Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»DESINVESTISSEMENT»Deux groupes israéliens ré-exclus du fonds de pension du gouvernement norvégien

Deux groupes israéliens ré-exclus du fonds de pension du gouvernement norvégien

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print
 Nous avons reçu cette information de l’Association d’Aide du peuple Norvégien, signée par sa représentante :Ingvild Skogvold (NDLR)

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, il a été rendu public qu’AFI et Danya Cebus sont à nouveau exclues du Fonds de pension du gouvernement norvégien (appelé aussi Fonds pétrolier). La société Africa Israel Investments (groupe AFI) et sa filiale Danya Cebus avaient été exclues du Fonds de pension du gouvernement (Fonds pétrolier) en 2010 quand il a été connu qu’elles étaient impliquées dans la construction de colonies illegales en Cisjordanie.

L’automne dernier, on a appris que le ministère des Finances avait réintégré les sociétés dans le Fonds pétrolier après qu’Africa Israel et Danya Cebus eurent prétendu devant le Conseil de l’éthique qu’elles n’étaient plus impliquées dans les activités de construction dans les colonies. Le Conseil est un organisme de surveillance, dont l’objectif est de s’assurer que les investissements du Fonds pétrolier se conforment à l’éthique. Il est vite devenu évident que les affirmations de la société n’étaient pas fondées, Danya Cebus étant le principal entrepreneur dans le projet C-Jérusalem dans la colonie Gilo. AFI a confirmé au site Entreprises et Droits de l’homme que sa filiale Danya Cebus était impliquée à Gilo. Mais la société a contesté l’illégalité de ces colonies, à l’instar des autres colonies en Cisjordanie.

À la suite de la publication de la réintégration de Danya Cebus et d’AFI dans le portefeuille d’investissements du Fonds de pension, l’organisation Aide du peuple norvégien et le syndicat norvégien des employés municipaux et généraux (Fagforbundet) ont fait parvenir au Conseil de l’éthique une documentation sur les activités de construction de Danya Cebus à Gilo, et ils ont exhorté le Conseil à ré-exclure ces sociétés. De nombreuses autres organisations ont également adressé des lettres exhortant le Conseil à agir ainsi.

C’est désormais chose faite. Le Conseil de l’éthique a recommandé la ré-exclusion déjà en septembre, en se basant sur l’information qu’il avait reçue. Il a fallu un certain temps pour que ces recommandations soient traitées par le Département des Finances – c’est pourquoi nous n’avons pas eu d’informations jusqu’à maintenant. Le Conseil a publié sa recommandation, où il expose brièvement l’ensemble du processus (en anglais) :

http://www.regjeringen.no/pages/1930865/Africa_Israel_nov_2013.pdf


Ci-dessous, une traduction de la déclaration sur la décision publiée par Aide du peuple norvégien et Fagforbundet. (La déclaration en norvégien est disponible sur  http://www.folkehjelp.no/Nyheter/2014/AFI-Group-og-Danya-Cebus-igjen-utestengt-fra-oljefondet)

 

Le groupe AFI et Danya Cebus sont de nouveau exclus du Fonds de pension du gouvernement norvégien (Fonds pétrolier)

Le Département des Finances a de nouveau exclu le groupe AFI et Danya Cebus du Fonds pétrolier. Cette affaire montre combien il est important qu’une décision d’exclure une société, ou de retirer une société de la liste d’exclusion, est le résultat d’un processus minutieux.

Nous sommes satisfaits que les sociétés soient de nouveau retirées du portefeuille d’investissements, a déclaré la secrétaire générale d’Aide du peuple norvégien, Liv Tørres.

La société Africa Israel Investments (AFI) et sa filiale Danya Cebus ont été exclues du Fonds pétrolier en 2010, quand il a été connu que ces sociétés étaient impliquées dans les activités de construction dans les colonies illégales Modi’in Illit et Maale Adumim, en Cisjordanie.

L’automne dernier, les deux sociétés ont été réintégrées après avoir prétendu au Conseil de l’éthique qu’elles avaient cessé leurs activités de construction dans les colonies. Cependant, Danya Cebus est toujours le principal entrepreneur dans le projet de construction C-Jérusalem à Gilo, une colonie illégale à Jérusalem-Est.

Il est important qu’une confiance inconditionnelle ne soit pas accordée aux déclarations d’une société dans ces situations. Les décisions doivent être fondées sur un processus minutieux et un contact avec des organisations et des intervenants ayant des informations de première main, affirme Tørres.

L’organisation Aide du peuple norvégien et le syndicat norvégien des employés municipaux et généraux (Fagforbundet) ont fait corps pour demander qu’AFI et Danya Cebus soient exclues du Fonds pétrolier.

Stein Guldbrandsen, du Fagforbundet, espère que l’attention qui s’est portée sur la complicité d’AFI et Danya Cebus dans les violations des droits de l’homme, puisse avoir un effet sur les investissements de Fonds pétrolier dans les autres sociétés qui ont des liens avec l’occupation israélienne des territoires palestiniens.

Le Fonds pétrolier est encore investi dans un certain nombre de sociétés qui se rendent complices des violations des droits de l’homme et du droit international, entre autres, Heidelberg Cement, Cemex et G4S, affirme Guldbrandsen.

Cordialement

Ingvild Skogvold

Conseillère

 

Mobil: (+47) 41 22 42 43

Skype: ingvild.skogvold

www.folkehjelp.no
facebook.com/folkehjelp
twitter.com/folkehjelp

traduction pour BDS FRANCE

Previous post

La CGT recadre le CRIF

Next post

Annulation du rassemblement devant le Palais Brongniart