Home»COMITES LOCAUX»34»Appel pour la suspension de la manifestation du CCCJ à Montpellier

Appel pour la suspension de la manifestation du CCCJ à Montpellier

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Appel pour la suspension de la manifestation sioniste du CCCJ : la « Journée de Jérusalem » au domaine de Grammont à Montpellier

RV le 10 juin à 11h

Frédéric CORCOS, Président du Centre Communautaire et Culturel juif (CCCJ) de Montpellier, annonçait ainsi en 2010, la 33ème « journée de Jérusalem » à Montpellier : « Notre attachement à cette commémoration de la réunification de la ville de Jérusalem reste un particularisme spécifique à Montpellier et unique en Diaspora… A travers le symbole de cette journée, nous crions, avec tous nos amis, haut et fort, notre sionisme et notre soutien à l’Etat d’Israël !… JÉRUSALEM EST ET DOIT RESTER LA CAPITALE DE L’ETAT D’ISRAËL ! » (…)

Venez très nombreux commémorer ce 33ème anniversaire de la Journée de Jérusalem et soutenir ainsi l’Etat d’Israël, seul rempart de notre Peuple. Vive Israël ! » C’est dit on ne peut plus clairement : il ne s’agit pas d’une fête communautaire religieuse juive mais d’une manifestation sioniste de soutien politique à l’état israélien en violation totale du droit international. Déclarer que Jérusalem est la capitale une et indivisible de l’état d’Israël constitue une violation flagrante du droit international. Pas moins de 4 résolutions de l’ONU (252, 476, 478, 672) ont réaffirmé que Jérusalem est sous juridiction internationale et que Jérusalem-Est fait partie intégrante des « Territoires Palestiniens ».

 La capitale d’Israël est Tel Aviv et même les États-Unis ont refusé de valider Jérusalem comme capitale d’Israël. En violation flagrante du droit international, cette manifestation unique en France se tient dans des locaux municipaux. Elle est non seulement subventionnée par la Région, Le Département et la Ville de Montpellier, mais la présence affichée de nombreux élus de ces collectivités témoigne ouvertement leur soutien au contenu politique de cette journée.

En février 2010, la tête de liste du parti Socialiste aux élections Régionales, Mme Mandroux, maire de Montpellier, avait publiquement affirmé la nécessité du respect du droit international à propos de l’entreprise israélienne Agrexco en déclarant : « L’installation d’AGREXCO à Sète doit donc être différée et subordonnée au respect par l’Etat d’Israël des conventions internationales le concernant. »

 Nous, habitants et citoyens du Languedoc-Roussillon, attendons d’elle et de TOUS nos élus une prise de position identique et la plus grande fermeté pour subordonner la tenue de cette « journée » au respect du droit international. Premiers signataires Région :

AFPS30 (Association France Palestine), AFD (Alliance for Freedom and Dignity)Les ALTERNATIFS, APLR (Association des Palestiniens L.R), ATTAC Montpellier, BDSF34 (BDS France), CCIPPP34 (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien),CIMADE, CMF (Collectif des Musulmans de France), Le comité de jumelage Bages / Jalboun, FASE( Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique) MAN (Mouvement pour une Alternative Non Violente), MDPL (Mouvement pour le Désarmement, la Paix, la Liberté, MIB34 (Mouvement Immigration et Banlieues), NPA (Nouveau Parti Anti Capitaliste), PCF (PCF Narbonne), PG (Parti de Gauche), UJFP (Union Juive Française pour la paix ).

 Hors Région CPCP (Collectif Paix Comme Palestine- Avignon), IRC (L’Immigration Repère et Citoyenneté- Avignon) IJAN (Réseau international juif antisioniste)

Previous post

Pétition : Un million de voix à l’ONU "Stop Israel Nuclear"

Next post

De quoi l’apartheid est-il le nom ?