Home»Actus»Quatre mois après sa campagne #Covid19Palestine, BDS France alerte sur une inquiétante aggravation de la pandémie en Palestine

Quatre mois après sa campagne #Covid19Palestine, BDS France alerte sur une inquiétante aggravation de la pandémie en Palestine

7
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Il y a 4 mois, nous développions une campagne de solidarité #Covid19Palestine avec le peuple palestinien menacé par le développement de la pandémie de Covid-19.

Nous avions alors diffusé le communiqué :

https://www.bdsfrance.org/covid-19-message-de-solidarite-de-la-campagne-bds-france/

Aujourd’hui la pandémie est devenue plus faible en France, mais elle s’est considérablement aggravée dans d’autres pays.

C’est le cas en Palestine.

Dès le début de la pandémie, l’Etat d’Israël par sa politique discriminatoire a exposé le peuple palestinien à de gros risques sanitaires. Nous avions alors dénoncé les restrictions à la libre circulation du matériel médical nécessaire, la situation sanitaire inquiétante des prisonniers palestiniens et des travailleurs palestiniens durement exploités en Israël, les conséquences du blocus de Gaza et de la continuation des attaques perpétrées par l’armée israélienne …

Le développement de la pandémie, malgré les craintes, a alors été limité en comparaison d’autres pays.

 

Mais aujourd’hui, en dépit du dévouement des équipes médicales et de la discipline citoyenne du peuple palestinien, la situation s’est aggravée dans des proportions inquiétantes, surtout en Cisjordanie, où le nombre de décès dus au Covid-19 atteint au moins 70 et le nombre de personnes atteintes s’élève à environ 12 000.

A Gaza sous blocus, la pandémie est pour le moment plus maîtrisée (un décès et environ 75 cas de personnes atteintes), le confinement de la population étant plus strict.

 

Nous vous invitons à lire et diffuser ces deux articles (dont le dossier de presse), qui révèlent de graves responsabilités de l’Etat d’Israël :

 

Ces articles montrent qu’une grande partie de la population palestinienne subit une politique d’apartheid renforcée : non seulement elle ne dispose pas d’un même accès aux soins que la population israélienne,  mais en plus l’Etat d’Israël utilise la pandémie pour entraver le travail de l’Autorité Palestinienne dans l’organisation des soins et accentuer sa politique d’épuration ethnique.

Donc plus que jamais, le développement sans relâche de la campagne BDS s’impose !

 

Le 28 juillet 2020,

La Campagne BDS France

 

 

Previous post

Les actionnaires d'AXA ressentent la menace d'une pression accrue de la part des militants

Next post

Des organisations universitaires et scientifiques palestiniennes appellent à couper les liens avec le séminaire parrainé par AnyVision