Home»A CLASSER»Lettre à l’attention d’Isabelle Huppert et de Mathieu Amalric

Lettre à l’attention d’Isabelle Huppert et de Mathieu Amalric

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

alt

info@vma.fr

Paris, le 7 avril 2011

 

Chère Isabelle Huppert, cher Mathieu Amalric

Il est prévu que vous vous rendiez dans les prochains jours en Israël pour honorer de votre présence le « Festival du film français ».

Isabelle Huppert, Mathieu Amalric, nous vous demandons de ne pas vous y rendre. Vous ne pouvez ignorer la politique menée par le gouvernement israélien, l’occupation militaire de la Cisjordanie, la poursuite de la colonisation sur les terres palestiniennes et le déni des droits humains les plus fondamentaux des Palestiniens, comme l’accès à l’eau ou à une éducation de qualité.
Israël mène depuis de nombreuses années , et en toute impunité, de véritables politiques d’apartheid qui discriminent les citoyens arabes d’Israël et nient le droit au retour de milliers de réfugiés palestiniens qui cherchent à regagner leurs maisons.
Savez-vous qu’alors que vous irez parler de votre passion cinématographique à Tel Aviv, Sdérot, ou Haifa, ce sont des milliers de Palestiniens qui ne pourront faire le déplacement pour vous écouter parce qu’un mur, condamné maintes fois par les diverses instances juridiques internationales, les en empêcheront ?

Nous sommes des citoyens de conscience quis suite à l’appel lancé en 2005 par le peuple palestinien, avons décidé de réagir et de mener à leurs côtés la campagne BDS. Cette campagne Boycott – Désinvestissement – Sanctions vise à boycotter l’état israélien tant qu’il ne respectera pas le droit international.  Nous ne boycottons pas des individus en soi, nous boycottons, entre autres, les évènements culturels quand ceux-ci sont organisés par des instances reliées au gouvernement israélien, ce qui est précisément le cas dans le cadre du « Festival du film français ».

Par votre participation vous participez à la normalisation d’une situation coloniale. En effet, l’impact de vos présences est d’autant plus important que votre travail nous a permis d’ouvrir les yeux à maintes reprises sur des situations inacceptables. Ne contribuez pas à fermer les yeux des citoyens français en faisant comme si rien d’inacceptable ne se déroulait là-bas. Nous pouvons sans peine imaginer que vous ne connaissiez pas la situation sur place, mais dorénavant vous ne pourrez plus dire « je ne savais pas ! ». Si vous souhaitez être informés plus en détails de la politique du gouvernement israélien, nous le ferons avec joie.

A l’image de la campagne menée en Afrique du sud dans les années 80, nous vous demandons de dire NON à l’apartheid israélien.

 

Isabelle Huppert, Mathieu Amalric, vous nous avez fait rêver aux côtés des plus grands réalisateurs, vos films nous ont permis de mieux appréhender le monde qui nous entoure, ne nous décevez pas aujourd’hui, refusez de vous rendre en Israël pour le « Festival du film français », rejoignez les nombreux artistes tels Jean-Luc Godard, Mike Leigh, Les Pixies, Ken Loach… qui ont décidé de ne plus se rendre en Israël tant que le gouvernement ne respectera pas le droit international.

Nous restons à votre entière disposition pour tout supplément d’information

La Campagne BDS France
CICP
21 ter rue Voltaire
75011 Paris
campagnebdsfrance@yahoo.fr

Previous post

La pression paye : bientôt la fin de l'affaire Dexia

Next post

Plaintes pour délit de tromperie et infraction douanière à Bordeaux