LA JOURNÉE COLONIALE DITE de «JÉRUSALEM» À MONTPELLIER : ON LÂCHE RIEN !!

co-organisé par Campagne BDS France Montpellier et FUIQP

soutenu par : APLR (Association des Palestiniens L.R), ATTAC Montpellier, BDS France 30,  CIPPP34 (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien),CIMADE L-R,  CMF (Collectif des Musulmans de France), ENSEMBLE ! 34, MAN (Mouvement pour une Alternative Non Violente), NPA (Nouveau Parti Anti Capitaliste), SOLIDAIRES34, UJFP (Union Juive Française pour la paix).

Le CCCJM annule la journée coloniale dite « Journée de Jérusalem » qui se tenait en grande pompe dans le parc municipal de Grammont depuis 49 ans, comme c’était devenu une (mauvaise) habitude. Il est contraint de se replier dans une des salles d’un Palais des sports et annonce un Gala de solidarité en soirée, à un coût d’entrée prohibitif et sous l’intitulé « Jérusalem Danse » pour commémorer le 50ème anniversaire de la réunification de Jérusalem.

Nous sommes loin de la présentation de la journée de 2010 qui clamait  «  A travers le symbole de cette journée, nous crions, avec tous nos amis, haut et fort, notre sionisme et notre soutien à l’Etat d’Israël !…  Jérusalem est et doit rester la capitale de l’Etat d’Israël » (ex. président du CCCJM).

Il faut dire que depuis 2010 le comité BDS France 34 mène campagne et de nombreuses actions contre la tenue de cette journée (voir ci-dessous). Déjà en juin 2016 nous écrivions «C’est le début de la fin de la journée sioniste dite  «de Jérusalem» du CCCJM.» En effet sous la pression, la Ville de Montpellier qui fournit gratuitement le Parc (lieux public) avait fait payer la location du matériel municipal jusqu’ici offert gratuitement, aux frais des contribuables…

C’est un premier bon résultat que pouvaient espérer BDS France 34, le mouvement de solidarité avec la Palestine et tous les anticolonialistes de Montpellier pour les 50 ans d’anniversaire de l’annexion et de l’occupation de Jérusalem.

Car sous l’expression hypocrite de «réunification de Jérusalem» il s’agit d’une tentative de masquer la réalité d’une annexion coloniale illégale condamnée maintes fois par l’ONU. Et d’une  tentative de faire passer dans les faits cette violation du droit international, en faisant de Jérusalem la capitale « une et indivisible de l’État d’Israël ». Ce qu’Israël, le CRIF, le CCCJM et quelques autres espèrent bien obtenir de leur ami D. Trump.

Ce qui signifie que la bataille n’est pas terminée, là-bas comme ici.

– En effet, bien qu’intitulé : «Jérusalem Danse», le gala est annoncé pour «célébrer le 50ème anniversaire de la réunification de Jérusalem» avec des prises de «parole des officiels» dont le Consul d’Israël, ce qui confirme le caractère colonial de la manifestation.




Procès, auditions, acharnement policier sur militant, à Montpellier la criminalisation du mouvement social bat son plein !

Nous avions décalé l’horaire du rassemblement de solidarité à nos trois camarades car il y avait à 14h également,  le procès de 3 personnes (un militant syndicaliste et deux journalistes) poursuivies pour « diffamation » alors qu’elles n’ont fait que dénoncer les méthodes de gestion d’une direction très répressive.  Quelques jours auparavant c’était une nouvelle audition d’un militant contre la loi travail qui a déjà été condamné à de la prison ferme et qui fait l’objet d’un acharnement policier flagrant.

3 militants-te de la Campagne BDS France Montpellier étaient convoqués-ée en audition pour : « Dégradation de bien privé » suite à une série de 8 plaintes déposées par la direction de LIDL, une plainte déposée par le BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme) au parquet de Paris pour une action dans un magasin LIDL à Montpellier et une plainte personnelle déposée contre l’un d’entre eux par l’avocat du BNVCA pour soi disant : menace.

 

Les auditions des 3 militants BDS s’est déroulée, ce jeudi 15 juin,  sans garde à vue malgré les menaces qui pesaient. C’est maintenant au procureur de décider de la suite à donner. une vingtaine de personnes étaient présentes malgré les horaires et la canicule devant le commissariat en soutien aux militants convoqués.

groupSaadia
A SA SORTIE SAADIA RACONTE COMMENT S’EST PASSÉE SON AUDITION.

ÉLARGIR LA SOLIDARITÉ ET S’INSCRIRE DANS LA RÉSISTANCE AU GOUVERNEMENT MACRON
Vendredi 16 juin à 20h la Campagne BDS France Montpellier est invitée à tenir un stand et intervenir sur la criminalisation de son activité dans le cadre de la

« Réunion-Débat » unitaire, de résistance face au gouvernement Macron. 

A la salle Guillaume de Nogaret, espace Pitot à 20h. Montpellier.
Organisée par :  NPA34, Ensemble !, France Insoumise, PCF34, CGA, CNT ESS 34, PG 34, CGT Educ’Action 34, CGT Précaires Montpellier, Sud Education 34, Sud Chimie 34, Sud PTT 34, Assemblée citoyenne 1ère et 8ème circonscription du 34



Nouvelles attaques contre la Campagne BDS France Montpellier

communiqué :

LA RÉPRESSION NE NOUS FERA PAS TAIRE !

« BOYCOTTONS L’APARTHEID ISRAÉLIEN ! »

RASSEMBLEMENT SOLIDAIRE : JEUDI 15 JUIN 2017 A 14h 30

COMMISSARIAT CENTRAL DE MONTPELLIER (Av. Du Comte de Melgueil)

 

3 militants-te de la Campagne BDS France Montpellier sont convoqués en audition pour : « Dégradation de bien privé » suite à une série de 8 plaintes déposées par la direction de LIDL, une plainte déposée par le BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme) au parquet de Paris pour une action dans un magasin LIDL à Montpellier et une plainte personnelle déposée contre l’un d’entre eux par l’avocat du BNVCA pour soi disant : menace.

 

Dans les prisons israéliennes 1500 des 6300 prisonniers politiques palestiniens viennent de mener une héroïque grève de la faim de 40 jours – victorieuse – pour obtenir… la simple application du règlement des Services Pénitentiaires israéliens : visites des familles chaque 15 jours, visites des avocats, soins médicaux adaptés, possibilité de faire des photos lors des visites et fin de la détention administrative… C’est dire l’inhumanité et l’illégalité de l’emprisonnement subi par les Palestiniens. 1500 êtres humains ont mis en danger leur santé et leur vie pour certains, pour la simple application d’un règlement même pas respecté par ceux qui l’ont édicté ! C’est dire aussi l’échec israélien à leur faire courber l’échine, c’est dire enfin le haut niveau d’affirmation de leur dignité dont ils sont capables.

 

Pendant ce temps l’état d’Israël fête en grande pompe, en présence de D. Trump, l’anniversaire des 50 ans des conquêtes militaires de la guerre des 6 jours : la colonisation de la Cisjordanie, Bande de Gaza, plateau du Golan et l’annexion de Jérusalem-Est (dite « Réunifiée »). A Montpellier, le CCCJM (Centre Communautaire et Culturel Juif de Montpellier) se prépare à fêter ces mêmes événements pour la 40ème année en présence des élus de tous les exécutifs (Région, Département, Métropole, Ville) le 25 juin au stade Bougnol à Montpellier. Sous l’intitulé « réunification de Jérusalem » se cachent l’annexion et la colonisation de Jérusalem maintes fois condamnées par les instances internationales. Nous disons à ces élus-es : « Comment pouvez vous participer  et donner votre caution officielle en notre nom à tous, de la région, du département et de la ville en participant à une manifestation qui bafoue le droit international en célébrant annexion et colonisation de la Palestine » ? Comment pouvez-vous appuyer la démarche de D. Trump qui veut transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, officialisant ainsi l’annexion illégale de Jérusalem-Est ? »

 

C’EST L’APARTHEID ISRAËLIEN QU’IL FAUT JUGER ET CONDAMNER ET PAS CEUX-CELLES QUI DEMANDENT L’APPLICATION DU DROIT INTERNATIONAL ET DES DROITS HUMAINS EN PALESTINE !

 

Depuis sa création en 2009, la Campagne BDS France à Montpellier et ses militants, qui, à l’instar des lanceurs d’alertes se dressent pour dénoncer la colonisation, les crimes de guerre, le nettoyage ethnique et le génocide progressif du peuple palestinien, appellent la société civile à boycotter l’apartheid israélien comme on a boycotté l’Afrique du Sud raciste. Malgré une opinion populaire largement favorable à la Palestine, au plus haut niveau de l’Etat français un courant politique pro-israélien s’efforce de criminaliser le BDS en vue de faire taire toute critique à l’égard d’Israël.. A Montpellier, la Campagne BDS France est en butte à de graves entraves à la liberté d’expression : interdictions systématiques de stand Palestine place de la Comédie, PV municipaux… Ses militants sont l’objet de constantes convocations à la police (actions, port du Tee-shirt BDS), et aujourd’hui Ils sont menacés de poursuites judiciaires devant les tribunaux pour des actions non-violentes dénonçant le commerce avec l’apartheid israélien.

ILS NE NOUS FERONT PAS TAIRE : « LIBERTÉ, JUSTICE, ÉGALITÉ » 

 

Campagne BDS France Montpellier (6 juin 2017) – comitebdsfrance34@gmail.com

FB : BDS France 34. https://bdsf34.wordpress.com   https://www.bdsfrance.org/




LA JOURNÉE SIONISTE DITE « DE JÉRUSALEM » À GRAMMONT, C’EST FINI ?

Campagne BDS France Montpellier  : Communiqué

Le CCCJM annule la journée coloniale dite « Journée de Jérusalem » qui se tenait en grande pompe dans le parc municipal de Grammont depuis 49 ans, comme c’était devenu une (mauvaise) habitude. Il est contraint de se replier dans une des salles d’un Palais des sports et annonce un Gala de solidarité en soirée, à un coût d’entrée prohibitif et sous l’intitulé « Jérusalem Danse » pour commémorer le 50ème anniversaire de la réunification de Jérusalem.

Nous sommes loin de la présentation de la journée de 2010 qui clamait  «  A travers le symbole de cette journée, nous crions, avec tous nos amis, haut et fort, notre sionisme et notre soutien à l’Etat d’Israël !… Jérusalem est et doit rester la capitale de l’Etat d’Israël » (ex. président du CCCJM).

Il faut dire que depuis 2010 le comité BDS France 34 mène campagne et de nombreuses actions contre la tenue de cette journée (voir ci-dessous). Déjà en juin 2016 nous écrivions « C’est le début de la fin de la journée sioniste dite « de Jérusalem » du CCCJM. » En effet sous la pression, la Ville de Montpellier qui fournit gratuitement le Parc (lieux public) avait fait payer la location du matériel municipal jusqu’ici offert gratuitement, aux frais des contribuables…

 

C’est un premier bon résultat que pouvaient espérer BDS France 34, le mouvement de solidarité avec la Palestine et tous les anticolonialistes de Montpellier pour les 50 ans d’anniversaire de l’annexion et de l’occupation de Jérusalem.

Car sous l’expression hypocrite de « réunification de Jérusalem » il s’agit d’une tentative de masquer la réalité d’une annexion coloniale illégale condamnée maintes fois par l’ONU. Et d’une tentative de faire passer dans les faits cette violation du droit international, en faisant de Jérusalem la capitale « une et indivisible de l’Etat d’Israël ». Ce qu’Israël, le CRIF, le CCCJM et quelques autres espèrent bien obtenir de leur ami D. Trump.

Ce qui signifie que la bataille n’est pas terminée, là-bas comme ici.

– En effet, bien qu’intitulé : « Jérusalem Danse », le gala est annoncé pour « célébrer le 50ème anniversaire de la réunification de Jérusalem » avec des prises de « parole des officiels » dont le Consul d’Israël, ce qui confirme le caractère politique de la manifestation.

Nous demandons donc aux pouvoirs publics de suspendre la tenue de cette manifestation tant que son motif en appellera ouvertement à la violation du droit international car elle constitue de ce fait un risque de trouble à l’ordre public.

 

– Le matériel de communication n’a pas été encore publié mais l’annonce parue sur le site du CCCJM n’affiche pas les logos des collectivités territoriales (Région, Département, Métropole et Ville de Montpellier) qui tous, jusqu’à présent, subventionnaient grassement la « journée de Jérusalem » et figuraient en sponsors sur tout le matériel de communication.

Nous espérons que les élus des exécutifs mentionnés auront enfin compris que soutenir par leur présence la célébration de la « réunification de Jérusalem » signifie soutenir, en violation du droit international, la revendication israélienne et s’afficher aux côtés de Trump pour exiger de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

 

Dans ces conditions le Comité BDS France maintient les demandes exprimées dans la pétition publiée en 2010, portée par 14 organisations (partis, syndicat et associations) et qui a recueilli plus de 2500 signatures :

Nous, citoyens de la Ville de Montpellier, des Département de la Région Languedoc- Roussillon, demandons aux élus de :
– BOYCOTTER la manifestation sioniste de la Journée dite de Jérusalem à Montpellier en Juin,

– REFUSER de subventionner avec l’argent des contribuables toute manifestation sioniste de ce type

– SUSPENDRE les accords de jumelage entre Montpellier et la ville israélienne TIBERIADE

 

Campagne BDS France – Montpellier

21 mai 2017

______________________________________

 

Principales Publications sur le site de la Campagne BDS France  Montpellier, depuis 2014

 

Publié le 27 juin 2016

C’est le début de la fin de la journée sioniste dite « de Jérusalem » du CCCJM

 

Publié le 8 juin 2015

6-7 JUIN WEEK-END DE MANIFESTATIONS CONTRE LA JOURNÉE SIONISTE A MONTPELLIER

 

Publié le 2 juin 2015

Stop à la journée sioniste de Montpellier (FR3, Paul Alliès)

 

5 mai 2015- LES VIDÉOS DE LA CONFÉRENCE « JÉRUSALEM, LE SACRÉ ET LE POLITIQUE

Jérusalem: Le sacré et le politique. Présentation : SAADIA BEN FAKHA
https://youtu.be/Vg-Yh9GZhSQ (6mn 03)

Jérusalem : Le sacré et le politique : PAUL ALLIÈS
https://youtu.be/_YJuE0JUxQ0 (37mn 32)

Jérusalem : Le sacré et le politique : PIERRE  STAMBUL
https://youtu.be/RJJ8Icqa3Z4 (25mn 45)

Jérusalem: Le sacré et le politique. Présentation : YOUSSEF HABACHE
https://youtu.be/BeXjPZ7fqZM (17mn 29)

 

JOURNÉE SIONISTE 2014 : BILAN ET PERSPECTIVES

(Avec extraits audio des déclarations des élus présents et organisateurs)

Publié le 8 juillet 2014

https://bdsf34.wordpress.com/2014/07/08/journee-sioniste-2014-bilan-et-perspectives/

 

Publié le 24 juin 2014

MANIFESTATION CONTRE LA JOURNÉE SIONISTE DE MONTPELLIER (VIDÉO- 1re partie)

 

Publié le 23 juin 2014

MANIFESTATION CONTRE LA JOURNÉE SIONISTE DU 22 JUIN 2014

 

Publié le 21 juin 2014

STAND DU COMITÉ BDS FRANCE 34 SAMEDI 21/06 CONTRE LA JOURNÉE SIONISTE DU 22 JUIN

 

 

Publié le 11 juin 2014

NE LAISSONS PAS LES SIONISTES IMPLANTER L’APARTHEID « AU COEUR DE MONTPELLIER » !

 




MONTPELLIER : 24h de jeûne pour les prisonniers Palestiniens en grève de la faim

A l’initiative de la Campagne BDS France Montpellier, samedi 20 mai, 16 personnes ont observé 24h de jeûne en solidarité avec les 1762 prisonniers Palestiniens en grève de la faim depuis 34 jours.

Rassemblés au coeur de Montpellier, place de la Comédie, de 13h à 17h30 sous le soleil des drapeaux palestiniens, les militants de la Campagne BDS France ont inlassablement expliqué la situation des prisonniers palestiniens et appelé au boycott de HP (Hewlett Packard), diffusé 1800 tracts et recueilli de nombreux témoignages de solidarité et de soutiens.

Ils ont expliqué les motifs de la grève de la faim des prisonniers Palestiniens, dénoncé le silence général des grands médias,  de l’ONU et de notre gouvernement, alarmé sur les risques encourus à partir d’un mois de grève de la fin, alerté sur la situation de Marwan Barghouti qui mis en isolement a refusé de boire de l’eau depuis 3 jours, dénoncé les multiple violations des droits humains et des conventions de Genève en matière des droits des prisonniers par l’Etat d’Israël et son système pénitentière : Détention administrative, transfert-déportation des prisonniers dans des prisons en Israël, tortures et persécutions des prisonniers, non respect du règlement des Services Pénitentiaires, emprisonnement des enfants, mépris et maltraitance des familles etc.

En milieu d’après midi une manifestation contre Monsanto et les OGM a donné l’occasion à la Campagne BDS France Montpellier d’exprimer sa solidarité et confirmé l’importance des convergences des luttes …

Voir la vidéo :

 

D’autres images d’une chaude et chaleureuse après midi place de la Comédie à quelques dizaines de mètres de la Comédie du Livre…

affich_Nakba2

C’était aussi l’occasion d’informer que la Nakba continue !

 

vuepaneauje^une

 

vuesbandsol6

Une partie de « jeûneurs », les autres militants BDS tiennent le stand et diffusent les tracts…

 

ML_21mai2017

Commentaire explicatif par rapport à l’article:

Même si  la cible centrale des manifestations de soutien aux prisonniers est bien évidemment l’Etat d’Israël et son système pénitentiaire, à  l’occasion de cette grève de la faim de 2017, s’est exprimé avec plus de force dans les manifestations en Palestine, la revendication de stopper la « coordination sécuritaire » passée entre l’Autorité palestinienne et Israël. Coordination qui amène la police de l’autorité palestinienne à collaborer avec Israël et donc participer à l’arrestation et à l’emprisonnement de nombreux palestiniens.




BDS 34 avec les prisonniers au 27ème jour de grève de la faim !

Le 13 mai 2017, pendant deux heures et demi, place de la Comédie le Comité BDS France a informé les montpelliérains-nes sur la situation des prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis le 17 avril 2017.

 

Pour soutenir les prisonniers et dénoncer les nouvelles violations du droit par Israël, les militants du comité BDS France avaient choisi d’exposer leurs banderoles et de faire circuler sur toute la place de la Comédie devant les terrasses remplies de gens, un groupe de  » prisonniers » pendant qu’au micro une porte parole du comité BDS France 34 apportait de nombreuses explications sur l’état de la lutte et le soutien qui s’organise partout dans le monde…Plus de 800 tracts ont été distribués et un accueil toujours chaleureux des montpelliérains-nes ! Merci.

 

banderoleprisonniers50

Voir la vidéo :

 

Les passants ont été invités à boire le verre d’eau salée en solidarité avec les prisonniers. En effet, ils boivent de l’eau salée pour ralentir la déshydratation de leur organisme puisqu’ils n’ingurgitent rien d’autre.

IMG_3929

A cette occasion les prisonniers ont reçu le  le soutien du « Collectif Gabon-Occitanie » qui lutte lui aussi « contre l’impérialisme occidental et pour l’autodétermination des peuples ».

Gabonnais

En soutien aux prisonniers le Comité a appelé à boycotter les produits HP (Hewlett packard) à la FNAC (et Darty filiale de la FNAC)

bandeauFB-HP

 

 




Solidarité avec les prisonniers palestiniens et pour le boycott d’HP (Montpellier)

Les palestiniens de Gaza qui ont suivi en direct notre action du samedi 29 avril place de la Comédie à Montpellier, nous envoient une vidéo pour remercier les palestiniens présents, le BDS et nous encourager à poursuivre la mobilisation.

Le rassemblement était à l’initiative du Comité BDS France 34 et de l’APLR (Association des Palestiniens du Languedoc-Roussillon).

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ POUR INFORMER LES MONTPELLIÉRAINS A L’APPEL DE BDSF34 ET APLR (Association des palestiniens en Languedoc-Roussillon)

Voir la vidéo de l’action place de la Comédie et l’intervention de Ahmed de Gaza.

 

L’emprisonnement est une composante structurelle de l’apartheid.

Pour l’Etat sioniste comme pour l’ancien Etat raciste d’Afrique du Sud, l’emprisonnement systématique est une composante structurelle du système colonial et d’apartheid. Depuis 1967 plus de 850 000 palestiniens sont passés par les prisons israéliennes. Quantitativement l’emprisonnement permet de démanteler des familles entières, de les plonger dans l’angoisse pour leurs proches emprisonnés, de mettre en danger l’équilibre de l’éducation familiale par l’absence prolongée d’un père ou d’une mère, de plonger dans le besoin les familles privées du salaire du père de la mère. L’emprisonnement perturbe le fonctionnement total de la société. Qualitativement l’emprisonnement permet de stopper l’activité résistante de centaines de militants aguerris et de cadres politiques. Avec la torture il est l’arme la plus féroce de la répression qui vise l’instauration d’un climat de terreur afin d’obtenir la soumission de tout un peuple.

Mais c’est compter sans la résistance légendaire des palestiniens et des prisonniers-res palestiniens-nes, leur courage et leur dévouement à la cause palestinienne.

La détention administrative est une torture psychique pour le détenu comme pour la famille.

Actuellement 6300 prisonniers palestiniens sont emprisonnés dont 500 en détention administrative qui est la forme la plus arbitraire et inhumaine de détention qui soit. En effet, par l’incertitude illimitée qu’elle instaure (la détention sans motif ni perspective de jugement) elle détruits toute possibilité de projet aussi bien pour le prisonnier que pour la famille. C’est une véritable torture psychologique dont Israël abuse avec sadisme.

La libération des prisonniers est une cause nationale pour le peuple palestinien

La question des prisonniers est l’une des dimensions les plus importantes du projet national palestinien, comme la défense de la terre et le refus de la colonisation, la libération de Jérusalem, le retour des réfugiés et l’égalité des palestiniens d’Israël. Dans un communiqué publié le 17 avril, le BNC engageait tout son soutien et appelait le mouvement BDS international à soutenir l’action des prisonniers.

 

 




Pour la Journée du Prisonnier Palestinien : solidarité avec les grévistes de la faim, boycottez HP & G4S !

Nous célébrons la Journée du Prisonnier Palestinien, nous soutenons la grève de la faim pour les droits des prisonniers et l’appel à accentuer le boycott contre Hewlett-Packard et G4S, sociétés qui tirent profit des torts faits aux prisonniers.

 17 avril 2017Aujourd’hui, Journée des Prisonniers Palestiniens, le Comité National palestinien de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BNC) a émis le communiqué suivant :

Aujourd’hui, Journée des Prisonniers palestiniens, le Comité National du BDS palestinien (BNC), la plus grande coalition de la société palestinienne, est aux côtés des plus de 1.000 Palestiniens détenus dans les prisons et centres de détention israéliens qui se sont engagés dans une grève de la faim pour protester contre les graves et incessantes violations des droits fondamentaux des Palestiniens par Israël. Nous appelons à accentuer les campagnes BDS pour isoler le régime d’oppression israélien et faire pression sur les sociétés qui sont fortement impliquées dans les violations israéliennes de nos droits fondamentaux de prisonniers, et spécialement G4S et Hewlett Packard.

Les prisonniers politiques palestiniens en grève exigent la fin de la pratique bien documentée des abus d’Israël contre les prisonniers, le confinement à l’isolement, la torture, la négligence médicale, et le déni des droits garantis par le droit international – y compris le droit à un procès équitable et aux visites des familles et des êtres chers.

Dans les prisonniers palestiniens, il y a des hommes, des femmes et des centaines d’enfants. Il y a des parlementaires, des étudiants militants, des défenseurs des droits de l’Homme, des universitaires, des journalistes et beaucoup de passants. Israël utilise depuis des décennies l’incarcération pour essayer d’étouffer la résistance populaire palestinienne à son occupation militaire, au colonialisme de peuplement et à l’apartheid, et pour éteindre l’espoir des Palestiniens en une vie de liberté, de justice et de dignité.

Le Comité National BDS palestinien (BNC) soutient complètement le courageux combat des grévistes de la faim pour leurs droits et leur dignité. Nous appelons tous les gens de conscience dans le monde à faire croître les campagnes BDS contre le régime d’injustice d’Israël et à accentuer spécifiquement les boycotts contre Hewlett-Packard (HP) et G4S, sociétés complices de la brutalité du système israélien d’incarcération et d’abus sur les prisonniers politiques palestiniens.

La direction du mouvement des prisonniers palestiniens a écrit au BNC pour réaffirmer leur soutien au mouvement BDS et pour tous nous exhorter à intensifier nos campagnes contre G4S et les autres sociétés qui tirent profit des violations par Israël des droits fondamentaux des Palestiniens.

Nos campagnes contre HP et G4S ont déjà donné des résultats encourageants. Outre qu’elle fournit des services à l’armée d’occupation israélienne et une technologie biométrique qui permet à Israël de contrôler et d’appliquer son système de ségrégation raciale et d’apartheid contre les Palestiniens, HP participe pleinement à la l’efficacité technique du système carcéral israélien qui pratique la torture. Plusieurs églises américaines se sont déjà désinvesties de HP et la campagne contre cette société s’est déjà attiré le soutien de communautés de croyants, d’équipes dirigeantes d’étudiants et de syndicats à travers le monde.

Sous la forte pression des militants BDS qui participent à la campagne internationale Stop G4S, G4S a perdu ces quelques dernières années d’importants marchés et investissements dans le monde et a souffert de ce que le Financial Times appelle « atteinte à sa réputation ». En 2016, la société a été obligée de vendre la plupart de ses affaires en Israël et a été obligée de cesser d’aider Israël à gérer ses prisons abusives. Mais G4S a encore des contrats de formation de la police israélienne. Elle reste donc complice des violations israéliennes des droits fondamentaux des Palestiniens et, aujourd’hui, nous réaffirmons notre engagement à maintenir la pression sur cette société jusqu’à ce qu’elle mette complètement fin à sa complicité.

Au cours des 50 dernières années, plus de 800.000 Palestiniens ont été emprisonnés ou détenus par Israël, ce qui veut dire qu’environ 40 % des hommes palestiniens qui vivent sous occupation armée ont été privés de leur liberté. Presque chaque famille palestinienne a souffert de l’emprisonnement d’un être cher. Actuellement, Israël détient plus de 6.000 Palestiniens, dont plus de 500 « détenus administratifs » arrêtés sur des « preuves secrètes » que ni eux ni leurs avocats ne sont autorisés à voir ou à réfuter dans un tribunal. Ces personnes sont emprisonnées sans charges ni procès, et leur détention peut être indéfiniment renouvelée, selon un système kafkaïen qui devrait choquer la conscience du monde

C’est contre ce recul et cette réalité que les prisonniers palestiniens ont lancé aujourd’hui une grève massive de la faim et que les Palestiniens des principales villes palestiniennes ont organisé des rassemblements de soutien aux prisonniers et à leur grève de la faim.

Il est clair que la politique israélienne d’arrestations massives et de violations des droits des prisonniers politiques palestiniens cherche à « enterrer les aspirations légitimes d’une nation tout entière ». Mais nous savons que notre lutte collective et la solidarité massive internationale qu’elle inspire, et qui se manifeste dans le mouvement BDS, contrecarrent l’une et l’autre l’objectif brutal d’Israël et contribuent à la création d’un monde plus juste et plus beau.

Le Comité National BDS palestinien (BNC) est la plus large coalition de la société civile palestinienne. Il conduit et soutient le mouvement mondial de Boycott, Désinvestissement et Sanctions.

Allez sur www.bdsmovement.net et suivez le @BDSmovement

Source: bdsmovement

Traduction : J. Ch. pour BDS France




Le Comité BDS France 34 avec la diaspora Gabonaise en lutte.

Samedi 29 avril 2017 le Comité BDS France 34 a participé à la marche de la diaspora gabonaise à Montpellier avec des représentants de la diaspora de Lyon, Bordeaux, Paris, Toulouse, Marseille et Montpellier :

–    contre le hold-up électoral au Gabon.

  • contre la dictature et l’oppression
  • contre les massacres et les charniers,
  • contre les arrestations arbitraires,
  • contre Ali Bongo,

Certains de nos amis s’interrogent peut-être sur le sens de notre présence, en tant que comité BDS France 34, dans une manifestation de soutien au peuple Gabonais.

Bien sûr la première réponse évidente que nous pouvons faire est que les guerres, les famines, les massacres et d’une manière générale les problèmes que rencontrent les pays d’Afrique sont en premier lieu les conséquences de la colonisation de l’Afrique. Colonisation qui se perpétue sous des formes diverses dont la Françafrique et sa pratique de « soutien » militaire  et de corrupteur généralisé sont les moyens privilégiés pour continuer à contrôler ces pays afin de piller leurs richesses et étendre leur zone d’influence.

Le nombre de migrants qui prennent le risque de mourir et qui meurent par milliers atteste de la vie impossible que le néocolonialisme et ses hommes au pouvoir infligent aux peuples d’Afrique et au Congo en particulier.

L’autre motif de notre présence est que la campagne BDS palestinienne rejette et combat le sionisme en ce qu’il constitue le pilier idéologique raciste, colonial et d’apartheid, qui prive le peuple palestinien de ses droits fondamentaux depuis 1948. Le racisme est une construction du colonialisme destiné à assoir son pouvoir et justifier ses crimes et en Palestine comme au Gabon nous combattons la colonisation.

Mais notre présence ici va au delà d’une solidarité extérieure apportée à un autre peuple luttant contre le néo-colonialisme et ses effets dévastateurs.

Intervention de Saadia, porte parole du Comité BDS France 34:

 

Dans sa lettre écrite en prison en 1963, connue sous le nom de « Lettre de la geôle de Birmingham » Martin Luter King, accusé par le gouvernement d’être un « agitateur venu de l’extérieur » pour avoir organisé dans la ville de Birmingham (USA) une action non-violente de désobéissance civile en solidarité aux luttes de libération noire, déclare : «  Nous sommes pris dans un réseau de relations mutuelles auquel nous ne pouvons échapper ; notre destinée commune est un vêtement sans couture. Toute injustice, où qu’elle se produise, est une menace pour la justice partout ailleurs.» (souligné par nous)

Quand deux décennies plus tard Nelson Mandela déclare : « Tant que la Palestine ne sera pas libre nous ne serons pas vraiment libres ». Il exprime la même idée.

Aujourd’hui c’est une position identique qui est affirmée par le comité national Palestinien du BDS (BNC) le 7 mai dernier lorsqu’il déclare : « Adhérant à la définition des Nations-Unies pour la discrimination raciale, le mouvement BDS ne tolère aucun acte ni discours qui adopte ou promeut, entre autres, le racisme anti-Noir, le racisme anti-Arabe, l’islamophobie, l’antisémitisme, le sexisme, la xénophobie, ou l’homophobie. »

Et il ajoute :

« Les principes du mouvement BDS exigent une solidarité proactive avec les communautés opprimées du monde entier, et avec toutes les victimes des actes racistes, car notre cause est une cause commune. »

Omar Barghouti, militant des droits de l’Homme et membre fondateur du BDS Palestinien précisait le 16 mai 2016 : « Il est très important de créer des coalitions intersectionnelles avec des groupes de Noirs, de Latinos, de femmes et tant de groupes opprimés dans le monde ou ceux qui luttent pour toutes formes de justice.

Il nous faut voir le BDS pour les Palestiniens comme partie intégrante de cette communauté  mondiale luttant pour la justice et pour une paix véritable basée sur l’égalité des droits, sur la liberté et la dignité de tous. »(souligné par nous)

Voilà pourquoi BDS France 34 est aux côtés des Gabonais en lutte. Plus que pour les soutenir contre les injustices, plus que d’un point de vue « utilitariste », parce que ça sert la cause palestinienne et accroit son soutien, mais tout simplement parce que notre place est là. Le combat des Palestiniens, le mouvement BDS international et le BDS en France sont partie intégrante de  » la communauté  mondiale qui lutte pour la justice et pour une paix véritable basée sur l’égalité des droits, sur la liberté et la dignité de tous. »

Comité BDS France 34

29 avril 2017




Stop commerce avec l’apartheid, boycott HP à la FNAC Montpellier

Dans le cadre de la semaine de solidarité BDS France avec les prisonniers palestiniens, après Paris, Lyon et Strasbourg, les  Comités BDS France 30 et 34 (Nîmes et Montpellier) ont mené une action de boycott des produits HP diffusés par la FNAC de Montpellier.

La police qui visiblement, savait que nous avions projeté une action dans le magasin FNAC avait déployé un cordon de policiers et vigiles nous interdisant l’accès au magasin. Cela ne nous a pas empêché de mener notre action de dénonciation  des méfaits de l’entreprise criminelle HP (Hewlett Packard) qui fabrique de très nombreux outils technologiques destinés à contrôler, surveiller et opprimer le peuple palestinien et les prisonniers palestiniens. HP s’enrichit de sa collaboration au renforcement de l’apartheid israélien contre le peuple palestinien : Boycottons HP !

Les Comités BDS 30 et 34  ont dénoncé également la FNAC qui  en tant qu’un des principaux diffuseur des produits informatique HP, se fait la complice l’entreprise criminelle HP. La direction qui a envoyé un de ses cadres filmer et photographier notre action, a refusé de nous recevoir et même refusé qu’on lui remette un courrier. La FNAC se targue pourtant d’avoir des « valeurs » et une charte éthique qui nous assure que la FNAC respecte les droits Humains…Marketing, marketing…

Les militants BDS ont sillonné les 3 étages du principal centre commercial de Montpellier (Le Polygone) où ils ont fait de nombreuses prises de paroles explicatives, très bien accueillies par les passants. 800 tracts ont été diffusés pendant 1h30 de présence dans le Polygone.

Ce dessous la vidéo qui retrace cette action :

En sortant nous sommes allés saluer et soutenir nos frères et camarades Gabonnais qui tenaient un stand  car le BDS est contre tous les colonialismes !

 

Tract diffusé :(Cliquez pour agrandir)




BDSF34 : Une « Journée de la Terre » en actions ! (2)  » OCCUPY COMEDIE  » !

Après avoir mené une action contre le commerce avec l’apartheid israélien chez LIDL le vendredi 31 mars ; pour commémorer la Journée de la Terre ,  le Comité BDS France 34, a  fait flotter les drapeaux palestiniens la place de la Comédie samedi après-midi et apporté son soutien fraternel au Comité des Guyanais.

Même si le soleil n’a pas eu le courage de percer les nuages, la pluie s’est arrêtée et c’est sous un ciel couvert mais lumineux que le Comité BDS France 34 et ses amis ont « occupé » la Comédie. Le soutien des montpelliérains et montpelliéraines est toujours aussi actif et attentionné. Près de 2000 tracts ont été diffusés, des dizaines de signatures récoltés et de nombreux contacts notés.

 

IMG_3575.jpg
Les drapeaux palestiniens flottent sur la Comédie…

 

De très nombreux jeunes s’arrêtent pour signer et s’informer sur la Palestine

Daniel a eu l’excellente idée d’amener son saxo et ainsi créer une ambiance chaleureuse :

Puis nous sommes allés à la rencontre des Guyanais-ses qui s’étaient regroupés sur le parvis du Théâtre

IMG_3604




BDSF34 : Une « Journée de la Terre » en actions ! (1) LIDL Stop commerce avec l’apartheid !

Pour commémorer la Journée de la Terre du 30 mars 2017 , le Comité BDS France 34 a mené deux actions à Montpellier. Chez LIDL contre le commerce avec l’apartheid israélien et place de la Comédie en occupant l’espace public. Actions soutenues par APLR, CIMADE L-R, CCIPPP34, CMF, FUIQP, MAN, NPA, PODEMOS-Montpellier, UJFP

 LIDL :  STOP COMMERCE AVEC L’APARTHEID ISRAÉLIEN !

Vendredi 31 mars, le Comité BDS France 34 a mené une nouvelle action au LIDL « Voltaire » .

IMG_3552
31-03-2017- Stand à l’entrée du magasin pour la signature des coupons de solidarité et de la pétition contre « Mehadrin »

Et intervention dans le magasin pour informer les clients sur les lingettes pour BB, marque « Toujours » « made in Israël ».

Et sur la nature des produits Mehadrin : des avocats présents en quantité…

avocatsmehadrin.jpg

Comme nous commençons à mettre les avocats dans le caddie, un responsable du magasin qui vient de parler au téléphone avec la direction termine le retrait des cartons d’avocats, les amène dans la réserve, nous signale qu’il les remettra après, nous autorise à distribuer nos tracts dans le magasin…

Dans cette action nous avons rappelé l’histoire de la Journée de la Terre en Palestine et diffusé le tract (ci-après).  Et à l’occasion des excuses que nous présentons toujours aux salariés du magasin en raison du tracas et du stress que notre intervention peut provoquer, nous avons fait un petit rappel des faits et méfaits de l’entreprise LIDL envers ses salariés-ées.

 

LIDL : UNE CULTURE D’ENTREPRISE INQUIÉTANTE  !

 » 2005,  Nantes. Dans l’entrepôt LIDL de Nantes, le journal « Les échos » a révélé qu’il y avait 65 caméras vidéos pour 60 salariés, soit disant pour lutter contre le vol mais surtout pour mieux contrôler le rendement des salariés qu’on ne laissait pas souffler une minute.

L’été 2006, le syndicat allemand VER-DI a publié après enquête « Le livre noir de LIDL » qui dénonce une culture d’entreprise fondée sur le harcèlement moral, sur des conditions de travail dégradantes et une pression incessante sur ses salariés. Et on peut y lire cet exemple d’une employée qui a reçu un avertissement où il était écrit :  » La semaine dernière, vous êtes allés 9 fois aux toilettes où vous êtes restée en moyenne 72 minutes. C’est 27 minutes de plus qu’autorisées ; elles vous seront décomptées de votre temps de travail. »

En 2008 le journal allemande Der Spiegel, repris dans Courrier International, publie un article dont le titre suffit à lui même : «  La vie en boite. LIDL frappé d’espionnite aiguë ». En plus des caméras, LIDL avait fait appel à une agence de détectives pour surveiller ses salariés à qui il était interdit d’avoir des relations en dehors du travail…!

On voudrait bien croire que c’est le passé et que ces cas extrêmes sont dépassés mais on ne peut oublier qu’en mai 2015 dans un entrepôt LIDL des bouches du Rhône, Yannick 33 ans, un salarié de LIDL s’est suicidé à Rousset, sur son lieu de travail à cause d’une surcharge de travail et de la pression grandissante de sa hiérarchie.  (…)

… et actuellement dans le LIDL de Ploumagoar, près de Guingamp, un délégué syndical CGT est en butte à la répression…

 




Semaine Anti-Apartheid : Montpellier résiste et fait échec aux pressions d’Israël !

« La reconnaissance à contre-coeur de son échec par votre ennemi est presque aussi douce que votre propre réussite.

Finalement, après avoir juré leurs grands dieux qu’ils avaient « vaincu » ou « enterré » le mouvement BDS, le gouvernement d’extrême droite d’Israël et ses lobbies en occident admettent maintenant qu’ils n’ont pas réussi à arrêter l’avancée impressionnante de l’impact du mouvement sur le régime d’oppression israélien. » Voilà comment Omar Barghouti caractérise la situation de la Campagne internationale BDS aujourd’hui.

Jamais Israël n’a dépensé autant de dizaines de millions de dollars et mobilisé autant de spécialistes dans tous les domaines pour combattre le mouvement international BDS que le président d’Israël a désigné comme une « menace stratégique pour l’existence d’Israël » et jamais Israël n’a été aussi isolé dans l’opinion publique alors même qu’il accroît ses atteinte à la liberté d’expression avec la complicité des gouvernements occidentaux.

Chaque offensive israélienne, même quand elle parvient à mettre en marche la répression contre les militants et le mouvement BDS, subit les revers d’un retour de l’opinion quand celle-ci  découvre les atteintes à la liberté d’expression de BDS d’Israël.

Ainsi dès le vendredi 3 mars, l’ambassadrice d’Israël en France, s’adressait aux maires des 9 villes et universités engagées dans la semaine anti-apartheid pour exiger l’interdiction de ces événements. Obéissant aux ordres, l’UEJF (Union des Étudiants Juifs de France) a adressé un courrier au cinéma Diagonal où était annoncé le film : »Roadmap to apartheid », demandant la « déprogrammation du film » et  éventuellement une projection ultérieure du film « avec l’intervention de personnes aptes à apporter une contradiction aux intervenants éventuels » (sic). 

Quand au CRIF, se prévalant des propos tenus par M. Hollande au dîner du CRIF tout récent, il s’est directement adressé au ministre de l’intérieur pour exiger, comme toujours, en toute modestie, l’interdiction pure et simple du mouvement BDS en France « vecteur de haine raciste dans notre pays » qu’il qualifie carrément de « nouvel antisémitisme ».

IMG_3363

Un courrier similaire a été envoyé au président de l’université Paul Valéry demandant  l’annulation de la Conférence du 10 mars avec Hazem Jamjoum  à 18h à l’amphi H.

faccarte
Distribution de tract à l’Université pour annoncer la conférence avec Hazem Jamjoum

Le président de l’université rencontré lors de la distribution de tracts nous a confirmé avoir reçu des pressions mais qu’il maintenait le prêt de l’amphithéâtre. Il faut dire qu’il s’est rendu à l’université de Birzeit dans le cadre d’une Convention activée en 2003 entre les deux universités…et quand on a vu l’apartheid de ses propres yeux…

IMG_3370
La conférence d’Hazem Jamjoum

IMG_3377
Quarante personnes dont la moitié d’étudiants-tes ont apprécié une conférence passionnante.

Avant la conférence le comité BDS France34 avec des membres de l’Association des palestiniens du Languedoc-Roussillon ont montré à Hazem la place de la Comédie où  se déroule la bataille pour l’expression publique du BDS et la liberté d’expression et d’opinion pour tous.

IMG_3367

 




LIDL : Stop commerce avec l’apartheid : un accueil chaleureux des clients

Samedi 4 mars le Comité BDS France 34  poursuit sa campagne pour que LIDL cesse le commerce avec l’apartheid israélien.

L’intervention a lieu au LIDL de l’avenue des Près d’Arènes, tout près du quartier populaire de St. Martin et des nouveaux appartements construits autour de la rue de l’industrie, l’ancienne zone industrielle de Montpellier dont il ne reste plus aucune entreprise.

En 2016 plusieurs actions ont été menées dans ce LIDL et tout un travail de sensibilisation a été fait dans le quartier St Martin (collages, diffusions de tracts ) par le comité BDSF34. Les commerçants de ce quartier qui avaient accepté en grand nombre de mettre les tirelires de la Coalition contre Agrexco pour la 2ème flotille de Gaza en 2011 connaissent les militants et acceptent avec plaisir les affiches contre Mehadrin chez LIDL du Comité BDS France 34.

lidlaffichea3

La sympathie de la clientèle avec le BDS est telle que la direction (la seule qui n’a pas déposé de plainte contre le Comité) ne peut se permettre d’intervenir agressivement contre les militants. Elle sait aussi que les militants-tes BDS sont des gens calmes, raisonnables, non-violents qui ne cassent rien et qu’il est difficile de nier la colonisation israéliennes et les crimes commis par Israël devant un public informéet solidaire.

Durant la semaine il y avait de chez Mehadrin, des avocats, des pomélos Jaffa et des grenades…

Ce jour là il y a surtout des Pomelos Jaffa et… des lignettes BB « Toujours » « made in Israël »

lignettesbb

 

Un groupe reste à l’entrée pour distribuer les tract et parler avec les clients :

entree

Au micro, réglé pas trop fort, les militants-tes apportent les explications relatives à l’action en parcourant le magasin :

 

Ils se déplacent dans le magasin là où sont les clients. Ce samedi en raison des avis de tempête il y avait moins de client que d’habitude.

caissesecoute

Quand les gens font la queue aux caisses ils sont plus disponibles pour écouter.  Ils sont attentifs…

jeunesecout

Des clients rediffusent spontanément l’action (!):

Samedi il y avait un monsieur qui suivait les intervenants, approchant parfois son téléphone du micro, il était détendu et souriant alors on lui a demandé ce qu’il faisait. Il nous a répondu qu’il faisait écouter  les interventions à sa femme car il trouvait ça bien :

 

Une autre personne qui filmait nous a dit qu’elle mettrait la vidéo  sur sa page FB …

 

Les objectifs  Campagne BDS sont toujours rappelés…

 

 

saadiapetite

En 1h15 54 signatures de solidarité récoltées !

Les signatures des coupons sont très faciles à obtenir car les clients ont eu le temps d’entendre les diverses interventions et de lire le tract. Les militants s’installent sur une petite banque après les caisses et les gens s’arrêtent :

Une action réussie ! Merci à tous les clients-tes de LIDL qui ont témoigné une fois de plus leur solidarité avec le peuple palestinien en soutenant le BDS !

autocollantlidlbdsf34

tractlidl

 

 




Le chapiteau Palestine-BDS à nouveau dressé place de la Comédie

Sous la protection des montpelliérains-nes et du soutien actif des vingt organisations signataires de l’appel à la liberté d’expression et d’opinion pour BDSF34 place de la Comédie, le comité BDSF34 a dressé son chapiteau et déployé les drapeaux palestiniens à la grande joie des militants-es et des passants-tes qui se sont pressés autour des stands présents.

L’autorisation de tenue de stand de solidarité avec la Palestine avait été demandée par le MAN pour ce 25 février 2017. Pour la sixième fois consécutive la mairie de Montpellier oppose un refus catégorique à la tenue d’un stand Palestine place de la Comédie.

Trois refus à la CCIPPP34, deux refus au MAN et un à Podemos-Montpellier. Les prétextes sont tous des plus fallacieux, puisque au printemps- été 2016 c’est l’afflux de touriste l’été qui a été évoqué, et l’hiver c’est la sécurité… En réponse à un courrier du MAN qui demandait des explications sur le refus, la Mairie n’a pas hésité à prétexter que le refus était motivé en raison des mesures de sécurité imposées par la préfecture.  Ce qui est totalement mensonger puisque à ce jour aucun rassemblement dûment déclaré en préfecture n’a été interdit.

______________________________________
A l’attention de M. Jean DESBOIS

Bonjour,

Nous avons bien reçu votre demande d’occupation du domaine public pour un soutien au peuple palestinien le samedi 25 février sur la place de la Comédie.

En réponse, nous avons le regret de vous informer qu’il ne nous sera pas possible d’accorder une suite favorable à cette demande sur le lieu sollicité en raison de mesures de sécurité exigées par la Préfecture et désormais incontournables, en revanche il nous est possible de vous proposer l’utilisation de la Place Paul Bec aux même date et horaires.

Nous vous remercions de bien vouloir nous confirmer par retour de mail que cet espace vous agrée afin que nous poursuivions la gestion de votre demande.

Dans cette attente,

Cordialement,

Genevieve FABRY

Responsable de Service Adjoint

Service Occupation du Domaine Public

Direction des Usages et de la Valorisation de l’Espace Public
04 34 88 76 47
________________________________________

Voir la vidéo de l’action :

 

____________________________________

MESURES DISCRIMINATOIRES, VIOLATION DE LA DÉMOCRATIE, OFFENSIVE CONTRE LE PEUPLE PALESTINIEN … JUSQU’OÙ IRA LA VILLE DE MONTPELLIER SUR CETTE PENTE ?

Chacun sait que ces interdictions sont consécutives aux pressions exercées par la LICRA-CRIF qui ne supportent pas que les crimes israéliens et les incessantes violations du droit soient mises en scène et dénoncées place de la Comédie et ailleurs par le Comité BDS France 34.

Cette discrimination est d’autant plus flagrante que chacun peut constater que chaque samedi divers groupes de danse, de musique ou autres saltimbanques qui font aussi le charme de la place de la Comédie, forment de grands attroupements.

Et  ce samedi 25 février, les défenseurs des animaux tenaient un stand AVEC AUTORISATION MUNICIPALE (!)…

La Mairie a beau se réfugier derrière son « jumelage-alibi » avec la ville de Bethléem son acharnement inquiète le mouvement social qui renforce sa mobilisation.

ILS HURLENT CONTRE  TRUMP MAIS SOUTIENNENT LES VIOLATIONS DU DROIT PAR ISRAËL

Il est vrai que l’assiduité et le soutien inconditionnel de la Ville de Montpellier à la Journée dite de « Jérusalem » est un marqueur fort du soutien à l’État d’Israël et aux valeurs du sionisme. Rappelons que cette journée, organisée depuis 39 ans par le CCCJM (Centre communautaire culturel juif de Montpellier) est une journée purement sioniste qui commémore sous l’appellation  « réunification de Jérusalem » la colonisation, l’occupation et l’annexion de Jérusalem. Il s’y proclame au son de l’hymne national israélien et de tous les représentants des exécutifs régionaux debout (socialistes en majorité) : « Jérusalem capitale une et indivisible de l’État d’Israël ».

35c3a8me-journc3a9e-jc3a9rusalem-2012_anniversaire-de-jc3a9rusalem-rc3a9unific3a9e

Journée dite de « Jérusalem » Juin 2012

Trumpistes avant l’heure les Marie Yvonne Le Dain, (Députée PS) et Philippe Saurel (ex-PS- divers-droite) et Cie. soutiennent par le financement et leur présence à cette journée, la revendication du raciste TRUMP qui, en violation du droit international, veut faire de Jérusalem la Capitale d’Israël. C’est la revendication centrale de cette journée soutenue par nos élus alors qu’elle devrait être interdite car en violation du droit international. Les avez-vous entendus dénoncer la demande de transfert de l’ambassade US par TRUMP ?

ILS DÉNONCENT LE MUR DE TRUMP MAIS SOUTIENNENT LE MUR ISRAÉLIEN

Ils manifestent contre le xénophobe, raciste TRUMP qui veut édifier un MUR entre le Mexique et les USA mais les avez-vous entendus dénoncer le MUR de l’apartheid israélien (750 km 8m de haut) qui emprisonne les palestiniens et maintient le blocus de Gaza depuis plus de 10 ans ? MUR jugé illégal par la Cour internationale de Justice et condamné à être détruit… et dont l’extension continue !

ET SUR LES INTERDICTIONS D’ENTRER FAITES AUX MUSULMANS DE 7 PAYS ?

Par contre on ne les a pas entendus dénoncer l’interdiction d’entrer sur le territoire étasunien aux ressortissants musulmans de 7 états. Bien sûr les musulmans… c’est un vrai problème… n’est-ce pas Mme Le Dain ?

ISRAËL AUSSI REFOULE MASSIVEMENT…

Il faut dire qu’Israël a une méthode  moins voyante mais plus efficace de refoulement à l’entrée d’Israël et pas que des musulmans – même s’ils sont bien ciblés. Selon le quotidien israélien Haaretz, « En cinq ans Israël a augmenté le nombre de visiteurs étranger refoulés de 785%« . Rien qu’en 2016, chiffres officiels, Israël a refoulé 16534 visiteurs étrangers.

Voilà tout ce qu’il y a derrière ce refus de stand Palestine place de la comédie. Le soutien pour l’autodétermination du peuple palestinien est aujourd’hui – comme hier – le marqueur qui établit la ligne de partage entre les vraies valeurs de Liberté, Justice, Égalité et l’habillage mensonger et l’instrumentalisation de ces valeurs par les tenants du colonialisme, du racisme, de l’islamophobie etc.

« Tant que la Palestine ne sera pas libre, nous ne serons pas entièrement libre »            Nelson Mandela.




LIDL, cessez le commerce avec l’apartheid !

Le Comité BDS France 34 lance sa campagne 2017 pour cesser le commerce avec les entreprises israéliennes. L’appel au boycott d’Israël lancé par les Palestiniens ne consiste pas seulement à demander aux consommateurs de boycotter les produits des entreprises israéliennes. Il consiste aussi et surtout à convaincre et contraindre, si nécessaire, les entreprises françaises de cesser tout commerce avec l’apartheid.
Pour 2017, BDSF34 a inauguré un nouveau mode d’action : inclure dans ses actions des représentants de partis, syndicats, associations et diverses personnalités qui soutiennent le BDS sans pouvoir participer régulièrement à ses actions et impliquer davantage les clients de LIDL.
Le 11 février, trois syndicats et un conseiller municipal (EELV), artiste de surcroît ont activement participé à l’action BDS.

Thierry Arcier, Viticulteur, porte parole 34 de la Confédération Paysanne ainsi que Martine et Mariano Pusceddu membres de la conf.

Mathieu Brabant, secrétaire national de la FERC CGT, (Fédération éducation recherche et culture) de la CGT ainsi que Dominique Paumelle militante FERC-CGT.

Bruno Nougarède, militant Sud’éduc, représentant SOLIDAIRES34

Michel Marre, Conseiller municipal (EELV) de Castelneau-le-Lez, musicien, compositeur et cinéaste.

Impliquer massivement la société civile dans l’action directe non violente pour la liberté, la justice et l’égalité pour le peuple palestinien jusqu’à l’autodétermination, tel est le sens de l’Appel BDS palestinien de 2005.

Que pouvait faire la police face à trente militants non-violents qui ont argumenté leur action fondée sur le droit international et face à des dizaines de clients qui ont affiché leur solidarité en portant l’autocollant « LIDL stop commerce apartheid » ?  sinon discuter et laisser se dérouler l’action comme prévue par le comité BDSF34. deux courageuses clientes ont même  interpellé les policiers en leur disant « pourquoi vous ne les laissez pas faire , ils ne font rien de mal, ils ont raison » …

La direction de ce LIDL (et de 3 autres magasins de la ville) a déposé en 2016,  deux plaintes contre BDSF34. Début janvier 2017 nous lui avons remis un courrier de demande de rendez-vous pour trouver une issue au problème : aucune réponse.
Au moment où le gouvernement israélien du fasciste et raciste Netanyahu, porté par le raciste Trump,  multiplie les annonces de colonies en territoire occupé palestinien et fait voter des lois d’annexion de territoires palestiniens, il est plus que jamais nécessaire de lutter contre l’apartheid israélien.

Le comité BDSFance 34 et les amis du BDS et de la Palestine avons, à notre niveau, modestement mais fermement déterminés, engagé la bataille sur le terrain.

31 militants ont participé à l’action.

Comité BDS France34




Saadia et Husein relaxés en appel !

COMMUNIQUÉ DE BDS FRANCE 34

Mardi 7 février 2017, la cour d’Appel de Montpellier a délibéré sur l’affaire Saadia et Husein et a prononcé la relaxe de nos deux camarades injustement condamnés par le jugement du TGI du 6 avril 2016.

Saadia et Husein avaient partagé le 6 août 2014 sur FB une image qui était accompagnée d’un texte non visible. Ils ont partagé sans le lire et donc involontairement un texte (caché) odieux, complotiste, négationniste et antisémite sur leur page FB.

La LDH34, constat d’huissier en poche, a informé un membre du comité de la teneur de ce texte. Prévenus Saadia et Husein ont immédiatement détruit tous les éléments de ce partage. Mais sans même les avoir rencontrés ni entendus, la LDH a porté plainte contre eux pour incitation à la haine raciale ou à la violence en raison de l’ethnie, la nation, la race ou la religion(…), négation de crimes contre l’humanité ( …). le MRAP s’est rapidement porté partie civile aux côtés de la LDH, suivi par la LICRA, Avocats sans frontière, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme et France Israël.

Cette relaxe vient mettre fin aux accusations monstrueuses qui pesaient à l’encontre de nos camarades et du comité BDS France 34 dont ils sont les porte paroles.

Nous remercions toutes celles et ceux, ainsi que les partis, syndicats et associations , qui nous ont soutenus dans cette attaque qui a duré plus de deux ans et un grand bravo aux militantes et militants du comité BDSFrance qui ont maintenu le cap de leurs activités dans un contexte de criminalisation du BDS au plus haut niveau.

Comité BDS France 34

7 février 2017




La Mairie de Montpellier verbalise un rassemblement BDS autorisé par la préfecture !

 

Samedi 4 février 2017 le Comité BDS France 34 est présent sur la place de la Comédie à Montpellier pour s’adresser aux montpelliéraines et montpelliérains. Une déclaration de rassemblement a été déposé en préfecture et autorisé…

 

 

COMMUNIQUÉ :

LA MAIRIE DE MONTPELLIER SE FAIT ÉPINGLER POUR ATTEINTE À LA LIBERTÉ CONSTITUTIONNELLE DU DROIT A MANIFESTER CONTRE UN RASSEMBLEMENT AUTORISÉ PAR LA PRÉFECTURE.

La police municipale de la ville de Montpellier est venue en toute illégalité verbaliser le 4 février, place de la Comédie,  les militants du comité BDS France 34 qui participaient à un rassemblement autorisé par la préfecture alors qu’ils étaient rassemblés, sans chapiteau ni table, puisque aucune demande de stand n’avait été déposée en Mairie.

Samedi 4 février 2017 le comité BDS France avait dûment et dans les délais, déposé une déclaration de Rassemblement place de la Comédie de 14h à 17h30 auprès de la préfecture. Celle-ci n’ayant manifesté aucune interdiction, le rassemblement était donc autorisé (faute de quoi la police nationale serait intervenue).
La mairie de Montpellier, cédant aux pressions de la LICRA-CRIF, refuse systématiquement toute autorisation de stand de solidarité à la Palestine place de la Comédie depuis plus d’un an et demi alors que ces stands, y compris avec chapiteau se tenaient de temps à autre place de la comédie depuis plus de 6 ans sans que jamais aucun incident ne se soit produit.

Au vu des nombreux stands présents place de la Comédie chaque samedi, musiciens, et bateleurs et associations diverses,  chacun peut aisément constater la nature discriminatoire d’une telle décision profondément antidémocratique.
Plus grave, s’opposer aussi systématiquement à l’expression de la solidarité avec la Palestine et ainsi interdire la dénonciation de la colonisation israélienne constitue un soutien flagrant au gouvernement fasciste et colonialiste de B. Netanyahu.

En effet, un des volets des interventions du comité BDS France 34 consiste à dénoncer la colonisation de la Palestine et appeler à cesser le commerce avec les entreprises israéliennes qui exploitent économiquement les territoires occupés et qui commercialisent en Europe leurs produits sous le label « made in Israël » commettant ainsi une double infraction : crime de guerre et fraude aux douanes. Aujourd’hui à Montpellier, l’enseigne LIDL est une de celle qui commerce le plus avec ces entreprises illégales.

Au mépris de la dernière résolution de l’ONU (2334) qui a pourtant fait grand bruit, la Mairie de Montpellier a franchit une étape supplémentaire dans le déni de la liberté constitutionnelle du droit à manifester et dans le soutien à Israël en envoyant sa police verbaliser et stigmatiser les militants BDS qui dans le cadre d’un rassemblement autorisé par la préfecture dénoncent, résolution 2334 à l’appui, les violations du droit international par Israël.

Comité BDS France 34
Montpellier le 5 février 2017
comitebdsfrance34@gmail.com

midilibre

Il es regrettable que l’article qui relate assez fidèlement les propos du porte parole de BDS ne mentionne pas qu’il n’y avait ni table ni rien qui soit de l’ordre d’une occupation de l’espace public. « Épinglé  » signifie se faire prendre » … en faute. Or le rassemblement était autorisé et il n’y avait aucune table….Le PV municipal  sanctionne illégalement un rassemblement autorisé.

 




Rassemblement de solidarité avec Saadia et Husein

Mardi 7 février 2017 la cour d’appel rendra son délibéré suite à l’appel déposé par Saadia et Husein face au jugement rendu le 6 avril 2016.

Ils ont été  injustement condamnés pour : « Contestation de l’existence de crime contre l’humanité (…)» et de « Provocation à la haine ou à la violence en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion ( …)» et nous a condamnés à une amende de 3000 € dont 1000 € avec sursis et 1€ x 2 à toutes les parties civiles. Lors du jugement en appel du 6 janvier 2017 le procureur lui même a requis la relaxe en raison de la nullité de la citation.




La Mairie de Montpellier verbalise un rassemblement BDS autorisé par la préfecture !

img_2960

Samedi 4 février 2017 le Comité BDS France 34 est présent sur la place de la Comédie à Montpellier pour s’adresser aux montpelliéraines et montpelliérains. Une déclaration de rassemblement a été déposé en préfecture et autorisé…

 

COMMUNIQUÉ :

LA MAIRIE DE MONTPELLIER SE FAIT ÉPINGLER POUR ATTEINTE À LA LIBERTÉ CONSTITUTIONNELLE DU DROIT A MANIFESTER CONTRE UN RASSEMBLEMENT AUTORISÉ PAR LA PRÉFECTURE.

La police municipale de la ville de Montpellier est venue en toute illégalité verbaliser le 4 février, place de la Comédie,  les militants du comité BDS France 34 qui participaient à un rassemblement autorisé par la préfecture alors qu’ils étaient rassemblés, sans chapiteau ni table, puisque aucune demande de stand n’avait été déposée en Mairie.

Samedi 4 février 2017 le comité BDS France avait dûment et dans les délais, déposé une déclaration de Rassemblement place de la Comédie de 14h à 17h30 auprès de la préfecture. Celle-ci n’ayant manifesté aucune interdiction, le rassemblement était donc autorisé (faute de quoi la police nationale serait intervenue).
La mairie de Montpellier, cédant aux pressions de la LICRA-CRIF, refuse systématiquement toute autorisation de stand de solidarité à la Palestine place de la Comédie depuis plus d’un an et demi alors que ces stands, y compris avec chapiteau se tenaient de temps à autre place de la comédie depuis plus de 6 ans sans que jamais aucun incident ne se soit produit.

Au vu des nombreux stands présents place de la Comédie chaque samedi, musiciens, et bateleurs et associations diverses,  chacun peut aisément constater la nature discriminatoire d’une telle décision profondément antidémocratique.
Plus grave, s’opposer aussi systématiquement à l’expression de la solidarité avec la Palestine et ainsi interdire la dénonciation de la colonisation israélienne constitue un soutien flagrant au gouvernement fasciste et colonialiste de B. Netanyahu.

En effet, un des volets des interventions du comité BDS France 34 consiste à dénoncer la colonisation de la Palestine et appeler à cesser le commerce avec les entreprises israéliennes qui exploitent économiquement les territoires occupés et qui commercialisent en Europe leurs produits sous le label « made in Israël » commettant ainsi une double infraction : crime de guerre et fraude aux douanes. Aujourd’hui à Montpellier, l’enseigne LIDL est une de celle qui commerce le plus avec ces entreprises illégales.

Au mépris de la dernière résolution de l’ONU (2334) qui a pourtant fait grand bruit, la Mairie de Montpellier a franchit une étape supplémentaire dans le déni de la liberté constitutionnelle du droit à manifester et dans le soutien à Israël en envoyant sa police verbaliser et stigmatiser les militants BDS qui dans le cadre d’un rassemblement autorisé par la préfecture dénoncent, résolution 2334 à l’appui, les violations du droit international par Israël.

Comité BDS France 34
Montpellier le 5 février 2017
comitebdsfrance34@gmail.com

midilibre

Il es regrettable que l’article qui relate assez fidèlement les propos du porte parole de BDS ne mentionne pas qu’il n’y avait ni table ni rien qui soit de l’ordre d’une occupation de l’espace public. « Épinglé  » signifie se faire prendre » … en faute. Or le rassemblement était autorisé et il n’y avait aucune table….Le PV municipal  sanctionne illégalement un rassemblement autorisé.