Menu
09/02/24

La Fédération d’Asie de l’Ouest demande à la FIFA d’exclure de la compétition l’apartheid génocidaire israélien

Il n’y a pas de place dans le sport pour l’apartheid. Il n’y a certainement pas de place dans le sport pour les auteurs de génocide. Les équipes sportives, les associations et les fédérations doivent soutenir l’appel palestinien à #BanIsrael du sport jusqu’à ce qu’il mette fin à ses crimes contre les Palestiniens.

Date d'origine : 08/02/2024
Auteur : Comité National Palestinien BDS (BNC)
Traduit par : AJC

Nous saluons l’appel sans précédent lancé par la Fédération de football d’Asie de l’Ouest (WAFF), qui compte 12 membres, pour que la FIFA « isole l’Association Israélienne de Football de toutes les activités liées au football » par rapport au #GazaGenocide d’Israël.

Israël a tué plus de 27 000 Palestiniens dans la bande de Gaza occupée, y compris l’entraîneur de football olympique palestinien, les joueurs, le personnel technique, les arbitres et les officiels. Israël a détruit au moins 70 pour cent des infrastructures civiles à Gaza. Israël a détruit plusieurs stades et le bureau du Comité olympique palestinien à Gaza.

La Cour internationale de justice a jugé qu’Israël commet un génocide plausible contre les Palestiniens à Gaza. Les Palestiniens et les organisations internationales de défense des droits humains, dont Amnesty International, avaient précédemment reconnu Israël coupable du crime contre l’humanité et d’apartheid.

De nombreux membres de la WAFF sont également signataires de la Convention des Nations Unies contre l’apartheid dans le sport et agissent donc conformément à leur obligation de « prendre toutes les mesures appropriées pour garantir l’expulsion d’un pays pratiquant l’apartheid des organismes sportifs internationaux et régionaux ».

Il n’y a pas de place dans le sport pour l’apartheid. Il n’y a certainement pas de place dans le sport pour les auteurs de génocide.

Nous appelons toutes les équipes sportives, associations et fédérations à soutenir l’appel palestinien, à faire pression sur les organisations sportives mondiales pour qu’elles #BanIsrael, mette fin à ses crimes contre les Palestiniens, tout comme l’apartheid en Afrique du Sud a été interdit.