1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Cher ,

Alors que nous planifiions notre récolte de fonds de la fin de l’année, notre site internet de BDS a subi une attaque sans précédent. Plus de 3,9 millions de tentatives d’accès à notre site ont été enregistrées, ce qui indique une campagne de hacking bien organisée, apparemment dans le cadre de la « cyberguerre » qu’a déclaré Israël contre le mouvement non violent pour les droits des Palestiniens BDS.

 

Tout en repoussant l’attaque, nous refusons de tomber dans le piège de l’attitude défensive. Nous restons concentrés sur l’arrêt de la complicité internationale avec le régime d’apartheid d’Israël et l’occupation militaire.

Toujours plus de syndicats internationaux, de communes, de fonds de pension, d’Églises, d’espaces culturels, de réseaux de femmes, de mouvements pour la justice raciale et autochtone, d’artistes, d’universitaires, de groupes LGBTQI et d’associations d’étudiants entendent nos appels à demander des comptes à Israël pour les crimes qu’il commet depuis sept décennies contre le peuple autochtone de Palestine.

 

Ils répriment. Nous ripostons. Contribuez aujourd’hui pour défendre notre plaidoyer pour les droits de l’homme

 

Les cyberattaques lourdement financées par Israël visent en partie à nous priver de fonds en empêchant notre appel de fonds à vous parvenir. C’est pourquoi je vous exhorte à faire suivre cette lettre au plus grand nombre de potentiels soutiens possible.

 

À part la cyberguerre, la répression maccarthyste d’Israël contre le mouvement BDS s’est concentrée ces dernières années sur la définition frauduleuse de l’antisémitisme, destinée à dispenser le régime d’apartheid d’Israël de rendre des comptes et à faire taire et dénigrer ses critiques. Les partenaires d’Israël dans cette campagne antipalestinienne sont, comme on pouvait s’y attendre, l’extrême droite et les suprémacistes blancs de toutes sortes, aux États-Unis, en Europe et au-delà.

 

Bien qu’une étude du gouvernement allemand ait révélé que 90% des attaques contre des Juifs en Allemagne étaient perpétrées par l’extrême droite, le parlement allemand a, ironiquement mais sans surprise, récemment diabolisé le mouvement antiraciste BDS en le qualifiant d’« antisémite ». Plus de 240 chercheurs juifs et israéliens, dont des sommités sur l’antisémitisme et l’histoire de l’holocauste, ont condamné cette déclaration « trompeuse », disant qu’elle ne faisait en rien « avancer la lutte urgente contre l’antisémitisme » et qu’elle négligeait la condamnation explicite par le mouvement BDS de « toute forme de racisme, y compris l’antisémitisme ».

 

Ils nous diabolisent. Nous ripostons. Contribuez aujourd’hui pour aider BDS à croître dans le monde entier.

 

Comme défenseur des droits de l’homme et cofondateur du mouvement BDS, je continue de subir directement la répression israélienne. Depuis des interdictions de voyager et des campagnes bien orchestrées de dénigrement jusqu’à des tentatives quasi quotidiennes de rendre ma vie et celle de ma famille intolérable dans notre propre pays, le régime d’extrême droite d’Israël tente désespérément de me forcer à me soumettre à force d’intimidation.

 

Mais je ne suis pas né pour me soumettre à quelque oppresseur que ce soit. Palestinien fier ayant un profond engagement pour la justice, j’ai appris du long héritage de sumoud, ténacité, de mon peuple que nous ne nous rendons jamais à l’oppresseur. Nous continuons à résister résolument à leurs murs, sièges, colonies et nettoyage ethnique continu. Nous nous battons pour rien de moins que la dignité et la libération.

 

Ils nous déshumanisent. Nous ripostons. Cliquez ici pour contribuer aujourd’hui pour soutenir notre combat. 

 

Avec mes meilleures salutations,

 

Omar Barghouti

Cofondateur du mouvement BDS

Previous post

Mobilisation contre AXA à Clermont-Ferrand

Next post

La résolution Maillard ne nous intimide pas !