La Campagne Palestinienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël salue l’annonce de l’annulation du concert de Shakira

La Campagne Palestinienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël salue l’annonce que Shakira ne se produira pas à Tel Aviv prochainement, ruinant les espoirs d’Israël d’utiliser son nom pour blanchir par l’art son dernier massacre à Gaza.

Des centaines de municipalités et d’organisations culturelles palestiniennes, ainsi que des milliers de fans et de militants en faveur du boycott, de Gaza et du Liban à la Colombie et aux Etats-Unis, avaient lancé à Shakira un appel à annuler son spectacle. Les artistes, et particulièrement les ambassadeurs de bonne volonté des Nations Unies, ont un devoir moral, avaient-ils écrit, de ne pas être complices en couvrant des violations des droits humains et l’apartheid.

Des célébrités internationales, comme Lorde, Natalie Portman et Gilberto Gil, refusent de plus en plus de s’associer au gouvernement d’extrême-droite de Netanyahu en Israël et à un régime d’oppression de plusieurs décennies.

Tiago Rodrigues, directeur du théâtre national du Portugal Dona Maria II, et des dizaines de groupes britanniques ont récemment rejoint des milliers d’artistes dans le monde entier qui soutiennent le boycott culturel institutionnel d’Israël, en solidarité avec la lutte pacifique palestinienne pour la liberté, la justice et l’égalité.

Source: PACBI

Traduction CG.