Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT UNIVERSITAIRE»Une grande association d’étudiants du Canada approuve le BDS

Une grande association d’étudiants du Canada approuve le BDS

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

D’après des groupes d’étudiants juifs de l’université de York, ils n’avaient pas été prévenus du vote et ils n’ont eu que peu de temps pour préparer un argumentaire contre la résolution.

Un manifestant scande des slogans près d’une banderole disant : « Boycottez Israël » lors d’une marche anti-Israël à Malmo, en Suède, le 7 mars 2009. Photo Reuters

L’une des plus grandes associations d’étudiants du Canada a voté une résolution approuvant la campagne mondiale de Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël.

Avec l’adoption fin semaine dernière de la résolution, l’association des étudiants de l’université de York en a rejoint deux autres du Canada – l’université de Toronto et celle de Concordia – en approuvant la campagne BDS, selon la publication Excalibur de l’université de York.

La campagne appelle les universités à céder leurs participations dans les entreprises qui travaillent avec Israël et à couper tout lien avec les universités israéliennes.

Le vote par le conseil de la Fédération des étudiants de York a donné 18 voix – contre 2 – favorables et a soutenu par les Étudiants contre l’apartheid israélien à York.

Des groupes d’étudiants juifs de York se sont plaints de ne pas avoir été informés à l’avance du vote, et de n’avoir eu que peu de temps pour préparer un argumentaire contre la résolution.

Dans les commentaires d’Excalibur, Safiyah Husein, vice-président de la Fédération des étudiants de York, a qualifié la résolution d’anodine. «  En effet, tout le monde ne soutient pas les frais pédagogiques réduits, les campagnes d’équité, ou le travail de durabilité, mais nous savons que la majorité de nos membres pense que ce travail est vital et important », dit Husein.

Selon Chaim Lax, président de Hasbara@York, son groupe a été déçu et a qualifié la résolution de «

La résolution de la Fédération des étudiants de York n’aura aucune incidence réelle sur le portefeuille d’actions de l’université.

« L’université de York utilise les meilleures pratiques dans le développement de sa politique d’investissements, et celle-ci s’appuie sur les recommandations de grands cabinets conseil en investissements » a déclaré la porte-parole de York, Janice Walls, à Canadian Jewish News.

La Fédération des étudiants représentent plus de 52 000 étudiants de premier cycle à York, la troisième plus grande université du Canada.

31 mars 2013 – Ha’aretz – traduction : Info-Palestine/JPP

Previous post

Mobilisations réussies pour la journée de la terre en soutien à la résistance palestinienne et à la campagne BDS

Next post

Déclaration de l'Assemblée de convergence "Palestine" au FSM de Tunis