Home»GENERAL»Ils s'engagent dans BDS»La pression paye : bientôt la fin de l’affaire Dexia

La pression paye : bientôt la fin de l’affaire Dexia

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

 

Archive Le Soir (Pierre-Yves Thienpont)

Ainsi prendra bientôt fin la « story » de Dexia-Israël, achetée à hauteur de 65,31 % il y a tout juste dix ans et qui suscitait l’ire de pas mal de monde en France et en Belgique en raison des activités bancaires de cette filiale dans les colonies juives en territoires palestiniens occupés (Jérusalem-Est comprise).

D’après les informations de wansquare.com, Dexia-Israël « est l’objet de nombreuses propositions de rachat émanant d’acteurs locaux. Il faut dire que Dexia Israël est une entité très rentable avec 2 milliards d’euros d’encours de prêts (…). De manière à départager les différentes marques d’intérêt qu’elle a déjà reçues, Dexia a donc mandaté les équipes de Rothschild et Cie. Selon nos informations, la valorisation de la totalité du capital de Dexia Israêl pourrait atteindre 180 millions d’euros. »

Un collectif de près de 80 associations et communes belges avait entamé une campagne en 2009 contre Dexia en raison de l’activité de sa filiale israélienne dans les territoires occupés. Cette campagne, virulente, a apparemment porté ses fruits.

BAUDOUIN LOOS

Source : http://www.lesoir.be/actualite/economie/2011-04-07/dexia-israel-bientot-vendue-833060.php

Nos articles prédédents sur DEXIA : http://www.bdsfrance.org/index.php?searchword=dexia&ordering=&searchphrase=all&Itemid=1&option=com_search

Previous post

BDS Maroc : sous le soleil du "20 février"

Next post

Lettre à l'attention d'Isabelle Huppert et de Mathieu Amalric