Appel à action #BoycottPuma deuxième round: participez à la deuxième journée mondiale d’action, le 26 octobre 2019.

23 août 2019/ Par la Campagne palestinienne pour le boycott universitaire et culturel d’Israël (PACBI)

Des associations du monde entier se préparent pour la deuxième journée d’action pour protester contre le soutien de Puma aux colonies illégales d’Israël sur des terres palestiniennes volées. Rejoignez-les le 26 octobre.

Des associations du monde entier se préparent pour la deuxième journée d’action pour protester contre le soutien de Puma aux colonies illégales d’Israël sur des terres palestiniennes volées. Rejoignez-les le 26 octobre. Dans le monde entier, des amateurs de fair-play et de sports pour tous rejoignent l’appel d’équipes et d’athlètes palestiniens appelant au boycott du fabricant de vêtements de sport Puma jusqu’à ce que le soutien à l’occupation militaire illégale et le déni des droits du peuple palestinien par Israël cessent.

Puma est le sponsor principal de l’Association de football israélienne (IFA), qui regroupe et défend fièrement les équipes des colonies de peuplement israéliennes qui poussent les familles palestiniennes hors de leurs terres. Les colonies israéliennes sont illégales et constituent un crime de guerre au regard du droit international.

En juin dernier, des groupes de plus de 20 pays ont participé à la première Journée d’action mondiale #BoycottPuma, avec des manifestations dans les magasins et les bureaux Puma ainsi qu’auprès des équipes parrainées par Puma. Sur les médias sociaux, #BoycottPuma était LE hashtag le plus tweeté relatif à Puma ce jour-là.

Nous sommes de retour pour le deuxième round.

Rejoignez la deuxième journée d’action mondiale #BoycottPuma, le 26 octobre 2019.

Manifestez dès maintenant l’intérêt de votre association pour recevoir des informations et du matériel.

Puma sent la pression. En marge de la critique, Puma recourt à des prétentions ridicules, notamment à un «dévouement à l’égalité universelle».

Une «dévotion à l’égalité universelle» doit signifier ne pas faire du sport avec l’apartheid! Puma doit mettre fin à:

-sa complicité de blanchiment des saisies illégales de terres par Israël qui privent les Palestiniens de territoire et de ressources naturelles.

-son soutien à l’infrastructure d’occupation israélienne qui prive les athlètes palestiniens de leur droit à la liberté de circulation et à la pratique du sport.

-son parrainage de la Fédération israélienne de football.

La Coupe de football de Palestine de cette année a été reportée indéfiniment car Israël a refusé à pratiquement tous les joueurs de l’équipe gagnante de la Ligue de Gaza de se rendre en Cisjordanie occupée pour la finale. Très récemment, les forces israéliennes ont effectué une intervention sur un tournoi de football amical à Jérusalem-Est occupée, l’empêchant de se poursuivre.

Le «chat»emblématique de Puma profite de l’installation et de l’extension des colonies illégales d’Israël et de son déni des droits fondamentaux du peuple palestinien.

Rejoignez-nous dans notre demande à Puma de se montrer à la hauteur de son objectif de promotion de la justice sociale.

Manifestez l’intérêt de votre association pour la deuxième journée d’action mondiale #BoycottPuma, le 26 octobre 2019.

Passez à l’action.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples des moyens par lesquels votre groupe peut participer à la Journée d’action #BoycottPuma.

Impliquez les associations sportives locales, les équipes sportives populaires, les clubs de supporters et les tournois antiracistes dans vos actions.

Et soyez créatifs! Ajoutez des thèmes sportifs à vos manifestations et à vos actions sur les réseaux sociaux.

1. Organisez une action créative dans un magasin Puma.

Faites preuve de créativité. Localisez les magasins Puma dans votre ville et organisez une simulation de match de football ou d’un événement sportif dans un magasin Puma.

2. Organisez une manifestation dans les bureaux de Puma.

Remettez la lettre de 200 clubs palestiniens aux bureaux de Puma.Puma a des bureaux en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Suède, en Norvège, en Finlande, au Danemark, en Autriche, aux Pays-Bas, en France, en République tchèque, en Pologne, en Turquie, en Afrique du Sud, aux Émirats arabes unis, aux États-Unis, en Argentine, au Chili, Pérou, Inde, Australie, Singapour, Malaisie, Indonésie, Japon, Corée du Sud, Hong Kong.

3. Organisez une conférence ou un atelier

Faites participer les associations sportives locales à un atelier ou à une discussion publique sur les attaques israéliennes contre le sport palestinien et la campagne #BoycottPuma. Contactez d’éventuels intervenants: pacbi@bdsmovement.net

4. Invitez les équipes sponsorisées par Puma à #BootPuma

Puma sponsorise des équipes, des ligues, des athlètes et des artistes. Vérifiez si les équipes locales sont parrainées par Puma et encouragez-les à laisser tomber Puma. Appelez les athlètes locaux sponsorisés par Puma à user de leur influence pour convaincre Puma de mettre fin à son contrat de sponsoring avec l’IFA. Suivez #PumaFam pour des informations sur les nouveaux contrats de sponsoring. Contactez-nous pour un exemple de lettre d’approche: pacbi@bdsmovement.net

5. Lancez une campagne de désinvestissement

Vérifiez si votre fonds de pension, votre banque ou toute autre institution dont vous êtes membre investit dans Puma et demandez-leur de se désinvestir. Contactez-nous pour obtenir de l’aide à ce sujet: pacbi@bdsmovement.net

6. Organisez une fête dans les médias sociaux

Rejoignez #BoycottPuma dans les médias sociaux pour bloquer la culture Puma auprès de vos amis.

Inscrivez-vous à la journée d’action pour plus d’informations.

Source : PACBI