Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT DES ENTREPRISES»Ahava»Mulhouse : Action de boycott AHAVA devant SEPHORA

Mulhouse : Action de boycott AHAVA devant SEPHORA

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Samedi 12 novembre 2011 : action de boycott devant Sephora, rue du sauvage à Mulhouse.

Le 10 février, la direction du magasin s’était engagée à retirer de la vente les cosmétiques Ahava (video).

Ces cosmétiques sont produits dans la colonie de Mizpe Shalem, en Cisjordanie occupée, à partir des boues de la Mer morte. Ces informations nous sont fournies par la Coalition des femmes pour la Paix israélienne  via leur site internet « Who Profits? » (Qui profite de la colonisation?). L’exploitation économique de territoires occupés militairement est illégale.

Or, le magasin Sephora de la rue du sauvage a remis cette marque en vente, sur demande de la direction générale semble-il, en connaissance de cause : ces produits proviennent de la spoliation des ressources des territoires palestiniens occupés. D’autre part, la tricherie sur l’étiquette est manifeste puisque les produits sont indiqués comme provenant d’Israël.

Vers 15h, une convergence avec les Indignés de Mulhouse avait lieu devant le magasin tandis que l’entrée principale du magasin était barrée par une banderole « Boycott Israël Apartheid ».

La direction du magasin s’est refusée à tout commentaire.


Mulhouse avant le procès du Collectif Boycott 68

Manifestation devant un commerce

Convoqué ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Mulhouse, le Collectif boycott 68 a manifesté hier en plein centre-ville et plus particulièrement devant un magasin de cosmétiques mulhousien.

Les membres du Collectif Boycott 68 ne désarment pas. À quelques jours du procès de leurs douze militants devant le tribunal de Mulhouse, ils se sont retrouvés hier dans les rues du centre-ville pour une distribution de tracts et pour une petite opération devant un magasin de cosmétiques afin de demander une nouvelle fois aux responsables de cette enseigne de retirer de leurs rayons des produits « made in Israël ».

Pour les militants du collectif dont Farida Trichine, elle même convoquée devant la justice,  il s’agissait de rappeler au grand public le combat qu’ils mènent mais aussi le pourquoi du renvoi des douze militants devant le tribunal.

Reporté quatre fois, ce procès qui aura lieu jeudi est avant tout un procès politique selon les militants. « Les procès contre les militants de la campagne BDS ont été diligentés par le gouvernement suite à des plaintes déposées par des organisations soutenant la politique de l’État d’Israël ».

Farida Trichine rappelle au passage qu’en juin dernier, dans un autre procès contre une militante de la cause palestinienne, « la 17e chambre correctionnelle de Paris a admis la légalité du boycott des produits israéliens. »

Appel à manifester jeudi matin devant le tribunal

Revendiquant la liberté d’expression et le droit de critiquer la politique israélienne, le Collectif appelle à participer au rassemblement de soutien le 17 novembre à 8 h devant le Tribunal de Grande Instance de Mulhouse.

DNA électronique – A.C 13/11/2011

Source http://jplpboycott.canalblog.com/archives/2011/11/22/22669428.html

 

 

 

Previous post

Action BDS Sephora à Lille

Next post

Veolia toujours impliquée dans les violations israéliennes du droit international