Home»A CLASSER»Le Trades Union Congress vote pour soutenir la Palestine

Le Trades Union Congress vote pour soutenir la Palestine

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Le Trades Union Congress* vote pour soutenir la Palestine et reconsidère les liens avec les organisations complices de l’occupation

Communiqué de presse du Palestine Solidarity Campaign
http://www.palestinecampaign.org/index7b.asp?m_id=1&l1_id=4&l2_id=25&Content_ID=2143

Le Trades Union Congress, qui représente 6,5 millions de travailleurs au Royaume-Uni, a voté aujourd’hui (14 septembre 2011) à une écrasante majorité pour déplorer la « loi antidémocratique » passée par la Knesset israélienne, interdisant aux individus et aux organisations en Israël d’appeler au boycott d’Israël, et a réaffirmé sa politique actuelle de « travail étroit avec la Palestine Solidarity Campaign pour encourager activement les adhérents, les employeurs et les fonds de pension à désinvestir de – et à boycotter les produits des – compagnies qui profitent des colonies illégales, de l’occupation et de la construction du mur».

Cette nouvelle règle appelle aussi «sur la base de cette orientation, tous les syndicats à revoir leurs relations bilatérales avec toutes les organisations israéliennes, y compris la Histadrut ». La motion a été proposée par Unite the Union et un amendement a été proposé par le PCS.

Hugh Lanning, président de la Palestine Solidarity Campaign et vice-secrétaire général du syndicat des Services publics et commerciaux (PCS) qui a proposé l’amendement, a dit :
« Aujourd’hui, les syndicats britanniques ont décidé de ne pas acheter dans l’occupation britannique – de ne pas acheter venant d’entreprises ni de travailler avec des organisations complices de l’occupation israélienne illégale, des colonies et du mur.
« Israël doit être conduit à honorer le droit international. L’ONU, Obama et l’Europe devraient faire de la Palestine une réalité en ne bloquant pas sa liberté ».

Hugh Lanning continue : « Les compagnies payent le prix pour leur complicité dans les crimes israéliens. Agrexco, tristement célèbre pour l’exportation de produits d’Israël et des colonies illégales, est en liquidation. Véolia a perdu des contrats valant des millions de livres. Il est temps que les compagnies et les organisations reconnaissent qu’elles doivent mettre fin à leur complicité avec occupation et avec les crimes de guerre. Le mouvement syndical a été un pilier central de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud. Et aujourd’hui, les syndicats britanniques prennent la même attitude de principe – en soutenant à la paix et la justice, et en s’opposant au racisme et à l’apartheid ».

Contact : Sarah Colborne: 020 6600 7192 ou 07971 424296 – sarah.colborne@palestinecampaign.org

Texte complet de la motion et de l’amendement :
http://www.congressvoices.org/2011/71-peace-in-the-middle-eastsouth-asia/

Site de la Palestine Solidarity Campaign: www.palestinecampaign.org

plus information sur la liquidation d’Agrexco : http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=512:declaration-bnc-la-societe-civile-palestinienne-salue-la-liquidation-d-agrexco&catid=9:evenements-bds-france

pour plus d’informations sur la campagne contre Véolia : http://www.bigcampaign.org/veolia/

pour la déclaration des syndicats palestiniens sur la Histadrut : http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=435

* Le Trades Union Congress (TUC, en français : « Congrès des syndicats ») est l’organisation fédératrice des syndicats britanniques. Ses 71 membres représentent environ 7 millions d’adhérents.

Previous post

Déclaration du BNC : la société civile palestinienne salue la liquidation d'Agrexco

Next post

Le rappeur sud-africain Iain Ewok annule sa participation à un festival en Israël