Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT UNIVERSITAIRE»L’Université du Massachusetts appelle à se désinvestir de Boeing

L’Université du Massachusetts appelle à se désinvestir de Boeing

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Le Conseil des étudiants de premier cycle de l’UMass Boston a adopté à l’unanimité un projet exigeant que la Fondation UMass, qui est le fonds d’investissement de l’université, se dessaisisse de Boeing et des autres sociétés qui tirent profit des crimes de guerre et/ou des violations des droits humains. Cette motion est une victoire retentissante pour les militants étudiants du pays tout entier et contribue à élargir les mouvements de la solidarité internationale, dont le mouvement pour les Boycotts, Désinvestissements et Sanctions contre Israël (BDS), répondant à l’appel de la société civile palestinienne du 9 juillet 2005.
S’appuyant sur la tradition des étudiants de l’UMass à protester et à se désinvestir pour des raisons d’éthique, une coalition d’étudiants, de groupes d’étudiants et de professeurs a présenté un projet au Conseil des étudiants de premier cycle. En tant que l’une des premières universités américaines à se désinvestir de l’Afrique du Sud de l’apartheid en 1978, et ayant récemment retiré ses fonds du Soudan pour protester contre le génocide suintant au Darfour en 2007, les étudiants ont voulu continuer à faire vivre cette tradition d’intégrité morale en demandant le désinvestissement de Boeing, société qui a résolument fabriqué et vendu de l’armement qui fut utilisé dans des attaques directes contre les civils palestiniens, ce qui est ne violation du droit humanitaire international et des droits humains.
Le projet met en avant que l’investissement de l’université dans Boeing, société qui fait de l’argent sur les crimes de guerre, s’oppose de façon frappante avec la mission de l’université qui est de servir « l’intérêt public de notre cité, de notre communauté et de notre monde ». Outre qu’il demande le désinvestissement immédiat de Boeing par l’université, comme des autres sociétés qui profitent des crimes de guerre, le projet appelle à la création d’un Comité d’investissement responsable pour continuer à soutenir le refus de l’université d’investir dans des sociétés qui font de l’argent sur les violations du droit international, des droits humains, et toutes autres injustices. Le projet a été parrainé par le président du Conseil des étudiants de premier cycle, le président du Conseil de l’université, le nouveau Conseil des étudiants de premier cycle, neuf groupes d’étudiants, et 33 professeurs.
Le projet souligne en particulier le lien entre Boeing et l’opération Plomb durci, agression militaire israélienne pendant trois semaines contre la bande de Gaza en 2008/2009, et durant laquelle 1300 Palestiniens furent tués, la plupart d’entre eux étant des civils, dont 412 enfants. Boeing avait fourni les missiles Hellfire et les hélicoptères d’attaque Apache AH-64, tous les deux étant réputés avoir été utilisés dans cette opération Plomb durci. Les actes d’Israël durant l’opération Plomb durci ont été condamnés par de multiples ONG internationales et organisations humanitaires, telles qu’Amnesty International et Human Rights Watch.
Les étudiants et organisations signataires veulent que cette résolution construise le cadre pour une activité de désinvestissement plus approfondie sur le campus, jusques et y compris un appel à l’université du Massachusetts à retirer ses fonds de toute société tirant profit de crimes de guerre, où qu’ils soient dans le monde. En particulier, le groupe des Étudiants de l’UMass Boston pour la justice en Palestine (SJP en anglais), un groupe d’étudiants du parrainage, espère que cette résolution ouvrira la voie d’une campagne plus large demandant à l’université du Massachusetts de retirer ses fonds de toute société tirant profit de l’occupation et la colonisation, illégales, par Israël de la population autochtone de la Palestine. SJP considère le vote de ce projet comme une fière victoire pour le mouvement de solidarité avec la Palestine, et il le présente comme une réponse à l’appel de 2005 de la société civile palestinienne pour les Boycotts, Désinvestissements et Sanctions contre Israël. Alexis Marvel, du Conseil d’étudiants montant, a exprimé sa détermination à faire adopter le projet par le Conseil d’administration.

Étudiants pour la Justice en Palestine (SJP)
Université du Massachusetts, Boston
Contact avec la presse : Daniel.finn001@umb.edu(508-221-4344)

Université du Massachusetts, Boston, MA, 18 avril 2012 – BDS Movement – lettre d’Omar Barghouti (omar.barghouti@gmail.com) du 24 avril 2012 –

BDS Movement : http://www.bdsmovement.net/2012/umass-boston-student-senate-passes-resolution-calling-for-divestment-from-boeing-8954#.T5e_B9k4aW8
traduction : JPP

Previous post

Lettre ouverte à Renaud Garcia-Fons

Next post

Procès BDS à Perpignan le 24 mai : Bernard, Jeanne et Yamina doivent être relaxés !