Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»SANCTIONS»Boycott militaire»Données pour un embargo militaire contre Israël

Données pour un embargo militaire contre Israël

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Usage illégal de la violence militaire par Israël

Israël fait usage de la force militaire pour maintenir un régime illégal et colonial d’occupation et d’apartheid. Ce système est mis en place pour contrôler autant de terres que possible avec le moins possible de natifs palestiniens, et pour empêcher le peuple palestinien d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination.

Rien qu’entre 2000 et 2010, les forces armées israéliennes ont blessé plusieurs dizaine de milliers de Palestiniens et en ont tué plus de 7000.

Israël a un historique documenté en matière de violation du Droit humanitaire international et des Droits de l’homme au cours de ses conflits armés. Ceci comprend ses opérations militaires, invasions et occupation des territoires palestiniens et autres territoires arabes. Les guerres d’Israël sont des actes d’agression et non d’auto-défense, et sont donc en opposition avec le droit international. Les forces armées israéliennes ont officiellement adopté la doctrine de la force disproportionnée, aussi connue comme la doctrine Dahiya, qui appelle a frapper délibérément et sévèrement les civils et les infrastructures civiles comme moyen le plus efficace pour arrêter et miner les forces irrégulières de résistance. Les Nations Unies et d’autres institutions ont régulièrement documenté les crimes de guerre et crime contre l’humanité.

La capacité d’Israël à mener de telles attaques dévastatrices en toute impunité vient largement des larges coopérations et relations commerciales sur le plan militaire au niveau international, lesquelles se maintiennent avec la complicité des gouvernements a travers le monde.

Aide militaire et exportation avec Israël

Pour la période 2009/2018 les États-Unis sont amenés à fournir à Israël une aide militaire de 30 milliards dollars. En 2011, chaque personne imposable aux États-Unis a donné en moyenne 21 dollars en aide militaire à Israël. Cette aide militaire est souvent utilisée pour acheter de l’équipement militaire venant de compagnies étatsuniennes. Depuis 2000, les États-Unis ont accordé des licences d’exportation d’armes allant de près de 825 millions de dollars à près de 10,5 milliards de dollars.

Les pays de l’Union Européenne exportent aussi d’importants volumes d’armes et d’équipements militaires en Israël. Pour la période 2005/2009 les pays européens ont accordé des licences d’exportation d’armes vers Israël pour une valeur de 7,47 milliards d’euros. Les exportations d’armes de l’Union Européenne vers Israël en 2012 étaient de 613 millions d’euros, soit 290% de plus que l’année précédente.

Les gouvernements qui accordent des licences de ventes d’armes à Israël donnent une claire approbation de sa continuelle agression contre le peuple palestinien et les autres peuples arabes de la région, pendant que les compagnies qui produisent et vendent des armes en profitent et encouragent la violence coloniale israélienne et la violation du droit international.

Exportation de « technologies testées sur le terrain »

Selon des données extraites des programmes de recherches gouvernementales étatsuniennes, pour la période 2008/2011, Israël est le septième exportateur d’armes dans le monde et le plus important per capita. En 2010, environ 80% de la production militaire israélienne a été exportée et les exportations par les compagnies israéliennes d’armement ont totalisé 7,2 milliards $.

Les revenues issus de l’exportation d’équipements et de technologies militaires fournissent une source de revenus vitaux pour le gouvernement israélien et l’armée. Pendant que l’industrie militaire devient toujours plus importante dans l’économie israélienne, une puissante incitation à la poursuite de l’occupation, du colonialisme, de l’état de belligérance et de l’agression militaire se développe.

Les attaques israéliennes persistantes sur les Palestiniens offrent aux compagnies militaires israéliennes comme Elbit Systems et IAI la possibilité de valoriser leurs nouvelles technologies. Les compagnies militaires israéliennes étiquettent leur exportation militaire comme « testées sur le terrain », voulant ainsi dire que leurs technologies ont été testées pendant des assauts réels sur les civils palestiniens.

Suite à l’assaut de 2008/2009 sur Gaza, au cours duquel plus de 1400 palestiniens ont été tués, essentiellement des civils, l’armée israélienne et l’industrie militaire ont organisé un salon commercial dans lequel ils ont montré comment leurs nouvelles technologies ont été utilisées contre les Palestiniens.

Israël joue un rôle moteur dans l’exportation d’armes, d’équipement et de technologie vers les régimes oppressifs. Autant qu’exporter des technologies militaires et sécuritaires, [Israël] exporte une idéologie sécuritaire, et renforce la militarisation des pouvoir exécutifs autant que l’intense développement de l’oppression et la domination.

Les drones mortels israéliens

Israël fait régulièrement usage de UAVs (unmanned aerial vehicles), connus sous le nom de drones, dans ses attaques des Palestiniens de Gaza. Selon le centre Al Mezan, plus de 1000 palestiniens de Gaza ont été assassinés par des drones armés durant la période 2000/2010.

Israël est maintenant le plus grand exportateur de drones dans le monde. Les compagnies militaires IAI et Elbit Systems exportent à travers le monde une technologie qui est testée sur les Palestiniens de Gaza.

Dans la liste des pays qui ont acquis des drones de la compagnie Elbit, se trouvent l’Australie, le Canada, la Croatie, la France, la Géorgie, le Mexique, Singapour, le Royaume-Uni, le Brésil et les États-Unis.

Recherche militaire conjointe : une complicité directe avec les crimes israéliens

Autant que le commerce direct d’armes et diverses fournitures militaires, Israël est aussi engagé dans des recherches, des entrainements et des développements militaires et sécuritaires conjoints avec des pays à travers le monde.

Notablement, les compagnies militaires israéliennes peuvent participer aux programmes de recherches européens. Pour la période 2007/2013 les compagnies militaires israéliennes ont participé à des projets de recherche que l’Union Européenne a subventionné à hauteur de 244 millions d’euros.

L’appel palestinien pour un embargo militaire

En 2011 le comité national palestinien de la campagne BDS a publié un appel pour un embargo total contre Israël, ce qui signifie la fin de toutes les formes de commerce et de coopération militaires avec Israël.

Un embargo militaire total est crucial et vital pour avancer vers la fin de l’illégal et criminelle usage de la force par Israël contre le peuple palestinien et les peuples de la région. Cette campagne est efficace, tout en étant un moyen non-violent pour forcer Israël à se soumettre à ses obligations relevant du droit international.

Un certain nombre de pays, incluant la Norvège et la Turquie, ont développé des formes d’embargo militaire contre Israël dans le passé. L’Allemagne a récemment décidé de ne pas poursuivre une aide militaire négociée avec Israël.

Plus d’une douzaine de banques européennes se sont désinvesties d’Elbit Systems, la plus grande cible des compagnies militaires israéliennes, en raison de sa responsabilité dans la violence militaire israélienne.

Agissez concrètement pour #StopArmingIsrael

Agissez maintenant pour soutenir « Stop Arming Israël »

Signez l’appel pour un embargo militaire lancé par des lauréats du prix Nobel et des artistes :
http://www.bdsmovement.net/2014/tak…

Partagez sur les réseaux sociaux le lien internet à propos de la pétition pour l’embargo militaire et de ces données.

Agissez en ligne maintenant pour demander à l’Europe d’arrêter de financer les compagnies militaires israéliennes :
https://secure.waronwant.org/ea-act…

Écrivez à votre gouvernement pour demander un embargo militaire sur Israël et demandez aux organisations dont vous êtes membres de mettre la pression sur votre gouvernement.

Restez en contact pour soutenir le démarrage d’une campagne de désinvestissement contre les compagnies et les banques qui sont impliquées dans l’agression militaire israélienne et les crimes de guerre :
http://www.bdsmovement.net/contact

 

Source: http://www.bdsmovement.net/2014/military-embargo-fact-sheet-12345

Traduction: Sivan H

Previous post

Un bateau israélien empêché de débarquer dans le port d'Oakland (USA)

Next post

Des magasins palestiniens retirent les produits israéliens de leurs rayons pour protester contre l’agression militaire d’Israël sur Gaza