Home»COMITES LOCAUX»Paris/Ile-de-France»Embargo militaire contre Israël : Interview BDS dans le Courrier de l’Atlas

Embargo militaire contre Israël : Interview BDS dans le Courrier de l’Atlas

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

mardi 28 avril 2015

Même si les projecteurs ne sont plus braqués sur eux depuis la fin des bombardements de Gaza, l’été dernier, les défenseurs de la cause palestinienne restent toujours très actifs. Mercredi soir (29 avril), la campagne BDS France (Boycott-Désinvestissement-Sanctions) organise une soirée ayant pour thème l’embargo militaire contre Israël. En commerce avec le pays dirigé par Benyamin Netanyahou, le gouvernement français est clairement visé.

Campagne BDS pour embargo militaire contre Israël : « une réelle absence de transparence »

Manque de transparence

BDS France dénonce un possible prochain contrat, signé par le gouvernement pour l’achat de drones Watchkeeper, construits au Royaume-Uni par une joint-venture montée par l’entreprise Israélienne Elbit et le français Thalès. « Il y a une réelle absence de transparence dans les rapports entre la France et Israël au niveau de l’armement. C’est ce que va nous rappeler Patrice Bouveret, directeur de l’observatoire des armements » indique Imen Habib, une des animatrices de la campagne BDS France. Comment faire pression et demander le boycott de transactions dont le grand public ne connaît pas forcément l’existence ? La soirée de mercredi soir (29 avril) doit justement apporter quelques éclairages.

Campagne à long terme

Même si les médias ne parlent plus assez de la Palestine, BDS continue de travailler pour faire connaître la cause : « C’est très important de bien comprendre que la campagne BDS est sur le long terme et qu’il ne faut pas réagir à l’émotion » explique Imen Habib, référence aux bombardements de l’été dernier à Gaza. Cette dernière rappelle que cette soirée est faite pour essayer de bien faire comprendre ces enjeux au plus grand nombre : « Avec cette soirée nous essayons de donner de l’information au plus large public, parce que ça nous concerne tous ». C’est pourquoi des spécialistes de la question seront également présents : Maren Mantovani, coordinatrice des relations internationales pour la Campagne palestinienne « Stop The Wall » et du secrétariat du BNC, Patrice Bouveret, directeur de l’Observatoire des armements, ainsi que Sivan Halevy de la Campagne BDS France. Tous les trois apporteront un éclairage et répondront aux questions, afin d’expliquer ce que le boycott pourrait changer pour les palestiniens.

F. Duhamel

Soirée publique #StopArmingIsrael le 29 avril à 19h, au CICP (Paris 11ème)

Source: http://www.lecourrierdelatlas.com/927728042015Campagne-BDS-pour-embargo-militaire-contre-Israel-une-reelle-absence-de-transparence.html

Previous post

Bordeaux : Quatre organisations s'attaquent à la liberté d'expression

Next post

Semaine contre l'Apartheid Israélien en France - Mars 2015 - Bilan