1

L’artiste norvégien Moddi annule son concert en Israël

https://www.facebook.com/floriography?fref=ts
Avec ces mots très justes sur son site:

« J’annule mon spectacle à Tel Aviv »

3 janvier 2014

J’ai décidé d’annuler mon spectacle à Tel Aviv le 1er février. C’est sans comparaison la décision la plus difficile que j’ai eu à prendre en tant qu’artiste, et une décision qui peine presque autant qu’elle soulage.

La raison de ma décision est la situation en Israël et dans les régions qu’il contrôle. Même si la musique peut être une arène unique pour le débat public, celui sur ces territoires est dévoyé depuis longtemps. Discussion et dialogue créent une impression de progrès constant. Les réalités de la politique sont très différentes. Un exemple : pendant que nous parlons, John Kerry est en train de négocier des pourparlers de paix entre Israël et la Palestine, alors que dans le même temps, Israël annonce la construction de 1400 nouveaux logements dans les colonies sur une terre occupée. Alors que tout le monde parle d’une solution à deux États, l’émiettement constant de la Cisjordanie, par la construction de nouveaux points de contrôle, de barrières et de murs de sécurité, rend une telle solution pratiquement impossible.

Le discours de paix crée un voile qui masque l’enfermement croissant de Gaza, la fragmentation continue de la Cisjordanie et la discrimination des citoyens israéliens arabes qui se poursuit. En choisissant d’encourager le « dialogue » et la « tolérance », je crains que ma voix ne serve à rien d’autre qu’à accentuer le fossé qui existe déjà entre les mots et l’action, dans un conflit où nul ne semble se fier aux intentions des autres.

Je sais que j’en déçois beaucoup dans mon public israélien et je suis sincèrement désolé qu’il doit en rester ainsi pendant l’instant. Je crois que vous comprendrez, même si vous pouvez ne pas être d’accord. Encore une fois, je vous encourage à lire l’article de Jello Biafra (http://aje.me/19OYi7c), qui offre de nombreux points de vue mais aucune réponse claire aux questions auxquelles il a été confronté. Comme lui, je suis submergé par la complexité de la situation. Par conséquent, je vais me rendre en Israël et en Cisjordanie pour voir de mes yeux comment sont les choses, rencontrer des gens qui sont entrés dans le débat et qui essaient de mieux comprendre la situation.

Tant que le « dialogue » continue d’être un but en soi, et non un moyen pour résoudre l’un des plus profonds, plus intenses conflits de cette époque, je n’y ferai pas entendre ma voix. Pour l’instant, je reste en dehors, avec l’espoir que les choses peuvent s’améliorer et qu’un jour, je pourrai mener à bien mon tout premier concert sur une scène israélienne.

http://marmennil.wordpress.com/2014/01/03/i-am-cancelling-my-performance-in-tel-aviv/