Home»COMITES LOCAUX»34»Conférence Montpellier – 2 decembre 2010

Conférence Montpellier – 2 decembre 2010

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Le comité BDS-France de Montpellier vous invite:

POURQUOI BOYCOTTER LES UNIVERSITES ISRAELIENNES ?

Jeudi 2 Décembre à 18h, à l’Université Paul-Valéry, Amphi B

Conférence et débat avec Joseph Oesterlé, Vice-président de l’AURDIP (Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine)

Présentation de la campagne BDS: son origine, ses objectifs
Présentation du comité BDS-France de Montpellier
montpellier.bds@gmail.com

POURQUOI BOYCOTTER LES UNIVERSITES ISRAELIENNES ?

Les valeurs universitaires sont fondées sur la liberté, la justice et l’égalité. Or l’état israélien bafoue tous les jours ces valeurs et dans l’enseignement bafoue la liberté académique et la vie culturelle du peuple palestinien.

Les élèves et enseignants palestiniens sont soumis à des contrôles et des persécutions dans les nombreux barrages qu’ils doivent franchir pour rejoindre leurs universités.

En 2002 toutes les universités ont été fermées durant de longs mois.

Dernièrement les écoles de Gaza ont été écrasées sous les bombes au phosphore. Elles ne peuvent être reconstruites car les Israéliens exercent un blocus de Gaza, entre autres, sur les matériaux de reconstruction.

Les universités et institutions académiques israéliennes ne dénoncent pas et même soutiennent ouvertement l’oppression exercée par l’Etat d’Israël.

La plupart des universitaires israéliens ferment les yeux et se taisent face à l’occupation des territoires palestiniens, les assassinats de militants, le racisme, les pratiques discriminatoires y compris à l’égard des palestiniens d’Israël. Des pétitions massives d’universitaires ont même, par exemple, soutenu les massacres de Gaza en janvier 2009.

Non, la science n’est pas neutre. Non seulement les mathématiques ou les sciences de l’ingénieur ont des applications militaires directes, en particulier à l’Université Technion à Haïfa, mais l’architecture, l’histoire, la géographie, l’archéologie ou les sciences politiques sont utilisées en Israël pour justifier la colonisation et l’occupation.

Dans l’appel de 2005 « BOYCOTT DESINVESTISSEMENT SANCTIONS » signé par 172 organisations palestiniennes, les Palestiniens nous demandent de rompre les relations institutionnelles avec les Université israéliennes. Ce qui n’implique pas de couper les liens avec les rares universitaires israéliens qui critiquent radicalement leur gouvernement et soutiennent leurs collègues palestiniens.

Le boycott de l’Afrique du Sud contre l’apartheid a été dans les années 80, un élément important de la victoire du peuple. Le boycott des produits et des institutions, en particulier les institutions universitaires, d’Israël sera un élément de la victoire de la justice et de la liberté pour les Palestiniens.

Remettons en cause les relations de nos universités avec celles d’Israël en raison des violations du droit commises par ce pays.

Refusons l’impunité pour Israël!

Soutenu par: SNESUP- FSU UM3, SUD-étudiants, APLR (Association des Palestiniens Languedoc-Roussillon), CCIPPP34 ( Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien), UJFP (Union Juive Française pour la Paix), PARASOL, NPA

Previous post

BDS culturel : le groupe anglais Tindersticks annule sa tournée en Israël !

Next post

Le BNC Palestinien réaffirme son soutien total à la Coalition contre Agrexco