Home»BDS, QU'EST-CE QUE C'EST ?»BOYCOTT CULTUREL»L’Union générale des femmes palestiniennes remercie les Pussy Riot pour avoir annulé leur spectacle à Tel Aviv

L’Union générale des femmes palestiniennes remercie les Pussy Riot pour avoir annulé leur spectacle à Tel Aviv

11
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

L’Union générale des femmes palestiniennes remercie les Pussy Riot pour avoir annulé leur spectacle à Tel Aviv, et demande instamment leur retrait du Festival international des écrivains à Jérusalem

26 avril – par l’Union générale des femmes palestiniennes

La plus importante coalition de femmes palestiniennes remercie le collectif punk féministe russe d’avoir tenu compte des appels de ses fans, et elle en exhorte les membres à se retirer du Festival des écrivains parrainé par le gouvernement israélien.

L’Union générale des femmes palestiniennes (GUPW) remercie les Pussy Riot d’avoir tenu compte des appels de leurs fans et d’avoir annulé leur spectacle dans la Tel Aviv de l’apartheid.

La GUPW est la plus importante coalition de femmes palestiniennes. Elle représente toutes les femmes palestiniennes de la Palestine occupée et des camps de réfugiés partout ailleurs, elle est membre tant de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) que du Comité national palestinien de boycott, désinvestissement et sanctions (BNC).

Nous appelons tous les membres de Pussy Riot à annuler leur participation prévue au Festival international des écrivains à Jérusalem qui est parrainé par ce qui se prétend être la municipalité de Jérusalem, et qui est dirigée par un maire d’extrême droite et profondément raciste, Nir Barkat.

Barkat a traité le nombre de Palestiniens originaires de ce pays à Jérusalem de « menace stratégique », et il a déclaré que l’objectif de sa municipalité est de réduire le nombre des Palestiniens dans la ville afin de maintenir une majorité juive à 70 %, contre 30 %. Il est la principale force directrice derrière la politique de discrimination raciale de la municipalité à l’encontre des Palestiniens dans les domaines du logement, de l’urbanisme, de l’éducation et de tous les autres services.

Participer à un festival parrainé par Israël est particulièrement blessant à un moment où l’armée israélienne d’occupation met en œuvre une politique du tirer pour tuer ou mutiler, dirigée contre les manifestants palestiniens pacifiques dans la bande de Gaza occupée et assiégée. Depuis le 30 mars, les tireurs embusqués israéliens ont assassiné plus de 45 manifestants palestiniens et en ont blessé près de 7000, la plupart avec des munitions de guerre.

Tout comme l’Afrique du Sud de l’apartheid, Israël utilise ses représentations internationales et sa partition aux festivals pour « blanchir par l’art » son régime d’apartheid. Nous vous demandons instamment de ne pas prêter votre belle réputation à cette dissimulation de l’occupation militaire d’Israël.

Une participation à ce festival sape les manifestations non violentes des Palestiniens et notre lutte contre l’oppression sous toutes ses formes. En tant que femmes, nous comprenons parfaitement ce que signifie combattre l’injustice, qu’elle soit politique ou sociale, en parallèle. Et c’est en tant que femmes que nous vous appelons à ne pas nuire à nos luttes pour l’émancipation, la justice et l’égalité.

L’Union générale des femmes palestiniennes

 

Source: BDS Movement

Traduction : JPP pour BDS FRANCE

 

Previous post

Montpellier, 5ème « Petite marche pour Gaza » et pour les enfants emprisonnés.

Next post

Montargis: #ShameOnGiro