Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT INSTITUTIONNEL»KKL»Grande Bretagne : recul du KKL-FNJ

Grande Bretagne : recul du KKL-FNJ

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

http://stopthejnf.org/

11 novembre 2011. Les militants qui font campagne pour l’égalité des droits de tous les citoyens en Israël déclarent que le Fonds national juif (FNJ) est « en recul » car il célèbre son 110e anniversaire à Londres ce week-end dans un lieu secret, par peur des protestations.

Tom Evans de la campagne Stop The JNF a noté que « les années précédentes, le FNJ avait une grande confiance dans son image et annonçait toujours les événements importants plusieurs mois à l’avance, avec des orateurs célèbres comme Bill Clinton ». Evans croit que « le secret qui entoure cette célébration d’anniversaire clé montre clairement qu’ils comprennent que le soutien pour Israël et le rôle continu du FNJ dans la dépossession des Palestiniens fait d’eux un produit toxique ».

Le FNJ perd maintenant des soutiens politiques clefs. Tandis que dans le passé les leaders des trois principaux partis politiques britanniques devenaient invariablement des bienfaiteurs honoraires du FNJ, le premier ministre David Cameron a démissionné de sa présidence honoraire en mai, une première pour un Premier ministre britannique, tandis que Nick Clegg et Ed Miliband ont rompu avec la tradition de leurs propres partis et ont décliné l’invitation à devenir des bienfaiteurs honoraires du FNJ.

 

Le FNJ se proclame « première organisation caritative israélienne humanitaire et environnementale », une prétention rejetée comme de l’écoblanchiment par les ONG environnementales autour du monde. Le malaise monte sur le rôle de l’organisation dans la politique de discrimination du gouvernement israélien contre les non-juifs, en particulier dans la destruction des villages bédouins palestiniens dans le Néguev, dans le déracinement forcé des villageois dans ce que les militants appellent un processus de concentration et dans leur remplacement par des colonies seulement pour juifs. Les militants ont appelé ce processus « nettoyage ethnique » et mettent l’accent sur le financement des activités du FNJ via son statut caritatif et exempté de taxes ici en Grande-Bretagne (1).

 alt

Le mois dernier, le cabinet israélien a approuvé les plans pour un « transfert » à grande échelle de 30 000 Palestiniens bédouins du désert du Naqab (Néguev) hors de leurs terres. Un autre plan prévoit l’éviction de 27 000 Bédouins de leurs terres en Cisjordanie.

Une motion pour supprimer le statut caritatif du FNJ, présentée par les députés Jeremy Corbyn et Gerald Kaufman en mars, continue de recevoir des soutiens de députés. À présent, 48 députés ont signé pour montrer leur conviction que « considérer la révocation du statut caritatif du FNJ en Grande-Bretagne est une cause juste ».

(1) En France, le KKL est à la fois reconnu « d’intérêt général » et « d’utilité publique ».

Traduction : JPB

Informations complémentaires :

La campagne Stop the JNF est une campagne internationale visant à mettre fin au rôle du Fonds national juif (Keren Kayemet LeIsrael) (KKL-FNJ) dans:

– l’éviction permanente des Palestiniens de leurs terres
– le vol de leurs propriétés
– le financement des colonies historiques et présentes, et
– la destruction de l’environnement naturel.

Le Fonds national juif a été établi en 1901 par l’Organisation sioniste mondiale et mandaté pour obtenir des terres pour l’usage exclusif des personnes de «religion, race ou origine juive ». Il a d’abord été enregistré en Grande-Bretagne, et a conservé une fonction de levée de fonds et de propagande en Grande-Bretagne depuis l’établissement de l’État juif en 1948. Par ses propriétés et son influence sur l’Autorité des terres d’Israël, le FNJ contrôle 93 % des terres en Israël, sur lesquelles il pratique sa politique d’exclusion ethnique.

Le FNJ continue de servir de leveur mondial de fonds pour le nettoyage ethnique, l’occupation et l’apartheid israéliens. Malgré son rôle d’institution d’État en Israël (l’Autorité des terres d’Israël) et dans le racisme et l’apartheid institutionnalisés, le Fonds national juif et ses organisations affiliées bénéficient d’un statut caritatif dans plus de 40 pays.

Pour plus d’informations, contacter, en France : france@stopthejnf.org

en Grande Bretagne uk@stopthejnf.org, 07931200361, site : www.stopthejnf.org

 

Liens en anglais sur la campagne en Grande Bretagne :

JNF UK 110th anniversary event :http://t.co/XnoUmp2O

‘Cameron drops Israel ‘racist’ charity’, 27 mai 2011 : http://www.stopthejnf.org/greatbritain_campaignnews_pressrelease27may2011.html

Scottish Green Party reject ‘green’ claims of charity involved in ethnic cleansing of Palestinians. 31 octobre 2011

http://www.stopthejnf.org/greatbritain_campaignnews_scottishgreenparty31oct2011.html

Friends of the Earth Scotland endorses call for action against the JNF 28 mai 2011 : http://www.stopthejnf.org/greatbritain_campaignnews_friendsoftheearth28may2011.html

‘Shattering Israel’s image of ‘democracy’’ 3 décembre 2009 : http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2009/dec/03/israel-negev

‘Cameron-backed charity accused of discriminating against non-Jews’, 10 juin 2010 : http://www.jnews.org.uk/news/cameron-backed-charity-accused-of-discriminating-against-non-jews

‘The Israelis keep bulldozing their village, but still the Bedouin will not give up their land’, The Guardian, 1 mars 2011 : http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2011/mar/01/israelis-demolish-bedouin-village

‘Stop creating forests that are destroying Bedouin lives’, Amnesty International, 11 avril 2011 : http://www.amnesty.org/en/appeals-for-action/stop-destruction-bedouin-village-and-its-inhabitants%E2%80%99-livelihoods-5

Israeli government approves plans to transfer 30,000 Palestinian Bedouin 1 octobre 2011 : http://electronicintifada.net/content/israeli-government-approves-plans-transfer-30000-palestinian-bedouin/10444#.Tq56c3JDmIw

Early day motion 1677, JEWISH NATIONAL FUND, Session: 2010-12 30 mars 2011 : http://www.parliament.uk/edm/2010-12/1677

Previous post

Salon Marjolaine : Sodastream, dégage !

Next post

BDS : Pourquoi les Nations Unies n’imposent-elles pas de sanctions à Israël ?