Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»SANCTIONS»Des Prix Nobel et 60 000 autres signataires appellent à un embargo militaire sur Israël

Des Prix Nobel et 60 000 autres signataires appellent à un embargo militaire sur Israël

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Comité national palestinien du BDS – 12 octobre 2014

Plus de 60 000 signataires, dont des Prix Nobel, des célébrités et des organisations religieuses, ont appelé à un embargo militaire sur Israël à la veille de la conférence des donateurs pour Gaza.

stop-arming-israel-1 
New York – Alors que les donateurs internationaux se préparaient pour la réunion au Caire, le 12 octobre, de la conférence pour la reconstruction de Gaza après la dévastation infligée par Israël lors de son agression de 51 jours l’été dernier, le Comité national palestinien pour le Boycott, Désinvestissement et les Sanctions (BNC) a publié une pétition signée par plus de 60 000 personnes, dont des Prix Nobel, des artistes et intellectuels publics, à l’attention du secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-moon, une pétition qui appelle les Nations-Unies et les gouvernements à travers le monde à prendre des mesures immédiates pour l’application d’un embargo militaire total et juridiquement contraignant sur Israël, semblable à celui qui fut imposé à l’Afrique du Sud durant l’ère de l’apartheid.

La pétition met en évidence la complicité des États-Unis, de l’Union européenne et d’autres pays, à travers des accords commerciaux et militaires bien établis avec Israël, dans les crimes qu’Israël commet contre le peuple palestinien. Elle déclare : « En important et en exportant des armes depuis et vers Israël et en facilitant le développement de la technologie militaire israélienne, les gouvernements envoient en réalité un message clair comme quoi ils approuvent l’agression militaire d’Israël, notamment ses crimes de guerre et ses possibles crimes contre l’humanité. »

Mahmoud Nawajaa, coordinateur général du Comité national palestinien BDS (BNC), déclare : « La récente agression brutale israélienne contre la bande de Gaza, qui tua plus de 2100 Palestiniens, pour la grande majorité des civils et dont 501 enfants, n’a pu être commise qu’en raison de l’impunité et de l’aide militaire qu’Israël reçoit de la communauté internationale ».

« Durant la conférence des donateurs pour la reconstruction, le 12 octobre, nous voulons rappeler aux gouvernements leur complicité dans les violations israéliennes du droit international, et leur responsabilité juridique et morale pour qu’il leur soit mis fin, » ajoute Nawajaa. « Les gouvernements du monde ne peuvent livrer à Israël l’armement militaire dont il se sert pour anéantir les vies palestiniennes et dans le même temps prétendre qu’ils soutiennent les droits palestiniens. Il est temps pour les dirigeants du monde de mettre leurs actes en conformité avec leurs paroles et soutiennent les efforts palestiniens non violents comme celui de se défendre et garantir leurs droits. »

Parmi les signataires de la pétition :

  • des Prix Nobel comme l’archevêque émérite Desmond Tutu, Adolfo Peres Esquivel, Jody Williams, Mairead Maguire, Rigoberta Menchú et Betty Williams ;
  • des intellectuels et universitaires comme Noam Chomsky, Rashid Khalidi, Judith Butler, Ilan Pappé et David Palumbo-Liu ;
  • des artistes et auteurs comme Alice Walker et Michael Ondaatje ;
  • des musiciens comme Roger Waters, Brian Eno et Boots Riley,
  • et des cinéastes comme Mira Nair, Mike Leigh, Ken Loach et John Pilger,
  • et aussi des groupes confessionnels comme American Jews for a Just Peace, Baptist Peace Fellowship of North America, le réseau Palestine-Israël de l’Episcopal Peace Fellowship, le réseau de la mission Israël/Palestine de la Presbyterian Chruch (USA), la Palestinian Christian Alliance for Peace, la Presbyterian Peace Fellowship, le réseau Quaker Palestine-Israel, et le réseau Palestine-Israël de l’United Church of Christ.

L’appel à un embargo sur les armes contre Israël est également soutenu par des organisations de défense des droits de l’homme comme Amnesty International.

Le Comité national palestinien pour le Boycott, Désinvestissement et les Sanctions (BNC) est l’organe de coordination pour les initiatives mondiales qui se développent pour le boycott et le désinvestissement, réalisées par des syndicats, des organisations confessionnelles, des groupes de la société civile et des universitaires et personnels culturels, contre Israël, jusqu’à ce que celui-ci mette fin à son occupation et à la colonisation de la Palestine.

La pétition a été déposée au nom du BNC par trois organisations des droits de l’homme basées aux États-Unis : ADalah-Ny : la campagne de New York pour le boycott d’Israël, Voix juive pour la Paix, et CODEPINK-Femmes pour la paix.

Pour signer et en savoir plus sur la pétition : http://www.bdsmovement.net/stoparmingisrael

 

BDS Movement :http://www.bdsmovement.net/2014/more-than-60000-signatories-including-nobel-prize-laureates-celebrities-and-religious-organizations-call-for-military-embargo-on-israel-ahead-of-gaza-donors-conference-12736?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Traduction : JPP pour BDS FRANCE

Previous post

Lettre de la Campagne BDS France au directeur du Salon d'Automne International

Next post

Une action BDS réussie dont le prolongement est passé sous silence