Home»A CLASSER»Des officiels de la Défense israélienne préoccupés par un boycott

Des officiels de la Défense israélienne préoccupés par un boycott

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

 

alt Photo: Courtesy , JPost

Cette crainte, exprimée par de hauts responsables de la Défense, intervient peu avant le Salon du Bourget le mois prochain, où du matériel israélien sera présenté en vue de nouvelles ventes.

« Nous devons nous préparer à l’éventualité que la déclaration unilatérale d’un Etat palestinien indépendant aux Nations Unies en septembre puisse conduire à un boycott des équipements militaires israéliens », selon les déclarations d’un haut responsable de la Défense cette semaine.

En 2010 et 2009, Israël était le quatrième plus gros exportateur d’armes et de palteformes militaires dans le monde, derrière les Etats-Unis, La Russie et la France. Ces exportations israéliennes ont atteint environ 7,5 milliards de dollars chaque année.

Les responsables de la Défense sont déjà préoccupés par la façon dont l’année 2011 va s’achever pour les grandes sociétés de cette industrie : Israel Aerospace Industries, Elbit Systems et Rafael Advanced Defense Systems. Et ce en raison de la récession économique globale et des retraits prévus des armées occidentales d’Irak et d’Afghanistan.

Les affaires avec la Turquie, qui fut un des clients importants, sont suspendues alors que les tensions restent vives entre Jérusalem et Ankara après le raid de Tsahal contre le Mavi Marmara l’année dernière.

Les deux marchés à risque dans l’éventualité d’un boycott sont l’Europe et l’Amérique du Sud. Les ventes à l’Europe sont restées stables depuis des années mais les compagnies israéliennes sont parties à la recherche de nouveaux contrats en Amérique du Sud.

Un exemple : le Brésil. Ce pays a signé un accord de confidentialité avec Israël en 2010 en vertu duquel il ne peut transférer de technologie confidentielle à une tierce partie, ce qui ouvre la voie à la vente par les sociétés israéliennes de certains de leur systèmes les plus avancés.

Démonstration de l’intérêt israélien croissant pour l’Amérique du sud : la forte participation d’entreprises israéliennes à l’expoition Défense et Aérospatiale d’amérique latine qui s’est tenue à Rio de Janeiro en avril.
Les entreprises israéliennes sont en lice pour des contrats comme pour des offres concernant la sécurité intérieure : le Brésil accueillera la Coupe du monde de football en 2014 et les Jeux Olympiques en 2016.

Source : http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1302257327522&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull