Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT DES ENTREPRISES»Des magasins palestiniens retirent les produits israéliens de leurs rayons pour protester contre l’agression militaire d’Israël sur Gaza

Des magasins palestiniens retirent les produits israéliens de leurs rayons pour protester contre l’agression militaire d’Israël sur Gaza

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Dalia Hatuqa Dernière mise à jour : 16 août 2014 – 9 H.27

 

Ramallah, Cisjordanie occupée – Révoltés contre le bombardement de Gaza, les Palestiniens de Cisjordanie commencent à fuir les produits israéliens.

 

Dans le passé, il y a eu des efforts concertés pour débarrasser le marché palestinien des produits issus des colonies juives construites illégalement dans la Cisjordanie occupée – mais jamais des produits fabriqués en Israël. La semaine dernière, de grandes chaînes de supermarchés ont commencé à vider leurs rayons des produits israéliens, promettant à leur clientèle de les remplacer par des produits palestiniens ou importés.

 

Salem Hmeidat a dit que le supermarché pour lequel il travaille a peu à peu remplacé les marchandises israéliennes. « Nous commençons avec les produits frais et l’alimentation », dit Hmeidat. « La suite dépendra de l’accueil de nos clients à ces changements. »

 

Les Palestiniens, marché de consommateurs captifs, sont économiquement extrêmement dépendants d’Israël. Jusqu’à mai 2014, 86,5 pour cent des exportations palestiniennes sont parties en Israël, tandis qu’environ 65 pour cent des importations palestiniennes venaient d’Israël, pour un total représentant environ la valeur de 30 millions de dollars de marchandises.

 

Dr. Nafeth Abu Baker, professeur d’économie de l’université An-Najah de Naplouse, a dit que, pour l’instant, le boycott économique est un « outil de combat non-violent » très utile qui peut aider ultérieurement à créer des emplois et à dynamiser la vente des produits locaux. Mais il a reconnu que ses effets véritables ne seraient visibles qu’à long terme.

 

« Un boycott total est impossible alors que nous ne pouvons importer d’ailleurs ou produire localement certains produits ou services tels que l’électricité, l’essence, le gaz et l’eau », a dit Abu Baker. « Par conséquent, si nous voulons voir des changements substantiels, le gouvernement, la société civile et les organismes de protection des consommateurs devraient porter tous leurs efforts pour faire changer le regard sur les produits palestiniens. »

 

En 2005, plusieurs centaines d’associations de la société civile palestinienne ont lancé un appel pour le boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) d’Israël. Les buts du mouvement BDS sont de mettre fin à l’occupation des terres palestiniennes par Israël, reconnaître la pleine égalité des droits des citoyens palestiniens d’Israël, et permettre aux réfugiés palestiniens de retourner chez eux.

 

Même s’ils ne sont pas directement affiliés au mouvement officiel BDS, de jeunes Palestiniens ont démarré une campagne, appelée Soutenez Votre Occupation, pour faire prendre conscience par les consommateurs qu’acheter des produits israéliens contribue au maintien de l’armée en Cisjordanie et à Gaza.

 

Dans ce but, des volontaires vont dans les grandes et petites villes de Cisjordanie et identifient les produits israéliens pour essayer de dissuader la clientèle de les acheter.

 

« Il y a six ans, quand je parlais de boycotter les produits israéliens, les gens me regardaient avec de grands yeux », dit Aisha Mansour, volontaire de cette campagne. « Aujourd’hui, le mouvement de boycott se répand de maintes façons. »

 

 

En images : les magasins de Cisjordanie boycottent Israël

 

De grandes chaînes de supermarché de Cisjordanie boycottent les produits israéliens et les remplacent par des produits palestiniens ou importés.

 

« Ce rayon est vide parce que nous avons retiré les produits israéliens. Gaza est victorieuse », peut-on lire sur une affichette dans un supermarché de Ramallah.

 

« Au lieu de fromage râpé israélien, j’achète de l’importé, et ainsi ma pizza maison est sans produits israéliens », dit ce professeur d’université, mère de deux enfants.

 

Deux stations de radio locale font des annonces publicitaires gratuites pour les magasins qui boycottent les produits israéliens.

 

Des militants disent que cet effort est un nouvel outil de combat contre l’occupation du territoire palestinien par Israël.

 

« Nos excuses pour ce dérangement. Les produits israéliens ont été retirés de ce rayon », peut-on lire sur une affichette dans un supermarché de Ramallah.

 

Les jeunes volontaires espèrent que c’est le début d’un boycott qui se répandra sur toute la Cisjordanie.

 

« Ensemble, nous pouvons débarrasser notre marché des produits israéliens », dit une affiche devant un supermarché de Ramallah.

 

Des militants d’une campagne appelée « Soutenez Votre Occupation » font appel à des volontaires pour aller éveiller les consciences dans les magasins de Cisjordanie.

 

Révoltés par le bain de sang à Gaza, beaucoup de Palestiniens ont décidé que les manifestations ne suffisaient pas, et vont donc de magasin en magasin appeler au boycott des produits fabriqués en Israël.

 

Quelques supermarchés projettent de liquider la totalité de leurs stocks actuels de produits israéliens.

 

Source:  http://www.aljazeera.com/indepth/inpictures/2014/08/pictures-west-bank-shops-boycott-20148111161896456.html

Traduction : J.Ch. pour BDS France et CCIPPP

Previous post

Données pour un embargo militaire contre Israël

Next post

Plus de 80 personnes pour soutenir José Luis Moragues et le comité BDS France 34