Home»Actus»Des manifestants au Port d’Oakland déclarent victoire dans le boycott d’un cargo israélien

Des manifestants au Port d’Oakland déclarent victoire dans le boycott d’un cargo israélien

35
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Par Rick Hurd, le 4 juin 202.

OAKLAND — Des centaines de piqueteurs et de manifestants ont défilé vendredi matin devant le port d’Oakland pour empêcher la livraison de la cargaison d’un navire israélien.

Environ 1 000 personnes du Arab Resource & Organizing Center (Centre de ressources et d’organisation arabe) et du syndicat local des ouvriers portuaires se sont réparties sur six portes au poste d’amarrage 30, près du parc de Middle Harbor Shoreline, dans le bloc 2700 de Middle Harbor Road.

« Notre objectif aujourd’hui est de montrer à la ville d’Oakland que nous ne voulons pas qu’elle fasse des affaires avec l’apartheid israélien et permette à son argent d’entrer dans notre ville », a déclaré par téléphone Wassim Hage, porte-parole du groupe. « Cela fait partie d’un mouvement international de piquets de grève dans les villes portuaires du monde entier qui se déroulera au cours des prochaines semaines. »

Le groupe a déclaré sa victoire sur Twitter vers 9 h 25 après qu’aucun fret n’ait quitté la zone. Les manifestants se sont retirés et ont prévu de revenir vers 16 heures pour faire du piquetage lors de la prochaine équipe, a indiqué M. Hage.

Le porte-parole du port, Robert Bernardo, a publié une déclaration indiquant que les responsables du port soutiennent la liberté d’expression ainsi que le droit des personnes à se réunir pacifiquement.

« Dans le même temps », a déclaré M. Bernardo dans sa déclaration, « la politique fédérale impose que le commerce international ne peut être arrêté. Cela signifie que les groupes peuvent protester, mais qu’ils ne peuvent pas perturber le commerce. Le port s’est engagé avec ses partenaires de la sécurité publique à maintenir la sûreté et la sécurité tout en assurant une circulation commerciale fluide au port maritime d’Oakland ».

Au cours des protestations, les manifestants ont scandé : « Reculez ! Reculez ! Nous voulons la liberté, la liberté !  Toutes ces attaques sionistes, on n’en a pas besoin, pas besoin. »

« Nous nous demandons si faire affaire avec ZIM en vaut la peine pour le port d’Oakland, les employeurs du port et les autres compagnies maritimes », a déclaré la directrice exécutive de l’AROC, Lara Kiswani, dans un communiqué. « Nous rendons hommage aux travailleurs ici à Oakland et en Palestine et nous envoyons un message clair : profiter de l’apartheid israélien et de la violence permanente contre le peuple palestinien ne sera pas le bienvenu dans la Bay Area (la Région de la baie de San Francisco). »

ZIM est une entreprise publique israélienne de transport international de marchandises dont le siège social se trouve à Haïfa, en Israël, et le siège social nord-américain à Norfolk, en Virginie.

Selon M. Hage, des membres de la section locale 10 du syndicat international des dockers et des entrepôts se sont joints aux piqueteurs sur le port pour « montrer la solidarité des travailleurs organisés avec la lutte pour la libération de la Palestine ».

Aucun de ces travailleurs n’a franchi le piquet de grève, selon un tweet de l’AROC.

Les appels au siège du syndicat sont restés sans réponse vendredi matin.

Selon M. Bernardo, le port fournit 84 000 emplois dans la région, la plupart dans la ville, et le fait d’empêcher le commerce ne fera que mettre en péril les emplois locaux.

« De nombreux chauffeurs de camions du port ne sont payés que s’ils prennent et déposent des conteneurs », a déclaré Bernardo. « S’ils sont bloqués pour entrer et sortir, ils ne seront pas payés. Cela aura un impact sur leurs moyens de subsistance et sur leurs familles. »

Les manifestants sont arrivés vers 6 heures du matin pour empêcher le navire exploité par une compagnie maritime israélienne de décharger sa cargaison. Le navire Volans, exploité par la compagnie israélienne ZIM, a accosté vendredi matin.

Source : Mercury News

Traduction MUV pour BDS France

 

Previous post

Le Qatar Sports Club dit qu'il ne renouvellera pas le contrat PUMA à la suite des appels au boycott

Next post

Lettre ouverte à M. Jean-Yves Le Drian