Home»A CLASSER»Menaces de mort et tentative d’intimidation contre la Campagne BDS France

Menaces de mort et tentative d’intimidation contre la Campagne BDS France

0
Shares
Pinterest Google+
image_pdfimage_print

Mardi 10 janvier, une des animatrices de la Campagne BDS France, relevant le courrier de la Campagne, a ouvert une enveloppe contenant une poudre blanche et et des menaces de mort.

Alarmée, elle s’est rendue a l’hôpital. Le chef de service a décrété une mise en quarantaine, prévenu les brigades de police spécialisées, qui, après plusieurs heures, ont finalement révélé que la poudre n’était pas dangereuse. Ces menaces font suite à plusieurs opérations impunies de tags racistes et affichage sauvage par des milices pro-israéliennes contre le CICP, siège de plusieurs associations de solidarité avec la Palestine.

Dans ses dernières décisions, la justice française a refusé de condamner les militants de la campagne BDS poursuivis de manière scandaleuse et mensongère pour incitation à la haine raciale.
Elle a ainsi résisté aux pressions de l’ambassade israélienne, du gouvernement français et des groupes sionistes, les privant de l’espoir d’étouffer la campagne pour le boycott de l’Apartheid israélien par la voie judiciaire. Il semble donc que les défenseurs inconditionnels du colonialisme israélien misent maintenant davantage sur l’action violente.

Des plaintes vont être déposées suite à cette action criminelle. Notre détermination reste bien sûr entière et totale  à développer, amplifier,  élargir la campagne BDS. Ainsi, ce week-end plus de 100 représentants et militants d’organisations venus de toute la France vont se réunir pour définir les stratégies de cette nouvelle année.

La Campagne BDS France
www.bdsfrance.org
campagnebdsfrance@yahoo.fr


Death threats and attempts to intimidate the BDS French Campaign

On Tuesday 10 January 2012 one of the animators of the BDS French Campaign, while going through the post addressed to the Campaign, opened an envelope containing a white powder together with death threats.

Being alarmed by this incident, she proceeded to a hospital.   The head doctor ordered that she be put in quarantine, and alerted the specialist police brigades who, several hours later, finally revealed that the powder was innocuous.


These threats are the latest in a series of unpunished acts by pro-Israel militias involving the display of racist graffiti and posters at the CICP, the headquarters of several associations in the Palestine solidarity movement.

In recent rulings, the French courts have refused to condemn BDS campaign activists who had been falsely and outrageously charged with incitement to racial hatred.  The courts thus resisted the pressure applied by the Israeli embassy, the French government and Zionist groups, dashing their hopes of suppressing the boycott of Israeli apartheid by legal means.   It now appears that the unconditional supporters of Israeli colonialism have decided to carry out increasingly violent actions.

Complaints will be filed following this criminal act.  Our total and unwavering determination to strengthen and enlarge the BDS campaign remains unchanged.  With this aim, more than 100 representatives and activists of organisations from all over France will meet this weekend to define our strategies for the new year.
BDS French Campaign
Previous post

L’ancien président sud-africain, F.W. de Klerk, compare l’apartheid d’Israël à celui de l’Afrique du Sud

Next post

Apartheid : des conducteurs palestiniens tentent d’utiliser les routes réservées aux seuls juifs