Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT UNIVERSITAIRE»L’université de Haïfa ouvre un cours de propagande pro-Israël

L’université de Haïfa ouvre un cours de propagande pro-Israël

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Ben White – Middle East Monitor – 15 avril 2014
https://www.middleeastmonitor.com/images/article_images/logos/university-of-haifa.gif
L’université de Haïfa a ouvert un cours universitaire pour combattre la « délégitimation d’Israël » sur les réseaux, dans ce qu’elle estime être une « première » pour les universités. Dans un communiqué de presse en date du 30 mars, l’université décrit fièrement le cours de quatre crédits proposé par le département des Études multidisciplinaires comme une préparation des « étudiants à devenir des « ambassadeurs » non officiels pour Israël sur Internet ».

Dans le communiqué de presse de l’université, l’assistant pour le programme, le professeur Eli Avraham, cite la Semaine contre l’apartheid d’Israël (Israeli Apartheid Week  – IAW) comme un exemple du « phénomène » que les étudiants sont appelés à « combattre », présentant cet évènement annuel et observé à l’échelle mondiale comme « une expression de pur antisémitisme » (L’IAW figure aussi dans cette vidéo promotionnelle du programme – https://www.youtube.com/watch?v=jnc9QJl_yU4)

Le cours « Ambassadeurs en ligne » a commencé en tant que projet parascolaire, avant d’être « relevé » au niveau de cours universitaire à temps plein, attribuant des crédits pour le diplôme des étudiants. Selon l’université, les « réalisations » par les étudiants comprennent à ce jour « une salle d’opération qui diffusa la réalité en Israël lors de l’opération militaire Pilier de défense », lançant des « délégations de propagande à l’étranger », et créant (notamment en soutien de Scarlett Johansson) des « mèmes viraux » (idées simples propagées à travers le web – ndt).

L’université note des éloges pour les « ambassadeurs en ligne » par le ministère des Affaires étrangères, dont les responsables ont instruit les étudiants sur la façon d’« utiliser les sites de réseautage social pour défendre la politique du gouvernement ». D’autres éléments incluent de « rédiger des entrées sur Wikipédia, sensibiliser sur des point de discussion de la hasbara (diplomatie publique) et affronter les militants anti-Israël dans les salles de chat en ligne ».

Le projet est présenté, sur le site même du projet (http://shagririm.haifa.ac.il/index.php/about-us), comme un « partenariat commun à plusieurs organismes universitaires et d’étudiants », notamment le bureau du doyen des étudiants et le syndicat des étudiants de l’université de Haïfa. Le programme travaille « conjointement » avec les ministères pertinents du gouvernement israélien, ainsi qu’avec des groupes de pression officiels comme StandWithUs et Israel on Campus Coalition.

De récentes conférences, comme partagées sur la page Facebook du programme, ont présenté l’ancienne porte-parole de l’armée israélienne, la colonelle Miri Eisen, qui aborde certains récits, et aussi le doyen des étudiants de l’université de Haïfa, le professeur Hanan Alexander, qui pose la question, « à quel moment les critiques d’Israël deviennent-elles de l’antisémitisme ? ». Les participants ont pu auparavant entendre le ministère des Affaires étrangères sur l’ « énergie créatrice » de la stratégie pour le changement de l’image d’Israël qui vise « les start-ups » et « les arts ».

Les institutions universitaires israéliennes ont fait leur preuve quant à leur coopération avec les initiatives de propagande du gouvernement ou des groupes de lobby – notamment s’agissant de l’université Bar-Ilan, de l’université hébraïque, et de l’université Ben-Gourion. En août dernier, il a été rapporté que le cabinet du Premier ministre créait « un réseau d’unités de promotion dans les universités israéliennes, exploité par les étudiants ».

Déjà profondément complices des crimes et violations des droits humains par l’État et l’armée, les universités israéliennes s’impliquent ainsi de plus en plus, en réhabilitant et défendant cette même politique devant un public international.

Middle East Monitor : https://www.middleeastmonitor.com/blogs/politics/10901-haifa-university-launches-course-in-pro-israel-propaganda

Traduction : JPP pour BDS FRANCE

Previous post

Lettre ouverte du réseau des ONG palestiniennes à la Fondation Bill et Melinda Gates

Next post

Tribune sur Liberation.fr : La France contre les défenseurs du droit international ?