agences ou des individus résidant ou travaillant pour Tel-Aviv.

L’implication de Puma dans la colonisation israélienne

Puma est le seul sponsor international de l’Association israélienne de football [IFA], qui comprend six clubs dans les colonies israéliennes de Cisjordanie considérées comme illégales au regard du droit international. Cela permet à leurs clubs de jouer sur des terres illégalement saisies appartenant à des Palestiniens, auxquels il est interdit d’entrer pour participer à toute activité sportive.

Son implication dans le soutien à la dépossession forcée des Palestiniens et à l’occupation illégale constitue une violation flagrante des droits de l’homme. Le financement d’Israël lui permet en outre de commettre ses injustices contre les Palestiniens et d’étendre ses colonies.

L’IFA elle-même a refusé de mettre fin à sa complicité avec les violations des droits humains contre les Palestiniens et a été condamnée par des groupes de défense des droits, des responsables de l’ONU ainsi que plusieurs personnalités publiques.

La marque affirme avoir « la responsabilité » de veiller à ce que ses produits soient « fabriqués dans des lieux de travail décents où les droits humains sont respectés », ce qui contraste avec son implication dans l’occupation illégale israélienne

Selon le site officiel du mouvement mondial Boycott Divest & Sanctions [BDS], le concessionnaire exclusif de Puma en Israël, Al Srad Ltd., a un point de vente dans le « no man’s land » entourant Jérusalem-Est, une zone qui fait partie de l’entreprise illégale de colonisation et d’annexion d’Israël.

En plus du vol de terres, les athlètes palestiniens font face à des obstacles lorsqu’ils participent à des compétitions sur leurs propres terres et à l’étranger, tout en luttant pour trouver des endroits où jouer en raison des destructions qu’Israël effectue régulièrement sur les terres palestiniennes.

Il y a plus de 150 colonies israéliennes en Palestine, plus de 128 avant-postes et plus de 750 000 colons vivant dans des maisons volées.

Les Palestiniens continuent d’être confrontés à des dépossessions forcées dans plusieurs régions, y compris plus récemment à Sheikh Jarrah et Silwan.

Source : Dohanews




Appel à action: Participez à la tweetstorm #IsraelApartheidNation le 28 août prochain à 18H

Par BDS France, le 24 août 2020

La 107ème édition du Tour de France 2020 se déroulera du 29 août au 20 septembre prochain. Comme tous les ans, la célèbre course cycliste aura une dimension internationale. Cette année, une équipe israélienne participera à la course pour la première fois, pour permettre ainsi à Israël de détourner à nouveau l’attention du public de sa politique d’apartheid en affichant une image conviviale et généreuse du régime israélien !

L’équipe est intitulée Israel Start-up Nation. Elle est financée par le milliardaire israélo-canadien Sylvan Adams, surnommé « l’ambassadeur auto-proclamé d’Israël », et connu pour avoir déjà financé le départ du Giro à Jérusalem en 2018 et la participation d’Israël à la Formule 1 en 2020.

La présence de cette équipe israélienne au Tour de France est motivée par des objectifs politiques loin d’être glorieux. Cette opération de propagande ne sert qu’à blanchir la politique coloniale et d’apartheid perpétuée par Israël à l’encontre des Palestiniens depuis 1948 !

Comme nous le soulignons dans notre communiqué: « le gouvernement israélien trouve là une nouvelle occasion de détourner l’attention de sa politique criminelle, en particulier dans un contexte de fortes protestations après les annonces d’annexion qui devaient officiellement commencer le 1er juillet.»

Cette situation renforce notre détermination à pratiquer sans relâche le BDS, et notamment le boycott sportif.

Le Tour de France ne doit pas promouvoir l’apartheid israélien !

La campagne BDS France appelle à participer à une large mobilisation par tweetstorm ce

Vendredi 28 août de 18h à 19h avec les hashtags :

#IsraelApartheidNation et #TDF2020

Utilisez nos visuels pour la tweetstorm : https://photos.app.goo.gl/1BZ3RVRD11HwNUm77

Et nos exemples de tweets:




Le tour de France 2020 servira t-il à blanchir l’apartheid israélien ?

Du 29 août au 20 septembre 2020, aura lieu une compétition sportive très attendue : la 107ème édition du tour de France. Les coureurs cyclistes parcourront en 21 étapes, pas moins de 3470 km à travers la France. Cette compétition sportive fait partie du patrimoine culturel français, elle devrait donc résister aux opérations de propagande du régime israélien d’apartheid.

En effet, une équipe israélienne appelée Israel-Start-up Nation sera sur la ligne de départ. Le milliardaire canadien Sylvan Adams, principal financeur de cette équipe, a souhaité contribuer au « rayonnement d’Israël » en s’offrant Chris FROOME, pluri-vainqueur du tour de France, pour le tour de France 2021.

« Alors que Chris Froome s’engage à rouler pour Israël, des colons ont attaqué des cyclistes palestiniens en Cisjordanie occupée le 18 juillet – un rappel que les Palestiniens vivant sous occupation militaire israélienne ne sont pas libres de profiter en toute sécurité des activités sportives dans leur propre pays » ainsi que le précise cet article en date du 23 juillet dernier d’Electronic Intifada.

Tweet du PACBI : https://twitter.com/PACBI/status/1285621567523782656

Le milliardaire, qui aime à se faire appeler « l’ambassadeur autoproclamé de l’État d’Israël » était déjà l’instigateur du passage du Giro d’Italie à Jérusalem en 2018, et il assure  également la présence d’Israël en Formule 1.

Comme le rappelle Ouest France dans son article du 15 juillet dernier « le milliardaire Sylvan Adams joue la carte du sport pour changer l’image du conflit qui colle à Israël et favoriser sa normalisation avec le monde arabe »

Ainsi, le gouvernement israélien trouve là une nouvelle occasion de détourner l’attention de sa politique criminelle, en particulier dans un contexte de fortes protestations après les annonces d’annexion qui devaient officiellement commencer le 1er juillet.  Le gel au moins provisoire de ces annonces ne s’explique que par le soin qu’Israël porte à son image. En réalité, la poursuite de la colonisation n’a jamais cessé, ainsi que les expropriations, les destructions de maisons palestiniennes et les crimes contre l’humanité dont le plus flagrant : le crime d’apartheid.

 

La campagne BDS France dénonce cette opération de propagande honteuse, et appelle le tour de France à ne pas être complice de l’apartheid !

 

Nous réitérons notre soutien total à la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions, campagne qui inclut le boycott  sportif de l’état colonial et d’apartheid israélien   

 

L’équipe Israël-Start-up Nation, c’est une opération de propagande honteuse !

Le tour de France ne doit pas pédaler pour l’apartheid !

 

La campagne BDS France




Le Luton Town Football Club vire le sponsor de l’occupation israélienne, Puma

Par Ali Abunimah, le 29 juillet 2020

Les militants au Royaume-Uni célèbrent une victoire pour les droits des Palestiniens, après que le Luton Town Football Club a abandonné la marque allemande de tenues de sport, Puma, qui était son fournisseur.

« Nous tenons à remercier le Luton Town FC pour ses réponses constructives à nos appels au boycott de Puma, et pour nous avoir informés directement de sa décision d’abandonner la société qui était son fournisseur en tenues de sport » a déclaré Markus Keaney, porte-parole de la Campagne de solidarité avec la Palestine (PSC).

« Nous espérons que d’autres clubs vont suivre et faire le choix de la justice, de la liberté et de l’égalité ».

Plus de 200 équipes sportives et athlètes palestiniens avaient appelé au boycott de Puma parce que cette entreprise sponsorise la Fédération de football d’Israël, laquelle comprend les équipes des colonies de peuplement israéliennes installées en Cisjordanie occupée en violation du droit international.

The Electronic Intifada a vu une correspondance impliquant les dirigeants du Luton FC et confirmant que l’équipe avait soulevé des préoccupations avec Puma en ce qui concerne les droits de l’homme, avant de décider de faire appel à un autre fournisseur.

Le club du championnat d’Angleterre de deuxième division a annoncé la semaine dernière que ses joueurs porteront des tenues fabriquées par Umbro à partir de la saison 2020-21.

En plus de l’engagement direct de ses militants locaux avec le club, la Campagne de solidarité avec la Palestine a déclaré que des milliers de courriels avaient été envoyés à la direction du Luton FC pour appeler l’équipe à laisser tomber Puma.

« Cette décision va donner un énorme coup de fouet à la campagne internationale, avec la campagne que mène la PSC au Royaume-Uni pour boycotter l’entreprise Puma jusqu’à ce qu’elle mette fin à sa complicité avec les violations d’Israël du droit international », a déclaré le directeur de la Campagne de Solidarité avec la Palestine, Ben Jamal.

« C’est un rappel à toutes les organisations sportives de leur responsabilité à s’assurer que leurs relations commerciales reflètent les obligations qui sont les leurs à savoir d’agir de manière éthique et de ne pas se rendre complice de violations des droits ».

Traduction : BP pour BDS France

Source : The Electronic Intifada




#BoycottPuma : montage pour la journée d’action internationale




#BoycottPuma 3e round : manifestation en ligne de solidarité avec les Palestiniens avant la réunion des actionnaires de PUMA

Par Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel (PACBI), 26 février 2020

Rejoignez la 3e journée internationale d’action #BoycottPuma le 4 mai pour rappeler aux actionnaires de Puma que la complicité avec les colonies illégales d’Israël est immorale et rend les familles palestiniennes encore plus vulnérables à un moment de pandémie internationale.

Alors que la pandémie de coronavirus s’étend, le soutien déjà profondément immoral de Puma envers les colonies illégales d’Israël en continuelle expansion prend une dimension plus sinistre.

Le concessionnaire exclusif de Puma en Israël, Delta, a été listé dans la banque de données onusienne. Les Nations Unies considèrent toutes les colonies israéliennes en territoire occupé comme un crime de guerre.

L’entreprise coloniale d’Israël, ainsi que les checkpoints militaires et les murs associés, expulse les familles palestiniennes de leurs maisons, limite leur accès à l’eau potable et empêche leur déplacement vers les hôpitaux et les cliniques. La déclaration de Puma selon laquelle ils sont « dévoués à l’égalité universelle » ne pourrait pas sonner plus creux.

En mai, les actionnaires de Puma participeront à leur assemblée générale annuelle en ligne. Faisons en sorte que leur ordre du jour inclut la fin du soutien de Puma à l’apartheid israélien qui rend les familles palestiniennes encore plus vulnérables.

Rejoignez la 3e journée d’action internationale en ligne #BoycottPuma, le 4 mai 2020.

Enregistrez-vous maintenant pour recevoir les mises à jour et du matériel.

Puma est le principal sponsor de l’Association de football d’Israël (IFA), qui inclut des équipes des colonies illégales d’Israël sur des terres palestiniennes occupées.

Les actionnaires de Puma devraient aussi savoir que soutenir l’apartheid israélien a un coût !

Un avocat de Puma a admis récemment devant un supporter des droits palestiniens que la campagne #BoycottPuma rendait leur vie « misérable ».

La plus grande université de Malaisie a mis fin à un contrat de sponsoring avec Puma en solidarité avec l’appel des équipes palestiniennes.

Le club de football britannique Chester FC a décidé de ne pas renouveler son contrat avec Puma, mentionnant « les pratiques de travail éthiques » parmi les critères pour sa sélection. Le club de première division de Liverpool, qui était en pourparlers avec Puma, a aussi opté pour un autre sponsor.

Deux journées d’action internationales réussies #BoycottPuma ont donné lieu à des manifestations dans plus de 20 pays à des boutiques et devant des bureaux de Puma, et à des appels à des équipes sponsorisées par Puma pour qu’elles abandonnent Puma. Le hashtag #BoycottPuma a généré des millions d’impressions.

Faisons le 3e round en ligne.

Le 4 mai, avant l’assemblée en ligne des actionnaires de Puma, rejoignez des groupes de défense des droits humains et des associations sportives dans le monde entier en augmentant la pression sur Puma.

Enregistrez-vous pour la 3 journée d’action internationale en ligne #BoycottPuma, le 4 mai 2020.

C’est le moment de nous unir pour commencer à forger le monde que nous voulons voir, celui dans lequel personne n’est laissé derrière.

Agissez en ligne :

Voici ci-dessous quelques idées pour la journée d’action en ligne #BoycottPuma.

Soyez créatifs ! Incluez des thèmes sportifs dans vos manifestations et partagez-les sur les réseaux sociaux.

Utilisez le hashtag #BoycottPuma et expliquez pourquoi vous ne ferez pas partie de #PumaFam.

1. Marquez un but #BoycottPuma pour les droits palestiniens

Installez des buts #BoycottPuma chez vous et marquez un but pour les droits palestiniens. Partagez une photo ou une vidéo sur les réseaux sociaux avec le hashtag #BoycottPuma.

2. Impliquez le monde des sports

Encouragez des associations sportives locales, des équipes sportives populaires, des fan clubs, et des matchs sportifs anti-racistes à rejoindre les actions en ligne avec des photos et des vidéos.

3. Appelez les équipes sponsorisées par Puma à #BootPuma [#éjecter Puma]

Vérifiez si des équipes locales sont sponsorisées par Puma et incitez-les à laisser tomber Puma. Prenez une photo avec le maillot de vore équipe tout en tenant une pancarte #BoycottPuma.

4. Possédez-vous un équipement de la marque Puma ? Renommez-le !

Ecrivez « Boycott » au-dessus du logo de l’équipement Puma que vous possédez, ou scotchez-le au-dessus du logo Puma. Faites une courte vidéo ou prenez une photo de vous portant votre équipement dé-marqué et postez-le sur les réseaux sociaux. Exemple de tweet :

J’ai acheté un équipement @Puma avant que Puma ne soutienne les colonies israéliennes illégales sur des terres palestiniennes volées.

Jusqu’à ce que Puma mette fin à sa complicité dans l’occupation militaire d’Israël, je #RebrandPuma [dé-marquerai Puma] pour soutenir l’appel des équipes palestiniennes à #BoycottPuma. Au revoir #Pumafam ! https://bdsmovement.net/boycott-puma

5. Remettez la lettre de 200 clubs palestiniens aux bureaux de Puma.

Puma a des bureaux en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Suède, en Norvège, en Finlande, au Danemark, en Autriche, aux Pays-Bas, en France, en République Tchèque, en Pologne, en Turquie, en Afrique du Sud, dans les Émirats Arabes Unis, aux États-Unis, en Argentine, au Chili, au Mexique, au Pérou, en Inde, en Australie, à Singapour, en Malaisie, en Indonésie, au Japon, en Corée du Sud, à Hong Kong.

6. Organisez un exposé ou un atelier en ligne

Impliquez des associations sportives locales dans un webinar sur les attaques d’Israël contre les sports palestiniens et la campagne #BoycottPuma. Contactez pacbi@bdsmovement.net pour des conférenciers possibles.

7. Lancez une campagne pour le désinvestissement

Cherchez si votre fonds de pension, votre banque ou toute autre institution dont vous êtes membre est un investisseur de Puma et demandez-leur de se désinvestir.

Contactez : pacbi@bdsmovement.net pour avoir de l’aide sur cette question.

 

Traduction : CG pour BDS France

Source : BDS Movement