Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»DESINVESTISSEMENT»La pression du boycott augmente : l’industrie israélienne envisage de s’en prendre à Netanyahu

La pression du boycott augmente : l’industrie israélienne envisage de s’en prendre à Netanyahu

1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Haaretz : « Les colonies poussent les investisseurs européens à reconsidérer leurs relations avec les banques israéliennes » :

Trois fonds de pension européens importants sont en train de revoir leurs participations dans les banques israéliennes car ils craignent de financer les colonies en Cisjordanie, a rapporté le Financial Times dimanche.

Selon l’article, ABP, fonds de pension néerlandais considéré comme le troisième plus important au monde, Nordea Investment Management, entreprise scandinave, et DNB Asset Management, société norvégienne, exigent plus d’informations sur les relations des banques israéliennes avec les colonies.

Ynet : le boycott se fait sentir dans l’establishment israélien :

Une centaine de femmes et d’hommes d’affaires de premier plan d’Israël prendront l’avion pour Davos la semaine prochaine, munis d’un message poignant pour le Premier ministre : maintenir une économie en croissance et stable nécessite qu’Israël fasse la paix avec les Palestiniens, et le plus tôt sera le mieux.


Livni at Davos. Archive (Photo: AP)

Ces dirigeants et capitaines d’industrie vont de la présidente du groupe Strauss, Ofra Strauss, au pdg de Google Israel, Meir Bren, et à l’ancien ambassadeur d’Israël aux Nations-Unies, Dan Gillerman, qui, tous descendront au Forum économique de Davos pour exhorter les dirigeants israéliens et palestiniens à parvenir à une solution diplomatique au conflit israélo-palestinien.

Un groupe apolitique de Palestiniens et Israéliens avec des noms comme Munib Masri, le magnat de l’énergie palestinienne, Yossi Vardi, multi-entrepreneur de la haute technologie, Maurice Kahan, fondateur d’Amdocs, Avi Gabai, pdg de Bezeq, Gad Propper, industriel, Rami Levy, patron des supermarchés économiques israéliens et le professeur Itamar Rabinovich, ancien ambassadeur aux États-Unis, a signé une initiative appelée « Briser l’Impasse » (BTI)…

Selon le quotidien Calcalist, il y a une semaine, certains membres du groupe ont rencontré Netanyahu à son cabinet pour préparer le forum de Davos. Durant la réunion, ils l’ont mis en garde contre la menace posée par les boycotts et qui s’approche dangereusement.

Smadar Barber Tsadik, pdg de la Première banque internationale d’Israël (FIBI), a déclaré à la réunion que « le plus important fonds de pension en Hollande a d’ores et déjà annoncé qu’il n’investira plus en Israël en raison de son traitement envers les Palestiniens ; et que c’était un problème ».

Traduction : JPP pour l’AUDIRP

Previous post

Lettre au Directeur général du Palais Brongniart

Next post

Rapport des Nations-Unies : les entreprises actives dans les colonies facilitent les violations des droits de l’Homme