Home»A CLASSER»Aidez les Palestiniens, donnez pour le boycott

Aidez les Palestiniens, donnez pour le boycott

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

La campagne BDS, Boycott-Désinvestissement- Sanctions, est notre réponse citoyenne et non violente à l’impunité d’Israël. C’est une campagne de citoyens, c’est à chacun de s’en emparer pour affirmer son pouvoir d’opposition à l’apartheid pratiqué par Israël. Notre campagne a un véritable potentiel de développement en France, mais nous manquons de moyens, notamment financiers. Les urgences ne manquent pas.

Il s’agit en priorité de financer des procès en défense comme en attaque. La particularité de la campagne BDS en France est qu’elle se poursuit sous la pression d’éventuelles poursuites judiciaires. Nous devons bien entendu continuer et amplifier notre combat mais nous devons protéger nos militants du point de vue juridique. Et nous avons pour cela besoin de moyens supplémentaires. Enfin, des actions en justice sont aussi lancées par la campagne BDS France et dans le cadre du BDS, telle que l’action en justice de la Coalition contre Agrexco contre l’entreprise d’état israélienne Agrexco, mais celles-ci auront besoin d’être financées pour pouvoir aboutir.

Mais il s’agit aussi, pour le développement de la campagne:

  • d’organiser des rencontres, débats, formations,
  • de développer nos outils avec des publications, des tracts, affiches, t-shirts, DVDs
  • d’augmenter notre visibilité par des actions de plus en plus larges etc

Pour toutes ces raisons la campagne BDS France a besoin de votre soutien financier. En dehors de la cotisation annuelle des organisations membres de la campagne BDS France, nous ne pouvons compter que sur le soutien financier de nos militants et des citoyens qui souhaitent soutenir la cause du peuple palestinien et l’appel au BDS.

Vous pouvez nous financer de différentes manières, à savoir:

Nous comptons sur vous !

La campagne BDS France

www.bdsfrance.org

Previous post

"Inculpez moi", lettre de J-C Lefort à Mme Alliot-Marie

Next post

Rendez-vous devant les tribunaux