Déclaration de l’Assemblée de convergence « Palestine » au FSM de Tunis

A Tunis, cette Assemblée de convergence se réunit au FSM (Forum social mondial) à un moment d’intense lutte populaire en Palestine contre l’apartheid israélien, la colonisation et l’occupation et pour une application totale des droits inaliénables du peuple palestinien. Nous apprécions à sa juste valeur la place centrale dévolue à la Palestine lors de ce forum social à Tunis.

L’Assemblée de convergence veut réaffirmer son soutien à la résistance populaire palestinienne et son engagement total pour réaliser les objectifs suivants :

  • Le droit à l’autodétermination pour le peuple palestinien contre l’occupation coloniale et les colonies
  • La réaffirmation de l’importance du vote à l’Assemblée générale des Nations unies pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine
  • La fin de l’apartheid et le démantèlement du mur
  • La liberté pour les prisonniers politiques
  • La fin du blocus de Gaza et la libération de la Palestine
  • Le droit au retour en application de la résolution 194 des Nations unies
  • La fin de la judéisation de Jérusalem et des bouclages

Nous dénonçons toutes les complicités avec l’Etat d’Israël (Etats, institutions et corporations) qui permettent l’impunité d’Israël. A cet égard, nous dénonçons la politique des Etats-Unis et la mauvaise utilisation de leur veto aux Nations unies.

P1010175

Afin de réaliser ces objectifs, nous soutenons les actions et campagnes ci-dessous pour :

  • Renforcer et étendre le mouvement BDS au niveau international (il faut lancer une mobilisation particulière contre G4S, la plus grande compagnie de sécurité internationale, qui travaille avec Israël pour les prisons et les points de contrôle)
  • La suspension de l’Accord d’association UE-Israël (sur la base de l’article 2). Il existe un précédent : le cas du Sri Lanka.
  • Suspendre le commerce des armes avec Israël
  • La libération des prisonniers palestiniens
  • Mettre fin au blocus de Gaza par des actions comme la Flottille et l’Arche de Gaza
  • Porter plainte contre les crimes commis par Israël devant la CPI
  • Demander la réouverture de la Commission spéciale des Nations unies contre l’apartheid et demander la dissolution du Quartette
  • Soutenir les réfugiés palestiniens qui risquent l’expulsion en Syrie ou d’autres pays
  • Les syndicats qui soutiennent les droits sociaux et du travail des Palestiniens
  • Les missions civiles en Palestine
  • Faire connaître les conclusions du Tribunal Russell sur la Palestine, qui dénoncent les crimes israéliens et exigent l’application du droit international

Nous travaillerions à construire un fort mouvement de solidarité internationale pour la Palestine. Nous continuerons à utiliser le processus des forums sociaux pour renforcer le mouvement de solidarité avec la Palestine.

P1010729




BDS France au Forum Social Mondial

La Campagne BDS France est présente au Forum social mondial de Tunis cette semaine. Une vingtaine de militants BDS France participeront aux activités liées à la Palestine (plusieurs dizaines sont au programme), et en particulier à la dizaine sur les thématiques spécifiques de boycott, de désinvestissement et de sanctions contre l’Etat israélien. Ainsi, Génération Palestine, l’Union Juive Française pour la Paix, le réseau international juif antisioniste IJAN, Solidaires, la Campagne Civile pour la Protection du Peuple Palestinien, Stop Apartheid Toulouse et le collectif 69 sont représentés parmi les membres de la Campagne française, plus évidemment une large délégation d’Attac, récemment entrés dans BDS France.
Déjà, la marche inaugurale du Forum à travers la capitale tunisienne a montré une très forte présence de Palestiniens (environ 500 venus de Palestine et de partout dans le monde, plus les étudiants palestiniens de Tunis) et de militants pour la justice au Proche-Orient reconnaissables à leurs keffiehs et drapeaux dispersés tout au long de la manifestation.
Le Forum de Dakar en 2011 avait permis de consolider le caractère central de la stratégie BDS dans la lutte pour les droits des Palestiniens, et au-delà même pour les enjeux altermondialistes comme cause emblématique. Les Sénégalais s’étaient montrés très sensibles à la justice en Palestine, tout comme les Tunisiens se sentent directement impliqués. Ainsi, l’objectif du Forum de Tunis sera-t-il de renforcer les convergences internationales entre les très nombreux et divers réseaux relayant BDS en Europe et dans le Monde, et particulièrement de formaliser une liste de contacts BDS francophones pour notamment de l’échange de matériels de campagne.

Pour nous contacter à Tunis : Magali, 97906856