Home»GENERAL»Comité National Palestinien (BNC)»Le BNC réagit à la démission de la responsable aux Nations-Unies du rapport sur l’apartheid d’Israël

Le BNC réagit à la démission de la responsable aux Nations-Unies du rapport sur l’apartheid d’Israël

21
Shares
Pinterest Google+
image_print

Comité national palestinien (BNC) du BDS

 

La Dr Rima Khalaf, secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale des Nations-Unies pour l’Asie occidentale (ESCWA), de 2010 à 2017.

 

 

 

 

17 mars 2017 – En début de journée, la Dr Rima Khalaf, directrice de la Commission économique et sociale des Nations-Unies pour l’Asie occidentale (ESCWA) a démissionné de son poste suite aux pressions des États-Unis et d’Israël concernant un rapport publié cette semaine par l’ESCWA, documentant la politique d’apartheid d’Israël sur le peuple palestinien et encourageant au soutien du mouvement populaire de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) pour les droits et la liberté des Palestiniens. La Dr Khalaf a motivé sa décision, déclarant : « J’ai démissionné parce qu’il est de mon devoir de ne pas dissimuler un crime manifeste, et je soutiens toutes les conclusions du rapport ».

En réaction à la démission de la Dr Khalaf, Mahmoud Nawajaa, coordinateur général du Comité national palestinien (BNC) du BDS a déclaré :

« Le fait qu’un secrétaire général des Nations-Unies se soit incliné devant les menaces et l’intimidation de l’Administration Trump qui, une fois encore, veut éviter à Israël d’avoir à rendre des comptes n’est pas une nouveauté. La véritable information, c’est que, cette fois, Israël, avec toute son influence à Washington, ne peut plus faire marche arrière.

« Le rapport historique de l’ESCWA a créé deux précédents décisifs sur la Palestine. C’est la première fois qu’une agence des Nations-Unies établit, à travers une étude scrupuleuse et rigoureuse, qu’Israël impose un régime d’apartheid sur l’ensemble du peuple palestinien. En outre, le plaidoyer de l’ESCWA en faveur du BDS, en tant que moyen le plus efficace pour faire rendre des comptes à Israël pour tous ses crimes de guerre, crée un précédent important dans le système des Nations-Unies qui est dominé par les États-Unis.

« Les Palestiniens sont profondément reconnaissants à la directrice de l’ESCWA, la Dr Rima Khalaf, qui a préféré démissionner dans la dignité plutôt que de renoncer à ses principes sous l’intimidation israélo-américaine. À notre moment le plus sombre de l’escalade dans la répression par Israël, y compris contre les défenseurs non violents des droits humains, avec le vol permanent de la terre palestinienne et l’aggravation de sa politique d’apartheid, les Palestiniens espèrent que ce rapport novateur annonce la venue de l’aube d’une ère nouvelle où le régime d’injustice d’Israël aura à rendre des comptes à travers des sanctions et d’autres mesures, comme cela s’est passé pour l’apartheid de l’Afrique du Sud. »

 

Le Comité national palestinien (BNC) du BDS est la plus large coalition dans la société civile palestinienne qui dirige et soutien le mouvement mondial de Boycott, Désinvestissement et Sanctions.

Voir le site : www.bdsmovement.net et sur Twitter @BDSmovement

Source: BDS Movement

Traduction : JPP pour BDS France

Previous post

#IAW à Paris 8 - mercredi 22 mars à 18h30

Next post

IAW: TISETSO MAGAMA À SAINT-ÉTIENNE