Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT SPORTIF»La FIFA tombe le masque et se proclame «organisation complice en accueillant les clubs des colonies illégales d’Israël»

La FIFA tombe le masque et se proclame «organisation complice en accueillant les clubs des colonies illégales d’Israël»

11
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

PACBI – 27 octobre 2017

Réuni ce jour à Kolkata, en Inde, le conseil de la FIFA a adopté une position autorisant les clubs de football des colonies israéliennes illégales de continuer à faire partie de l’organisation mondiale de football, affirmant qu’elle « s’abstiendrait d’imposer aucune sanction ou autre mesure ».

Cette décision intervient quelques jours après que Tokyo Sexwale, président du comité de surveillance Israël-Palestine de la FIFA, a tenu des propos anti-palestiniens, justifiant les crimes d’Israël contre les Palestiniens et la politique d’apartheid. Dès la réunion du conseil, des organisations de la société civile et des groupes confessionnels sud-africains ont demandé la démission de Sexwale et que le comité soit dissout.

Stephanie Adam, de la Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël a déclaré :

« Aujourd’hui, le conseil de la FIFA a réduit en lambeaux les statuts de l’organisation et s’est proclamé organisation complice en accueillant les clubs des colonies illégales d’Israël. La FIFA entend apporter un soutien matériel aux violations israéliennes du droit international constituant des crimes de guerre à l’encontre d’une association membre de la FIFA.

« Après plus de deux années de tactiques d’atermoiements délibérées, la FIFA a tombé le masque. Il est clair que le système est truqué.

« Les Palestiniens sont fiers de la profonde solidarité de la majorité absolue en Afrique du Sud pour notre combat pour la liberté, la justice et l’égalité. Nous saluons et nous soutenons l’appel lancé par nos partenaires sud-africains à la démission de Sexwale. Non seulement Sexwale a échoué à défendre le droit des Palestiniens de jouer au football aux yeux de tous, mais il a fait aussi des déclarations outrageusement anti-palestiniennes qui justifient le racisme colonial et l’apartheid israéliens, ce qui le rend totalement inapte à sa fonction.

« Sexwale a honteusement répété comme un perroquet la fable coloniale et raciste israélienne du ‘petit pays’ dans un environnement arabe hostile, et il a exprimé sa préoccupation pour les soldats israéliens armés sur les check-points militaires dans le territoire palestinien occupé qui pourraient ‘réagir de façon excessive’ en tuant ou blessant de jeunes Palestiniens, dont des footballeurs.

« Sexwale doit démissionner immédiatement avant que sa réputation déjà souillée ne laisse des séquelles. Il est évident que ses propos anti-palestiniens ont considérablement érodé sa crédibilité et la base qui le soutient dans son propre pays, l’Afrique du Sud.

« Il est temps de dissoudre ce « comité de surveillance » ridicule qui fut lui-même créé il y a plus de deux ans pour protéger Israël contre toute mesure de responsabilisation par la FIFA. Depuis, le comité a fait plusieurs fois reporter toute décision alors qu’il s’agit d’un dossier simple de violation du droit international et des statuts de la FIFA par l’association de football israélienne. Malgré tous leurs discours trompeurs de maintenir la politique hors du football, Sexwale et la FIFA n’ont rien fait d’autre que de politiser quelque chose qui ne pourrait l’être plus clairement.

« Le conseil de la FIFA a peut-être déclaré, sans ménagement, que le dossier était clos, mais les groupes de la société civile auront plus que jamais la volonté de le maintenir ouvert et de faire monter la pression.

« Le groupe britannique «Carton rouge pour le racisme israélien» a adressé une lettre à tous les membres du conseil de la FIFA avant la réunion, pour protester contre la répression permanente d’Israël contre le football palestinien, notamment en empêchant les déplacements des joueurs de la coupe de Palestine, en confisquant le matériel importé de l’étranger et en tentant de contraindre un joueur à se faire indicateur pour les services de sécurité d’Israël ».

 

Source: BDS Movement

Traduction : JPP pour BDS FRANCE

 

Previous post

En Inde, une organisation forte de 16 millions de membres rejoint le mouvement BDS

Next post

Boycott HP ! action de la Campagne BDS France à Montpellier