Home»Actus»Les impacts BDS de 2021, jusqu’à présent

Les impacts BDS de 2021, jusqu’à présent

19
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Par le Comité national du BDS Palestinien (BNC), le 27 juillet 2021

Dans une année qui est marquée par la brutalité et les massacres de l’apartheid israélien, l’espoir et l’unité des Palestiniens éclatent au grand jour. Il en va de même pour l’effusion du soutien mondial venant de groupes syndicaux, universitaires, populaires et de la société civile, d’artistes et d’individus. Le mot qui revient sur toutes les lèvres est, « sans précédent ! ».  Jamais jusqu’ici, le soutien à la liberté, la justice et l’égalité des Palestiniens n’a été aussi populaire et efficace, apportant la preuve que cette fois, #ItsDifferent!

Alors que le mouvement mondial BDS, dirigé par les Palestiniens, marque son 16è anniversaire, revenons un moment sur les 16 victoires pour les droits des Palestiniens que le mouvement a impactées et remportées jusqu’à présent dans le courant de cette année :

1 – Après des années de campagne #BDS, Ben & Jerry’s  a annoncé qu’elle ne renouvellerait pas son contrat de licence avec son licencié israélien et qu’elle mettait fin à ses ventes de glace dans les colonies de peuplement illégales d’Israël sur des terres volées aux Palestiniens.

2 – Le plus important des fonds de pension norvégiens, KLP, a exclu 16 entreprises en raison de leurs liens avec les colonies de peuplements israéliennes en Cisjordanie occupée. Dans une déclaration, KLP invoque « un risque inacceptable que les entreprises exclues contribuent à la violation des droits de l’homme dans des situation de guerre et de conflit en raison de leurs liens avec les colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie occupée ».

3 – Un rapport d’avant-garde de Human Rights Watch, intitulé « Un seuil franchi », explique en détail comment la politique d’Israël contre des millions de Palestiniens équivaut à une persécution et à un apartheid !

4 – Dix anciens présidents, et plus de 700 parlementaires, maires, personnalités culturelles et universitaires, d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique, se sont adressés à l’ONU pour qu’elle reconnaisse Israël comme un État d’apartheid et lui impose des sanctions.

Soutenez notre mouvement pour la liberté, la justice et l’égalité afin qu’il grandisse encore.

Faites un don maintenant

5 – Le match de football « amical » entre le FC Barcelone et le club israélien raciste du Beitar Jérusalem, connu pour les chants scandés par ses supporters « Morts aux Arabes », a été annulé. Le Qatar Sports Club, de première division, s’est engagé à ne pas renouveler son contrat avec PUMA à la suite d’appels locaux et internationaux à son boycott en raison de son caractère conciliant avec l’occupation israélienne.

6 – Le Lothian Pension Fund, le deuxième fonds d’assurance-vieillesse écossais, avec 84 000 membres et 8 milliards de livres d’actifs, s’est désinvesti de la banque israélienne Hapoalim.

7 – Le gouvernement irlandais est devenu le premier pays de l’UE à déclarer que la construction par Israël de colonies de peuplement illégales sur la terre palestinienne constitue une « annexion de facto ».

8 – Plus de 350 départements, centres universitaires, syndicats et sociétés, en même temps que 23 000 universitaires, étudiants et membres du personnel d’universités ont signé des déclarations en soutien aux droits des Palestiniens, dont beaucoup appelaient au BDS !

Soutenez l’unité, la dignité et la justice des Palestiniens. Faites un don au mouvement BDS, maintenant !

9 – Le parlement chilien présente un projet de loi visant à interdire l’importation des produits israéliens provenant des colonies de peuplement illégales.

10 – 39 organisations syndicales, représentant des centaines de milliers de travailleurs, dans tout le Canada, ont signé une lettre ouverte au Premier ministre Justin Trudeau, exhortant son gouvernement à suspendre immédiatement le commerce militaire bilatéral avec Israël.

11 – Le Congrès du travail du Canada a approuvé l’interdiction des produits venant des colonies, promouvant le désinvestissement des entreprises militaires et de sécurité israéliennes, et demandant au Canada d’imposer un #MilitaryEmbargo sur Israël.

12 – L’Université de Brasilia et l’Université du Costa Rica ont adopté des résolutions historiques déclarant qu’elles n’auront aucun lien avec les entreprises complices du régime d’occupation militaire, de colonialisme et d’apartheid d’Israël.

Tweetez nos 16 impacts BDS, jusqu’à présent, de l’année 2021 !

En 2021, la solidarité avec la Palestine a connu une année sans précédents. Pour les 16 ans de BDS, retrouvez les 16 impacts de BDS en 2021 jusqu'à présent ! https://bit.ly/3xkLSF3 #ItsDifferent #SupportBDS Cliquez pour tweeter

13 – L’Association d’étudiants de l’Institut de hautes études internationales et du développement à Genève est devenue la première association d’étudiants en Suisse à approuver le BDS et à se déclarer Apartheid Free Zone (zone libre d’apartheid israélien)

14 – Le congrès du personnel de la Cité universitaire de New York (CUNY), représentant 30 000 salariés, a adopté une résolution qui condamne Israël en tant qu’État colonial de peuplement et d’apartheid.

15 – Plus de 130 organisations mexicaines de défense des droits civiques demandent à la CEMEX de mettre fin à sa complicité avec l’apartheid israélien.

16 – Le fonds de pension du Sussex de l’Est s’est désinvesti d’Elbit Systems, le plus important fabricant d’armes privé en Israël.

Ces 16 impacts ne sont qu’un aperçu de notre situation à aujourd’hui. Le soutien mondial pour notre mouvement BDS est à un niveau encore jamais atteint, et c’est grâce à des sympathisants comme vous ! Merci d’agir et de vous tenir, où que vous soyez, solidaires des Palestiniens. Notre objectif de liberté, de justice et d’égalité est plus proche que jamais !

Source : BDS Movement

Traduction BP pour BDS France

Previous post

[Communiqué du BNC] Un appel de Palestine : unissons nous contre la cyber-surveillance et la répression

Next post

160 récipiendaires de fonds de recherche de l’Union européenne appellent à exclure des programmes de l’UE les universités israéliennes complices