Home»COMITES LOCAUX»67»Action BDS à Strasbourg le 30 avril

Action BDS à Strasbourg le 30 avril

1
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

!cid_969D3EC6230D4A238C0C48755269D4E3@paorPCSamedi 30 avril  nous étions plus d’une quinzaine à sillonner Strasbourg  pour défendre le droit au boycott et appeler les Strasbourgeois à rejoindre la campagne  BDS jusqu’à ce qu’Israël respecte le droit international.

Ce fut une opération réussie, 1000 tracts distribués, beaucoup de discussions avec des passants de tous âges très intéressés. La pluie nous a arrêté au bout de deux heures. La question posée à la fin par certains des participants: c’est quand la prochaine action ?

Et   dimanche 1er mai, outre la manif du 1er mai, présentation du livre de l’UJFP: “Une voix juive contre le racisme” sur  RBS, (91,9FM) de 15h à 16h30 à l’invitation de la CARES, suivie d’une demi-heure sur la culture palestinienne de 16h30 à 17h


 Ne soyons pas complices de la COLONISATION de la Palestine par Israël !

Pour faire respecter le droit international et suivant l’exemple de la lutte pacifique contre l’apartheid en Afrique du Sud, la société civile palestinienne a lancé en 2005 un appel aux peuples du monde en vue d’imposer de larges boycotts à Israël, des retraits d’investissement et des sanctions. Les trois exigences indissociables du peuple palestinien :

  1. Fin de l’occupation de la Palestine (Cisjordanie, Jérusalem-Est, Bande de Gaza) et de la colonisation
  1. Egalité absolue des droits accordés aux Juifs et aux Palestiniens d’Israël, dont la nationalité
  1. Droit des réfugiés au retour et à l’indemnisation, comme stipulé par la résolution 194 de l’ONU du 11 décembre 1948.

Cet appel, c’est la campagne « BDS ». Elle fait l’objet de menaces en France

Défendons les libertés et le droit au boycott !

Face aux violations du droit international par Israël,

la campagne BDS, non-violente et antiraciste, ne vise pas les personnes mais la politique coloniale d’occupation israélienne ainsi que ses institutions qui pratiquent la violence et l’apartheid. Selon le droit international – y compris les récentes directives de l’U.E. – tous les produits des colonies sont illégaux.

Boycott des entreprises et institutions économiques, culturelles, scientifiques, militaires, sportives… d’Israël ;

Désinvestissement des entreprises qui contribuent à la colonisation et à la violation des droits des Palestiniens, notamment celles qui sont implantées dans les colonies ;

Sanctions diplomatiques et juridiques et, en particulier, suspension des accords de coopération privilégiée entre Israël et l’Union Européenne.

Pour ma part, je boycotte :

Fruits et Légumes (exportateur MEHADRIN)

Oranges, Clémentines, Pamplemousses, Tomates cerise, Avocats, Pommes de terre, Patates douces, Kakis, Kumquats, Cerises, etc..

(JAFFA, RIK ROK, 3 AMOURS, CARMEL, CORAL, TOP, KEDEM, CRYSTAL, ECO FRESH )

Herbes aromatiques (Aneth, Menthe, Persil, etc.)

Médicaments : TEVA (génériques), Ratiopharm

Sodastream : Machines à gazéifier l’eau + les sirops

Dattes “israéliennes” Medjoul (exportateur HADIKLAIM)

(CARMEL, JORDAN RIVER, KING SOLOMON)

Boissons : Jus de pamplemousse (FRUITÉ PUR JUS DU MONDE), Jus d’orange (JAFADEN), Vin (GREEN VALLEY)

Produits de beauté : AHAVA et lingettes pour bébé, démaquillantes, pour ménage.

ET VOUS, QU’EN   PENSEZ-VOUS ?

Signer l’appel :

http://www.bdsfrance.org/petition-nous-appelons-au-boycott-des-produits-israeliens

Campagne BDS France —   Site : www.bdsfrance.org

Pour nous contacter à Strasbourg : cjacp@orange.fr – Page FB : www.facebook.com/CJACPalestine/

 

Previous post

Déclaration de solidarité féministe de l’Institut Simone de Beauvoir avec le mouvement palestinien BDS

Next post

Intervention à Londres le 20 avril 2016 de Jean-Guy Greilsamer