Interview de Virginia Tilley- IAW 2018 France

Interview par BDS France de Virginia Tilley à Paris le 12 mars 2018 Mme Virginia Tilley, professeure de science politique à la Southern Illinois University-Carbondale (États-Unis) est co-auteure, avec Richard Falk, du rapport de l’ONU intitulé « Les pratiques israéliennes à l’égard du peuple palestinien et la question de l’apartheid ». Rapport censuré par le Secrétaire général de l’ONU.

Elle était invitée par la Campagne BDS France dans plusieurs villes dans le cadre de la semaine internationale contre l’apartheid israélien.

 




IAW 2018 MARSEILLE: conférence avec Adri Nieuwhof

Voilà la soixantaine de personnes venues écouter Adri Nieuwhof, chercheuse, avocate des droits humains et journaliste à l’Electronic Intifada, nous parler de l’apartheid en Israël et du seul moyen d’aider le peuple palestinien à résister à ce système : la campagne BDS!
Merci à elle d’avoir si bien su captiver l’auditoire!

Suivez-nous sur Facebook!

Suivez-nous sur Twitter!




Semaine Contre L’ Apartheid Israélien (IAW) Rennes 2018

  • Le 1er événement à Rennes de la semaine contre l’apartheid 2018 s’est déroulé le jeudi 15 Mars réunissant plus d’une quarantaine de personnes!

Au programme: Soirée de soutien à Gaza avec présence de Sarah Katz et Pierre Stambul de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix) et de Vivian Petit autour de son ouvrage « Retours sur une saison à Gaza » – Présentation de la situation à Gaza avec un focus sur un projet de soutien aux paysans de Khuza’a, au Sud Est de la bande Gaza qui résistent et cultivent des terres dont Israël voudrait faire un no man’s land… Présentation également de la campagne BDS, de l’IAW et des prochaines initiatives la semaine prochaine…

La soirée s’est terminée par un concert.

 

  • Le 2ème évènement de la semaine contre l’apartheid israélien à Rennes s’est tenu le 17 mars au CRIDEV!

À la place de la sensibilisation et formation initialement prévue avec la plateforme des ONG pour la Palestine, une petite séance d’autoformation sur la Palestine s’est tenue avec une dizaine de personnes.

Au programme improvisé: petit temps de débat et de construction collective de définition autour des mots: Apartheid, Sionismes, Colonialisme et focus sur le mot Nakba.

Ensuite diffusion et débat autour du documentaire « Deir Yassin Remembered » qui retrace le massacre des habitant-e-s de de ce village palestinien le 9 Avril 1948 par les milices sionistes.

La soirée s’est terminée par une présentation de l’IAW et du programme local!

 

  • Une 1ère conférence s’est tenue le 19 mars à l’Université de Rennes 2.

Une quarantaine de personnes étaient présentes.

A la tribune, Adri Nieuwhof militante et défenseuse des droits humains, journaliste pour Electronic Intifada. Adri a contribué à l’époque à la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud et participe aujourd’hui activement au développement de la campagne Boycott Désinvestissement Sanction ( BDS) en Palestine et en Europe.

Elle était accompagnée à la tribune d’Ahmed Alustath , palestinien, réfugié dans la bande Gaza. Il est aujourd’hui doctorant-chercheur en sciences du langage et analyse du discours sur la question palestinienne à l’université de Besançon en France.

La conférence s’intitulait: « De la nakba à aujourd’hui, situations et pistes de résistances à l’apartheid israélien »

Deux présentations très complémentaires entre une alliée du mouvement de résistance complétée par le discours d’Ahmed lui, en tant que principal concerné. Une conférence qui a donc débuté par une contextualisation historique avec quelques dates clefs sur le processus de création de l’état colonial israélien et de la résistance au projet ( la Déclaration de Lord Balfour, la création de l’Agence Nationale Juive, la colonisation des britanniques…) , un focus ensuite sur la Nakba, ce processus toujours en cours en Palestine. La conférence s’est poursuivie par la présentation d’une étude comparée entre la situation en Afrique du Sud et en Palestine sur la question de l’apartheid avec la mise en relief d’éléments de comparaison permettant de qualifier les pratiques d’Israël à l’encontre du peuple palestinien comme politiques d’apartheid. Pour terminer, un focus sur la campagne BDS, et plus particulièrement sur le pan académique de celle-ci au vu du rôle des universités israéliennes comme parties prenantes intégrales de la machine coloniale. Un court débat a ensuite au lieu avec la salle.

Un grand merci à toutes les personnes qui sont venues assister à la conférence!

 

 

 

  • La deuxième conférence dans le cadre de la semaine contre l’apartheid israélien à Rennes s’est tenue le jeudi 22 mars dernier.

« Malgré » le contexte de mobilisation sociale (logique et légitime) une quinzaine de personne se sont tout de même retrouvées dans une des salles de café du Babazula à coté de l’IEP bloqué pour la journée. Un grand merci au camarade du café!!

Nous avons donc eu le plaisir de recevoir pour cette soirée, Joseph Osterlé, président de l’AURDIP avec qui nous avons eu l’occasion d’échanger sur la situation des différentes universités palestiniennes, leurs histoires, les conditions des étudiant-e-s et des enseignant-e-s palestinien-ne-s ( manque de moyens pour les universités, les agressions perpétuelles sur les campus, les arrestations, difficultés de circulation….) Un focus a ensuite été mis sur les rôles des universités israéliennes dans la machine coloniale et dans le maintien de l’apartheid, leurs liens avec les entreprises d’armements israéliennes, la présence de généraux de l’armée de l’état colonial comme enseignant-e-s au sein des universités Israéliennes…

Nous avons terminé sur une présentation de l’enjeu du boycott universitaire ainsi que de la situation de l’IEP de Rennes du fait du partenariat contracté avec l’Université de Tel Aviv.
Un temps d’échanges a eu lien ensuite avec la salle.

Un grand merci à Mr Osterlé pour ce temps de conférence et d’échanges et pour les précieux apports de toutes ces informations.

Suivez-nous sur Facebook!

Suivez-nous sur Twitter!




IAW 2018 Grenoble

Environ 75 personnes ont assisté le jeudi 15 mars 2018 à la conférence de Virginia Tilley, organisée à l’université Grenoble-Alpes, par l’Union des Étudiants Communistes et les Jeunes Insoumis.es Grenoble, pour la Semaine contre L’Apartheid Israélien 2018.

L’Union des Étudiants Communistes et les Jeunes Insoumis.es Grenoble ont pris en charge l’organisation de la conférence sur le campus, et qui ont demandé un amphi à l’Université-Grenoble-Alpes. Demande acceptée par l’Université et appuyée par un coup de téléphone d’un directeur de l’Université à l’UEC pour dire qu’il tenait tout particulièrement à ce que la conférence puisse se tenir, malgré les menaces qu’il a reçu de la part d’un « groupe d’extrême droite », et qu’il prévoyait 2 vigiles pour en assurer la sécurité.

Ce fut une démonstration magistrale et passionnante. Il est désormais indéniable de parler d’Apartheid en Palestine/Israël grâce à ce rapport Falk-Tilley commandé par l’ONU qu’il le prouve scientifiquement, sur la base de la définition de ce qu’est l’apartheid selon le droit international et qui appuie les nombreux travaux scientifiques déjà existants. La preuve en est que ce rapport n’a pas été censuré sur le fond de la démonstration, mais sur des questions de procédure et de forme. Virginia Tilley rappelle que la communauté internationale a pour obligation d’éliminer toutes les situations d’apartheid dans le monde. Elle estime que faire condamner Israël de crime d’apartheid par une juridiction internationale est une étape indispensable pour la réunification de la Palestine mandataire d’avant 1948, pour rétablir ses principes non-discriminatoires et des droits égaux pour tous ses citoyen-ne-s, seul moyen selon elle de mettre un terme à cet apartheid.

Retrouvez-nous sur Facebook!

Et sur Twitter!




IAW 2018 TOULOUSE

La conférence-débat de Virginia Tilley « Repenser la question palestinienne », prévue aujourd’hui à Toulouse dans le cadre de la semaine contre l’apartheid israélien, a bien eu lieu au Grand Amphi de l’université Jean Jaurès malgré l’interdiction de la présidence. Elle a réuni 120 personnes dont une très grande majorité d’étudiant.e.s. Ce qui est un succès compte-tenu du blocage de l’université et de l’absence totale de cours. La réunion a été ouverte par les camarades de l’UET – Union des ÉtudiantEs de Toulouse organisatrice de l’évènement en collaboration avec Campagne BDS Toulouse. Le discours de VirginiaTilley a été suivi avec beaucoup d’attention par l’assistance avant un débat bien sûr trop court!

Retrouvez-nous sur Facebook!

Et sur Twitter!




IAW 2018 SciencesPo Paris

Un petit compte-rendu de l’événement à SciencesPo Paris le 12 mars dernier avec Virginia Tilley. Alors, en général tout s’est bien passé. La salle était remplie, surtout de personnes extérieures à SciencesPo. On avait donc environ 80 personnes. On devait avoir une salle de 150 personnes mais la direction de l’école nous a changé de salle au dernier moment.
Il n’y a pas eu de tentative de censure.
La conférence a commencé avec une présentation par un membre de l’association L’intersection de Sciences-Po, qui a appuyé sur le fait que la lutte pour la Palestine était depuis toujours un enjeu important dans les banlieues françaises et que ces deux luttes ne pouvaient être séparées. Que lutter pour la Palestine devait aussi être lutter contre les politiques coloniales et racistes de la France, et inversement.
Viriginia Tilley a pu faire sa présentation et la traduction était fluide. La salle a bien réagi à la fin et il y a eu un échange d’environ une heure entre la salle et V. Tilley. De notre côté c’est un succès.

Retrouvez-nous sur Facebook!

Et sur Twitter!




Succès en France de la 14ème semaine contre l’apartheid israélien ! (IAW)

[English below]

Cycle de conférences, actions BDS, soirée musicale, séance d’autoformation … 9 villes en France ont mis en place une série d’événements dans le cadre de deux semaines contre l’apartheid israélien s’étalant du 12 au 23 Mars 2018.

Lundi 12 : Sciences Po Paris et Mediapart – Lundi 12 : Montpellier Université Paul Valéry – Mercredi 14: Toulouse Université Jean Jaurès et Maison Blanche – Jeudi 15: Université Grenoble Alpes – Vendredi 16: Université Jean Monnet St Étienne – Lundi 19: Rennes – Mardi 20: St Nazaire Lycée Expérimental – Jeudi 22 : Lyon Université Lyon 2 – Vendredi 23: Marseille

Pour rappel, la Semaine contre l’apartheid israélien (IAW) a deux objectifs principaux :

  • Alerter l’opinion publique sur le fait qu’Israël est un État d’apartheid et que cette situation  doit être abolie comme l’a été l’apartheid en Afrique du Sud
  • Rallier des soutiens à la campagne de  Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) lancée et portée par la société civile palestinienne depuis 2005.

L’année dernière marquait les 100 ans de lutte depuis la déclaration Balfour, 2018 marque les 70 ans de résistance à la Nakba* toujours en cours et qui a constitué le thème de cette semaine contre l’apartheid israélien.

Nous avons ainsi eu l’occasion de recevoir deux intervenantes pour deux tournées en France dans le cadre de l’IAW:

la 1ère semaine, Mme Virginia Tilley, professeure de science politique à la Southern Illinois University-Carbondale (États-Unis), co-auteure, avec Richard Falk, du rapport de l’ONU intitulé « Les pratiques israéliennes à l’égard du peuple palestinien et la question de l’apartheid ». Rapport censuré par le Secrétaire général de l’ONU.

La deuxième semaine, Mme Adri Nieuwhof, chercheuse et défenseuse des droits humains, journaliste pour l’Electronic Intifada, qui a fait campagne contre l’apartheid en Afrique du Sud et a dirigé plusieurs ateliers pour organiser la campagne BDS en Palestine et en Europe.

Certaines des villes organisatrices ont reçu des pressions locales de la part de relais d’Israël, néanmoins l’ensemble des événements prévu ont eu lieu et ce majoritairement  au sein  des campus universitaires. Le public était également au rendez-vous!

Inspiré-e-s par la résistance populaire en Palestine, nous avons, en tant qu’allié-é-s, fait de l’Israel Apartheid Week 2018 une contribution pertinente à la lutte palestinienne pour la liberté et la justice.

Retrouvez tous les détails de chaque événement sur Facebook: IAW France, BDS France , et sur Twitter: CampagneBds

 

*Nakba : (catastrophe en arabe) n’est pas un événement, mais un processus qui continue aujourd’hui :  l’expulsion des Palestinien-ne-s de leur terre.

Le 15 mai 1948, la Palestine est rayée des cartes au lendemain de la proclamation de l’État d’Israël que la communauté internationale s’est empressée de reconnaître. Dans les mois qui ont précédé et suivi ce jour funeste, des centaines de villes et villages palestiniens furent détruits par les forces armées sionistes, forçant deux tiers de la population palestinienne à prendre la route de l’exil. La Nakba (catastrophe) palestinienne n’est pas juste une période révolue, c’est une entreprise systématique de déracinement des Palestinien-ne-s de leur terre et de répression pour les priver de toute expression politique propre.

 

Success of the 14th IAW in France against

Israeli Apartheid

In the framework of IAW, several events which included a series of lectures and debates, BDS actions, a musical evening and a self-training session were organised from 12 to 23 March 2018 in the following French cities: Paris, Lyon, Montpellier, Toulouse, Grenoble, Saint Etienne, Rennes, Saint Nazaire and Marseille.

IAW has two major purposes:

– To alert public opinion to the fact that Israel is an apartheid state and that this situation must be brought to an end, as happened in the case of South Africa.

– To win support for the Boycott-Divestment-Sanctions (BDS) Campaign, launched and backed by Palestinian civil society since 2005.

Last year marked 100 years of struggle since the Balfour Declaration and 2018 marks 70 years of resistance to the Naqba*, which is still in progress, and which was the theme of the 2018 IAW.

We were glad to welcome two speakers who toured France during IAW:

Virginia Tilley, Professor of Political Science at Southern Illinois University-Carbondale in the USA and co-author, together with Richard Falk, of the United Nations report entitled: “Israeli Practices towards the Palestinian People and the Question of Apartheid”.  The report was subsequently censored by the UN Secretary-General.

Adri Nieuwhof, researcher and human-rights defender, journalist for the Electronic Intifada, who campaigned against apartheid in South Africa and who has conducted several workshops to organise the BDS campaign in Palestine and in Europe.

In some cities the organisers came under local pressure from agents of Israel, nevertheless all the events took place and were well attended, most of them being held on university campuses.

Inspired by and as allies of the popular resistance in Palestine, we made the French IAW 2018 a fitting contribution to the Palestinian struggle for freedom and justice.

Details of each event can be found on the Facebook page IAW France, on BDS France (website and FB) and on Twitter CampagneBDS.

* The Naqba (catastrophe in Arabic) was not an event but is a process, which continues to this day: the expulsion of the Palestinians from their land. On 15 May 1948, Palestine was wiped off the map when the proclamation of the State of Israel was hurriedly recognised by the international community. In the months that preceded and followed that fateful day, hundreds of Palestinian towns and villages were destroyed by the zionist armed forces and two-thirds of the population were compelled to flee into exile.