Action BDS Sephora à Lille

Le 19 Novembre 2011.

Nous étions 30 ce jour-là à venir demander des comptes à la direction de Séphora du centre commercial Euralille. En effet, Sephora se rend complice chaque jour de la spoliation des terres de Palestine occupée. Sephora qui se met dans l’illégalité en vendant les produits AHAVA, issus des colonies israéliennes.

Nous étions pacifiques, non-violents et ne demandions rien d’autre que l’application stricte du droit international. Les vigiles et les vendeuses de l’enseigne hors-la-loi n’avaient apparemment pas le même état d’esprit que nous.

alt

Insultes, bousculades, coups, telles ont été leurs réponses face à notre action non-violente. Pression de la hiérarchie ou simple zèle de l’employé « modèle », le fait est qu’ils ont perdu tout contrôle et ont été dépassés par les évènements. Pendant que les vendeuses pleuraient pour leur prime du mois qu’elles n’auront pas et que les vigiles frappaient des militants à terre, les clients, interloqués par tant d’agressivité, apprenaient que Sephora se rendait complice de crimes de guerre. 

alt

C’était le premier grand week-end avant Noel, période ou Sephora mise tout pour engranger le plus de bénéfice.

La fermeture du rideau de fer a été pour eux un départ désastreux dans la course au profit, profit taché du sang des palestiniens…

alt

Nous ne lâcherons pas la pression tant que Sephora ne se conformera pas aux décisions de la Cour de Justice Internationale en retirant les produits de cette compagnie illégale.

 

Collectif BDS