Home»A CLASSER»A Mulhouse rassemblement devant le tribunal correctionnel jeudi 10. 02.11

A Mulhouse rassemblement devant le tribunal correctionnel jeudi 10. 02.11

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Procès de la campagne de Boycott, Désinvestissements et Sanctions à Mulhouse, Acte 3 !!

 

Douze militants du collectif Boycott 68 sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Mulhouse le 10 février 2011 !

 

Pour avoir distribué des tracts appelant au boycott des produits exportés par Israël à l’hypermarché Carrefour d’Illzach, cinq militants étaient convoqués le 13 septembre 2010 devant le tribunal correctionnel de Mulhouse. Le procès, a été reporté au 29 novembre 2010 à la demande des parties civiles. Mais Carrefour a déposé plainte pour une action identique le 22 mai 2010. Nous étions donc 12 prévenus à comparaître le 29 novembre 2010. De nouveau le procès a été reporté au 10 février 2011 à cause de la maladie du Président du tribunal.

Nous sommes accusés de provocation « à la discrimination, à la haine ou à la violence » alors que nos actions s’inscrivent dans le cadre de la Campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions). Cette campagne vise à faire appliquer le droit international. Nous menons ces actions parce que les Institutions internationales et les Etats ne prennent aucune mesure pour faire respecter les droits fondamentaux des Palestiniens et sanctionner l’Etat d’Israël pour ses outrances, ses crimes de guerre, et sa politique discriminatoire à l’égard du peuple palestinien.

Ce procès est politique. Avant de proposer des services sécuritaires au dictateur BEN ALI, madame Michèle Alliot – Marie , l’ex-garde des Sceaux, dans une circulaire aux procureurs, réclamait «davantage de sévérité» contre les boycotteurs. Par ailleurs, des procès contre les militants de la campagne BDS ont été demandés au gouvernement français par des organisations soutenant la politique illégale, agressive et violente de l’Etat d’Israël. Le CRIF, dans son communiqué de réjouissance suite à la censure du meeting parisien autour de Stéphane HESSEL

se vante d’être «à la manœuvre derrière toutes les procédures contre le boycott, même si par tradition il s’abstient de porter plainte lui-même» (1).

Les militants inculpés de la cause palestinienne, à Mulhouse comme ailleurs, ne céderont pas devant ces procédés d’intimidation. Nous les prévenus demandons à tous les citoyens de nous soutenir en participant massivement à la campagne BDS et en exprimant leur indignation face aux pressions entreprises par les inconditionnels de la politique criminelle d’Israël.

Nous vous appelons en particulier à participer au vaste rassemblement de soutien le 10 février 2011 à 8H00 devant le Tribunal de Grande Instance de Mulhouse, 21 avenue Robert Schuman.

 

Les 12 militants du Collectif Boycott 68

Appel a un rassemblement de  soutien
le 10 février à 8h00
devant le Tribunal de Grande Instance
21, avenue Robert Schuman – MULHOUSE

Previous post

Emir Kusturica: refusez de jouer pour l'apartheid israélien.

Next post

Le BDS est aujourd'hui un devoir moral Une réponse à Bernard-Henri Lévy Omar Barghouti*