Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»Lettre à Nick Cave de la part des manifestants contre la guerre à Gaza qu’il a soutenus dans le passé.

Lettre à Nick Cave de la part des manifestants contre la guerre à Gaza qu’il a soutenus dans le passé.

8
Shares
Pinterest Google+
image_print

Lettre ouverte 13 novembre 2017

Cher Nick Cave,

Quand neuf d’entre nous avons grimpé sur le toit de la filiale britannique de l’usine de drones Elbit, votre voix a contribué à amplifier notre action. Que vous nous souteniez en 2014 a donné un écho plus large à notre manifestation à la fabrique d’armes contre le bombardement israélien sans merci qui déferlait à l’époque sur Gaza.

Vous avez signé la lettre demandant que toutes les charges contre nous, les neuf manifestants, soient abandonnées — et elles l’ont étéL’accusation s’est effondrée en février 2015, lorsqu’Elbit a refusé de fournir des détails sur ses licences d’exportation militaire et son commerce avec Israël.

Nous avons à nouveau besoin de votre voix pour la justice.

Comme vous le savez, nous avons escaladé le mur de l’usine Elbit à cause du désastre qui déferlait sur la population palestinienne de Gaza, dont la majorité est composée d’enfants. Ils ont massacré plus de 2000 Palestiniens en 51 jours, y compris plus de 500 enfants – 90 familles entières ont été effacées du registre des citoyens. Cette destruction gratuite de Gaza assiégée a été effectuée avec des drones Elbit, des F16, des tanks Merkava, des Jeeps, des snipers et une pléthore d’armes de l’arsenal israélien.

Alors que des munitions équivalentes à une bombe atomique étaient lancées sur un des endroits les plus peuplés de la planète, les Palestiniens qui étaient sous les bombes à Gaza ont appelé à la solidarité sous la forme d’un appel palestinien pour un boycott international, des désinvestissements et des sanctions contre Israël (BDS). Les objectifs du mouvement BDS ne sont pas utopiques. Ils réclament la liberté, la justice et l’égalité que nous prenons pour acquises et qui pourtant ont été refusées aux Palestiniens depuis près de soixante-dix ans.

C’est une chose de nous soutenir lorsque nous risquons la prison pour avoir mené une action sur le toit d’une usine d’armes israélienne, pour avoir mis en lumière les profits réalisés grâce aux crimes d’Israël contre les Palestiniens. Mais soutenir vraiment le peuple palestinien, c’est ne pas franchir la ligne du boycott BDS, honorer leur appel en refusant de vous produire en Israël, en refusant de participer à “Brand Israel” (« Label Israël »), un projet du ministère des Affaires étrangères utilisant des icônes culturelles et des stars du sport pour blanchir les pratiques violentes et racistes de l’état israélien.

Selon les musiciens britannique et israélien Brian Eno and Ohal Grittier, «  le ministère israélien des Affaires étrangères travaille main dans la main avec des promoteurs de spectacles en Israël, qui offrent des compensations financières faramineuses pour des concerts. Ils affirment que leur objectif est d’établir un « Label Israël » associé à un pluralisme libéral… Mais l’oppression systématique du peuple palestinien depuis des décennies, une oppression souvent violente et meurtrière, nous a conduits, ainsi que beaucoup d’autres, à penser que comme en Afrique du Sud le boycott est une mesure efficace pour apporter un changement et la libération d’un « peuple opprimé ».

Nous vous demandons de rejoindre d’autres musiciens de conscience qui ont honoré cet appel, comme Annie Lennox, Elvis Costello, Massive Attack, Thurston Moore of Sonic Youth, Faithless, Gary Moore, Lauryn Hill, Klaxons, Cassandra Wilson, Jello Biafra, Lhasa, Roger Waters des Pink Floyd, Devendra Banhart, Vanessa Paradis, Gil Scott Heron, Pete Seeger, Cat Power, the Gorillaz et Leftfield.

Les Sud-Africains qui ont combattu l’apartheid soutiennent maintenant les luttes palestiniennes. Ils se souviennent des artistes internationaux qui les ont soutenus en refusant de jouer à Sun City, et nous vous demandons de soutenir la lutte contre l’apartheid en refusant de vous produire en concert à Tel Aviv en novembre.

Comme vous avez exprimé votre soutien contre le carnage israélien à Gaza pendant l’été 2014, nous vous prions instamment d’exprimer encore votre soutien maintenant et d’honorer l’appel de la Palestine.

Bien à vous,

Hilary Aked, Naiara Bazin, Charlie Deas, Maya Evans, Ewa Jasiewicz, Joseph Lee, Adie Mormech, Jessica Nero and Sami Wannell

Références

https://www.theguardian.com/commentisfree/2014/aug/21/david-cameron-government-gaza-arms-embargo-israel

https://www.theguardian.com/world/2014/aug/12/israeli-arms-protest

http://www.independent.co.uk/news/uk/crime/outcry-as-cps-drops-trial-of-antidrone-protesters-at-last-minute-10014839.html

Source: Mondoweiss

Traduction: C.G pour BDS France

Previous post

La Campagne BDS France Montpellier contre les MURS !

Next post

A Nîmes: « Une Journée mondiale contre tous les murs dans le monde »